Le Bircher Müesli + « seeds cycling »

bircher muesli

Pendant mon cours Vipassana, qui se déroulait dans une région assez froide de Suisse, le petit déjeuner était simple et délicieux. Un porridge chaud, une compote de figues et de pruneaux. De retour dans « la vraie vie », j’ai retrouvé la canicule et rien ne me tente moins qu’un petit déjeuner brûlant. Assez spontanément, je me suis tournée vers le Bircher Müesli (plus rigoureusement : Müsli ou Muesli). Le Bircher Müesli, déjà présenté ici, est incontournable en Suisse allemande. La recette d’aujourd’hui est extrêmement simple. Je croule sous le travail et puisque je cherche à intégrer deux heures de méditation quotidiennes à un emploi du temps déjà surchargé, j’ai décidé d’aller à l’essentiel en ce qui concerne le petit déjeuner !

Le Bircher Müesli, c’est des flocons d’avoine et de la pomme râpée imbibés de lait (je simplifie : juste de l’eau) et de yaourt, auxquels on ajoute un peu de jus de citron et quelques noix. C’est tout ! Bien sûr, aujourd’hui on aime y ajouter du sucre, des fruits secs, des graines de chia, des superfoods, des poudres de perlimpinpin… mais la recette originale est réellement simple.

On sert le Bircher Müesli garni de fruits frais. J’y ajoute, pour ma part, mon éternel smoothie. Ce qui est bien, c’est que ce petit déjeuner est très rapide à préparer et se prépare à l’avance. On peut le préparer pour les 2 ou 3 jours suivants et le garder au frigidaire.

« Seed cycling »

Il y a longtemps, j’ai lu cet article (et un autre article) expliquant que les graines oléagineuses pouvaient aider à réguler les cycles menstruels. Les miens sont réguliers, mais je souffre de PMS depuis des années : rétention d’eau, fatigue et douleurs mammaires intenses pouvant durer parfois 15 jours, non sans conséquences sur mon bien-être. La « rotation de graines« , entre autres solutions, m’a apporté beaucoup de soulagement. Le programme de « rotation de graines« , ou « seeds cycling » en anglaisconsiste à alterner au cours du cycle la consommation de 4 types de graines fraîchement moulues, toutes faciles à trouver. La première moitié du cycle (phase folliculaire), une cuillère à soupe de graines de lin et une c. à s. de graines de courge ; la seconde moitié (phase lutéale), une c. à s. de graines de tournesol et une c. à s. de graines de sésame. L’idée est que ces graines apportent, à chaque phase du cycle, une combinaison de vitamines, minéraux, acides gras et autres nutriments favorisant un bon équilibre hormonal.

Aucune étude scientifique n’a étudié la question, mais cela ne coûte rien d’essayer… Ayant tout essayé, de la médecine chinoise aux plantes en passant par les compléments alimentaires, et ne trouvant aucune solution auprès des gynécologues, j’étais prête à tenter les remèdes les plus farfelus. Celui-ci m’a plu par sa simplicité : je crois beaucoup en les vertus des graines ! Alors, je les glisse dans mon petit déjeuner à la place des noix… Peut-être est-ce une pure coïncidence, mais deux mois après avoir commencé, mes douleurs ont disparu.

Résultat du concours !

Enfin, la gagnante de mon livre est Trompette ! Félicitations : envoie-moi ton adresse afin que je t’envoie la chose !

 

Bircher Müesli

Pour 2 personnes

  • 1 pomme
  • 6 c. à soupe de flocons d’avoine (gros)
  • eau (ou lait végétal)
  • 1 yaourt
  • 1/2 citron
  • 2 c. à soupe de graines (lin, sésame, tournesol, courge) ou de noix (amandes, noisettes…)

Râper la pomme, ajouter les flocons d’avoine et 4-5 c. à soupe d’eau. Mélanger, laisser gonfler 2 minutes. Ajouter alors le yaourt, le jus de citron et les graines. Placer au frais toute la nuit. Servir le lendemain avec force fruits frais.

24 Replies to “Le Bircher Müesli + « seeds cycling »”

  1. Bonne continuation et bonne chance! Cette recette est fanstastique!

  2. Bonjour Hélène, lectrice discrète et assidue depuis des années, je profite de ce premier commentaire sur cette belle recette pour te remercier. Si mon ventre (qui parait-il, a l’intelligence d’un petit chien) ne peut émettre qu’un vague aboiement de satisfaction à chaque conseil testé, mon esprit est également mobilisé par chacun de tes articles, qui m’ouvrent toujours de nouveaux champs de réflexion et d’introspection.

