Riz aux châtaignes, flageolets et champignons

chataignes-riz-haricots

chataignes-riz-haricots

Le week-end dernier, j’ai fait une superbe randonnée de 2 jours dans la vallée de la Sementina, dans le Tessin, le canton suisse qui jouxte l’Italie. Les tessinois parlent italien, leurs maisons sont décorées de fresques et leurs jardins bordés de palmiers… Lors de la première partie de la montée, nous avons traversé une immense forêt de châtaigniers. Notre mission : ramasser le plus possible de châtaignes, afin de s’en régaler le soir venu.

Je n’ai pas pu m’empêcher de lester mon sac de plusieurs kilos d’akènes dodus, malgré la perspective d’une journée d’ascension. Difficile de garder son sang-froid lorsque le chemin est intégralement jonché de délicieux petits fruits brillants… Dans ma frénésie, j’ai même oublié de regarder le balisage du chemin et me suis perdue !

Nous avons passé la nuit dans une belle capanna de pierre surplombant le lac Majeur. Après avoir beaucoup monté, presque 1,5 km de dénivelé, il a fallu redescendre… N’étant pas entraînée à la descente, j’en ai gardé d’abominables courbatures qui me taraudent encore aujourd’hui.

Mais cela en valait la peine : en redescendant, nous avons pu emprunter le plus long pont suspendu des Alpes, un pont « tibétain » de 270 m de long qui permet de traverser une vallée autrement inaccessible. Peu après, l’on arrive à San Bernardo, une petite église romane aux fresques époustouflantes nichée dans un ravissant village à flanc de colline.

De retour à Zürich, j’ai cherché tous les moyens possibles de cuisiner mes kilos de châtaignes : toutes vos suggestions sont les bienvenues ! Je n’ai ni le temps ni l’énergie d’en faire des montagnes de bocaux : je compte les utiliser petit à petit, en espérant qu’elles se gardent longtemps…

img_2577-1

img_2569-1

img_2525-1

img_2497-1

img_2475-1

chataignes-riz-haricots

Riz aux châtaignes, flageolets et champignons

pour 4 personnes affamées

  • 200 g de flageolets secs
  • 200 g de riz complet
  • 100 g de champignons séchés
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 poireau
  • huile d’olive
  • 30 châtaignes ou 20 gros marrons
  • 150 ml de vin blanc sec
  • 1/2 litre de bouillon de légumes
  • 20 ml de vinaigre de cidre
  • 2 feuilles de laurier
  • 1/2 c. à café de graines de fenouil
  • 1/2 c. à café d’origan
  • 50 g de levure maltée
  • 1/2 c. à café de sel de mer

12 heures à l’avance, faire tremper les haricots dans un très grand volume d’eau.

Le jour même, recouvrir les champignons séchés d’eau bouillante et les laisser se réhydrater 10 minutes.

Emincer les oignons, l’ail et le poireau. Les faire revenir dans une poêle avec l’huile d’olive jusqu’à ce que les légumes soient tendres.

Peler les châtaignes (pour cela, couper en 4 la châtaigne entière et retirer l’écorce de chaque quartier, qui devrait partir facilement).

Placer les flageolets et le riz dans une vaste cocotte. Ajouter les légumes revenus, les châtaignes, les champignons égouttés et tous les ingrédients sauf la levure maltée.

Porter à ébullition et cuire à petits bouillons pendant 1 heure. Si besoin, ajouter du liquide : bouillon, vin blanc ou eau.

En fin de cuisson, ajouter la levure maltée, le sel, poursuivre la cuisson 5 minutes.

18 Replies to “Riz aux châtaignes, flageolets et champignons”

  1. Je viens de découvrir ton site et je le trouve top… C’est génial parce que c’est des associations d’aliments que l’on ne connait pas forcément. je m’en vais sur ce pas tenter cette recette qui me plait beaucoup. Merci

    1. J’espère que ça te plaira !

  2. Tiens tiens je n’ai jamais fait ces associations..! Il faut dire que je vais souvent au plus simple avec les châtaignes… ^^ Allez, je mets cette recette à mon programme de la semaine !

