Détox de printemps et plantes sauvages

recettes détox sauvagedetox_6

Au printemps dernier, je n’ai guère pris soin de moi. Je m’apprêtais à partir vivre en Suisse, je cherchais un poste de thèse, un appartement à Zürich, un déménageur aux tarifs raisonnables… et je planchais sur ce livre. Je n’ai pas beaucoup dormi, ni fait beaucoup de sport – mis à part faire et défaire 40 cartons de livres, de vêtements et de vaisselle.

Lorsque l’été est arrivé, j’ai soufflé trois semaines avant de reprendre mes études. Entre les cours, mes tâches d’enseignement et mes projets de recherche, les (nouveaux) amis, l’apprentissage de l’allemand, la découverte d’une ville et d’un pays, les visites des (anciens) amis et de nos familles, je n’ai pas manqué d’occupations… et trop peu dormi.

Le printemps s’est installé et, soudain, j’ai eu besoin d’un nouveau départ. Après les agapes de Noël et de Pâques, après les sports d’hiver et leur lot de plats montagnards, il me fallait remettre les pendules à l’heure. Le désordre s’était installé dans mon appartement, dans mon corps et dans mon esprit. J’ai profité d’un week-end pour cuisiner léger, dormir, me régaler des splendides plantes sauvages qui inondent les marchés suisses et tout remettre en ordre dans mon environnement.

Le programme :

  • Dormir : me coucher « tôt » – à 22h30 ou 23h – et de me lever « tard » (pour moi) – vers 7h.
  • Faire 3 repas légers par jour, dont 1 seul contenant des céréales et / ou des légumineuses. Des repas riches en fruits et légumes, essentiellement crus, agrémentés de quelques graines et oléagineux. Des repas pauvres en graisses et sans sucre – hormis celui des fruits !
  • Faire 1h30 à 2h de sport doux. Pour moi, 1 heure de yoga au soleil dans mon salon et 1 heure de marche ou de vélo en plein air.
  • Lire : plus le temps passer et moins j’ai le temps de lire. Pourtant, rien de tel pour se détendre. Alors, j’essaie de renouer avec la slow-life, je fais un litre de thé vert et j’attaque la pile de bouquins en retard qui s’accumule à côté du canapé et j’oublie tout pendant 3 heures !
  • Méditer : une activité qui n’en a pas l’air… Et pourtant, fermer les yeux (ou non) et essayer d’observer, de canaliser et de maîtriser les pensées qui surgissent en un flot ininterrompu dans notre esprit, ce n’est pas si simple et demande un effort. Je médite allongée, mais aussi en cuisinant, tous les jours. De temps en temps, s’arrêter pour s’offrir une demi-heure de méditation fait un bien fou ! Un très bon article ici.
  • Opérer un ménage de printemps complet de notre appartement : trier, aspirer, laver, ranger, faire briller vitres et miroirs, jeter, donner, recycler, ré-organiser, apporter à la brocante ce dont je ne veux plus.
  • Faire toutes les lessives en retard : laver les vêtements en laine de l’hiver, les collants, les bonnets… et les ranger au fond des placards, tout en mettant en avant les vêtements légers du printemps. Je prépare aussi quelques bidons de ma lessive maison pour les mois à venir.
  • Trier, classer et régler tous les documents administratifs : payer les factures, les impôts, effectuer les démarches en ligne, vérifier mes comptes, etc…
  • Détoxifier mon ordinateur : me désabonner des newsletter polluantes et autres junk-mails, trier les e-mails en retard, y répondre ou les supprimer, supprimer les fichiers inutiles ou en double, classer les fichiers à garder, trier les photos des vacances passées et créer des albums à partager avec ma famille. Je supprime les playlists et les radios que je n’écoute plus, je supprime de mon lecteur RSS les blogs que je ne lis plus, etc…
  • Détoxifier mon téléphone : je supprime les contacts inutiles, les sms, e-mails et photos qui ne m’intéressent plus. Je renouvelle mes play-lists, supprime les applications inutiles ou chronophages ainsi que les vieilles listes de courses et autres mémos périmés.
  • Détoxifier ma cuisine : nettoyer les placards et les tiroirs, trier les aliments bientôt périmés, nettoyer et dégivrer le frigidaire, mettre de côté les denrées que je ne consomme pas pour les donner, nettoyer le four, ses grilles et la hotte, dépoussiérer le placard à épices, alimenter les bocaux de lentilles, de riz et de flocons d’avoine, changer les éponges, faire briller l’argenterie (avec une pâte de bicarbonate de soude humide)…
  • Détoxifier ma salle de bains : outre le ménage, je nettoie les brosses à cheveux, à dents, les pinceaux de maquillage, la grille arrière du sèche-cheveux… Je fabrique du déodorant pour les 6 prochains mois, je nettoie mes flacons d’huiles végétales et essentielles – qui sont facilement poisseux.
  • Détoxifier ma chambre : dans les tiroirs et les armoires, je place des clous de girofle, des bâtons de cèdre et des sachets de poivre pour chasser les mites. J’aère matelas, couettes et oreillers, sans housses ni taies, pendant 1 journée en gardant la fenêtre ouverte. Je trie les vêtements usés à déposer dans les bennes de recyclage et ceux en bon état que je donnerai.

