Soupe à la tomate

soupe tomate

soupe tomate

Ce n’est pas qu’à cause de la météo. Ces élections présidentielles toxiques y sont pour beaucoup.  Je cherche le réconfort. J’alterne entre anxiété, colère, frustration, désespoir, rien de très constructif. Alors, je continue de faire ce que je fais le mieux (à part dormir et respirer) : cuisiner. Des crumbles de rhubarbe, parce que c’est « un peu la base » du réconfort comme disent les jeunes. Des soupes, parce qu’après une longue journée, c’est toujours ce que je préfère. Celle-ci est inspirée d’une soupe goûtée à Hambourg, dans un ravissant jardin au bord de l’Elbe.

En général, j’évite de commander les soupes de tomate au restaurant. De même que par les salades, j’ai trop souvent été déçue. Ce jour-là, j’ai osé et c’était bien. C’était même parfait : une soupe délicieuse, du pain maison et un petit monticule de fromage frais aux herbes, accompagnés d’un rayon de soleil et de chants d’oiseaux. Il m’a semblé que cette soupe hambourgeoise avait un goût de carvi, que je n’ai pas dans mon placard. Le cumin fonctionne à merveille. Pour donner du crémeux à mes soupes, et en améliorer la texture, j’ajoute au moment de mixer une belle cuillerée de purée de sésame. C’est bon et c’est riche en calcium. J’ajoute souvent du vinaigre de cidre en cours de cuisson, car les soupes faites maison manquent fréquemment d’acidité. Ici, grâce aux tomates, c’est inutile. J’ai utilisé du coulis de tomates, puisque ça n’est pas encore la saison, mais j’ai hâte de trouver au marché de belles tomates bien mûres.

Pour faire de cette soupe un plat plus consistant, il suffit d’y ajouter des lentilles corail, qui cuisent très vite. Ce n’est pas mauvais du tout avec de la betterave en guise de patate douce.

soupe tomate

 

Soupe à la tomate

  • 2 grosses pommes de terre
  • 5 carottes
  • 1 patate douce
  • 1/2 c. à café de curcuma moulu
  • 3 feuilles de laurier
  • 1/2 c. à café de sel
  • 800 ml de coulis de tomate nature
  • 2 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 1 tronçon de gingembre frais
  • 3 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 c. à café de graines de cumin
  • 1 c. à café de graines de coriandre
  • 1 c. à café de piment moulu
  • 1 à 2 c. à soupe de purée de sésame complet

 

Laver les légumes, les découper en dés. Placer dans une grande cocotte, ajouter le curcuma, le sel et les feuilles de laurier, verser le coulis de tomate et recouvrir d’eau. Porter à ébullition.

Pendant ce temps, émincer les oignons et l’ail, râper le gingembre. Faire revenir le tout dans l’huile d’olive avec les épices, jusqu’à ce que les oignons soient cuits.

Ajouter cette préparation aux légumes, poursuivre la cuisson jusqu’à ce que les légumes soient parfaitement cuits.

Mixer avec la purée de sésame.

 

 

 

10 Replies to “Soupe à la tomate”

  1. Délicieux et riche d’enseignements.

  2. Très chère Hélène, je dois te dire merci. Grâce à toi ce soir nous avons dîné d’une des meilleures soupes que j’ai faites!
    Bises, porte toi bien.

