16 Comment

  1. Danielle et =^.^= says: Reply

    Merci Joke pour le lien, je reviendrai me promener par ici =^.^=

  2. Florence Burgat est une philosophe française, directrice de recherche à l’INRA. Il s’intéresse particulièrement à la phénoménologie de la vie animale, à la condition animale, au droit animalier.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Florence_Burgat
    Je viens de terminer son dernier ouvrage, l’Humanité carnivore.
    Elle aussi affirme qu’on ne pourra pas éviter l’utilisation de fausses viandes, fabriquées à partir de produits végétaux.
    Mais elle pense aussi à de la vraie viande fabriquée à partir de cellules souches, comme pour les greffes.
    Elle pense aussi à une “utilisation” nouvelle des animaux comme l’entretien de la Nature.
    Elle est devenue vegan mais souligne qu’on ne peut devenir totalement vegan car, par exemple, on ne pourrait se soigner – les médicaments contenant tous des produits animaux.

    Désolé de mettre ma contribution ici. Elle serait plus à sa place là où vous traité d’agriculture bio ou de végétarisme, veganisme, mais les commentaires sont clos.

    Très cordialement.

  3. Les aides n’aillent, bien sûr !

  4. Jolie idée que celle de maisons de retraites pour vaches, poules, et autres “animaux de réforme”. C’est parfaitement faisable de la façon que vous indiquez. Au lieu d’aller au zoo les écoliers pourraient passer une journée dans ces lieux. Pourquoi pas des semaines comme les semaine à la mer, ou à la neige (y’ aura bientôt plus de neige…).
    Reste la question des veaux mâles et des poussins mâles, par exemple.
    Nous avons dans la famille un couple d’agriculteurs qui font du bio dans l’Isère. Avec des collègues ils essayent de s’équiper d’une unité mobile d’abattage pour réduire à quelques minutes le temps entre le boeuf ou le mouton au pré et son abattage. En même temps c’est la seule façon d’être certain que l’abattoir ne vous rend pas une autre carcasse – les arnaques sont extrêmement nombreuses, presque la règle
    Au niveau politiqueil faut se battre pour que les aides n’ayent qu’au bio.
    Effectivement votons avec notre porte-monnaie en achetant le moins possible de non bio ou de produits venant d’ailleurs.
    Bonne journée !

  5. Je viens de découvrir l’existence de votre blog dans le catalogue de printemps “livres et stages” de Terre vivante, reçu ce matin – mentionnant votre ouvrage “Des légumes en dessert”.. Je pense que je vais passer d’agréables moments à fouiller dans le blog.
    Beaucoup de militants du végétarisme et végétalisme me paraissent d’une grande intolérance. Ce n’est pas le cas de Jonathan Safran Foer ou Mathieu Ricard qui, eux, pragmatiques, suggèrent de procéder progressivement – en commençant pas manger moins, puis beaucoup moins de viande et de la choisir de bonne qualité, provenant de bons élevages.
    Je connais assez bien la théorie – je suis en train de… dévorer “L’humanité carnivore” de Florence Burgat, qui vient de paraître. Mais je bute sur deux problèmes :

    1. Comment faire à manger sans produits animaux SANS SUBSTITUER ces produits par des ersatz, et sans utiliser d’ingrédients n’appartenant pas à notre culture (*). Je compte sur les cuisiniers de tous niveaux pour nous faire des propositions.
    (*) Exemple : le quinoa. C’est à la mode en Europe et en amérique du Nord mais c’est une catastrophe au Pérou, et dans les pays environnants où les paysans augmentent leur production pour VENDRE et sont obligés d’acheter de la nourriture… européenne ou étasunienne !

    2. J’habite en Savoie avec devant ma fenêtre des vaches dont le lait servira à produire du reblochon, de la tom(m)e, du gruyère.. Le paysage a été modelé depuis des siècles, comment les habitants vont ils pouvoir faire autre chose ?

