salade-kale-ail-chocolat-2

Salade de kale à l’orange, sauce ail-chocolat et balsamique

salade-kale-ail-chocolat-1

Longtemps, j’ai cru que les années passaient plus vite lorsque l’on était grand. Parce que, à six ans, une année, c’est beaucoup. A dix ans, Maman, tu comprends, ça fait moins, une année, ça fait un sur dix et pas un sur six. Faut-il s’étonner que les mathématiques soient devenues mon métier ? J’ai maîtrisé très jeune l’art subtil de la division…

Aurais-je pourtant eu raison ? Chaque année, c’est avec une légère frayeur que je réalise, soudain, que l’an prochain, c’est déjà aujourd’hui. En 2013, ma vie a été bouleversée avec une rapidité qui me laisse encore vacillante.

Le premier évènement de cette année a été une rupture. Dans ce billet aux allures de bonnes résolutions, je formulais le voeu de voir toujours plus clair en moi-même. Quelques jours plus tard, tout à coup, mes yeux se sont dessillés. Nous nous étions connus très jeunes et avions poussé dans des directions opposées. J’ai compris qu’un autre avenir m’attendait.

Pendant un jour et une nuit, j’ai pleuré. Cette nuit-là, mon amie Isaure et moi avons arpenté Paris en tous sens. Au pied de la Madeleine, j’ai fumé une de ses fines cigarette, la première et probablement la dernière de ma vie. Son âcre fumée a séché mes larmes. A l’aube, j’ai rassemblé mes forces et suis repartie à l’assaut de la vie avec fureur et détermination.

Deux semaines plus tard, jour pour jour, j’ai rencontré E. dans un caveau voûté de Saint-Germain-des-Prés. La terre a tremblé et, depuis, nous ne nous sommes plus quittés.

Je préfère aux biens dont s’enivre
L’orgueil du soldat ou du roi,
L’ombre que tu fais sur mon livre
Quand ton front se penche sur moi.

(Victor Hugo)

L’année passée m’a donné l’une des plus importante leçons de vie qui soient : oser le changement. Dans la foulée, j’ai chassé de mon existence les quelques êtres qui nuisaient à mon équilibre, quand bien même aient-ils été des amis de longue date. J’en ai rencontré d’autres, qui me ressemblent et qui sont devenus des amis très chers. Bien sûr, la vie est faite de compromis, mais certaines choses sont trop importantes pour supporter l’à-peu-près. L’amour et l’amitié en font partie. Puisse l’année nouvelle apporter dans vos vies et dans la mienne les changements dont elles ont encore besoin !

Dans un tout autre domaine, j’ai osé une alliance culinaire… qui change. Ail et chocolat, le kif ultime de 2013, a de beaux jours devant lui en 2014.

salade-kale-ail-chocolat-2

Salade de kale à l’orange, sauce ail-chocolat et basalmique

Pour 4 personnes

La salade de kale à l’orange

  • Un petit bouquet de feuilles de kale pour 4
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
  • 1/2 cuillère à café d’huile de noix
  • 1 échalote
  • 1 orange
  • 1 poignée de cerneaux de noix

Laver, égoutter et émincer le kale. Le masser vigoureusement avec le balsamique et l’huile de noix. Emincer l’échalote, prélever des quartiers d’orange. Mélanger tous les ingrédients et disposer sur un joli plat de service.

La sauce ail-chocolat au basalmique

  • 3 gousses d’ail dodues
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de miel crémeux
  • 40 mL d’eau
  • 1 cuillère à soupe rase de cacao en poudre nature
  • 1 carré de chocolat noir pâtissier (env. 10 g)
  • 40 mL de vinaigre balsamique
  • 1 cuillère à soupe rase de purée d’amandes complète

Peler et dégermer les gousses d’ail. Les émincer. Les faire revenir et caraméliser à la poêle dans l’huile d’olive et le miel, sur feu vif puis doux. Lorsque l’ail est fondant et confit, le réserver.

Faire chauffer l’eau avec le cacao en poudre et le chocolat noir. Mélanger jusqu’à ce que le chocolat soit fondu. Ajouter alors le vinaigre balsamique et laisser mijoter quelques secondes, sans bouillir afin de ne pas cuire le chocolat.

