Kougelhopf levé au potimarron, châtaigne, mandarine et épices

kougelhopf

kougelhopf potimarron épices mandarine

J’ai trouvé une recette fantastique dans un magazine, chez le coiffeur ! m’a annoncé Maman quelques jours plus tôt. Un kougelhopf au potimarron… J’ai tous les ingrédients. Tu nous le fais ? Le moment venu, je n’ai pas pu réprimer un soupir : trop d’oeufs, trop de beurre, trop de sucre… Mais c’est Noël, quand même !

Alors, une fois encore, j’ai végétalisé en cachette, sournoisement, sans rien dire à personne. En moulant des graines de lin, je me suis sentie un peu pirate, un poil corsaire, un brin rebelle. Mais quelle fierté d’apporter à la table du déjeuner un gâteau dodu et doré et d’annoncer à mon Papa bien-aimé, qui surveille anxieusement son cholestérol, qu’il n’aura pas à se priver !

Je profite toujours de Noël pour rappeler autour de moi que cette époque de l’année n’est pas synonyme de réjouissance pour tous. Rares sont les membres de ma famille qui ont osé regarder les vidéos-choc diffusées par l’association L214. Canetons broyés vivants, canes inséminées artificiellement sans ménagements, conditions d’élevage déplorables, exécutions sommaires des individus rendus malades par le manque d’hygiène… Tout cela, en France.

L’enfer n’existe pas pour les animaux, ils y sont déjà.

Cette citation est de Victor Hugo, végétarien et défenseur fervent du droit des animaux. Si, comme moi, vous redoutez les affrontements avec votre famille lorsque la conversation s’engage sur le terrain miné du bien-être animal, peut-être trouverez-vous un soutien du côté des Belles-Lettres ! Je vous laisse sur ce beau poème du grand homme…

Joyeux Noël !

* * *

À un homme partant pour la chasse

Oui, l’homme est responsable et rendra compte un jour.
Sur cette terre où l’ombre et l’aurore ont leur tour,
Sois l’intendant de Dieu, mais l’intendant honnête.
Tremble de tout abus de pouvoir sur la bête.
Te figures-tu donc être un tel but final
Que tu puisses sans peur devenir infernal,
Vorace, sensuel, voluptueux, féroce,
Échiner le baudet, exténuer la rosse,
En lui crevant les yeux engraisser l’ortolan,
Et massacrer les bois trois ou quatre fois l’an ?
Ce gai chasseur, armant son fusil ou son piège,
Confine à l’assassin et touche au sacrilège.
Penser, voilà ton but ; vivre, voilà ton droit.
Tuer pour jouir, non. Crois-tu donc que ce soit
Pour donner meilleur goût à la caille rôtie
Que le soleil ajoute une aigrette à l’ortie,
Peint la mûre, ou rougit la graine du sorbier ?
Dieu qui fait les oiseaux ne fait pas le gibier.

* * *

kougelhopf potimarron épices mandarine

Kougelhopf levé au potimarron, châtaigne, mandarine et épices

Pour 1 très grand moule

  • 600 g de potimarron
  • 4 cuillères à soupe de graines de lin moulues
  • 6 mandarines
  • 2 phalanges de gingembre frais (env. 20 g)
  • 350 g de farine de châtaigne
  • 275 g de farine de petit épeautre
  • 50 g de fécule de maïs
  • 35 g de levain déshydraté
  • 300 g de sucre de canne complet
  • 1/2 cuillère à café de poivre noir
  • 3 cuillères à café de cannelle moulue
  • 100 mL de lait d’amande
  • 1 yaourt de soja
  • 200 g de purée d’amandes (ou 125 g d’huile de noix de coco)
  • 1 banane

Découper le potimarron en dés et le faire cuire à la vapeur. Mélanger les graines de lin moulues et 8 cuillères à soupe d’eau, laisser gonfler afin d’obtenir des “oeufs” de lin. Zester les mandarines et les presser. Râper le gingembre frais.

Dans un grand saladier, mélanger les farines, la fécule, le levain et le sucre de canne ainsi que les épices.

Mixer la chair de potimarron cuite avec les “oeufs” de lin, les zeste et jus de mandarine, le lait d’amande, le yaourt de soja, la purée d’amandes et la banane. Verser sur les ingrédients secs et pétrir 10 minutes à l’aide d’une cuillère en bois ou d’une maryse.

Huiler le moule à kougelhopf (préalablement culotté*) et verser l’appareil. Pour coller à la tradition, on peut placer un amande dans le fond de chaque cannelure du moule à kougelhopf ! Placer dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air pendant 2 à 3 heures.

Préchauffer le four à 175°C. Enfourner pour 1h30. Laisser refroidir avant de démouler.

*Pour culotter un moule en terre cuite neuf, il suffit de l’enduire d’huile (olive, coco, spéciale cuisson…) et de le faire cuire à 150°C pendant 15 minutes puis le laisser refroidir, trois fois d’affilée.