Jour 1 – Le petit déjeuner

recettes détox sauvage

Smoothie vert aux orties, sarrasin et autres hyper-aliments

Pour 1 personne

  • 3 brins de persil
  • 1 poignée de feuilles d’ortie fraîche (ou de mâche, d’épinards…)
  • 1 petite pomme
  • 1 tronçon de gingembre
  • 1 tige de céleri-branche
  • 1 citron
  • 1 banane congelée
  • 250 mL de tisane froide (votre préférée)
  • 1 cuillère à soupe de graines de lin moulues
  • 10 gouttes d’huile essentielle de pépins de pamplemousse
  • 2 cuillères à soupe de graines de sarrasin, trempées 1 nuit
  • 4 amandes, trempées 1 nuit

Mixer tous les ingrédients à l’aide d’un blender (sauf sarrasin et amandes). Verser le smoothie dans un bol, parsemer d’amandes et de sarrasin. Savourer à la petite cuillère, comme une soupe, en prenant son temps !

♥ Version gourmande : remplacez la tisane froide par du jus d’orange fraîchement pressé et ajoutez une figue ou une datte séchée avant de mixer.

Jour 1 – Le déjeuner

Au marché, je trouve une plante sauvage ressemblant à de l’oseille : le Rumex alpinus. On l’appelle aussi l’oseille sauvage, ou la rhubarbe des moines. En effet, si ses feuilles ont un goût d’oseille prononcé, ses tiges, une fois cuites, rappellent follement la rhubarbe. D’ailleurs, le Rumex fait partie de la même famille botanique que ces deux légumes : les Polygonacées.

detox_6

C’est une plante zéro-déchet : tout se mange ! Les feuilles et les hampes florales se préparent comme un légume tandis que les tiges fournissent une délicieuse compote acidulée. J’ai utilisé les premières dans un porridge-repas tout doux aux flocons variés et au miso. Les secondes ont été avalées au dessert avec un kiwi et du sarrasin, sous la forme d’une petite crème.

rumex oseille sauvage

J’avais initialement prévu de mettre de côté les céréales et les légumineuses, mais je crois qu’il m’est quasiment impossible de m’en passer ! J’ai écouté mes envies et puisque j’avais très envie d’un porridge, je ne m’en suis pas privée !

détox sauvage

Sauce salade aux orties, citron et sésame

Pour 2 personnes

  • 1 poignée d’orties fraîches, lavées (ou épinards, mâche, vert de blettes, persil…)
  • 1 petit citron
  • 1 cuillère à café de vinaigre de cidre
  • 1 cuillère à soupe de purée de sésame (tahin)

Mixer l’ensemble des ingrédients à l’aide d’un blender. Servir sur une salade de roquette et d’oignon frais.

♥ Il est parfois difficile de mixer les petites portions comme celles-là. Vous pouvez préparer une double ou triple quantité, la conserver au frais dans un bocal et la consommer dans les 2 ou 3 jours.

