Brownie à la patate douce + cadeaux de Noël

brownie-patate-douce

brownie-patate-douce

Il était temps de doter ce blog d’une recette de brownie ! Ce mot a une consonance un brin magique. Il renvoie à la décadence made in USA, au gras beurré et sucré, au chocoholisme assumé. C’est un mot qui suscite à lui seul la jouissance. Sauf, bien sûr, lorsque vous annoncez d’emblée que l’ingrédient principal en est un tubercule.

Voilà pourtant de quoi porter le coup de grâce aux réticences des plus sceptiques. Sans oeufs, sans beurre, sans farine de blé raffinée, peu sucré : un « gâteau à rien », ricaneront-ils immanquablement. Rien ne sert de vous justifier ni de prouver par A + B que la patate douce remplace à merveille le beurre. Face à la méfiance bornée, il n’y a qu’une attitude à adopter : servir de force aux plus irréductibles une part de ce moelleux brownie hautement suspect.

brownie-patate-douce

Je profite de ce billet pour renouveler mes suggestions de cadeaux de Noël – celles de l’an passé étant toujours d’actualité. Nous avions parlé longuement des cadeaux de Noël l’an dernier dans ce billet et mon opinion n’a pas changé ! Pour ma part, je n’ai demandé au vieux barbu que le premier objet de la liste et c’est amplement suffisant !

Livres :

  • Une liseuse électronique : je n’aime pas forcément faire de la publicité pour les objets connectés mais force est de constater que cet appareil n’est pas sans intérêt. Pour moi qui aime voyager léger, pouvoir transporter, en seulement quelques grammes et au prix d’un encombrement quasi-nul, tous mes livres et journaux du moment, cela n’a pas de prix ! A offrir à votre frère globe-trotter.
  • Petit traité de l’histoire des religions : un ouvrage que je n’ai pas lu mais que je compte ajouter au plus vite à ma bibliothèque ! Un sujet d’actualité qui peut apporter des clés pour comprendre l’actualité tourmentée de notre époque. A offrir à un féru de culture générale, pour briller dans les conversations mondaines.
  • Plaidoyer pour les animaux : dans cet ouvrage de Matthieu Ricard (qu’on ne présente plus… Mais si besoin, découvrez-le ici et ), notre moine bouddhiste préféré réalise une synthèse de la relation de l’homme à l’animal aujourd’hui. Il met en exergue nos contradictions et, au passage, retourne nos consciences. Bonus : tous les bénéfices du livre sont reversés à son association d’aide aux populations défavorisées de l’Inde, du Népal et du Tibet. A offrir à un carnivore ouvert d’esprit… ou à toute personne dotée d’une conscience .

Culture / musique / mode :

  • Un disque de Ravi Shankar : ce musicien indien immensément populaire – et père des chanteuses Norah Jones et Anoushka Shankar – a fait découvrir la musique indienne au monde Occidental. Sa maitrise du sitar, ce luth hindou aux sonorités si particulières, a inspiré des musiciens tels que les Beatles. Un avant-goût ici… Idéal en toile de fond pour travailler comme pour se détendre ou méditer. A offrir à votre pote hippie ou à une tante baba-cool (cliché, cliché).
  • Un abonnement au musée : souvent peu cher et vite rentabilisé ! Ici une synthèse des prix des principaux musées parisiens. Renseignez-vous auprès de votre commune si vous n’habitez pas Paris ! Pour un ami fraîchement débarqué dans une nouvelle ville.
  • Des baskets biodégradables : oui, ça existe, elles s’appellent les Oatshoes. Toutes en matériaux naturels et biodégradables, vous les enterrez lorsqu’elles sont trop éculées. L’astuce magique, c’est que des graines sont cousues à l’intérieur et pourront ainsi germer ! En revanche, bon courage pour mettre la main dessus en France… A s’offrir !

Objets du quotidien :

  • Un blender : c’est l’appareil dont je me sers quotidiennement. Que ce soit pour le smoothie du matin, la sauce salade du soir, pour mixer des graines, moudre de la farine, préparer un houmous bien lisse… Un avertissement cependant : évitez les appareils bon marché et visez dès le début la qualité. Mieux vaut un appareil un peu cher qui durera de longues années qu’un blender aux résultats décevants qui vous lâchera à la première occasion. Mon chouchou est le blender Magimix, qui n’a rien à envier aux machines de guerre américaines. A offrir… à votre tendre moitié (pour mieux en profiter).
  • Un composteur de cuisine : mon immeuble ne dispose malheureusement pas d’un ramassage de déchets organiques. Je réfléchis donc à me lancer dans le compost de cuisine… Vous lancerez-vous ? J’ai jeté mon dévolu sur ce modèle-là et voici ici le compte-rendu d’une utilisatrice. A s’offrir.
  • Des oreillers en sarrasin : non, je n’ai pas abusé des graines de chanvre décortiquées. L’oreiller en sarrasin (déclinable en matelas, coussin d’allaitement…) est plus éthique et hygiénique que la plume, plus écolo que le synthétique. Les graines de sarrasin sont de petits trièdres qui viennent s’emboîter les uns dans les autres pour garder la forme que vous aurez imprimée à votre oreiller, comme un oreiller à mémoire de forme.. Mais 100% naturel ! Pour l’entretien, c’est facile : on le vide, on aère les graines et on le remplit à nouveau. Ici (avec une FAQ bien fichue) ou . A offrir à ses parents sujets aux mal de dos.
  • Cosmétiques faits maison : et si vous offriez… des produits de beauté faits de vos blanches main ? Par exemple, un déodorant, un gommage épicé, un dentifrice, une crème hydratante chocolatée, un baume à lèvres… Immanquablement, votre récipiendaire vous demandera la « recette » – tellement simple qu’il ou elle sera conquis, puis converti. Promis, ça marche ! Pour tout le monde !