20 Commentaires

  1. Johanna dit :

    wow quel beau kugelhupf, comme on dit en autriche… il me donne très envie.
    je ne savais pas du tout que victor hugo était végétarien, alors merci pour cette info et le poème.
    je te souhaite de joyeuses fêtes et me réjouis d’avantage de recettes de ta part que j’apprécie tant.
    à bientôt !
    johanna

    1. Hélène dit :

      Bonne année, Johanna !

  2. Une super recette de kouglof que je vais très certainement faire un jour car c’est une brioche que j’aime beaucoup.
    Ravie d’avoir trouver une recette végétalisée :-)
    Merci et bonne fin d’année.

    1. Hélène dit :

      J’espère qu’elle te plaira ! Bonne année !

  3. Grenadine dit :

    Wah, une brioche au potimarron, je suis déjà fan ! Et impressionnée du résultat bien levé que tu obtiens avec de la farine de châtaignes, moi j’ai encore beaucoup de mal à la dompter…
    J’ai vu aussi cette vidéo sur les canards, suis bien dégoûtée, mon chéri aussi, c’était notre dernier Noël avec foie gras à la maison du coup…

    1. Hélène dit :

      Bravo pour les canards :-) Le secret, c’est de la bonne levure ! Mais le résultat est quand même plus dense qu’une brioche à la farine bise.

  4. Hihi, on dirais moi là, à végétaliser en cachette les recettes que l’on me “suggère”de faire!! Comme toi j’ai toujours un peu l’impression d’ être la fée Carabosse en cuisine… Mais comme le plus souvent le résultat plait, ça passe! J’ espère que tu as passé un bon Noël et que les prochaines fêtes s’ annoncent bonnes. je t’ embrasse.

    1. Hélène dit :

      Merci Milounette ! Le nouvel-an était réussi ;-) J’aime bien la comparaison avec la fée Carabosse, c’est exactement ça !!! Bonne année !

  5. sego dit :

    Coucou Hélène,
    j’ai craqué sur cette recette. Mais étant arrivée dans une zone où personne n’aime le potimarron (si si, ça existe), avec de la patate douce, ou de la carotte, ça irait à ton avis? 300g de sucre…ça me fait beaucoup. Avec des mandarine, de la farine de chataigne et un légume sucré, je pense que je dois pouvoir diminuer cette quantité non?

    Je crois que je vais me tourner vers les Belles Lettres, ce soir je dîne en pays carnivore.
    Je te souhaite un agréable séjour auprès dès tiens.
    Bises
    Ségo

    1. Hélène dit :

      Oui, patate douce ou carotte, c’est tout bon. En revanche, comme les proportions sont énormes, 300 g de sucre n’est pas si énorme. Bon, j’avais affaire à des becs sucrés, tu peux réduire à 200 g…

  6. Carole dit :

    Tu nous proposes une belle recette, merci beaucoup !
    Bon week end, bises !

    1. Hélène dit :

      Je t’en prie !

  7. Catherine dit :

    Bonjour, … en lisant votre billet, j’ai de suite pensé à cette recette : http://www.lessardinesfilantes.fr/blog/_images/carnet-de-cuisine-07/017-pain-au-potimaron.pdf.
    Merci!
    Catherine (Bruxelles)

    1. Hélène dit :

      oh oui, ça y ressemble ! Merci !

  8. Rose dit :

    Beau travail d’équipe avec ta maman :)

    J’espère que tu vas bien Hélène. Mon Noël aura été presque 100 % végane cette année, pour un Noël préparé à 4 mains, j’en suis plus que ravie. Vive la Suède !

    De gros bisous

    1. Hélène dit :

      Bien joué Rose ! Bonne année ! Bisous

  9. Anonyme dit :

    Bonjour Hélène! Ton kouglof a fait partie de ma table de fêtes et il a été apprécié et très tres vite dévoré! J’ai gardé les meilleurs potimarrons de mon potager pour des recettes de gâteaux entre autres et celle que tu nous a proposée dans ce billet est juste parfaite.
    Passes de belles fêtes auprès de tes parents et reposes-toi bien. Avec un peu d’avance je te souhaite une très belle année 2016 remplie de bonheur et la réalisation de tous tes souhaits. Je t’embrasse. Agnès

    1. Hélène dit :

      Oh la la, un potimarron du potager pour cette recette :-) Je suis heureuse qu’il ait plu chez toi ! Bonne année à toi et aux tiens, Agnès, je t’embrasse !

  10. Je suis incapable d’orthographier correctement le nom de ce gâteau du premier coup, en revanche je pense que la recette me plaira beaucoup.
    Merci et joyeuses fêtes :)

    1. Hélène dit :

      Je crois qu’il y a autant d’orthographes que d’orthographieurs ;-)

Les commentaires sont clos.