Porridge du déjeuner – oseille sauvage, miso brun et algues

Pour 1 personne

  • Les feuilles d’1 bouquet d’oseille sauvage (Rumex) ou 1 petit bouquet d’oseille
  • 1 noisette de miso
  • 350 mL d’eau + 50 mL
  • 2 cuillères à soupe de flocons d’avoine
  • 1 cuillère à soupe de son d’avoine
  • 2 cuillères à soupe de flocons de quinoa
  • 1,5 cuillère à soupe de flocons de pois chiches (ou de farine de pois chiches)
  • 1 cuillère à café d’algues séchées en paillettes
  • 1/2 citron

Laver l’oseille sauvage, la hacher. La faire fondre dans une petite casserole dans un fond d’eau – ou de matière grasse si vous voulez. Dans un petit bol, délayez le miso dans 50 mL d’eau et réservez : le miso va se dissoudre le temps de préparer le porridge. Verser dans la casserole les 350 mL d’eau restants, les flocons. Porter à ébullition en remuant. Poursuivre la cuisson sur feu moyen pendant 5 à 10 minutes en remuant constamment.

Ajouter le miso et terminer la cuisson. Ajouter les algues séchées. Servir chaud avec un filet de citron.

♥ Version gourmande : ajoutez une belle cuillère à café de tapenade et parsemez généreusement de levure maltée. Remplacez les algues par quelques tomates séchées.

détox sauvage

Crème à la rhubarbe sauvage, kiwi et sarrasin cru

Pour 1 personne

  • Les tiges d’1 botte d’oseille sauvage (Rumex) ou 1 petite tige de rhubarbe
  • 4 cuillères à soupe de graines de sarrasin, trempées 1 nuit
  • 6 amandes, trempées 1 nuit
  • 1 figue séchée
  • 1 kiwi
  • 2 cuillères à soupe d’eau

Laver les tiges d’oseille ou de rhubarbe. Les cuire à feu doux dans un fond d’eau, jusqu’à ce qu’elles aient fondu.

Les mixer avec le sarrasin et les amandes, égouttés, la figue séchée coupée en morceaux, la chair du kiwi et un peu d’eau. Ajouter un peu de miel si le goût est trop acide.

♥ Version gourmande : remplacez les amandes par une cuillère à café bombée de purée d’amandes. Ajoutez également une cuillère à soupe de miel / sirop d’érable ou une seconde figue séchée.

Jour 1 – Le goûter

Ce jour-là, j’ai eu envie d’une douceur sucrée à l’heure du thé. J’achète rarement des fruits exotiques, mis à part les bananes, mais il m’a été difficile de résister à une jolie papaye bien mûre en promotion au magasin bio… d’autant plus que je n’en avais jamais goûté ! Je n’aurais peut-être pas dû : c’est totalement addictif !

détox

Crème glacée minute banane-papaye et cardamome

Pour 1 personne

  • 2 bananes, congelées
  • 1/2 papaye (ou 1 petite)
  • 1/2 cuillère à café de cardamome moulue

Placer tous les ingrédients dans le bol d’un robot muni d’une lame couteau en S. Mixer par pulsations jusqu’à ce que les morceaux de banane se soient transformés en crème glacée.

Jour 1 – Le dîner

detox_10

Soupe sucrée-salée au gingembre et à la citronnelle

Pour 4 personnes

  • 2 patates douces
  • 1 betterave
  • 1 oignon
  • 2 poireaux
  • 1 doigt de gingembre frais
  • 5 cm de citronnelle
  • 1 pomme

Laver les légumes, les émincer. Les placer dans une grande casserole, couvrir d’eau aux 3/4 et faire cuire. 10 minutes avant de servir, ajouter le gingembre et la citronnelle finement émincés et la pomme coupée en dés. Mixer et servir avec quelques graines de nigelle et de l’ail séché.

♥ Version gourmande : avant de mixer, ajoutez une cuillère à soupe de purée de cacahuètes (arachides). Vous pouvez également remplacer une partie de l’eau par 200 mL de lait de coco.

