Beauté green : mise à jour

moi

Certaines d’entre vous m’ont demandé des nouvelles de ma routine beauté. J’hésitais à en faire un article, puisque peu de choses ont évolué ! Cependant, j’ai adopté depuis un an quelques produits et recettes dont je suis très satisfaite et qu’il vaut peut-être la peine de partager avec vous (les articles initiaux sont ici, sur les soins des ongles, du corps, du visage et des cheveux).

Le corps

La peau

L’été, lorsqu’il est de bon ton d’avoir de jolies jambes, je ne jure plus que par le beurre de karité, extrêmement nourrissant. Comme il est assez cher, je le fais fondre très doucement à la casserole et le coupe avec un peu d’huile de noix de coco et de macadamia pour qu’il dure plus longtemps. J’utilise environ 70% de beurre de karité, 10% d’huile de coco et 20% d’huile de macadamia. J’obtiens un beurre légèrement moins ferme que le beurre de karité : si vous vivez ou voyagez dans un pays chaud, il peut être utile d’ajouter une cire végétale au mélange afin de le solidifier (j’aime beaucoup la cire de candelilla d’Aroma-Zone, en ajouter moins de 5 grammes pour 100 grammes de beurre corporel).

beauté-green-corps

En hiver, je me contente d’un peu d’huile de macadamia ou d’huile de noix de coco après la douche. Bien sûr, je n’oublie jamais de frotter ma peau avec un gant de crin végétal pour éliminer les peaux mortes et raviver la circulation sanguine à la surface de la peau !

Les ongles

J’ai découvert l’huile de ricin, particulièrement recommandée pour les phanères (cheveux et ongles), dont elle favorise la croissance et la résistance. J’aime beaucoup son odeur et sa texture très visqueuse. J’en ai un flacon sur ma table de chevet et masse mes ongles de temps en temps avant de m’endormir. Je la trouve plus efficace que l’huile d’olive.

beauté-green-ongles

Vous la connaissez sans doute sous le nom de castor oil dans de nombreux cosmétiques. Rassurez-vous, aucun rongeur n’entre dans la composition de cette huile ! Certains la recommandent même pour les cils.

Le visage

La peau

J’ai étoffé ma panoplie d’huiles végétales : à chacune sa fonction ! Je trouvais l’huile de nigelle un peu trop grasse pour le matin : ma peau est plus sèche le soir après la douche qu’au réveil. J’ai également adopté une huile pour le contour des yeux que je devrais commencer à utiliser plus souvent, ainsi qu’une huile pour les zones très desséchées ou irritées :

  • Huile du matin : Jojoba, dont la composition en lipides est proche de celle du sébum. Cette huile très apaisante pour les peaux irritées est nourrissante sans être grasse, ce qui la rend idéale pour la toilette du matin : pas de risque de briller toute la journée ! Je trouve qu’elle rend la peau lisse et rebondie.
  • Huile du soir : Nigelle. Cette huile très apaisante pour les peaux irritées est aussi cicatrisante. Elle est plus nourrissante que celle de jojoba, ainsi, je la préfère le soir avant de me coucher.
  • Huile anti-rides : Rose musquée. Cette huile est très riche en acides gras oméga 6 (plus de 50% !) qui luttent contre la sécheresse cutanée. L’huile de rose musquée doit sa couleur rose-orangée à des caroténoïdes (anti-oxydants) dont le rétinol, une forme de vitamine A, qui ont sur la peau une action raffermissante.
  • Huile pour peau très sèche : Bourrache. Cette huile renforce l’élasticité de la peau et est particulièrement adaptée aux peaux irritées et très sèches. Elle fait en particulier merveille lorsque l’on a un rhume et le nez irrité par les mouchoirs (en tissu, bien sûr !).

beauté-green-visage

Lorsque ma peau a besoin d’un petit coup de fouet, j’ajoute à l’huile du soir (la nigelle) une goutte d’huile essentielle de géranium rosat. Cette huile est tonifiante, astringente et cicatrisante : de quoi retrouver un peu d’éclat.