    Je teste depuis quelques mois le seed cycling avec de bon résultats. Je truffe également mes repas de persil frais ou en infusion au moment des règles, ce qui me semble les fluidifier. Ces petites réussites m’amènent à m’interroger sur la possibilité d’une alimentation globalement plus « cyclique » elle aussi, en favorisant certains aliments selon la période hormonale. Mais difficile de trouver des articles consistants sur le sujet : aussi je me demandais si tes propres lectures t’avaient fait aborder la question ? Si c’est le cas je serais ravie d’avoir tes suggestions.

    1. Bonjour Louise ! Pas encore, mais c’est justement la thématique qui m’intéresse en ce moment et que je commence à explorer… Si je trouve assez de « matériel » pour en faire un article, j’écrirai à ce sujet ! A bientôt :)

  3. Merci pour le cadeau Hélène.
    J’ai envoyé mon adresse par email.
    Bon week-end.

    1. Bonjour ! Je viens de rentrer de vacances, je m’en occupe très vite ! Bonne semaine !

  4. Je m’intéresse beaucoup à tout ce qui pourrait régulariser mes cycles et atténuer douleurs et autres désagréments. Mais je n’avais jamais entendu parler du seed cycling ! Je vais lire tout ça avec beaucoup d’attention et d’intérêt ! Merci pour ces liens.
    Mes cycles avaient disparu pendant 10 ans (!!) et sont revenus, sans doute grâce à l’utilisation de la sauge sclarée et à une alimentation plus riche en bonnes graisses (j’essaie d’introduire plus d’huile de colza).
    Je cherche en ce moment un complément en magnésium – B6 – Zinc.
    Dans ta recette de bicher muesli, mouds–tu les graines ? (ou les fais-tu tremper ?)

  5. Autre question du même ordre. On parle ici de rotation des graines. Là, j’ai bien compris que si on souhaite vraiment effectuer cette rotation, il est conseillé de consommer les graines dans le cycle qui correspond.
    Mais qu’en est-il des noix, noisettes et amandes? Sont-elles considérées dans ce cycle ou bien elles n’interviennent pas?

    1. Elles n’interviennent pas, tu peux en manger sans souci.

  6. […] Hélène nous donne la recette du Bircher muesli (simplissime) et parle de « seed cycling… (green-me-up.com) […]

  7. Si j’ai bien compris les articles, en plus de cette rotation des graines, il est fortement conseillé de consommer des graines de lin en permanence, c’est bien ça?
    Ah si ça fonctionnait sur moi… :-D

    1. Pas « fortement conseillé » : pour vraiment faire la « rotation » mieux vaut les éviter pendant la 2nde phase. Mais les graines de lin sont excellentes donc on ne se trompe pas en les consommant quotidiennement.

      1. OK merci. J’ai bien fait de poser la question alors.
        Sinon, un grand merci du petit rappel « chacun est différent » et donc il faut s’écouter (référence aux goûter). Je suis allée nager ce midi, je n’ai pas pris de goûter mais ‘juste’ un bon petit déjeuner. Je ne suis pas morte de faim.
        Ce genre de rappel fait du bien de temps à autres.

  8. Je suis une grande fan de bouillotte (sauf par 40°C^^). J’ai testé l’huile sèche de magnésium au moment des règles. Toi tu parles de magnésium à prendre sur une base plus régulière ?
    Le truc qui avait le mieux marché pour moi, c’était un régime pauvre en glucide à cause d’une candidose. C’est un peu hard quand on est quasi-végétarienne comme moi mais ça avait pas mal déchargé le fois en glucides et ça allait mieux du côté de l’utérus. Mais c’est un régime qui a tellement d’autres inconvénients que j’ai arrêté dès que la candidose a disparu (trop de viande à mon goût/pour mon porte-feuille, plein de légumes d’hiver interdit à cause d’un IG trop élevé…).
    Pour le sport, c’est un de mes derniers espoirs, j’essaye de m’y mettre vraiment (mais dur dur avec la canicule -_-).
    Merci pour tes trucs ! (je peux en parler des heures, j’en ai pas mal aussi :) )

    (désolée pour la réponse coupée en deux, ça ne passait pas en un seul morceau)

    1. Côté plantes, il y a deux choses qui ont marché pour moi pendant un temps, puis plus, mais je te les donne quand même. Pour les douleurs des règles, je prenais une teinture d’achillée mille-feuille (trouve en pharmacie / magasin bio). Pour le PMS, j’ai été soulagée pendant 6 mois par une teinture de gattilier (Vitex agnus castus)… Le magnésium en compléments, on m’a recommandé d’en faire une cure.

