Salade de kale, amandes et pommes de terre au sarrasin

salade kale pomme de terre sarrasin sauce pomme

Nous avons beaucoup marché ces derniers jours. J’ai découvert avec émerveillement des paysages grandioses et les premières neiges vers 2000 mètres d’altitude.

montagne-5montagne-6

Pas de quoi décontenancer les placides moutons suisses qui nous saluent au passage d’un Bêêêêê ! bien senti. J’ai entendu pour la première fois le cri perçant de la marmotte…

Moi : Ist es ein Adler? (Est-ce un aigle ?)

Notre camarade suisse : Gar nicht ! Es ist ein Murmeltier ! (Bien sûr que non, c’est une marmotte !)

montagne-2

Je voudrais vous décrire l’immensité des Alpes, l’incessante symphonie des cloches dans les vallées, son écho porté jusqu’au sommet, les cimes enneigées dans la ouate des nuages. La domination du minéral et du végétal est totale. La vie humaine paraît si fugace devant ces reliefs plusieurs milliers de fois millénaires. Comment ne pas deviner que notre condition est aussi précaire que ces étroits chemins de terre tracés par l’homme le long des falaises ?

montagne-3montagne-4

montagne-8montagne-1

Plus prosaïquement, le kale est de retour sur les étals du marché. J’ai aussi réalisé que la pomme de terre brillait par son absence sur ce blog, alors que j’aime beaucoup ces tubercules… Quelle snobisme !

Que dire de cette brave patate ? Certains la fuient à cause de son indice glycémique élevé : pour ma part, je n’en ai pas peur : les pommes de terre contiennent 80% d’eau, pas de risque d’enfler comme une baudruche.

Les pommes de terre se conservent au froid et à l’obscurité : en effet, la lumière les fait verdir et germer. Les pommes de terres exposées à la lumière produisent de la chlorophylle, un pigment vert, et des glucoalcaloïdes, des molécules amères dont certaines, comme la solanine, sont toxiques à forte dose. Si vous possédez une cave, c’est là qu’il convient de stocker les pommes de terre. Sinon, le bac à légumes du frigidaire est tout indiqué.

salade kale pomme de terre sarrasin sauce pommesalade kale pomme de terre sarrasin sauce pomme

Les glucides de la pomme de terre sont des amidons, soit des sucres dits « lents » : ils constituent plus de 70% de son poids. Une fraction de cet amidon change de structure lorsqu’il refroidit après la cuisson : on l’appelle l’amidon résistant. C’est le même phénomène qui est à l’origine du rancissement du pain, ce durcissement malvenu lié à une mauvaise conservation.

D’ailleurs, vous avez peut-être déjà croisé le terme d’amidon modifié dans la liste des ingrédients de pains ou pâtisseries industriels, parfois caché sous le nom de code E14** : c’est un amidon transformé industriellement de façon à éviter le rancissement. Pas de quoi s’affoler, mais comme tous les ingrédients sous-naturels, on préfèrera l’éviter.

L’amidon résistant de la pomme de terre cuite et refroidie n’est pas digestible : on l’assimile alors aux fibres alimentaires, qui contribuent à la sensation de satiété et favorisent le transit. De plus, ces fibres font diminuer l’indice glycémique de la pomme de terre : décidément, plus d’excuse pour ne pas la mettre au menu, et vite !

Pour d’autres recettes de kale, c’est ici et !

salade kale pomme de terre sarrasin sauce pomme

Salade de kale, amandes et pommes de terre au sarrasin

Pour 2 personnes

La salade

  • 100 g de sarrasin
  • 4 belles feuilles de kale
  • 1/2 citron
  • 1 cuillère à soupe d’huile de chanvre
  • 1 carotte
  • 1 petit oignon
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 4 petites pommes de terre cuites
  • 1 poignée d’amandes

La veille, placer le sarrasin dans un grand volume d’eau froide. Le jour même, le rincer et l’égoutter.

Laver et émincer les feuilles de kale. Les assaisonner de jus de citron et d’huile. Masser deux minutes à la main pour attendrir les feuilles. Râper la carotte, ou la détailler en lanières à l’aide d’un économe. Emincer l’oignon, hacher la coriandre. Couper les pommes de terre en tranches. Mélanger tous les ingrédients dans un saladier ou directement dans les assiettes.