Les dents

J’utilise alternativement un dentifrice du commerce (de la marque Weleda, au calendula) et une recette faite maison. Ma recette est simplissime, à base d’argile blanche, de sel (ou mieux : de carbonate de calcium) et de graines d’anis (ou de fenouil).

beauté-green-dents

Poudre dentifrice à l’anis (ou à la menthe)

Pour 1 petit bocal

  • 6 cuillères à soupe d’argile blanche
  • 1 cuillère à café de sel de mer, pilé très finement
  • 1 cuillère à café de graines d’anis

Broyer le sel et les graines d’anis en une poudre fine. On peut utiliser un blender. Attention, il ne doit pas rester de morceaux, au risque de vous retrouver avec des morceaux de graines d’anis entre les dents (ce serait dommage, non ?).

Mélanger le tout et stocker dans un petit bocal en verre. Pour une version mentholée, remplacer les graines d’anis par trois gouttes d’huile essentielle de menthe !

Pour se brosser les dents, tremper une brosse à dents humide (mais pas dégoulinante d’eau) dans le bocal et se brosser les dents avec la poudre qui y aura adhéré. C’est tout !

Les cheveux

Le shampoing humide

Ma recette de shampoing a été simplifiée : exit le vinaigre et l’eau florale. Je prépare le ghassoul avec de l’eau pure. Quand aux huiles essentielles, j’ajoute deux gouttes de romarin à cinéole et deux gouttes de tea-tree. La première assainit le cuir chevelu et stimule la pousse des cheveux. Elle est particulièrement recommandée pour lutter contre les pellicules. La seconde est désinfectante et adaptée aux cheveux graissant vite.

Pour le rinçage au vinaigre, j’ai troqué l’huile essentielle d’Ylang-ylang par celle de géranium rosat, plus adapté à ma peau facilement irritée. Cette huile essentielle est tonifie le cuir chevelu. Je craignais son parfum, le croyant proche de celui des géraniums qui ourlent nos balcons, mais non ! J’aime beaucoup cette odeur proche de la rose.

Enfin, pour me simplifier la vie, j’utilise un shampoing du commerce lorsque je n’ai pas le choix (au ski, chez des amis…). J’ai trouvé dans mon magasin bio un shampoing à la composition très clean, contenant de l’aloe vera et de la silice extraite du riz. C’est le shampoing Silicium Shower Gel Shampoo (voir en bas de la page) de la très clean marque allemande Fitne – ce shampoing est en plus bio, végane et biodégradable (et même sans gluten, mais peu importe !).

La plupart du temps, le shampoing est précédé d’un « bain » d’huile. J’utilise alternativement l’Huile capillaire nourrissante de Weleda ou l’huile d’olive de mon placard. Je masse les pointes et les longueurs une petite minute, j’attache le tout et je laisse mes cheveux tranquille pendant une heure ou deux avant de les laver.

….

Le shampoing sec

Grâce au commentaire d’une lectrice, j’ai pu améliorer mon shampoing sec. J’utilisais de la fécule de maïs mais je n’étais pas tout à fait satisfaite du résultat : je trouvais qu’elle ternissait beaucoup les cheveux et les rendait très secs, tout en laissant de vilains résidus sur le cuir chevelu.

Je me suis inspirée de cet article et ai adapté la recette, qui remplace la fécule de maïs par de la farine de riz (très absorbante) à mes besoins et au contenu de mes placards. J’ai éliminé le henné, que je n’utilise pas et ajouté de la prêle en poudre.

Vous connaissez sans doute la prêle, cette plante primitive qui prospère le long des ruisseaux et dans les sous-bois humides. Ce végétal est très riche en silice, réputée pour son action fortifiante sur les cheveux, ainsi que pour ses propriétés astringentes – c’est-à-dire qu’elle rend la peau moins grasse. Idéale pour un shampoing sec ! La prêle en poudre peut s’acheter en ligne (Aroma-Zone et consorts) mais j’en trouve facilement en magasin bio au rayon des épices (à Paris, je la trouve dans les magasins Bio C Bon).

