granola salé herbes graines levure maltée

Granola salé « fromagé » aux herbes et aux graines

granola salé herbes graines levure maltée

L’inspiration me vient souvent à l’improviste. Parfois, alors même que je suis en train de me griller irrémédiablement les rétines devant une feuille Excel, de rédiger une note technique truffée de jargon scientifico-absurde ou, pire, d’écrire le compte-rendu de l’une de ces interminables réunions dont mon métier détient le secret.

Mon cerveau semble avoir une vie à lui, un poil incontrôlable, même pendant les heures d’usine. Si mon boss savait que lorsque je prends des notes en meeting, c’est plus souvent pour ébaucher une recette (ou une liste de courses) que pour garder une trace de nos assommantes élucubrations…

Ce jour-là, en plein milieu d’une abjecte formule de calcul, mon système nerveux central s’est exclamé :

Un granola salé ! Tu m’as entendu, la blonde ? J’ai dit : un granola salé ! C’est pas une idée de génie, ça ? C’est qui le patron ?

J’ai voulu le mettre en veille, ce zouave un peu sans-gêne, mais pas moyen. Pour avoir la paix et me concentrer sur mes doux algorithmes, j’ai dû sauvegarder l’idée dans ma cervelle annexe, mon fidèle aïe-Phone. C’est le soir, dans le métro du retour, que mon encéphale principal s’est rallumé :

Mais alors, tu vas mettre quoi dedans ? Moi, je vois bien des herbes, tu vois, des herbes de Provence, du romarin, tout ça. Un p’tit goût de fromage, ça ne serait pas mal non plus. T’en dis quoi, blondinette ?

J’ai dit  d’accord, tout ce que tu veux, laisse-moi juste finir ce chapitre de mon bouquin, s’il te plaît, on descend dans deux arrêts. On verra à la maison, est-ce que je peux penser à autre chose qu’à la bouffe, de temps en temps ?

Bien sûr, il ne m’a pas laissé une minute de répit. J’aurais bien aimé savoir si la jeune Mina allait déclarer sa flamme au beau Jean et briser le cœur du timide Albert*. J’aurais bien aimé savoir si Jean allait éconduire Mina : elle m’énerve un peu Mina, avec ses minauderies de gamine. Mais non, voyez-vous, je n’ai pas assez d’autorité sur mes hémisphères cérébraux…

L’idée fut rapidement mise à exécution. Pendant la cuisson du granola, j’ai tenté de faire la sourde oreille aux appels obstinés de mon cortex :

Ça sent bon, hein ? Il va être terrible, ce granola, je te le dis ! D’ailleurs, il doit être temps de le retourner, sinon il va brûler. Qu’est-ce que tu fais là, sur ton tapis ? Du yoga ? Mais, pauvre blondasse, tu as perdu la tête ! Are you crazy* ? Et ce granola, tu vas le goûter avec quoi ? Il nous faut une soupe ! Comment ça, il est tard, tu as la flemme ?

J’ai hésité quelques secondes entre la posture du pigeon royal et la soupe. Ce soir-là, j’ai dîné d’une carotte et d’un bol de granola dans un peu de lait de riz tiède, et c’était fameux. C’est qui le patron ? Who’s the boss ? Non mais !

granola salé herbes graines levure maltée granola salé herbes graines levure maltée

Plus sérieusement, un granola salé, pourquoi ? Eh bien, parce qu’il passe très bien au petit déjeuner si vous avez le bec salé – il contient quand même du miel ! Mais ce seul usage est bien trop réducteur :

  • Sur un bol de soupe, il apporte du croquant et un parfum gratiné. Qui n’a jamais rêvé de prendre son petit-déjeuner à l’heure du dîner ? Avec le granola salé, c’est possible !
  • Sur une salade, même topo : il égayera une poignée de feuilles vertes un peu tristounette.
  • Sur des légumes un peu fades – oubliez le chou-fleur vapeur nature : parsemez-le de granola salé.
  • Comme en-cas, si vous êtes raisonnable. J’ai dû planquer le bocal de granola pour ne pas le conclure en une demi-journée…

La femme du boulanger, Jean Giono.