    Ségo

  3. Bonjour Hélène,

    Les Français traditionnellement mangent la soupe au repas du soir, le souper. Cette habitude vient probablement de l’époque où la vaste majorité des Français étaient des paysans. Mais les Britanniques, tu le sais bien, servent souvent de la soupe à midi – la célèbre « tomato soup » de Heinz (!), le « scotch broth », et autres.
    Ta soupe paraît succulente. Je suis certain que tu utilises du coulis bio, à défaut des vraies tomates, qui, vu le temps (*), se feront attendre cette année…
    Pour ma part, je boycott totalement les coulis ou sauces tomates non bio depuis que j’ai vu sur France 5 un documentaire sur le conditionnement des tomates en Chine. Des centaines de camions transportent les tomates vers les usines de conditionnement. Les camions, et les tomates qui y sont entassées, font parfois plusieurs jours de queue. Le jus des tomates en putréfaction dégouline des bennes.
    Mais alors il suffit de ne pas acheter de coulis ou de sauces venant de Chine ? Erreur ! La marque au nom très provençal LE CABANON a été achetée par les Chinois ! Et la plupart des marques « de distributeur » vendent de la sauce de tomate chinoise. Dans une pizzeria, je commande des pâtes, sans sauce tomate.
    Allez ! Cheer up ! Ça va bien se passer dimanche ! Elle a été minable mercredi soir, elle s’est montrée indigne de la fonction. Je ne suis pas certain que la politique économique d’Emmanuel Macron sera miraculeuse. Mais il a le droit d’avoir sa chance. Mais ses propositions (?!) à elle n’amèneraient que le désordre et plus de misère.
    très amicalement

    (*) Vitres de mon auto givrées ce vendredi matin 5 mai !

    1. La seule fois où de la nourriture non bio passe le seuil de ma porte, c’est quand des amis apportent à manger… :-)

  4. Cél (Les Mots Ailés) dit : Réponse

    J’ai un gros besoin de cette soupe dans ma vie, là tout-de-suite maintenant, alors merci Hélène.
    (Sinon, moi, la meilleurs soupe à la tomate du monde, je l’ai mangée en Italie, et il y en eut même plusieurs. J’ai essayé de la reproduire chez moi mais ce n’était jamais assez velouté, assez savoureux. Je crois qu’un des secrets est de faire revenir les tomates dans beaucoup d’huile d’olive avant de mixer, puis de les laisser confire (ou rôtir, je ne sais pas, peut-être devrais-je essayer les deux). Le souci, c’est qu’on ne peut le faire qu’à la fin de la saison des tomates, lorsqu’elles sont bien grosses et qu’elles s’écrasent un peu, tu sais, en septembre/octobre… donc au moment où on a un peu autre chose à faire que faire confire des tomates. Après, l’autre secret réside peut-être dans l’âme des tomates italiennes?…)

    1. Le seul souvenir que je garde de l’homme de mes 20 ans, c’est celui de son grand-père italien caressant ses tomates mûrissante avec révérence (et celui de la sauce tomate secrète de sa femme, bien sûr).

  5. Moi aussi j’ai besoin de réconfort en ce moment (le travail chargé, la période des examens de ma jeune étudiante quime stresse, plus qu’elle d’ailleurs !). Alors comme toi je me réfugie dans mes centres d’intérêts préférés : cuisine, jardinage au potager et patch. Ta soupe tombe donc à point nommé, pour alterner avec celles que je fais déjà (pois cassés cumin citron, mélange de légumes en morceaux…). Et au dîner quoi de mieux qu’une bonne soupe accompagnée de tranches de ton pain protéiné, toasté, pour recharger les batteries ! Bon courage à toi aussi ma chère Hélène et merci encore pour cette recette. Bises de Bretagne. Agnès

    1. Bon courage à ton étudiante, Agnès ! Et à toi aussi. Prends soin de toi :-)
      Bises.

  6. Coucou Hélène,

    et bien voilà, je cherchais quoi faire pour le dîner de demain soir avec mon papa. Et bien ça sera parfait. Ma première soupe à la tomate.

    Bon, j’ai un crumble à préparer…

    Sinon, on trouve du sarrasin en grain bio en vrac provenance de Bretagne (Bain de Bretagne exactement). Ma maman en a trouvé à Nantes. Alors je harcèle mon magasin bio pour en avoir :-D

    Pas assez de débit internet pour le moment d’ici au déménagement donc pas de débat hier soir. Mais les extraits entendus à la radio donnent froids dans le dos. Quant à l’environnement….

Laisser un commentaire