Le résultat est un shampoing sec très efficace, moins desséchant et surtout moins salissant, tant pour le cuir chevelu… que pour ma brosse à cheveux ! Pour parfumer ce shampoing sec, je le pulvérise avec mon parfum (deux ou 3 « pschiit »), comme Ariane l’explique dans son article. C’est très facultatif !

L’application d’un shampoing sec en poudre libre n’est pas aisée. Ma méthode – infaillible – consiste à l’appliquer au pinceau comme une poudre pour le visage ! J’utilise un pinceau de maquillage réservé à cet usage. Je trempe le pinceau dans le shampoing sec, secoue l’excédent de poudre et balaie la racine de mes cheveux, section par section. Je laisse agir dix minutes (le temps de m’habiller) et je brosse énergiquement pour éliminer les résidus.

beauté-green-cheveux_2

Shampoing sec à la farine de riz

Pour 1 bocal

  • 5 cuillères à soupe de farine de riz (complète ou non)
  • 1 cuillère à café bombée de bicarbonate de soude (très fin)
  • 1 cuillère à café bombée de ghassoul (en poudre)
  • 1 cuillère à café de prêle en poudre

Mélanger le tout et stocker dans un bocal en verre.

Accentuer ses reflets blonds

Ma douce maman m’a offert mon premier balayage à 18 ans. Depuis, je suis devenue accro à mes reflets dorés, car je suis naturellement d’un blond foncé un peu terne. J’ai essayé plusieurs fois de tout laisser tomber, mais sans succès. J’ai expérimenté cet été des méthodes « naturelles » pour accentuer son blond et… ça marche mieux que je ne l’espérais ! Un bémol cependant : la recette au citron ne fonctionne qu’avec une exposition au soleil. Autrement dit, en hiver… je dois passer par la case coiffeur !

Tout cela, avec des ingrédients du placard : citron, cannelle et camomille. Le miel est également recommandé, mais je le trouve peu efficace. Bien sûr, il ne s’agit pas de recettes-miracle : si vous êtes châtain (ou, à plus forte raison, brune), cela ne fonctionnera pas vraiment…

beauté-green-cheveux

Méthode 1 : jus de citron

Presser un citron. Diluer avec deux cuillères à soupe d’eau. Filtrer et verser dans un flacon spray avec une goutte d’huile essentielle de citron ou de camomille noble (facultatif). Secouer et pulvériser sur les cheveux humides. Se placer au soleil (en pleine nature ou devant votre fenêtre, c’est égal) et attendre au moins deux heures. Si possible, changer de position régulièrement pour que toute votre chevelure soit exposée.

Attention, les cheveux sont un peu desséchés par ce traitement ! Un masque nourrissant (huile ou autre) s’impose ! Si vous ne souhaitez éclaircir que vos racines, inutile de citronner toute votre chevelure…

Méthode 2 : huile et cannelle

Mélanger deux cuillères à café bombées de cannelle moulue à votre huile capillaire habituelle (ou une si vous avez les cheveux courts). Répartir l’huile sur l’ensemble de la chevelure et laisser poser 8 heures, par exemple, la nuit (n’oubliez pas de protéger votre oreiller). Le lendemain, lavez vos cheveux. La cannelle donne des reflets blonds un peu cuivrés.

Attention, avec la recette au ghassoul, il faudra bien insister sur toutes les longueurs pour éliminer la totalité de l’huile.

Méthode 3 : rinçage à la camomille

Faites infuser une poignée de fleurs de camomille séchées dans 500 mL d’eau bouillante. Laissez refroidir et placez au frais – le rinçage est plus efficace lorsque l’eau est très froide, ce qui fait briller les cheveux. Ajouter deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre et rincez vos cheveux avec cette décoction après lavage.

Vous pouvez bien sûr ajouter vos huiles essentielles habituelles – environ 3 gouttes – ou la remplacer par de l‘huile essentielle de camomille noble.

A bientôt !

50 Commentaires

  1. […] Jobs in Paris France : Babysitting, Nanny, teaching jobs – Speaking Agency. Routine beauté green et clean | Green me up […]

  2. Merci! Même problème… A part des balayages dont la composition comprend un peu d’argile pour adoucir, je n’ai rien vu de bien en green pour avoir un effet blond et non cuivré ou doré.