** Oui, mon cerveau se prend parfois pour Nelson Monfort… Je n’y peux rien. It’s not my fault. La télévision du bureau diffuse les J.O. en continu. Je n’en peux plus. I’m sick of it. PS : ceci est un appel au secours !

granola salé herbes graines levure maltée

Granola salé fromagé aux herbes et aux graines

Pour 1 grand bocal de granola

  • 150 de flocons d’avoine
  • 50 g de graines de sarrasin non grillées
  • 60 g de flocons de levure maltée
  • 60 g de graines de courge
  • 40 g de graines de tournesol
  • 20 g de graines de pavot
  • 1 belle pincée de sel de mer
  • 10 branches de thym séché
  • 2 branches de romarin séché
  • 3 cuillères à café d’ortie séchée
  • cumin, raifort séché, paprika, fenugrec : 1/2 cuillère à café de chaque
  • 100 g de miel crémeux
  • 100 g de tahin semi-complet
  • 20 g d’huile d’olive

Préchauffer le four à 160°C.

Verser tous les ingrédients dans un grand saladier. Mélanger à la main afin d’incorporer les ingrédients « humides » (miel, tahin, huile) aux ingrédients secs.

Répartir en couche épaisse sur une plaque ou grille de cuisson garnie de papier. Cuire pendant 15 à 20 minutes, en remuant régulièrement. Le granola doit dorer, mais pas brunir.

Laisser totalement refroidir avant de transférer le granola dans un bocal hermétique.

granola salé herbes graines levure maltée

91 réflexions sur le billet “Granola salé « fromagé » aux herbes et aux graines

  1. Antigone XXI

    Ah, j’aime tellement les granolas salés qu’il y en a toujours une fournée chez moi en préparation quand la dernière est sur sa fin ! J’ai d’abord tenté plusieurs versions, celle de Clea (sans fromage), celle des Berg, celle de Clotilde (C&Z), et puis, depuis un certain temps, la mienne et ses variantes… Manque plus que la tienne, maintenant ! ;-)
    Sur de la salade, c’est super yummy comme tu dis, ou simplement à grignoter tel quel… au travail, justement !

    Répondre
    1. Antigone XXI

      Ça y est ! J’ai une tournée de granola made in Green me Up qui se prépare… Bon, à défaut de flocon de sarrasin (on n’en trouve pas en Allemagne), j’ai mis des flocons de millet, j’ai remplacé le miel par du sirop de riz, et j’ai zappé le raifort séché… on ne le trouve que frais ici ! J’ai hâte d’y goûter ! :-)

      Répondre
      1. Laurence

        Dans la recette initiale, ce sont des graines de sarrasin, pas des flocons ^^
        ( la fille qui se mêle de la conversation mais qui marque 1 bon point car lis les coms avant de poser une question dont la réponse est déjà donnée ! )

        Répondre
          1. Antigone XXI

            Rhooo, je suis nouillette, il y avait beaucoup de rangées de flocons/graines/flocons/graines… et j’ai zappé une ligne ! J’ai fait comme ma maman à Noël quand elle a essayé de faire mon dernier granola, elle avait mis à tremper les flocons de sarrasin tout une nuit, et je m’étais gentiment moquée d’elle… et bien, tel est pris qui croyait prendre !

            Pô grave, je suis sûre que ce sera très bon quand même, na ! ;-)

            Répondre
            1. Hélène

              Arf, zut, pour un granola, ça va demander beaucoup de cuisson si on trempe les flocons ! Ma maman au début, elle faisait « tremper » ses graines dans un tout petit fond d’eau riquiqui, assez touchant aussi…

              Répondre
    2. Hélène

      J’aimerais tellement avoir moi aussi le temps d’écumer la blogosphère et de tester toutes ces recettes… Hélas, non ! Je ne suis pas étonnée que le granola salé soit un grand classique, mais pour moi, c’est une petite révolution :-)

      Répondre
      1. Antigone XXI

        Ah, c’était dans mes jeunes années vg, quand j’étais curieuse de tout et que j’avais encore le temps de me faufiler de blog en blog ! Mais en tout cas, je ne regrette pas d’avoir testé ta recette : sitôt faite, déjà finie, c’était délicieux !

        J’espère ne pas t’avoir vexée en écrivant que ce n’était pas la première fois que je croisais le granola salé… Mes mots étaient maladroits, j’en suis désolée, Hélène.

        Répondre
    1. Hélène

      Chouette, Anna, dis, tu vas essayer ? ;-)
      Bon week-end.

      Tu m’laisses parler, la blonde ? Allez, file à la cuisine.
      Bonjour, Anna. Moi, c’est l’patron ! Vous allez bien ?