Jour 2 – Le petit déjeuner

Réveillée très en forme, j’ai mis à exécution une idée qui me trottait dans l’esprit depuis belle lurette : une glace à la carotte… Après le vrombissement sonore du blender à 6h30 du matin, j’imagine que mes malheureux voisins ont apprécié le grondement du robot s’acharnant contre des rondelles de banane congelées !

detox_8

Glace banane-carotte et cannelle

Pour 1 personne

  • 2 petites carottes
  • 1 orange
  • 1/2 cuillère à café de cannelle moulue
  • 1 pincée de cardamome
  • 1 cuillère à soupe de purée d’amandes
  • 2,5 bananes, congelées

Dans un blender, mixer les carottes, le jus de l’orange, la cannelle, la cardamome et la purée d’amandes afin d’obtenir une crème épaisse et lisse. Si besoin, ajoutez un peu de lait d’amandes pour mieux mixer.

Transférer le mélange dans le bol d’un robot muni d’une lame couteau en S. Ajouter les bananes et mixer jusqu’à l’obtention d’une crème glacée toute lisse. Servir aussitôt parsemé de graines.

♥ Version gourmande : ajoutez du miel, des raisins secs et parsemez de flocons d’avoine, arrosez d’un filet de mélasse. C’est une grosse portion, j’en ai congelé une partie pour le lendemain ! Sortez-la 10 à 15 minutes avant de l’engloutir afin qu’elle s’amollisse.

Jour 2 – Le déjeuner

detox_11

Un repas tout simple, constitué d’une grande salade de roquette et de crudités accompagnée de toasts de pain au levain à l’avocat.

Jour 2 – Le dîner

detox_9

Pas de recette, juste des restes, avec un pamplemousse.

♥ Attention, le pamplemousse est déconseillé aux personnes suivant certains traitements médicamenteux (en particulier contre le cholestérol, la dépression, les problèmes de thyroïde…). Le pamplemousse décuple l’absorption du médicament, menant à des surdosages. Dans d’autres cas, l’effet contraire est observé : la consommation de pamplemousse réduit l’efficacité du médicament. Renseignez-vous !

..

Et vous, vous faites quoi à l’arrivée du printemps ?

39 Replies to “Détox de printemps et plantes sauvages”

  1. Oulala, mais j’ai tout plein de « questions » !!

    Dire que 7h c’est tard pour toi :o tu as vraiment eu temps de faire toutes ces choses? Mince alors, tu m’épates Hélène !!

    Tes repas sont tous autant étonnants que gourmands !

    Je me familiarise doucement avec la citronnelle, première utilisation cette semaine ! Tu la mixes avec le tout si je comprends bien ? Moi qui pensais qu’elle ne servait qu’à parfumer :o

    La papaye, je ne l’ai goûtée qu’une fois lors d’un voyage en Guyane. Où les fruits étaient étonnement peu goûteux :( du coup, moyen séduite … Je devrais retenter à l’occasion :)

    Tu m’épates avec ces végétaux / herbes sortis de nulle part et que tu sais si bien accommoder. Ce rumex est impressionnant. On dirait vraiment de la rhubarbe. Imagine comme elle me tente ta compote !

    1. Oui, une fois cuite la citronnelle se mixe parfaitement. Je l’émince très finement, surtout ! D’accord pour la papaye, c’est assez « fade » au premier abord mais justement, c’est subtil. Et ça appelle quelques épices et là, ça devient un délice !

  2. Coucou :)
    J’ai découvert ton blog lorsque tu l’avais arrêté et j’avais été enchantée par ton univers et toutes tes recettes, en plus toutes les photos sont magnifiques! Depuis que tu l’as repris c’est un bonheur de venir guigner de tes nouvelles et saliver devant les petits plats que tu te concoctes et nous livres :)
    Je ne savais pas trop où mettre ce commentaire et puis voilà que tu nommes cet article « détox de printemps et les plantes sauvages ». Alors je me suis dis que ma question (ou plutôt remarque) pouvait plus ou moins s’y rapprocher ;)
    Alors voilà, j’habite moi aussi en Suisse (mais depuis toujours :P) et je me rappelle qu’au printemps quand je partais en balade avec ma grand maman dans les forêts alentours, les sapins et autres conifères étaient chargés de petits bourgeons verts tendres. Je me rappelle qu’on les cueillait pour en faire une sorte de mélasse au délicieux goût résineux à tartiner ou à mélanger aux thés et tisanes. On en prenait aussi pour soulager les maux de gorges et soigner la toux. Enfin tout ça pour te demander si tu connaissais, car j’ai pensé que ça pouvait t’intéresser, surtout que la récolte c’est maintenant! ;)