Hors du feu, mixer la préparation au chocolat avec l’ail confit et la purée d’amandes. Laisser refroidir et épaissir la sauce.

46 réflexions sur le billet “Salade de kale à l’orange, sauce ail-chocolat et balsamique

  1. Gwenaelle

    Tu as été bien courageuse d’oser le changement… C’est un choix plus que difficile mais heureusement il a porté ses fruits pour toi :) Je te souhaite une très bonne année, qu’elle t’apporte au moins autant que l’année passée et tous mes meilleurs voeux. Merci de partager tes recettes avec nous.
    J’avais déjà testé une sauce au chocolat dans une salade betterave poire et j’avais beaucoup aimé cette alliance :)

    Répondre
    1. Hélène

      Merci, Gwenaelle ! Courageuse… je ne sais pas ! Je n’en menais pas large au début, il a fallu que je me reforge une identité après tout ce temps… Mais c’est la meilleure décision de ma vie, et de très, très, très loin !
      Tu verras, avec de l’ail, la sauce au chocolat prend une nouvelle dimension ;-)

      Répondre
  2. Amandine//Mlle Prune

    Waw ! Recette bluffante !!
    Je ne sais pas si j’ai vraiment envie d’essayer ces mélanges très audacieux, mais tu m’as donné très envie d’une salade de kale !!
    Elle est hyper jolie cette salade en tout cas :)
    Bonne année à toi :)

    Répondre
    1. Hélène

      Comment ça, pas envie ? Tss, Amandine, voyons ! Je t’assure, mes parents et mon frère ne sont pas audacieux DU TOUT en termes de saveurs, mais ils ont adoré ! Bonne année !

      Répondre
  3. Sweet Faery

    Magnifique recette, mais je crois qu’en termes de chocolat en salé, ton chili me fait plus de l’oeil ! ;-) Je te souhaite plein de bonnes choses pour cette nouvelle année. Je suis passée par une phase similaire il y a deux ans et remettre tout en question quand on approche la trentaine n’est pas évident. Maintenant je ne veux plus me tromper, je suis attentive aux signes et chaque fois que je le peux, je me dis « moi, d’abord ». Accepter trop de choses ne mène à rien. Vive le changement ! Des bisous, Hélène, et à très vite ! :-)

    Répondre
    1. Hélène

      Ah, ce chili… Moi aussi je l’aime d’amour. D’ailleurs, il me manque, il faudrait que je trouve une version hivernale sans tomate ni poivrons. Facile, j’en suis sûre, ça me donne des idées, tiens !
      Bien joué, Géraldine. Je ne sais pas si c’est l’approche de la trentaine, heureusement il me reste encore un peu plus de 3 ans ;-) mais j’ai clairement compris que ma vie ne serait pas aussi épanouie que dans mes rêves si je continuais comme ça. Avec la bonne personne, tout coule de source, plus de problèmes insurmontables à résoudre, plus d’affrontement sur des sujets du quotidien (la bouffe VG, par exemple :-) ). Comme tu dis, après, on est attentif, et pas qu’en amour… j’accepte beaucoup moins, maintenant, que ce soit avec mes amis, mon travail… et c’est plus sain !

      Bisous et bonne année !

      Répondre
  4. Taia

    Ma chère Hélène je te souhaite une année 2014 aussi dynamique et lumineuse que tu es, et qu’elle t’apporte toutes les sauces au chocolat et toutes les belles amitiés que tu mérites :-)
    J’espère te revoir très vite au détour d’une recette, d’un tapis de yoga, d’un nouveau resto à tester, d’une soirée à quatre, d’une balade parisienne ou de toute autre excuse, puisque de toute façon ce sera une excuse, l’essentiel étant de passer un moment ensemble. Je t’embrasse
    Taia

    Répondre
    1. Hélène

      Merci Taïa, tu te seras reconnue sans peine quelque part entre mes lignes, pas vrai ? ;-)
      Voui, très vite, je te rappelle le plus vite possible !!! :-) tous les prétextes sont bons !
      Bisous !