      ;-)

      Répondre
  2. Laurence

    Je pratique aussi le granola salé et on adore à la maison ( et mes pots aussi car j’aime bien les renouveler régulièrement et ainsi en les vidant, je refais de nouvelles associations ! ). Merci pour ton partage gourmand mais surtout tes petites anecdotes de vie ! J’adore lire ce qui se passe dans les cerveaux des autres. Je comprends de plus en plus et de mieux en mieux pourquoi je suis comme ça : parce que tout le monde l’est !
    Bon we Hélène **

    Répondre
      1. Laurence

        Rassure-moi, tu ne blogues pas uniquement ce que tu manges ? Tu mourrais de faim, on est bien d’accord ?! Nan parce que pour ma part, je mange heureusement plus que je ne blogue ( et encore davantage ces dernières semaines ! Hihi !! Oui je vais la cracher ma Valda !! Patience ! ) et évidemment, je prépare des petites choses ( parfois appelées recettes tant c’est trop bon ! ) régulièrement qui mériteraient de figurer sur le blog. Mea culpa. Je vais reprendre du service dès que possible. J’en ai envie. Ca me manque. C’était prévisible Docteur, hein ?!

        Répondre
        1. Hélène

          Moi je dis que tu ne nous prépares pas un livre mais un bébé. Ou quoi ? Et que ton gros bidon t’empêche d’atteindre tes fourneaux. Na !
          Mais je ne blogue que ce que je mange, dans le sens où je n’ai jamais blogué quelque chose que je n’aurais pas mangé. Mais je mange plus que je ne blogue et ce « plus » a surtout une tronche de soupe et de salade, ces derniers temps !!!

          Répondre
          1. Laurence

            Tu me rassures et ton estomac est donc bien rempli, ouf !
            AaaaHhhh ! Je rigole Hélène ! J’adore ton histoire de gros bidon qui me peinerait ! Qu’est-ce que j’aimerais que ce soit ça. Tu touches à un sujet sensible pour moi. Mais peu importe. Mauvais choix et non, je ne suis pas enceinte !

            Répondre
        2. Cél

          Oh, oui, reviens sur la toile très vite, Laurence! ( Tes muffins frangipane sont supers, mais j’ai envie de manger autre chose! Oui, je ne mange que ce que les AUTRES bloguent. Du granola et des muffins. Glurp.)

          Répondre
  3. Mathilde Chevallier

    En allant sur ton blog je n’espérais qu’une chose, que tu ai posté une nouvelle recette! Et, une fois de plus, une idée géniale t’es venue! Je vais l’essayer au plus vite! :) Et ton « intro » : EXCELLENTE! :)

    Répondre
  4. josette

    J’ai eu exactement la même expérience de court-circuit neuronal qui m’ordonnait de tenter le granola salé dernièrement! Pas dans une réunion où ça parlait algèbre, mais dans un moment d’ennui aussi… Par contre je ne l’ai pas encore mise en oeuvre et testerai donc avec grand bonheur cette recette au plus vite. Merci!

    Répondre
  5. Mathilda

    Solidaire en matière de cerveau-bouffe. Sais-tu que les cellules cérébrales ne se trouvent pas seulement dans le crâne, mais aussi dans tout le corps et particulièrement autour de l’estomac ? Quand j’ai appris cela, j’ai tout de suite mieux compris…

    Répondre
  6. Olivia

    Paraît-il que c’est un classique, mais moi je découvre le granola salé chez toi Hélène (ou plutôt devrais-je dire « chez vous », puisque tu as l’air d’être habitée par un 2ème personnage hihi) ! Et c’est une idée merveilleuse, je suis de toute façon plus bec salé que sucré, je verrais bien ce granola saupoudrer tout un tas de recettes.
    Cela dit, je rigole, mais je suis assez bipolaire au travail aussi, je suis souvent à griffonner ce qui me passe par la tête, tout le temps au sujet de bouffe biensur ! Mes patrons n’ont pas intérêt à soulever mon sous-main sur mon bureau, ils trouveraient tout un tas de listes, penses-bête culinaires, recettes etc… :) Mais promis je fais mon boulot en même temps !!
    Bonne journée !

    Répondre
    1. Hélène

      C’est vrai ? Tu me rassures, alors, je me sentais un peu comme si j’avais dit que j’avais découvert l’Amérique ;-) Et ouiiiii, c’est tout merveilleux à saupoudrer partout ! Moi aussi, je fais mon boulot de temps en temps sinon j’aurais des soucis, mais parfois il faut un peu se forcer pour s’abstraire de ce qui nous intéresse vraiment ;-) ! Bon week-end !

