Quinoa(s) aux pommes de terre grillées, citron et herbes

Voilà une recette que j’aime beaucoup faire pour garnir mes lunch-boxes. Il est très facile d’en préparer des quantités industrielles, pour les déjeuners ou dîners de la semaine, pour un pique-nique ou un « potluck » entre amis. C’est bon marché, ce qui ne gâche rien. Je ne cuisine pas assez le quinoa, pourtant, j’aime beaucoup ça. Mon bocal termine toujours au fond de l’étagère, caché derrière le riz et les lentilles. Depuis quelques années, on trouve même du quinoa bio cultivé en France. J’en fais toujours un stock lorsque je suis de passage à Paris. Pour la recette en question, j’utilise un tiers de quinoa rouge – pas français, celui-ci – dont j’aime beaucoup la texture croquante même après cuisson.

J’espère reprendre bientôt un rythme plus régulier sur le blog : mon zona a récidivé et ça m’épuise. En attendant, je fonctionne au ralenti, je dors le plus possible et essaie de surmonter le stress causé par ma thèse. C’est une bonne leçon pour moi, d’être malade. J’ai toujours eu une impression d’invincibilité. Je fais toujours trop de choses à la fois – une thèse, un livre, un blog, plein de sport, mon asso à l’université… – en pensant que, puisque que je me nourris bien, tout ira bien. L’alimentation ne fait pas tout. J’ai beau manger 12 fruits et légumes par jour, boire des smoothies verts, gérer mon apport nutritionnel comme d’autres gèrent leur patrimoine financier, cela n’a pas empêché mon organisme de s’épuiser et de me dire « STOP ». Au début de mon zona, j’ai refusé de ralentir. Non seulement je n’ai pas guéri, mais je me suis encore plus fatiguée… Avis à tous les « overachievers« , comme les anglais appellent ces gens un peu fous qui veulent toujours faire plus et mieux : c’est bien, parfois, d’en faire moins. J’ai envie de détourner la formule fétiche des minimalistes : parfois, less is more.

 

Quinoa(s) aux pommes de terre grillées, citron et herbes

Pour 6 portions

  • 500 g de quinoa (mélange de rouge et de blanc)
  • 1 kg de pommes de terre
  • 2 c. à café de poivre noir
  • 1 c. à café de sel
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 citron, zeste et jus
  • 6 c. à soupe de graines de courge
  • 2 oignons
  • 1 c. à soupe de thym ou d’origan séché
  • 10 cl de vinaigre de vin blanc
  • 5 cl d’huile d’olive

La veille, faire tremper le quinoa dans un grand volume d’eau. Le jour même, l’égoutter et le faire cuire dans une casserole d’eau salée environ 10 minutes. Retirer du feu et laisser gonfler 20 minutes.

Pendant ce temps, préchauffer le four à 200°C. Détailler les pommes de terre en cubes d’1 cm de côté. Inutile de les peler si elles son bio. Dans un saladier, les mélanger au poivre et au sel, ajouter 4 c. à soupe d’huile d’olive et le zeste de citron. Etaler les pommes de terre sur une plaque de cuisson et enfourner pour 25 à 40 (minutes selon les fours). Idéalement les cubes de pomme de terre dorent au niveau des arêtes smile

Egoutter le quinoa, le verser dans un grand saladier. Ajouter les cubes de pomme de terre, les graines de courge, les oignons finement émincés et les herbes séchées.

Préparer la vinaigrette avec le vinaigre, le jus de citron et l’huile d’olive, puis verser sur la salade. Mélanger.

Se garde au frais jusqu’à 5 jours.

12 Replies to “Quinoa(s) aux pommes de terre grillées, citron et herbes”

  1. Merci pour tes recettes alléchantes. Pas de quinola français ici mais dans quelques semaines je vais à Paris, j’en achèterai pour tenter ce plat ! Bon courage pour le zona et te délester du trop plein de projets auxquels tu es attachée, ce n’est pas facile de lâcher…

  2. Bonjour,
    Je compatis pour le zona qui dure depuis trop longtemps.
    Mais quand même rude la leçon.
    Peut-être essayer un barreur de feu.
    Je ne prêche pas…

    1. Bonjour Trompette ! Heureusement que tu m’écris : avec les vacances et le zona j’ai oublié de te poster mon livre ! Quelle honte. Ce sera fait dans la semaine :(
      Et merci pour le conseil, j’ai reçu de l’aide de ce côté là, hier justement :) Merci !

  3. Bonjour Hélène,
    Merci pour cette belle recette. J’adore le quinoa, mais malheureusement, depuis la naissance de mon fils, il m’est devenu impossible d’en manger sans avoir, par la suite, d’horribles crampes d’estomac et/ou intestinales. J’évite depuis lors d’en consommer, mais j’aimerais comprendre pourquoi mon corps réagit à cet aliment alors que je n’ai par ailleurs aucune allergie alimentaire et que je n’avais auparavant aucun souci avec le quinoa. Auriez-vous une idée? Je le rince généralement 4-5 fois pour enlever la saponine, mais je n’ai jamais essayé de le faire tremper, peur-être que ça aiderait…?
    Merci d’avance pour votre réponse, plein de courage pour votre thèse et bon rétablissement.
    Mélissa

    1. Bonjour Mélissa, navrée de vous savoir privée de quinoa, même si les joies de la maternité doivent compenser ;) Je ne sais pas ce qui peut se produire, mais essayez donc le trempage ? Si besoin, faites tremper 24 heures en changeant l’eau une fois au milieu ? Peut-être pouvez-vous aussi changer de marque de quinoa ? J’ai remarqué des différences entre les marques, ne serait-ce que visuellement et en termes de goût (le quinoa d’Anjou dont je parle est plus gros et a un goût de noisette que le quinoa sud-américain n’a pas, par exemple)… Ce ne sont que des idées… Merci pour vos gentils mots en tout cas :-)

  4. bonjour Hélène, je vais essayer cette belle recette tout bientôt ! en attendant , soigne-toi bien , garde un peu d’énergie pour toi et merci pour ce joli partage! porte-toi bien! bises de Nancy

  5. Bonjour Hélène, cette nouvelle recette m’intéresse beaucoup, et je vais me mettre en quête du quinoa bio made in France (un enjeu important). Une question: les pommes de terre sont certainement délicieuses cuites au four, mais je crains la dépense énergétique: crois-tu que les faire tout doucement rissoler dans une poêle peut aller à la recette aussi? Cordialement !

    1. Cela sera très bon aussi. Mais on parle d’1 kg de pommes de terre, pas sûr que cela tienne dans une seule poêle. S’il faut utiliser 2 feux, je ne suis pas sûre que la dépense énergétique soit moindre. D’ailleurs, je veux bien que tu m’en dises plus sur ces questions de dépense énergétique pour les différents modes de cuisson, je n’y connais rien ! Merci.

  6. coucou Hélène !
    ah bon?? il faut faire tremper le quinoa?? je ne savais pas !!!
    Je partage dans mon nouveau groupe !! merci du partage !!
    (je t’ai envoyé un mail …..)
    des bisous et à vite !!!
    ♥♥

    1. Coucou Résé ! Pas de danger si tu ne fais pas tremper, c’est juste pour enlever la saponine autour du grain. C’est pas toxique mais c’est un peu amer. C’est ça qui fait que le quinoa « mousse » quand on le rince :-)

      Merci pour ton mail, tu es incroyable <3

Laisser un commentaire