  9. uhm moi aussi ça fait un moment que je n’ai pas vu de gynéco mais j’avais mal avant et j’en avais marre de m’entendre dire de prendre la pilule… J’ai arrêté de chercher une solution de ce côté là.
    D’après les naturo que j’ai vu, le souci vient principalement de mon foie faiblard qui a du mal à supporter l’overdose d’hormones à ce moment.

  10. Coucou Hélène,

    Je ne suis pas du tout fan de porridge, müsli, flocons de toute sorte, mais les articles que tu cites à propos des graines m’intéressent vraiment, je vais aller lire ça et sûrement me lancer cet été. J’ai des règles moyennement régulières, mais ce n’est pas hyper dérangeant dans la mesure où j’ai pas mal de symptômes du PMS et que du coup, je sais toujours quand ça va arriver à quelques jours près^^
    Je suis comme toi, j’ai un peu tout essayé, donc je vais me renseigner là-dessus ! Tu sais si ça pourrait agir aussi sur les douleurs des règles (j’avoue que ça me préoccupe plus que les seins qui gonflent dans la mesure où c’est très handicapant chez moi :( )

    Bises et merci pour ce partage !

    1. Bonjour Marie. J’ai aussi le problème des règles archi-douloureuses, ah ah ah… Mon premier conseil, si ce n’est pas déjà fait, c’est d’aller voir un gynécologue pour une échographie. Dans mon cas, je n’étais pas allée consulter pendant des années – la honte – et j’avais un énorme polype utérin. Le retirer a beaucoup amélioré les douleurs pendant les règles. Le sport et la méditation aident aussi, et comme ça va de mieux en mieux, peut-être que les graines ont aussi été bénéfiques là-dessus. Sinon, prendre du magnésium (qui relâche les muscles, les douleurs étant dues à des contractions de l’utérus) et du calcium en suppléments (conseil de mon gynécologue) (mais ne pas les prendre au même moment), de la vitamine E en compléments également. Et sinon, mon arme ultime, une grosse bouillote sur le ventre !

  11. […] Bircher Müesli | Green me up ! […]

  12. 2h de méditation par jour ?! j’ai déjà du mal à caser 15 minutes ^^ Je te souhaite beaucoup de volonté pour tenir le rythme.
    Quant à ce Bïrcher Muesli, je pense qu’il va rapidement s’inviter à table avec les chaleurs actuelles.
    Merci Hélène pour ces partages =)

    1. C’est loin d’être facile mais mon homme le fait aussi : à deux on est plus motivés ! On médite de 7 à 8 matin et soir, ça coupe un peu la soirée… pour l’instant on tient le coup mais je ne me fais pas d’illusion sur la quasi-impossibilité de tenir le rythme sur le long terme !

  13. Coucou Hélène,

    alors là, ton article ne pouvait pas mieux tomber. Je suis en pleine période PMS (je viens de découvrir ce terme) et je suis en pleine recherche de moyens pour y remédier. Bon, je vais avoir un peu plus de mal que toi pour savoir dans quel cycle je me trouve (mes cycles ne sont pas encore très réguliers comme je t’en avais parlé). Mais je vais essayer.
    Par phase lutéale, ce sont les 15 jours qui suivent l’ovulation, c’est bien ça? Donc dès que les syndromes PMS surviennent en fait? Désolée, j’ai un peu de mal avec tout ça… je débute en quelque sorte.
    Bon retour à la civilisation.
    Ségo

    1. C’est cela. « Normalement » un cycle est de 28 jours avec 14 jours de phase folliculaire (le follicule contenant l’ovule mûrit) qui débute avec les règles, puis ovulation, puis la phase lutéale durant laquelle le follicule vide se dégrade en produisant des hormones différentes de celles produites lors de la phase folliculaire. Si tu fais assez attention tu peux « détecter » l’ovulation. Chez moi, ça crée une petite tension dans l’abdomen et une douleur pendant 1 jour environ, soit à droite soit à gauche. Le PMS peut commencer n’importe quand pendant la seconde phase.

      1. Merci pour ta réponse. Bon, on va voir ce qu’on peut faire. Pour le moment, mes cycles durent 45 jours. Je vais voir si je réussis à sentir l’ovulation la prochaine fois.

Laisser un commentaire