      Répondre
  7. Cél

    Ah ah! Ton cerveau est un marrant! Moi aussi parfois il incruste des messages subliminaux à mon quotidien, et me fait improviser des phrases-exercices à mes élèves du type « dans « Elle casse une noix et la mange avec un carré de chocolat, combien y-a-t-il de propositions, Kévin? »…En général ça marche et je me rue sur les noix au retour. The brain power.
    Le granola salé, tueriiiiiie ça c’est sûr! Mais je mets toujours du fromage dans le mien, j’essaierai le tien! Miel-tahin, humm, ça me titille!
    (Quant à la femme du boulanger, je ne te spoile pas la fin, mais ça méritera des bonnes poignées de granola. Avec plein de thym et de romarin, pour faire honneur à ce provençal de Giono.)

    Répondre
    1. Hélène

      Ah oui, je l’ai finie le lendemain cette pièce (une fois le granola terminé, j’ai eu un peu de répit) et en effet c’était tristoune. Tu me fais trop rire, en fait c’est pas sérieux un prof ! Tu casses un mythe !!!

      Répondre
    1. Hélène

      C’est exactement ce que je me suis dit, mais j’ai eu peur que ce soit trop sucré. I was afraid it would be too much on the sweet side. La prochaine fois j’essaye. Next time I’ll put some dry fruits in it.

      Répondre
  8. Sweet Faery

    Nan mais c’est quoi toutes ces pro du granola salé ??? Et moi je me ramène, toute novice, l’air de rien… Et je te le dis : Yes, Hélène, you’re the boss, YOU rule ! ^^ Autant le crumble salé me parle, autant en granola, je n’y aurais vraiment pas pensé. Merci pour l’inspiration, miss (j’ai plein de recettes de toi dans mon dossier « à tester ») Des bisous !
    PS : I sooo understand you when you talk about cerveau qui se la joue English speaker (le pire c’est quand je go out with some American students of mine, accompagnée de mon amoureux bien français, lui ! I can’t think or speak anymore!) :-D

    Répondre
    1. Hélène

      T’as vu un peu ? J’suis une vrai newbie du granola salé ! Merci, Géraldine, moi aussi j’ai bookmarké des tas de tes recettes et rêve d’avoir le temps de les essayer…
      LOL, j’aimerais bien voir les scènes. I’d love to be there to watch ;-)

      Répondre
  9. Rose Citron

    Hey, blondie, trop bien ta recette de granola salé! Moi non plus je n’y aurais pas pensé! Ca doit pouvoir se manger partout tout le temps ça, encore plus addictif que des chips! J’adore le concept, ma liste de recettes à tester s’allonge encore :)
    bon we Hélène!

    Répondre
    1. Hélène

      Hey, hairy! (je veux dire « chevelue » mais ça fait un peu trop « poilue » en fait :-( ) Trop bien, hein ? Ca se mange partout tout le temps, voui, et à la place des chips à l’apéro, à picorer, c’est top ! Bon WE, Azilis !

      Répondre
  10. Jessica Eagle

    Hi hi !!!…ton texte m’a bien fait rigoler Hélène…ça fait du bien :)

    Hummm…quelle idée de génie ce granola salé. Ce serait vraiment mon genre ce truc. Mon homme adore les granolas sucrés, mais moi, du type plus salé, je crois que ça va me plaire. Hummm…sur une bonne soupe toute fumante et une salade…miammm !!! Merci de partager cette idée de génie avec nous :)

    Répondre
  11. Charlotte

    J’adore cette pointe d’humour que tu ajoutes depuis quelques temps dans tes posts : tu es une fille trop drole Helene ! Bon sinon je ne connaissais pas le granola salé mais ca me donne vachement envie. Hop, dans ma to do list (a rallonge… moi aussi je ne pense qu’a la bouffe…) !

    Répondre
    1. Hélène

      Ah ah, tu crois, Charlotte ? C’est vrai, j’ai toujours été le boute-en-train de service (wink wink). Rien que d’imaginer ça, ça me fait rire !!!

      Même pas vrai, mais en revanche, mon papa adoré lui est un vrai pitre, il est génial ! Allez, tu le fais ce granola et tu me dis ce que tu en penses !

      Répondre
      1. Charlotte

        Je reviendrai ici te donner mes impressions ! By the way je fais maintenant tres tres souvent tes tartelettes au lemon curd… ca m’a fait rire l’autre fois, je les ai servi a des gens tres sceptiques sur le veganisme. Ils ont adore, je n’ai pas ose leur dire qu’il y avait de la courgette dedans ;) Mouhahaha !