    1. Oui, je connais ça ! Mon amie Louise les fait sécher pour en faire des tisanes et cet hiver j’ai acheté au magasin bio un sirop de bourgeons pour soigner mon mal de gorge – c’était diablement efficace ! Donc ça m’intéresse, clairement, mais je ne sais pas bien où récolter, ni quels arbres s’y prêtent (j’ai cru comprendre que certains conifères étaient toxiques… j’ai peur de me tromper !). Si tu as plus d’infos, ça m’intéresse ! Et je t’envie, j’aurais aimé vivre en Suisse toute ma vie :-)

  3. Bonsoir Hélène,
    comme ça me fait envie…je suis en « mission » scientifique. Alors je rêve de pouvoir me faire mes propres repas et en particulier tous ces smoothies verts (pour la glace à la carotte..on verra. Plutôt une crème à température ambiante). J’ai envie de légumes (j’alterne les pâtes aux légumes grillés et pizza aux légumes ici…) et de faire la détox de mon appart aussi. Et puis d’aller me promener en montagne! Il me tarde de rentrer chez moi pour ça !!

    La rédaction avance et des sujets de post doc sont intéressants à Zürich!

    Bises et à bientôt,
    Ségo

    1. Tiens-moi au courant ! Tu serais heureuse à Zürich, il y a tout : des universités hyper dynamiques avec de gros moyens, la nature à deux pas, une population écolo, de l’air pur en pleine ville… Bon courage !

  4. Je me reconnais carrément en lisant tes « bonnes résolutions ». Et ces recettes me donnent l’eau à la bouche. La glace banane carotte a l’air d’être une tuerie ! Merci pour l’inspiration !

    1. Oui, elle était franchement réussie, cette glace !

  5. Merci pour ce partage Hélène. J’aime toujours autant te lire et l’approche globale de tes articles. Je vais tester quelques unes de tes recettes. Ah les joies de la lecture ! J’ai adoré lire Proust, Balzac, Beauvoir…Tu me donnes envie de me (re)plonger dans Camus, tu as quasiment tout lu de lui dis donc ! Dans un tout autre registre, je viens de terminer l’un des derniers livres d’Erri de Luca, j’aime beaucoup cet auteur, il a une écriture concise et précise, très forte. Son parcours de vie est étonnant et plein d’engagements. Il y a tellement d’ouvrages merveilleux à lire sans compter les essais que c’en est tout à la fois excitant et frustrant… Bonne soirée

    1. Merci pour la recommandation, il va aller en haut de ma to-read list ;-)

  6. Bonsoir Hélène,

    Merci beaucoup pour cet article qui m’a fait beaucoup de bien. Des fois, il est temps de se poser et de se recentrer, et de laisser le monde extérieur attendre un peu. C’est exactement ce dont j’ai besoin en ce moment, mais comme toi à une époque, je viens d’emménager dans un autre pays (Australie), je débute une thèse et je travaille à côté, et je n’arrive pas encore à trouver un équilibre. Ca viendra… Tout ça pour dire (aucun rapport), c’est grâce à ton site que j’ai découvert les livres de Romain Gary dont l’un des romans figura sur l’une de tes photos. Du coup je me suis dit pourquoi pas essayer et je suis tombée amoureuse (j’ai commencé avec « Les Cerfs-Volants »). Pourrais tu me dire quels livres font partie de ta pile et si tu recommandes des auteurs/livres ? J’ai également fini par lire après plusieurs tentatives avortées « A la recherche du temps perdu », et je vénère Proust depuis. Certains passages (notamment dans « A l’ombre des jeunes filles en fleur ») sont à couper le souffle.
    Bises

    1. Bonjour Mélusine ! Repose-toi, j’imagine que cette nouvelle vie est bien fatigante. Tu verras, lorsque l’on trouve à nouveau ses marques, tout va bien. Quel courage, une thèse et un job !