  3. Salut Hélène,
    Du nouveau côté coloration? Est-ce que tu as refait des balayages? D’autres essais?
    Merci!
    Pauline

    1. Oui, j’ai refait des balayages. J’ai les cheveux trop foncés pour que les méthodes « green » soient très utile en hiver. En été, avec le soleil, ça passe… Mais dès que j’ai un peu de temps je me replonge dans la question.

  4. Concernant le Rhassoul que j’utilise en shampoing maison depuis dix mois, j’en fais des bocaux en verre qui sont transportables. Pour ça, j’ajoute quelques gouttes d’un conservateur (j’ai de l’extrait de pépin de pamplemousse et du cosgard) qui conserve pendant un mois. Tous les mois, je fais donc 4 ou 5 bocaux en même temps qui me permettent d’utiliser le Rhassoul comme un shampoing (je laisse poser 5 minutes, le temps de la douche ou d’un autre soin).
    Concernant le shampoing sec, j’en suis un peu revenue malgré ses effets immédiats extra, car il vaut mieux n’en mettre que le dernier jour avant shampoing pour ne pas étouffer le crâne et risquer une chute de cheveux plus forte, ce qui m’est arrivé je pense, après 6 ou 7 ans d’utilisation.
    Super tes articles, je les lis avec plaisir !

    1. Excellente idée, merci ! Et ton commentaire sur le shampoing sec répond à une question que je me pose depuis un moment… Je ferai attention, j’ai déjà l’impression que mes cheveux sont un peu trop en train de tomber en ce moment !

  5. Excellente routine beauté ! Il n’y a rien de mieux que le naturel ;)

    1. Non, en effet :-)

  6. Bonjour! Je suis adepte du shampoing sec, du shampoing avec le rinçage au vinaigre et du déodorant.
    Seulement j’ai les cheveux châtains foncés et je trouve que le shampoing sec laisse pas mal de résidus (sachant que mon bicarbonate est assez fin, je l’ai acheté en pharmacie) et je trouve également que le rinçage au vinaigre laisse quand même une odeur sur les cheveux: est-ce que je mets trop de vinaigre?
    Merci d’avance!!

    1. Oui, c’est normal. Pour le shampoing, tu peux remplacer une partie de la fécule/farine par du cacao en poudre, pour foncer le tout. Il n’y aura pas moins de résidus mais ils se verront moins. Et peut-être te faut-il une brosse à cheveux plus efficace ? Pour le vinaigre, c’est 2 cuillères à soupe dans un grand verre d’eau. Si ça sent trop fort, tu peux ajouter 2 gouttes d’une huile essentielle parfumée (ylang-ylang, géranium rosat…).

      1. Merci je vais rectifier ça, bonne continuation pour ton blog, c’est une mine d’or :)

  7. Oui c’est sur que le stress joue beaucoup… Merci pour tes conseils !

  8. Mercis Hélène pour cet article!!!
    Est-ce que tu utilises le ghassoul sans miel pour tes cheveux maintenant? Ça ne change pas le résultat?
    Et quand tu fais un balayage chez le coiffeur en hiver, quel type choisis-tu?
    Merci encore!!
    Pauline

    1. Oui, sans miel, ça marche aussi bien ! Pour les cheveux, je suis passée à une coloration un ton plus claire que ma couleur, j’ai arrêté les balayages décolorants…

      1. Merci pour ta réponse, je vais essayer! :)

  9. Bonjour! Très intéressants tes articles, je me mets au naturel depuis peu et ça me guide énormément. Cependant il reste un soucis que je n’arrive pas à regler, mais vu que ça ne semble pas être ton cas je doute que tu puisses m’aider.. J’ai une peau fortement acneique qui s’améliore énormément avec une pilule hormonale (la moins recommandées..), mais elle reste très très irrégulière et je ne sais pas comment la « lisser » ! J’utilise huile de nigelle, de noisette et de jojoba par intermittence, et du tea tree et lavande ponctuellement. Peux tu m’aider ?! Merci!