        Répondre
        1. Hélène

          C’est chouette, ça ! Moi, je n’hésite pas à le dire pour mettre les gens face à leurs contradictions… Si tu préviens avant qu’il y a de la courgette, ils vont trouver ça moins bon. Si tu ne le dis pas, et qu’ils goûtent sans a priori… la perception est différente !

          Répondre
  12. Lisa

    You rock, blondinette !
    Dommage que le week-end s’annonce si chargé, je l’aurais volontiers réalisé, ce granola, j’ai tous les ingrédients nécessaires. Tant pis, je garde la recette sous le coude (la tendinite me guette, avec toutes ces recettes sous mon coude, pffffff).
    Bon week-end gourmand, Hélène !

    Répondre
    1. Hélène

      Ah tu m’as fait bien rire, avec ce coude courbaturé à force de presser des piles de recettes à faire ;-) Allez, repose-toi un peu, ça n’est pas pressé, la recette sera toujours là plus tard (quoique, zut, je vais peut-être l’enlever et la garder pour moi, na !).

      Répondre
  13. Melle Isabelle

    Et bien moi je n’y ai encore jamais pensé au granola salé, mais quelle bonne idée ! Je ne tarderai pas à la mettre en oeuvre je pense, car ça me tente beaucoup ! Et pour ce qui est du fonctionnement du cerveau, je plaide coupable moi aussi ! ;-)

    Répondre
  14. La Belle au Blé Dormant

    Rhôô la la ! Elle me fait terriblement envie cette recette ! Il me manque juste quelques épices et herbes, mais cela doit pouvoir s’adapter !
    Je t’imagine en réunion… Pauvre petite tête qui ne se repose jamais ! EN même temps, on en profite bien :-p

    Répondre
    1. Hélène

      Mais oui, ça s’adapte, c’est ça qui est bien :-) il n’y a pas deux granolas qui se ressemblent et heureusement !
      Oui, on profite. Parfois c’est un peu trop pour une seule tête ;-)

      Répondre
    1. Hélène

      J’ai hésité avec la mélasse, mais mon dernier granola en contenait… faut bien changer ! Piment, riche idée ! Le prochain, je le vois bien un peu spicy

      Répondre
  15. Katia

    Vraiment ça donne envie !!! Encore une super idée Hélène ! Grâce à ton cerveau démoniaque, j’ai toujours l’immense privilège d’attirer les regards curieux lorsque j’ouvre mon bento, ou que je débarque à un aéro dînatoire :) « Tiens c’est des flocons soufflés à quoi aujourd’hui ? » « Et tes graines de perlinpinpin, elles sont aromatisées avec quelle poudre magique cette fois-ci ? »

    Et sinon, petite question pratique : est-ce que le miel ne sucre pas trop la préparation ? Et penses-tu qu’on peut plutôt enrober les ingrédients avec une sorte de hummous épicé ?

    En tout cas, merci d’égayer toujours autant mes assiettes…et les newsletters de ma boîte mail ^^

    Répondre
    1. Hélène

      Ah, tu me fais rire ! J’ai tout à fait le même genre de remarques à l’heure du déjeuner ;-)
      Le miel sucre, mais pas de façon exagérée, et je pense qu’il est indispensable pour maintenir la cohésion du granola… Tu pourrais essayer en en mettant un peu moins ? Avec du houmous, j’ai peur que ça ne détrempe la préparation, le houmous contient beaucoup d’eau, ça risque de te donner un granola tout mou !

      Répondre
  16. Albertine

    Du granola salé ça fait si longtemps que j’en ai pas fais alors que c’est tellement bon ! Cette recette à l’air super bonne avec la levure et les herbes je la teste au plus vite !!
    Après avoir découvert ces granola dans un restau bio, j’avais fait plein de test sur des légumes à incorporer : les carottes et les olives c’est pas mal mais tout ce qui est acide est a proscrire. Je crois que j’avais arrêté ces granola car j’avais du mal a sécher les légumes (pas pensé à faire sans)… Je m’y remettrai maintenant que je suis équipée.

    Répondre
    1. Hélène

      Hum, j’ai bien pensé à ajouter des légumes mais en effet je ne voyais pas comment m’y prendre. Des tomates séchées, par exemple, mais je n’en raffole pas… Si tu as un déshydrateur, tu vas pouvoir t’en donner à coeur joie, Albertine !!!