    J’ai un (modeste) blog de “bouffe”, j’emploie ce terme à dessein.
    http://bouffons.canalblog.com/
    Très amicalement

    1. Questions passionnantes ! Pour la 1, je crois qu’il faudra en passer par là, on ne peut pas empêcher les industriels de se lancer dans la fausse viande… Reste à éduquer la population pour faire comprendre qu’un produits industriel, même à base de plantes, est moins sain qu’un aliment entier comme le pois chiche. Pour le quinoa, il existe des cultures bio en France (en Anjou par exemple), on peut se le procurer assez facilement à Paris par exemple… Il faut simplement que les paysans français saisissent l’occasion de diversifier leurs cultures !!!

      Pour la 2, je ne suis pas pour la fin de l’élevage, exactement pour les raisons que vous donnez : il y a un équilibre entre l’homme et l’animal d’élevage. En montagne, difficile de se procurer la nourriture alors certains produits animaux sont nécessaires, car très nourrissants (comme la tomme dont vous parlez). Il n’est pas impossible de concilier élevage et bien-être animal, lorsque l’on a une petite exploitation. Il faudrait peut-être aider les éleveurs pour financer la fin de vie des bêtes, afin d’éviter l’abattoir… Juste une idée. Ou avoir des maisons de retraite pour vaches qui pourraient être visitées par les écoliers, comme stage de “sensibilisation” à la condition animale, être maintenues par des personnes en réinsertion ou des handicapés, à qui cela donnerait un job sympa… Bon, je m’égare !

  6. Je découvre tout juste Green me up! Et je suis déjà fan.
    J’ai beaucoup apprécié ton article sur ta routine du soin visage et vais tester dès demain le porridge sur le visage :-) Sans parler de tes recettes super inspirantes et empêcheuses de tourner en rond !
    Merci :-)
    Clémentine

    1. Bienvenue Clémentine ! Ravie que tu trouves ton bonheur ici :-) à bientôt !

  7. Je pensais avoir lu un billet sur le choix et l’intérêt de différents mixeurs ,blenders….Évidemment je dois en acheter un ,pour un gaspacho par exemple, et je ne retrouve pas l’article
    Un grand merci de m’aider

    1. Ah non, sorry… jamais eu de tel billet sur le blog !

  8. Dominique Sarrault says: Reply

    Bjr (j’ai l’âge d’être votre mère, voire un peu plus !), je suis tombée (l’expression est heureuse !) sur votre site par hasard. J’y trouve une mine de recettes. J’ai traversé avec succès l’épreuve du cancer (2010) et j’essaie de prendre soin de moi. Vous m’y aidez, donc. Bravo. Continuez (je me suis bien sûr abonnée). Bien à vous

    1. Bonjour Dominique ! Mes félicitations pour cette victoire. Cela me touche beaucoup car mon papa aussi a surmonté un cancer (2005). Prenez grand soin de vous, en effet, je suis heureuse si vous pouvez trouver ici des idées pour rester en bonne santé ! Amitiés.

  9. Magnifique blog… Je l’ai découvert au hasard de mes promenades sur le net et j’y ai passé l’après-midi entière (heureusement que c’est pas le rush au boulot…) et je m’y suis inscrite… pour moi qui jusqu’à aujourd’hui ne lisait que des blogs de voyages, c’est une grande première :-)
    Je n’ai qu’une envie, passer faire des courses, rentrer chez moi et tester tes recettes, gâteau au panais, houmous, granola salé, smoothie et autres, tout me donne envie! Je ne sais pas par où commencer!
    Félicitations, c’est une chouette création et en plus c’est un plaisir de lire les textes!

    1. Merci Bérénice, je suis ravie ! Moi, je ne lis que des blogs de cuisine…. ;-)

  10. Bonjour,
    juste un petit mot pour vous dire bravo, j’adore votre site! je suis aussi accro aux produits naturels … et je découvre pleins d’astuces et de recettes sur votre site, qui en plus est très jolie, rare pour un site français de ce type.

    1. Merci :-) je suis vraiment très touchée, Vanessa :)

Leave a Reply