    1. Un masque à l’argile verte. Peut-être des choses à revoir dans ton alimentation aussi… ?

    2. Un masque à l’argile verte, c’est efficace (1 par semaine). Sinon, boire beaucoup, nourriture équilibrée, beaucoup de sommeil… et pas trop de stress ! Le conseil de ma maman dermato : faire sa toilette dans le noir (ou sans miroir) pour ne pas regarder ta peau sans arrêt. Ca aide à la ‘laisser tranquille’, à ne pas trop la tripoter, ce qui renforce les infections et donc les boutons !

  10. Chouette ce retour d’expérience, merci Hélène !
    Dis moi, l’huile de Jojoba, tu l’utilises pure sur le visage ?

    Merci pour tes conseils, Hélène, pas seulement cet article mais tous les autres. Avec Ophélie, vous me rendez curieuse, me faites découvrir un autre « monde » et me permettez de faire mes propres expérimentations.

    Merci !!

    1. Oui, pure, bien sûr !

  11. Coucou Hélène ! :-) Aurais-tu un shampooing aussi clean à me conseiller mais de marque française ou facilement trouvable en magasin bio/internet ? Merci et bon WE !

    1. Celui-ci de Weleda ? http://www.weleda.fr/product/s/shampooing-usage-frequent-au-millet
      En fait, j’ai vraiment du mal à identifier les composants nocifs des shampoings bio !

      1. Moi aussi, l’info est quasiment impossible à trouver et à moins d’avoir un master de chimie organique… comment savoir vraiment ? Il m’a l’air bien correct. Il ne faut pas se compliquer trop la vie non plus :-)

        1. Je me permets de répondre à ton commentaire ^^ Je te conseille les shampoings solides de chez Lamazuna! Un peu chers mais topissimes! =)

    2. Je ne connais pas bien les marques en France. J’aimais bien les Dermaclay avant de passer au Ghassoul, c’est relativement clean (et pas agressif, dans mon souvenir y’a pas de SLS et autres), mais sinon je n’en ai jamais essayé d’autres.

      1. Merci, miss ! bisous ;-)

  12. Astuce : pour mélanger le beurre de karité avec l’huile, pas besoin de sortir la casserole, l’huile s’incorpore très bien à la fourchette dans un bol. Ça ne dénature pas le beurre et on gagne encore plus de temps !

    1. Ah oui, c’est vrai que ce beurre est assez mou ! Merci Lili !

  13. C’est chouette de refaire un récap ! :)
    J’aurai une question pour les cheveux, je pensais mettre du cacao en poudre dans la préparation du shampoing sec que tu proposes , tu penses que je peux ? 1 Cuillère café ?
    Bises, Sophie.

    1. Oui, parfait ! Ou 2, si tu veux que la couleur soit plus foncée !

  14. Bonjour Hélène!
    C’est moi la française habitant à Zürich! Alors d’abord 2 idées/remarques: j’ai deux garçons tout bruns, avec plein de cheveux, qui ont 4 et 2,5 ans et… qui n’ont jamais eu de shampoing. Ils ont des cheveux superbes, je crois que leurs petites têtes n’ont pas eu le temps d’être habituées et il est donc beaucoup plus facile de faire du no poo. C’est beaucoup plus difficile pour moi! Pour mon mari au cheveux courts ça fonctionne très très bien avec du shampoing sec et de l’eau.
    Moi le shampoing sec je le mets dans un saupoudreur de cacao. Ca marche très bien aussi.
    Je voudrais passer au deo nature. Es tu toujours adepte, si oui es tu satisfaite, et si oui encore est ce que ça fait des traces jaunes sur les chemises? Je HAIS les traces jaunes.
    Bises et bravo pour ton livre, il a l’air très bien. (et les poêlées c’est top pour faire manger des légumes en cachette aux enfants!)

    1. Hello Magali ! Bravo pour tes enfants, ils ont de la chance :-) Oui, je suis toujours adepte et satisfaite de mon déo ! Il ne laisse pas de traces jaunes (mais la transpiration, elle, est un peu jaune normalement, je ne sais pas si c’est de cela dont tu parles). De manière générale, mieux vaut laver une chemise blanche tout de suite après l’avoir portée ! En tout cas, je n’ai rien à reprocher à ce déo. Le pire qu’il puisse faire, c’est (si on en met vraiment trop) laisser une trace de gras sur les habits, mais ça part à la lessive.
      Bises !