Les cadeaux dématérialisés :

  • Parrainer des abeilles : ici ou . Pourquoi ? Pour lutter contre le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles. Le coupable le plus probable de la sur-mortalité dramatique des abeilles ? Les pesticides. Les conséquences ? Une diminution drastique de la pollinisation entomophile – permettant la reproduction d’arbres fruitiers, par exemple – et, à plus long terme, l’effondrement de certaines productions agricoles. Pour le destinataire du cadeau : la récolte de miel de sa ruche, chaque année. A offrir à tous ses amis.
  • Un abonnement musique, cinéma ou journal en ligne : Spotify, Tidal ou Deezer pour la musique, Netflix pour les films et séries télé… La plupart des journaux offre également une version numérique à l’abonnement. Tous ces services proposent en général une période d’essai. A offrir à son amoureux ultra-connecté.
  • La Happy Box de l’UNICEF : disponibles ici, ces « coffrets » vous permettent de faire le don de votre choix – équipement scolaire, d’hygiène, alimentation, médicaments… – aux enfants qui en ont besoin. Ce n’est donc pas à proprement parler un cadeau à offrir, mais l’offrir à un enfant au nom de l’un de vos proches est un joli geste, je trouve…

brownie-patate-douce

Brownie à la patate douce

Pour 8 personnes

  • 300 g de patate douce, crue
  • 100 mL d’eau
  • 4 c. à s. de graines de lin moulues
  • 1 c. à s. de farine de lupin (ou de pois chiches)
  • 50 g de cacao en poudre nature, dégraissé
  • 50 g de poudre de noisettes
  • 50 g de farine de châtaignes (ou de sarrasin)
  • 2 c. à s. de sucre de canne complet
  • 1 c. à s. de miel ou de sirop d’érable
  • 1/2 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 2 poignées de cerneaux de noix ou de noisettes
  • 50 – 60 g de chocolat noir (60% de cacao au moins)
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 noix de miso ou 1/4 de c. à c. de sel (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C.

Laver la patate douce. La découper en morceaux. Mixer au blender avec les 100 mL d’eau et les graines de lin moulues.

Verser le liquide dans un saladier. Ajouter la farine de lupin, le cacao en poudre, la poudre de noisettes, la farine de châtaignes, le sucre de canne, le miel et le bicarbonate de soude. Mélanger.

Concasser les cerneaux de noix ou les noisettes et le chocolat noir concassé. Ajouter à l’appareil. Verser enfin le vinaigre de cidre et mélanger intimement.

Verser l’appareil dans un moule huilé. Enfourner à 180°C pendant environ 45 minutes. Démouler le gâteau une fois refroidi.

Agrémenter, si l’on veut, d’un « glaçage » à l’avocat (la recette ici – sans la menthe !).

30 Commentaires

  1. Bonjour Hélène ,

    un an après ta liste de cadeaux de Noel , je viens de m´offrir les gants Lapiglove et je ne le regrette vraiment pas !!!!
    En espérant que tu vas bien et que tu as passé de beaux moments en famille pour ces fêtes de fin d´année.
    Je te souhaite une très belle année 2016 et t´embrasse bien fort .
    Emmanuelle … aus dem Bodensee

    1. Génial ! Je suis ravie pour toi. J’aime toujours autant les miens :-) Bonne année à toi, Emmanuelle, ainsi qu’à ta famille. Bises

  2. Coucou Hélène !

    Merci pour la recette et la liste d’idées. Les deux vous m’être très utile. Le petit traité sur l’histoire des religions me fait vraiment de l’oeil, sûr qu’il plairait à mon homme (et je pourrai l’avoir entre mes mains ensuite).

    Merci beaucoup !

    1. Coucou Rose ! Joyeux Noël !

  3. Bonjour,
    Intéressant cet oreiller en sarrasin.
    Est-ce que tu l’utilises et si oui, qu’en penses-tu ?
    Merci pour ton avis.

    1. Moi non, j’avais changé mes oreillers récemment avant de découvrir le sarrasin ! Mais une amie les utilise et en est ravie alors ce sera pour la prochaine fois !

