Salade de Noël, poireau et grenade

Si comme moi vous n’envisagez pas un repas, y compris de Noël, sans une portion de salade, aussi petite soit-elle, j’ai ce qu’il vous faut. Certes, le poireau n’est pas très glamour et en Suisse, c’est même un produit de luxe car son prix y est exorbitant. Mais après avoir goûté dans mon restaurant préféré une formidable macédoine de poireaux et raisins secs, l’idée a commencé à prendre forme. J’ai troqué les raisins secs pour de la grenade, pour une touche de rouge et plus de vitamines – c’est Noël, après tout – et ajouté du zeste de citron, qui change tout.

La vinaigrette est délicieuse et peut être utilisée pour toutes vos salades. Elle est terriblement veloutée grâce à l’addition… d’une bonne mesure de haricots blancs ! L’astuce m’a été donnée il y a longtemps par une lectrice et je la gardais au chaud pour une grande occasion. Je crois que la mayonnaise végane du restaurant qui m’a inspiré la recette contenait des noix de Cajou. Je voulais quelque chose de plus léger mais si cela vous chante, remplacez les haricots par 200 g de noix de Cajou trempées quelques heures dans un bol d’eau.

Une petite note – importante – avant de finir. Cette salade est une salade de guerrier ! Je m’explique.

Le poireau, comme ses cousins du genre Allium (ail, oignon, échalote, cébette, ciboulette…) est très riche en molécules soufrées et en anti-oxydants. J’en avais déjà parlé ici à propos de l’ail des ours : cela vaut aussi pour le poireau. Le consommer cru et en grande quantité peut avoir des effets secondaires, évidemment bénins. Il est possible de ressentir un léger vertige et une sensation de gêne au niveau de la gorge après l’ingestion de poireau cru. De plus, ce légume étant expectorant, il provoque la remontée du mucus qui encombre les voies digestives vers la bouche… C’est une façon pour l’organisme de se nettoyer, mais cela peut surprendre.

Laisser mariner le poireau le plus longtemps possible dans sa vinaigrette permet de réduire l’activité des molécules soufrées du poireau, et donc leurs effets secondaires. La saveur du poireau en est également adoucie. Si vous souhaitez absolument éviter tout désagrément, il suffit de cuire légèrement à la vapeur, ou de blanchir, le poireau émincé.

Pour en savoir plus sur les alliacées, je vous recommande ce petit ouvrage très instructif : Ail et autres alliacées, de Carole Minker.

Salade de Noël, poireaux et grenade

Pour 6 personnes

  • 1 citron
  • 4 beaux poireaux (ou 6 petits)
  • 1 grenade
  • Vinaigre de cidre
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 bocal de haricots blancs cuits (environ 250 g)
  • 1 généreuse c. à soupe de moutarde
  • 1/2 c. à café de curcuma moulu (optionnel)
  • 1 c. à soupe de miel, sirop d’érable ou autre édulcorant (optionnel)
  • Sel, poivre

Prélever le zeste du citron, puis le presser.

Laver les poireaux, les découper en fines tranches dans le sens de la largeur. Les placer dans un saladier avec le jus de citron, le zeste et arrosez généreusement de vinaigre de cidre. Mélanger bien. Placer au frais.

Pour la sauce, utiliser un blender pour mixer 4 c. à soupe de vinaigre de cidre, 2 c. à soupe d’huile d’olive, les haricots blancs et la moutarde, ainsi que le curcuma et l’édulcorant si vous les utilisez.

Verser la sauce aux haricots sur les poireaux émincés. Mélanger intimement. Placer au frais au moins 2 heures. Cela permet aux poireaux de s’attendrir et de devenir moins « piquants » et plus digestes.

Pendant ce temps, peler la grenade et en détacher les arilles. Au moment de servir, mélangez les poireaux, les arilles de grenade et le zeste de citron.

Rectifier l’assaisonnement avec poivre et sel.

14 Commentaires

  1. Marine dit :

    Bonjour Hélène,
    Cette salade explosive me tente bien ! ahah. C’est original et ça a l’air frais, et puis ça fait longtemps que je n’ai pas mis le poireau à mes menus (et cru, jamais !).
    Tiens d’ailleurs l’autrefois j’avais envie de tenter une salade de petit épeautre, et je trouve que les deux iraient bien ensemble. Bref, à tenter…
    Merci pour cette recette :)
    Marine

    1. Hélène dit :

      Bonjour Marine ! Oui, c’est frais. Et le petit épeautre, excellent idée ! J’espère que tu aimeras :-)

  2. Kasha dit :

    Bonsoir Hélène ! Pour moi aussi un repas sans salade n’est pas un repas. Chaque saison offre une diversité d’association de légumes que je ne me lasse pas d’en faire. Je mange le poireau toujours cru (car cuit je ne le digère absolument pas) ; je garde d’ailleurs les petits poireaux de mon potager pour les utiliser uniquement dans mes salades. Un vrai régal, ils donnent une touche de piquant que j’adore. Je teste bien vite ta recette et surtout cette sauce toute onctueuse. Belle semaine à toi et surtout de très belles fêtes de Noël et nouvel an auprès de tes proches. Je t’embrasse. Agnès

    1. Hélène dit :

      Hello Agnès ! Wahou, une pionnière du poireau cru ! C’est mon amoureux qui me l’a fait découvrir, j’avoue qu’avant je n’y aurais JAMAIS pensé. Bonnes fêtes à toi aussi, Agnès, je suis sûre que vous allez passer un moment délicieux en famille. Je t’embrasse.

  3. Louison dit :

    C’est assurément une recette sémillante ; un véritable joli petit sapin en salade. Quand je pense à tous les pauvres hères qui vont se tartiner du foie gras et du saumon, je frémis pour eux.

    1. Hélène dit :

      <3

  4. Juliette dit :

    Alors je n’ai jamais pensé à tester le poireau cru. Pourtant, j’aime bien les oignons… Tu me donnes envie d’essayer (même pas peur de tomber dans les pommes, hahaha). En tout cas la salade est belle, on dirait vraiment un sapin de noel avec les boules rouges et tout ! Belle journée. Juliette

    1. Hélène dit :

      Oui, c’était l’idée, une salade en rouge et vert… Bonne journée à toi aussi !

  5. Bonjour Hélène,
    Ton introduction m’a immédiatement interpellé. Jamais un repas sans ma salade. Alors, cette recette est définitivement pour moi.
    J’ai déjà tenté le poireau cru par le passé et j’avais plus ou moins été enchantée. La texture était beaucoup trop coriace. J’n’avais toutefois pas laissé macérer le tout. Alors, ta recette est tout indiquée pour un autre essai avec le poireau cru. J’adore le poireau pourtant.
    Alors, vivement une bonne salade de poireau bientôt.
    Merci de ton partage Hélène et au plaisir.

    1. Hélène dit :

      Bonjour Jess ! Oui, c’est très coriace le poireau, si on ne le fait pas un peu mariner. Après, ça devient très tendre, comme s’il était cuit. Mais avec le piquant ! A bientôt !

  6. Jessica dit :

    Original comme association et puis le poireau cru ça ne doit pas laisser indifférent. Je l’ai déjà utilisé à petite dose pour remplacer les oignons botte en hiver mais pas en si grande quantité. Je vais me lancer grâce à toi !

  7. marie dit :

    Coucou,

    Ça à l’air délicieux!!! MIAM

    Joyeuses fêtes et bon appétit ;)

    http://blog.la-pigiste.com

Les commentaires sont clos.