      Répondre
  17. Aurélie

    Ouiiii j’adore le granola salé! Je mets presque toujours des lentilles dedans (en les faisant tremper 12h avant) si ça peut donner des idées! En tout cas, je pique les orties séchées, j’adore!

    Répondre
  18. Louison

    Merci pour cette belle recette qui égaye la face du monde. Je postule pour répondre à ton SOS. Dis moi si Jean a éconduit Mina? Mille baisers.

    Répondre
  19. Agnès

    Cet après midi je suis en repos et je profite de réaliser ce granola salé Comme toi je suis une adepte du granola sucré (d’ailleurs ta recette est ma favorite) mais je ne connaissais pas la version salée.
    Sur un bon velouté de potimarron ce sera un régal! Par contre peux tu me dire comment l’utiliser pour un petit déjeuner salé ?

    Répondre
    1. Hélène

      Pour un petit dej salé… je fais comme pour un sucré : avec un peu de lait ou de yaourt ! J’évite les fruits dans le bol de granola, c’est tout… je les mange à côté. Parfois, simplement à grignoter au petit dej avec quelques noix, un fruit et un bon thé. Tu sais tout !

      Répondre
  20. Clémentine

    Premier granola… cuisiné ! Oui, je sais commencer par la version sucrée aurait été plus logique… Mais, étant donné que j’ai fini par le manger avec une petite compote acidulée… Je ne sais pas dans quelle catégorie il faudrait que je le range ! Et oui, le résultat était pour ma part trop sucré à mon goût malgré le rajout de sel… Est-ce que c’est normal ? C’est comme cela que tu l’aimes peut-être ? La prochaine fois je pense diviser la quantité de miel par 2, tu penses que cela marchera quand même ?
    Merci !
    Douce soirée Hélène après cette charmante journée ensoleillée ;)

    Répondre
    1. Hélène

      Oui, c’est comme ça que je l’aime, le côté sucré-salé, je suis fan ! Tu pourrais en effet moins sucrer, la cohésion sera sans doute un peu moins bonne mais ça n’est pas essentiel après tout. Sinon, utiliser de la mélasse, au goût moins sucré, pourrait être une idée ? Ne t’en fais pas, dans tous les cas ce sera bon :-)
      Belle soirée aussi, Clémentine, c’est vrai que ce temps radieux met d’excellente humeur, vivement le printemps !

      Répondre
      1. Clémentine

        Humhum… J’aime beaucoup le sucré-salé, mais, ce coup-là c’était plutôt sucre/sucre. Je me demande si la levure de bière n’a pas joué aussi. Je ferai des petits expérimentations les prochaines fois !

        Merci Hélène !

        Répondre
  21. Juliette

    Je découvre depuis peu ton blog et d’articles en articles, je découvre des choses passionnantes !
    J’adore tes billets sur les soins du visage, corps, cheveux (je viens juste de me faire un déo naturel avec la recette d’Antigone et je vois que vous utilisez la m^me formule toute les 2.
    Bref, j’adore vraiment ce que tu fais et regrette de ne pas avoir découvert tout cela plus tôt !
    A bientôt donc maintenant que je connais

    Répondre
  22. Rose

    Ah mais j’ai l’impression de me lire ! « Est ce que je peux penser à autre chose qu’à la bouffe de temps en temps », j’aurais pu l’écrire ! … les idées qui ne veulent pas sortir de la tête jusqu’à ce qu’on les ai réalisées … qui surviennent n’importe quand, n’importe où (douche et activité physique sont propices chez moi !).
    Quelle idée ce granola salé Hélène, je n’y aurai pas pensé, c’est tellement ingénieux !

    Et me voilà replongée 1 mois auparavant … quel plaisir Hélène, ton granola me manque. Tout me manque ! Que je me sens chanceuse d’avoir pu y goûter !
    J’ai sorti de ma valise des petites choses qui vont me permettre de prolonger ce moment passé avec toi, je suis tellement contente !

    Un grand merci Hélène, à très vite sur la blogosphère :)

    Chaudes bises,

    Répondre
    1. Hélène

      Hihi, toutes pareilles, Rose ! Je suis tellement contente d’avoir pu passer quelques moments avec toi ! J’ai hâte que tu me racontes la Normandie et bon week-end suédois !

      Répondre
  23. Ping : Comment réussir ses cadeaux de Noël ? | Green me up ! - Cuisine bio végétale, écologie du quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>