      1. L’oreiller en sarrasin, le retour.
        L’essayer, c’est d’adopter.
        Donc merci pour cette bonne idée.
        Bonne nuit…

  4. Bonsoir.

    J’aI testé ton brownie…
    Gâteau parfait qui a le même aspect mais dans le goût est totalement différent de celui auquel je suis habitué ( lourd à digérer et calorique) et bien le tien et tout le contraire.
    Recette adopté.
    J’avais une photo mais je ne peux pas la mettre dans ce commentaire donc je vais faire un petit article sur mon blog ( leblogdechoupie.wordpress.com ) m’autorises-tu à mettre ta recette ?

    Bonne fin de soirée

    1. Génial ! Pas de problème pour la recette, ravie que ça t’ait plu :-)

  5. Tiens, moi qui ai fait justement un brownie en fin de semaine avec des pois chiches ! Ta recette, avec de la patate douce m’intrigue, aussi je vais m’empresser de la réaliser d’ici la fin de semaine pour le retour de ma petite étudiante (qui l’aura bien mérité !).
    J’aime beaucoup tes idées cadeaux qui vont grandement m’aider car cette année j’ai un mal fou à me plonger dans « l’esprit noël ». En tout cas, je ne me lasse pas d’écouter Ravi Shankar, merci pour cette belle découverte.
    Bonne soirée, je t’embrasse. Agnès

    1. Hum, ça me fait envie, avec des pois chiches ! Ravie que tu aimes le sitar :-) Bonne journée, bises !

  6. Super toutes ces belles idées de cadeaux Hélène. Tu m’inspires. Et tu me fais également réaliser que je n’ai pas encore lu cet ouvrage de Mathieu Ricard. Ce sera donc un cadeau à moi de moi 😉.

    Et que dire de ton brownie. Miumm…!

    Bisous à toi.

    1. C’était aussi un cadeau de moi à moi, ce livre ;-) Bisous

  7. J’ai pas de blender pour réduire la patate douce :-( Une autre possibilité ? Merci

    1. La cuire et l’écraser à la fourchette ?

  8. mais dis donc, tu sembles sur le point de me réconcilier avec le brownie là ;)

    1. What ? Tu étais fâchée avec les brownies ? ;-)

  9. J’adore la recette et les idées de cadeaux de Noël ! Merci !!!

  10. Je crois que j’ai trouvé mon bonheur : le composteur de cuisine.
    Avant on avait un jardin et un gros composteur, cela me manque depuis qu’on vit en ville !!!
    Et le brownie, une tuerie !
    Bisous !

    1. Génial, ravie de t’avoir aiguillée !

  11. Ta liste de cadeau est vraiment super ! Ça change fortement des listes sans fin de sets cadeaux cosmétiques. J’ai particulièrement été touchée par le parrainage des abeilles =)
    Sinon ta recette m’intrigue beaucoup, à tester ! (ce serait fait sur le champs s’il y avait de la patate douce dans le frigo…)

    Feathers and Brushes | Suisse | Beauté & Lifestyle

  12. « À offrir à un féru de culture générale, dans les conversations mondaines »
    J’avoue que j’ai ri en lisant ça, tu as l’air de dire les choses de la bonne manière, même si on peut éventuellement rajouter l’encart « À offrir aux malheureux des repas de famille, pour répondre aux discours racistes du cousin au énième degré qui a abusé sur le muscadet » héhé. En tout cas je note les références de ce livre, il a l’air sérieux, clair et synthétique.
    Tes idées sont vraiment très chouettes, j’adore (Ravi Shankar, le blender, cosmétiques faits maisons…Tu sais parler à mon petit coeur de hippie gourmette coquette!). Je note soigneusement les références du composteur d’intérieur et vais m’offrir le Plaidoyer pour les animaux, puisqu’il y a peu de chances pour que ma famille le fasse! Sans doute en version électronique, bien que je n’aie pas de liseuse…J’avoue que j’ai un peu de mal à sauter le pas, en dépit de l’aspect indéniablement pratique qu’offre cette dernière. Peut-être un jour!
    Cette année, je pense que je vais surtout faire des cadeaux qui se mangent, je suis souvent à côté de la plaque pour offrir des choses malheureusement, et si ta liste me parle, mes proches n’y verraient quant à eux sans doute rien de bien exaltant (le monde est cruel, snif. Mais avant j’étais comme eux, donc tout espoir n’est pas perdu, même si je me vois mal offrir un énième cadeau qui ne sera jamais regardé ^^)

    Inutile de dire que ton brownie me fait de l’oeil…J’avoue que l’ajout de miso m’intrigue, ça donne quoi dans le résultat final? Et pour le miso à utiliser, n’importe quel fait l’affaire ou il vaut mieux se cantonner au blanc et oublier le miso d’orge? Quant au glaçage à l’avocat, que dire sinon miam?
    Je m’en vais de ce pas consulter ton article de l’an passé sur les cadeaux de Noël, car je l’avais loupé et qu’il y a sans doute de très bonnes idées aussi :)

    Bises,
    Orr

    1. Le miso, ça sert à « saler » un peu le gâteau. C’est une saveur qui se marie très bien avec le chocolat. C’est très discret (on peut évidemment s’en passer, et tous les miso feront l’affaire). Bonne journée !

  13. Ce brownie semble intense et super moelleux !

    1. C’est tout à fait ça :-)

Laisser un commentaire