      Je suis ravie que tu aimes Romain Gary… De lui, je te recommande chaudement la Promesse de l’aube, Clair de femme, la Vie devant soi, Au-delà de cette limite, votre ticket n’est plus valable. Je suis moi-même en pleine tentative de relecture de Proust (mais n’en suis qu’à la longue introduction de mon édition de poche). J’aime énormément Albert Camus, un registre un peu différent, plus philosophique, en particulier Noces, le Mythe de Sisyphe, l’Exil et le Royaume, La Chute, La Peste, l’Etranger, l’Eté, le Premier homme ainsi que le recueil de sa correspondance avec le poète René Char, d’une beauté virile qui m’a arraché des larmes, et ses Journaux de voyage. J’ai lu l’an dernier, et adoré, Le journal intime d’un arbre de Didier Van Cauwelaert : je prévois de lire ses autres romans cet été ! J’aime beaucoup Balzac, que je comprends mieux maintenant que je suis adulte que lorsque j’étais enfant. J’aime beaucoup la Peau de chagrin, les Mémoires de deux jeunes mariées, Une ténébreuse affaire. J’ai adoré cet été la Sonate à Kreutzer de Tolstoï. Très beau aussi, les Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir (et les tomes qui suivent, la Force de l’âge et la Force des choses). Tout Albert Cohen, j’ai tout lu et tout adoré et j’offre souvent Solal ou Belle du Seigneur à mes amis !

      Voilà pour commencer ;-) Bises, bonne journée !

  7. Ton article est bien construit, et je suis entièrement d’accord, la détox de temps en temps se fait ressentir comme un besoin sur tous les plans, & ça fait du bien ! Bises

    1. Tout à fait ! Merci Chloé !

  8. Merci pour cet article :)

    Quel courage de te lever si tôt ! J’aimerais le faire et avoir ce rythme mais mon corps ne suit pas bien que je me couche assez tôt… (et pourtant, je le faisais lorsque j’étais étudiante, ce qui n’est pas si vieux).

    La glace banane-carottes me tente beaucoup !

    1. Ah ah, pas de courage, je me réveille toute seule…

  9. Merci pour ces idées d’organisation, exactement ce que j’aime, c’est clair, net et carré ; savoir que d’autres s’y collent aussi donne du coeur à l’ouvrage ! Promis, je m’y mets dès que je rentre de vacances.
    Quant aux recettes … yum yum ! J’ai de l’oseille dans le jardin, je vais enfin pouvoir l’utiliser joliment.
    Remarque : pour la sauce salade en toute petite quantité, j’ai encore le mixeur pour bébé « Babaychef », bien utile pour suppléer le blender familial :-)
    Merci pour votre écriture, en tous cas, toujours positive et pleine d’allant.
    Belle journée.

    1. Très bien, si ça peux te donner du courage, imagine-toi que je suis là pour te surveiller ;-) Bonne idée le mixeur bébé ! A bientôt !

      1. Wow Hélène, mais quel weekend !!! Très, très productive la madame !!! Et tu considères ça comme relaxe et une détox ?! Hi hi !!! Moi, pour tout faire ce que tu as fait en quelques jours, je devrais plutôt compter un mois…ha ha !!! Tu as mon admiration pour cette efficacité hors du commun :)

        Je trouve super que tu partages tout ça avec nous. J’adore en fait. Et sois assurée que je vais grandement m’en inspirer, car je suis également plus que dûe pour une cure du genre détox. Moi et mon environnement à besoin d’un peu d’épurement. Ici, on est encore sous la neige, alors on dirait que ça « feel » moins printemps, mais le soleil devrait enfin être de la partie à partir de ce weekend, alors ça va sûrement me motiver davantage. Et j’ai plus que hâte que mon oseille se pointe le nez, même si ce n’est pas la même que la tienne. Et dommage, je ne trouve pas d’ortie dans mon coin de pays…:( Je trouverai autre chose pour m’épurer, j’en suis certaine.