  15. Coucou Hélène ! Ahlàlà j’ai pris du retard dans tes articles ! Super intéressante cette routine beauté… Il faut que j’aille lire les articles précédents !
    Dis-moi, as-tu des marques préférées en matières de cosmétiques ? (peut-être que tu ne les donnes pas….) Mon coiffeur (bio, le bonheur !) m’a dit qu’il fallait que je jette tout ce que j’utilise et vite ! Du coup, exit les shamppoings du supermarché, mais difficile de choisir au magasin bio…. Un recommandation en particulier pour les cheveux fins et bouclés, avec de faucheuses tendances à frisotter et faire des pellicules ?
    Merci beaucoup ;)

    1. Je préfère ne pas les donner, je ne suis pas un gourou de la beauté, après j’aurai l’air de fair de la pub ;-) Mais je peux te dire que je ne porte pas de fond de teint, mais que je me poudre à l’argile verte (ça matifie façon « poudre minérale »). Et pour le brillant à lèvres, je me met de l’huile de coco. Ca c’est pour le maquillage. Pour les cosmétiques, comme c’est tout fait maison, c’est grosso modo les marques qu’on trouve en mag bio (argiles, miel, huiles végétales et essentielles…). Bon, allez, pour les huiles j’aime beaucoup Melvita. Voilà !

      Pour tes cheveux, pas vraiment de recommandations, je ne connais pas les marques de shampoing bio. Pour les pellicules, HE de romarin et tea-tree dans le shampoing (attention la 2nde assèche un peu). Pour les frisottis… heu, je les garderais, ça fait mignon et un peu sauvage, non ?

      1. Haha, je me doutais bien qu’il n’y aurait pas de marques chez toi… Avec tout ce que tu fais toi-même, tu pourrais presque créer ta propre marque « Green me cosmétiques » :) ! J’avoue que j’ai vraiment envie de m’y mettre, mais je n’ose pas trop…. Et puis ça fait pas mal de trucs à acheter, même si on peut les utiliser en cuisine etc ! Je vais tester les huiles essentielles contre les pellicules, j’avais déjà repéré ça dans ton article ;)
        Merci pour tes conseils !

  16. Encore une fois Hélène quel compte rendu hyper intéressant et inspirant. Je garde bonne note de ce billet pour m’y référer assurément.

  17. Merci pour la mise au point Hélène!
    Je pense essayer l’huile de jojoba comme toi le matin car l’huile de nigelle est un peu trop nourrissante effectivement!
    Niveau cheveux, j’ai encore des progrès à faire. Après avoir essayé le no-poo pendant des mois sans succès (malheureusement, j’avais vraiment envie que ça marche, je pense que mes hormones en vrac n’aident pas..), je suis revenue au shampoing bio et au ghassoul de temps en temps. C’est une bonne idée de rajouter des H.E. de romarin cinéole et tea-tree.
    J’utilise le Weleda calendula aussi car j’aime son goût anisé. Le dentifrice dont je suis très contente est un mélange d’huile de coco (décidément quel miracle de la nature cette huile de coco!), de bicarb et d’HE menthe mais du coup, je vais essayer les graines d’anis sans la menthe!
    Merci pour tous ces conseils!
    Bonne journée!

    1. Si quelqu’un à des conseils pour accentuer ses reflets roux naturellement, je suis preneuse!!

      1. Infusion d’hibiscus :-)

  18. Hey, je vois que tu t’es inspirée de ma recette pour le shampoing sec, c’est top ! Et tu l’as même améliorée, super idée que d’ajouter de la prêle, je n’y avais pas pensé, alors même que j’en ai. ;)
    À plus ! :)

  19. Bonjour,
    Tout paraît simple, sain et très parfumé !! merci
    Dis-moi, où conseillerais-tu d’acheter toutes ces huiles ?
    Merci pour ta réponse

    1. J’achète tout en magasin bio, toutes les chaînes et/ou magasins indépendant ont plus ou moins la même sélection de produits. Si tu habites en rase campagne, tu peux commander sur internet mais je ne peux pas te recommander de site, je ne le fais jamais (on dit du bien d’Aroma-Zone mais il en existe sûrement d’autres).