    1. J’espère que c’était bon !

  3. Bonjour Hélène ! Belle recette encore et avec des chataîgnes que j’adore également comme toi. J’en ai récolté plein cette année. Pour les conserver et les utiliser tout au long de l’hiver, je les congèle une fois éplucher. Je n’ai malheureusement pas d’autre solution à te proposer.
    Votre week-end balade en montagne a du être magnifique, en plus avec le temps actuel. Bon petit voyage en Italie, peut-être ramèneras-tu d’autres inspirations culinaires ?
    Et félicitations aussi à Taïa pour l’heureux évènement qui se prépare ! Bises, Agnès

    1. Bonjour Agnès ! Merci pour tes conseils !!! J’ai rapporté plein d’idées d’Italie :-) Bises et bon dimanche !

  4. J’ai acheté des châtaignes sur le marché la semaine dernière.
    En rentrant chez moi, je les ai lavées, entaillées (comme expliqué) dans ton article puis je les ai congelées par portions.
    Quand on en a besoin, il suffit de les passer direct du congélateur au four ou dans l’eau bouillante pour les cuire, l’écorce et la 2ème peau s’en vont toutes seules.
    A l’air libre et à température ambiante, les châtaignes se conservent mal. Je crois me souvenir qu’on peut les conserver dans du sable tout l’hiver, ainsi l’amidon se transforme en sucre simple, elles ramollissent et ça devient un délice mangeable cru…

    1. En effet, j’attends un peu qu’elles sèchent mais il faut absolument que j’en fasse quelque chose la semaine prochaine ! J’ai entendu dire qu’on peut aussi les conserver après un séjour d’une semaine dans l’eau, qui asphyxie les parasites… Sûrement le même concept que la conservation au sable :-) !

  5. Cette balade me rappelle à quel point la montagne me manque. Je me souviens que l’an passé, la météo était aussi clémente.
    Le vin blanc, je testerai quand j’aurai un tire-bouchon…et avec des haricots blancs. J’ai toujours eu une réticence pour les flageolets (mauvais souvenir de ma jeunesse ?)

    Belle soirée à toi,
    Bises

    1. C’est très bon pourtant, mais des haricots rouges ou des azukis seront encore meilleurs :-) car plus sucrés ! Bisous ségo.

  6. très original ce riz ! ca doit bien changer

    1. Oui, les châtaignes fondent dans le riz, c’est tout crémeux !

  7. Miam, ça à l’air bon! Et quelle jolie balade qui me renvoie dans mes contrées… Je testerai ta recette sans vin blanc: petite luciole au creux du ventre oblige ;-) Je t’embrasse bien fort et je pense à toi.

    1. Oh Taïa !!! Je pars demain tôt en Italie, je t’appelle à mon retour, à partir de mardi :-) Je veux tout savoir. Quel bonheur pour vous !!! J’ai hâte !!! Prends soin de toi, mon amie ! PS : l’alcool s’évapore à la cuisson ;-)

  8. wow, quelle belle recette !!
    j’ai fait de la confiture de marrons hier soir avec ma grand-mère ayant récupéré une cargaison d’un ami en ardèche. c’est long à faire, mais je me suis dit que je pourrai adopter la première partie du travail pour faire des réserves au congèle, comme ça cela ne prend beaucoup de temps qu’une fois… une soirée… ça peut être sympa. la première partie consiste donc à éplucher les marrons, puis les faire bouillir une bonne dizaine de minutes, les égoutter, éplucher la 2e peau et les mettre dans des sacs allant au congélateur.
    je n’ai rien de mieux à proposer !
    merci pour la recette en tout cas, elle a l’air merveilleuse !
    johanna

    1. Oui, je crois qu’il faudra que je sacrifie une soirée… J’ai un micro-congel donc pour moi, pas d’autre solution de conservation que les bocaux !

  9. Comme une ballade automnale
    Châtaignes bouillies
    Oignons dorés
    Choux rouges sautés
    Délicatement mêlés
    Humectez l’ensemble d’huile de noisette au vinaigre de cidre émulsionné
    Souriez et dégusté !

    1. Hum, oui !!! Chou rouge et marrons… J’y ajoute aussi des pommes en gros quartiers :-) Merci pour ce moment de poésie !

Laisser un commentaire