La sauce pomme-amande

  • 2 petites pommes
  • 1 citron
  • 1 cuillère à soupe de purée d’amandes
  • 1 cuillère à café bombée de graines de lin
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre

Couper les pommes, en ôter le coeur et les pépins. Mixer tous les ingrédients à l’aide d’un blender. Verser la sauce sur la salade et servir aussitôt.

montagne-7

23 Commentaires

  1. SENGER dit :

    Les photos sont superbes et vos recettes toujours excellentes. Merci.

  2. Taia dit :

    Miam Miam Miam! Une cuisine simple, saine, gourmande… Tout ce que j’aime! Et que dire de ces paysages si familiers qui me renvoient en enfance? Merci pour ce moment souvenir, et ces si belles photos!

    1. Hélène dit :

      ;-)

  3. camille dit :

    De bien belles photos ! Une recette à tenter, car je n’ai pas encore goûté le kale et ce mix avec cette sauce me dit bien. Bonne journée Hélène
    Camille

  4. Ohlala, ces photos! Ces photos!!!! C’est magnifique! je ne suis pas très montagne, mais je crois que tu pourrais me faire changer d’avis!
    (petit aparté, sous firefox, les 2èmes et 3èmes photos de tes billets apparaissent côte à côte et donc empiète sur les liens des billets préférés, je ne sais pas si je suis la seule chez qui ça fait ça (testé sur plusieurs ordis pourtant…)

    Ta salade me plait beaucoup, en fait, surtout la sauce à la pomme je crois :)
    (bien que j’adore les patates aussi!)

    bises hélène!

    1. Hélène dit :

      Merci Azilis ! J’ai remédié à cela, je crois :-) Ah la la, le HTML !!! Bisous !

      1. Yep, ça marche :)

  5. Camille-Hélène dit :

    Encore une délicieuse recette !! Tu nous gâtes en ce moment. Il ne me reste plus qu’à trouver ce fameux kale (c’est un peu comme le saint graal, j’en entend beaucoup parler mais je n’en trouve jamais). La seule fois où j’ai vu ce végétal, c’était sur les étals de Nouvelle-Zélande et je n’avais pas osé testé à l’époque.
    Je ne suis pas du tout pomme de terre (certes IG mais surtout par goût, purée, à l’eau, frites, quand ça veut pas, ça veut pas) mais je me dit qu’avec de la patate douce, ce sera délicieux.
    Tes photos sont superbes, cela me ramène chez moi, dans ces paysages que j’aime tant, avec les cris de marmottes et les chants des oiseaux pour musique.
    Je rebondit sur l’apparté de Rose citron car je suis sous firefox et j’ai le même affichage des photos qu’elle. Les photos n° 2 et 3, ainsi que 6 et 7 apparaissent l’une à côté de l’autre et empiètent sur les liens à droite.

    Belle semaine à toi.
    Camille-Hélène

  6. MISS MM dit :

    Les photos sont magnifiques. Et donnent l’envie d’une bouffée d’air montagnard ! Tu as choisi d’habiter un très bel endroit, vraiment.
    Je ne connais pas du tout le kale. C’est même la première fois que j’en entend parler. Et je me rends compte que j’ignore beaucoup de choses en matière d’alimentation. Mais les pommes de terre, j’adore, et sous toutes ses formes. Et surtout celles qui font le plus grossir :-)
    Tes petites assiettes ont l’air bien appétissant !

    1. Hélène dit :

      Comment ça ? Le kale, c’est ça : http://green-me-up.com/2013/11/mais-kale-est-cette-salade.html ! Bonne découverte !

  7. Johanna dit :

    Wow, merci pour ces belles photos…! Décidément, tu me rends curieuse du kale, mais je n’en ai toujours pas vu ici à vienne… Je vais poursuivre mes recherches, pcq ta salade a l’air super!

  8. HUET dit :

    Très belles photos ! je m’interroge juste sur le sarrasin : il peut se manger cru juste après 1 nuit de trempage ?

    1. Hélène dit :

      Oui, absolument. Même sans trempage, d’ailleurs, nature ou grillé… ! C’est magique, le sarrasin. Plein de recettes au sarrasin cru trempé sont sur le blog, va voir dans les petits-déjeuners (porridges au sarrasin).