  20. Super récapitulatif! Bon, en grosse minimaliste que je suis, je ne me résoudrai pas à acheter tout ça pour moi, mais tout m’a l’air intéressant ;-)
    As tu un conseil pour le cuir chevelu qui gratte? Je n’ai jamais eu ça avant… Merci ma chère Hélène!

    1. Oui, c’est vrai que ça fait beaucoup mais je vois vraiment l’intérêt propre de chaque produit :-) et pour ceux qui viennent du placard de la cuisine, ça ne compte pas, non ;-) ?

      Plein de raisons possibles pour le cuir chevelu qui gratte (stress, médicaments, port de bonnet, shampoing trop agressif, cuir chevelu trop sec…). Je trouve que le rinçage au vinaigre de cidre aide beaucoup (et l’huile essentielle de géranium est apaisante). HE de tea-tree et de romarin sont très efficaces, tu peux ajouter 2 gouttes de chaque dans ton shampoing et le laisser mousser sur ta tête une ou 2 minutes pour que ça agisse. Eviter l’eau chaude : se rincer le crâne à l’eau tiède ou froide. Pas de sèche-cheveux (si tu en utilises un), c’est plutôt irritant, ou alors, le mettre en mode « froid » ! Et puis aussi ne pas oublier de laver souvent ta brosse à cheveux. Certaines démangeaisons sont dues à des levures présentes sur le cuir chevelu dont la flore est un peu déséquilibrée pour les raisons que j’ai citées… donc autant éviter de se re-contaminer à chaque brossage !

      Bises !

      1. Bonjour Hélène, merci pour le récapitulatif…
        Pour le nettoyage de la brosse : comment t’y prends-tu ?
        La mienne est en bois (base caoutchouc) : je la lave avec une vieille brosse à dents et du savon noir à chaque fois que je fais un shampoing, en prenant soin d’enlever un maximum de cheveux et de poussières, peluches après chaque brossage également… Attention cependant, elle n’a pas trop apprécié les forts taux d’humidité imposés et le bois s’est fendu ! Rien qui n’empêche son utilisation.

        Merci !

        1. Je la lave à l’eau et au savon tous les jours ou presque, mais je la sèche bien (avec une serviette) pour enlever l’excès d’eau. Lorsque trop de poussières sont agglutinés dans les touffes de poils, je les enlève à la pince à épiler (c’est un peu long, on peut faire ça en regardant un film !).

      2. Merci infiiniment pour ta réponse rapide et précise, comme d’habitude! Je vais regarder tout ça de plus près.
        Sinon rien à voir avec cet article, mais j’ai fait une découverte qui peut peut-être t’intéresser, ou les lecteurs du blog! J’avais testé ta recette de nutella aux haricots rouges, mais mon blender étant ce qu’il est, il restait des morceaux que j’appréciais moyennement. En plus, j’ai déjà remarqué que les légumineuses sans peau sont bien moins digeste qu’avec peau. Bref, en cuisinant des haricots blancs, je me suis aperçue que la peau partait assez facilement et qu’en dessous, c’était tout lisse! J’ai donc testé ta recette avec des haricots blancs épluchés… Une vraie tuerie! C’est tout onctueux… Et du coup je me sert de cette pâte de haricots lisses à toutes les sauces: en sauce justement, mais aussi en remplacement du yaourt de soja dans des pancakes bien épais. Bref, que du bonheur! Merci Hélène, si tu n’existais pas il faudrait t’inventer…

  21. De très riches idées que je conseillerais volontiers à une experte. Le dentifrice mentholé devrait être dans mes cordes. Et les huiles de massage sont un bon mélange sésame couplé d’huiles essentielles mandarine et géranium rosat : une douceur pour des nuits câlines à tous les niveaux. Cela devrait te plaire. :-)

    1. Cela doit sentir très bon en effet ! Merci Aurélie !

Laisser un commentaire