Smoothie vert melon, fenouil et gingembre

smoothie_vert_melon_fenouil

smoothie_vert_melon_fenouil

Un smoothie « fonds de frigo », l’occasion de terminer un melon, de liquider le dernier morceau de gingembre et un reste de fenouil moribond. Comme c’était bon, j’ai fait à nouveau provision de melon et de fenouil au marché. Si les pommes ne sont pas déjà arrivées sur vos étals, remplacez-les par un fruit de saison (pêche, nectarine…). En Suisse, les fruits de fin d’été sont déjà au rendez-vous : prunes en tous genres, figues et pommes. Etrange…

Je vais profiter du mois d’août et de vacances en famille pour ralentir, publier des billets plus courts et réfléchir à des sujets de fond à traiter sur le blog. Vos suggestions sont les bienvenues ! En attendant, voilà une revue de livres-enquêtes sur les dessous de l’industrie agro-alimentaire – un sujet que j’affectionne. J’aime le concept des enquêtes, comme le premier livre ci-dessous, où l’auteur s’investit physiquement en voyageant aux quatre coins du monde, comme un Tintin des temps modernes.

..

La mondialisation a commencé par la tomate. Ce fruit est consommé à travers toute la planète, en particulier sous forme de concentré. La tomate Heinz était déjà vendue dans le monde entier au début du siècle dernier. Aujourd’hui, une très grande partie de la tomate d’industrie vient de Chine, cultivée dans des conditions environnementales, sanitaires et humaines désastreuses.

Acheminée dans les pays consommateurs, en particulier l’Italie, elle est ensuite re-conditionnée et vendue sous des appellations multiples et trompeuses. Sauce tomate italienne, provençale ? Que nenni. Tout au plus a-t-elle été re-cuite en Italie… L’immense majorité des produits à base de tomate qui garnissent les allées de nos supermarchés sont fabriqués à partir de tomate chinoise, bourrée de pesticides.

Plus perturbant encore est le traitement réservé à l’Afrique, continent de destination du concentré de tomate frelaté, pourri ou infesté de vermine, invendable ailleurs. Il y est « retravaillé », c’est-à-dire coloré, épaissi, et vendu à bas prix ce qui contribue à appauvrir les maraîchers locaux. Contrebande, complaisance des autorités douanières et autres scandales rythment la lecture. Une enquête qui se lit d’un trait et vous tient à bout de souffle !

 

On change de couleur : cette fois, c’est le miel qui fait l’objet de tous les soupçons. Ce produit très apprécié et autrefois luxueux est devenu banal, à peine plus cher que le sucre en poudre. Comment peut-on produire toujours plus de miel sur une planète toujours plus polluée et où les colonies d’abeilles meurent de façon massive ?

Assemblage de miels d’origines douteuses, « faux miel » à base de sucre… remonter la filière miel conduit le lecteur, à nouveau, en Chine, premier pays consommateur mais aussi producteur et exportateur de miel. Un livre plus court que le précédent sur la tomate, moins détaillé et manquant d’enquête sur le terrain (en comparaison avec ce dernier) mais qui nous rappelle que les denrées alimentaires à prix cassés ont souvent de noirs secrets.

 

Dans ce livre, un ingénieur agronome révèle les dérives de l’industrie agro-alimentaire. L’auteur égrène les souvenirs glanés durant sa carrière, où son employeur, un industriel français, commercialise impunément des aliments qui ne sont pas ce qu’ils devraient être : confiture de fraises sans fraises, miel sans miel, cadavres de rats desséchés moulus avec les épices, fraude sur la contamination par les pesticides.

Mention spéciale à l’épisodes des champignons bleus : le patron réceptionne 80 tonnes de champignons chinois. Pas de chance, ils arrivent… tout bleus ! Pas gêné, l’entreprise décide de les commercialiser quand même, déguisés en beignets. Pas vu, pas pris

Smoothie vert melon, fenouil et gingembre

Pour 4 (grands) verres

  • 1/2 bulbe de fenouil
  • 1 pomme
  • 2 cm de gingembre frais
  • 1/2 melon type Galia, très mûr
  • Le jus d’1 citron
  • 1/2 bouquet de persil

Mixer tous les ingrédients à l’aide d’un blender et servir aussitôt.

… 

… 

3 Replies to “Smoothie vert melon, fenouil et gingembre”

  1. oki merci!!!

  2. n’y a-t-il pas de soucis à passer du fenouil cru au blender?

    1. Ca dépend du blender :) chez moi c’est sans problème !

Laisser un commentaire