        Merci encore tout plein pour cette générosité. Bisous du Canada :)

        1. Oui, ça me relaxe de ranger ! Le désordre me fatigue… ça me stresse ! Bisous de Suisse !

  10. Super article ! Je m’en vais de ce pas faire une glace banane-carotte :D
    Personnellement mes week-ends sont trop chargés ces temps-ci pour appliquer tout ça (et je suis vraiment très très impressionnée par ton efficacité et ta motivation!) mais je garde cette liste précieusement et je vais essayer d’étaler cette détox/rangement/tri sur mes temps libres du mois de mai !

    1. J’espère que tu aimeras !

  11. Bonjour,
    Depuis une dizaine de jours, je fais comme toi : ranger, nettoyer, trier, me mettre au vert, les impôts.
    Mais c’est long ! Ton article me redonne la pêche pour en finir !
    Merci, Carole

  12. Bel article Hélène comme toujours, merci pour ce travail.
    Je mange comme toi actuellement, c’est le printemps et le corps et l’esprit réclament un grand « nettoyage » ! Cela fait d’ailleurs le plus grand bien. J’ai également du mal à me passer des céréales et légumineuses ; je les mange pour mon déjeuner qui est généralement tardif et elles me permettent de te tenir pour le reste de l’après-midi au travail.
    J’ai acheté de l’oseille ce matin sur mon marché et vais me faire la recette du porridge pour le déjeuner, merci pour cette idée de plat rapide à réaliser avec des céréales en flocons. Belle journée à toi. Bises. Agnès

  13. Quel article fantastique, qui donne envie de se poser et de faire le tri dans sa vie. J’ai moi aussi un week-end tranquille la semaine prochaine (et en plus de trois jours !), je vais essayer de suivre tes idées merveilleusement apaisantes. Je découvre ton blog grâce à Monique (le com au-dessus) qui l’a partagé sur sa page, et c’est vraiment une découverte formidable. Merci !

    1. Bienvenue Adeline ! Et merci Monique ;-). Bon week-end alors !!!

  14. C’est avec un immense plaisir que je viens d’apprendre grâce à ton article que les tiges de Rumex ont un délicieux goût de rhubarbe ! Quel bonheur, merci ! J’en ai une quantité incroyable qui pousse tout autour de chez nous ;-)
    Je lis ton blog depuis quelques semaines, avec beaucoup de plaisir !
    Merci et bonne continuation :-)

    1. Fantastique, quelle chance, Monique ! J’espère que tous les Rumex ont le même goût ! Ici, ça pousse partout, comme l’ail des ours et les orties… Ravie de t’accueillir par ici, alors, et bravo pour ton blog. Je n’ai pas d’enfants mais j’adore ta démarche !

  15. wow! <3 Je termine ma session demain et il y a quelques jours de solitude qui s'annonce ensuite. Si j'aime déjà me retrouver seule quelques temps, cet article plein de bien-être me donne d'autant plus envie de me retrouver avec moi-même et de me sortir de mes piles de papiers pour me remettre sur pied!
    Par contre, je ne crois pas être capable d'attendre pour tester une recette… Il y en aura probablement une dans mon assiette du dîner! (;
    K.

    1. Oui, tu verras, ça fait un bien fou !!!

  16. Le programme du deuxième jour est très alléchant. Je suis une dingue du pamplemousse et ne peux m’en passer. L’on m’a certifié que le risque ne vient que lors de la prise de médicaments, si le délai des 30 minutes est respecté, l’assimilation se fait naturellement. Je serais plus prudente pour l’ortie qui peut créer des saignements de nez. L’ortie est excellente sinon pour la circulation sanguine et même recommandée en période de menstruations (dont les fleurs à préparer en confiture).

    1. Merci pour les infos ! Et la confiture de fleurs d’ortie, mon Dieu… je vendrais mon blender au diable pour y goûter ;-)

  17. Mon dieu, mais il a duré combien de temps ton week-end?? Pour faire tout ça, c’est des vacances qu’il me faudrait!! En tout cas bravo!…. Puis c’est sympa de partager avec nous toutes ces tâches, on pourra s’en servir de liste…..(bien utile pour le jour où les semaines auront 2 samedis et 3 dimanches pour ma part ^^)

    1. Ah ah, quand je suis lancée, rien ne m’arrête ! En vrai, j’ai pas payé mes impôts, ils sont prélevés tout seuls en Suisse pour les expats ;-)

Laisser un commentaire