  9. Lili dit :

    Aaaaaaaaah, les Alpes. Certainement l’endroit favori de mon mari qui aime m’y emmener. Comme toi, j’ai craqué…! Et quelle belle salade. C’est si bon de te lire Hélène. Merci. <3 Je t'envoie mes plus gros bisous. <3

  10. Le kale je dois avouer que je suis pas fan…mais la sauce pommes-amande m’inspire bien, et je suis sûre qu’elle doit être bien bonne aussi sur une salade verte toute bête…
    Bravo pour tes magnifiques photos, même si personnellement je suis plus Jura que Alpes…
    Bonne semaine et à bientôt

  11. rese dit :

    oh làlàlàà !! pour un peu, je me croyais revenue à Tignes…. eh oui!! j’ai bossé là haut!!! et je connais bien le « sifflement » des marmottes à l’approche du danger!! il faut les voir (la cheffe sans doute!!!!!) debout sur une grosse pierre surveillant de leur oeil noir (si si !! elles n’ont pas l’air commode!!!!) le moindre intrus qui voudrait s’approcher d’un peu trop près de leur terrier!!
    pour le kale, j’ai entendu dire qu’avant (….) c’était tout bêtement (!) du chou que l’on cultivait pour… les lapins!!!
    je m’égare, je m’égare !!!
    je vais essayer d’en trouver dans mon Auvergne profonde et je testerai!!! j’ai la recette d’Ophélie à essayer également!!
    merci pour la recette (ta sauce me fait terriblement envie!!!!!)
    :*

  12. Nicefrany dit :

    Bonjour Hélène,

    Juste un petit mot pour te dire que je suis trop contente que tu sois revenue.
    Je te suis sur FB mais je n’ai réalisé que ce soir que tu avais repris le blog !!
    On ne cuisine ni ne vit toutes les deux pas vraiment pareil mais comme je te l’ai déjà écrit ton blog m’inspire beaucoup et me fait bcp de bien notamment grâce à l’atmosphère de bienveillance qui s’en dégage !
    Bonne soirée.
    Françoise

    1. Hélène dit :

      Merci, Françoise ! Rien ne me fait plus plaisir que ce que tu me dis là ! A bientôt !

  13. Rose dit :

    Voilà qui devrait motiver les plus récalcitrants à la pomme terre ! Autrement dit moi :p J’ai honte mais elle m’ennuie si elle n’est pas frite … Bref, avec ta petite sauce … je ne dis pas non :)

    Ton escapade fait rêver … quel espace !

  14. Doriane dit :

    Un bouquet de kale et quelques pommes de terre n’attendent que d’être mis en salade chez moi tiens, je n’aurai jamais eu une telle idée de sauce, je vais tester ta recette ce weekend.
    Petite question : comment recycles-tu les tiges de kale ? J’en ai déjà mis dans des smoothies verts, y aurait-il d’autres moyens de les utiliser ?

  15. Je tombe un peu par hasard (de liens en liens) sur ton superbe blog ! Ces photos, ta prose, tes recettes : Waouh !!! Il est Midi est je me suis laisser emporter … J’Adore, même si rien de tout cela n’est « mon univers » : plutôt urbaine (j’ai essayé la montagne cette été, et on ne peut pas dire que la Montagne m’ait gagné ! Les recettes complètement végé, un peu sans trop toutefois … Mais comme on le dit l’attirance tient à peu de choses … Un instant magique, que la lecture de ton blog …
    Bon le Kalé, inconnu au bataillon, même si je suis très légumes ! Mais va falloir que je trouve le graal et que j’y goute, bon un jour où « Fils Chéri » ne sera pas là, parce que sinon j’aurais droit à « c’est quoi encore que ce truc de bobos, que tu veux nous faire découvrir ? » … « Mari Charmant » sera plus facile à convaincre …
    Bon en attendant je vais revenir m’évader ICI, Moi ! Ca c’est une certitude …
    A bientôt
    Françoise

    1. Hélène dit :

      Ravie de de voir ici ! A bientôt !!!

  16. Chevallier Mathilde dit :

    Bonjour Hélène,

    Je suis tellement heureuse que tu aies repris ton blog! Je n’ai même pas laissé de message, mais la tarte aux quetsches était extra, les muffins au sarrasin (fait avec de la farine de châtaigne et de riz complet)… miam miam! :)
    Avant de faire cette magnifique salade, je voulais savoir, quel type de sarrasin utilises-tu dans ta salade ? Je pensais la faire avec du kasha.

Les commentaires sont clos.