      Répondre
  5. Lisa

    Sur le temps qui passe, je crains que tu n’aies effectivement raison (l’arrivée du ou des enfants ajoutant à l’équation un facteur multiplicateur)… Sur le reste, c’est une bien belle histoire et un très joli texte que tu nous livres là (et je ne parle pas que de Victor Hugo !), sans parler de la recette.
    Je te souhaite plein de belles choses pour cette nouvelle année !

    Répondre
    1. Hélène

      Hihi, quelque part, j’ai hâte de vivre ce « rush » de la mère de famille. J’aime bien avoir des milliers de choses à faire et me coucher le soir en me disant que j’en suis venue à bout, c’est très dynamisant.
      Merci pour ce gentil mot et bonne année à toi et à Sainbiosis !!! Bises

      Répondre
        1. Hélène

          Houlaaaaa, pas encore prête quand même :-) j’ai toujours un peu peur quand j’ai un bébé dans les bras. Mais oui, le moment venu ça sera trooop bien !

          Répondre
  6. Lyù

    ce que tu écris bien ! je ne m’en étais pas encore rendu compte. Sans doute étais-je trop aveuglée par tes recettes étincelantes :)

    ça fait du bien à mon petit coeur littéraire ça ! merci

    et bien voilà, c’est mon premier commentaire mais il fallait que je te le dise !

    Répondre
    1. Hélène

      Mais bienvenue, Lyu (quel ravissant prénom !!!) et merci, tu me touches énormément ! C’est un billet un peu plus « perso », ça fait du bien d’écrire autre chose que du pratico-théorético-culinaire, parfois ;-) parce qu’entre nous, c’est plus dur de pondre une jolie prose lorsque l’on décrit une rémoulade de céleri que lorsque l’on raconte un coup de foudre !
      Bonne année et à bientôt :-)

      Répondre
  7. Rose

    Tu as vraiment un don pour l’écriture, Hélène. Tu poses les mots où il faut, quand il faut, sur le ton qu’il faut, tu nous embarques et nous rends heureux de ces changements qui semblent embellir ta vie. Continue ! Je vais tenter de prendre exemple sur toi, de persévérer, sans me décourager.

    Je t’embrasse très fort et de souhaite un tas de merveilleux évènements pour 2014.
    J’espère vivement avoir l’occasion de recroiser ton chemin, en vrai.

    A très bientôt mon amie Hélène <3

    Répondre
    1. Hélène

      Oooh, Rose, tu es adorable ! Quand ça ne va pas, il faut foncer, aller de l’avant, se donner confiance, s’encourager soi-même ! Mon amoureux, grand fan de Federer devant l’Eternel, s’inspire de lui quand il a une baisse de régime : il serre le poing, lâche un retentissant « Come on ! » comme Roger sur le court de tennis, et ça repart ! ;-)

      Bisous, Rose, je pense bien à toi !!!

      Répondre
  8. Jessica Eagle

    Ahhh…ton billet me rejoint et me touche vraiment chère Hélène. « Oser le changement »…super comme résolution :)

    Et que dire de ta recette. Wow !!! J’adore ton audace et je vais certainement m’en inspirer bientôt. J’aime les mélanges inusités, mais souvent…Ô combien délicieux !!!!

    Bonne nouvelle année à toi Hélène…tout en douceur et remplie de petits bonheur quotidien. Biz.

    Répondre
    1. Hélène

      Merci, Jessica, c’est tellement gentil ! Bonne année à toi aussi, à Pistache et à ton homme, je vous souhaite plein de belles balades à 3 et plein d’aventures dans la belle nature canadienne ! Bises !!!

      Répondre
  9. Kasha

    Ton billet me touche particulièrement Hélène ! C’est vrai que dans la vie il faut savoir trancher et agir en son âme et conscience.
    En tout cas je te souhaite une belle et douce année 2014 à toi et tous ceux que tu aimes.
    Merci pour cette recette audacieuse. J’ai trouvé enfin ce chou Kale avec les producteurs bio de ma ville ce matin, cette recette va donc être au menu du week-end. Bises.

    Répondre
    1. Hélène

      Merci Agnès ! Ce fut une excellente leçon de vie, j’ai pas mal changé mon attitude à partir de ce jour-là ! Bonne année à toi aussi ainsi qu’à ta famille !

      Répondre
  10. Cél

    Magnifique article et magnifiques photos, comme toujours Hélène!
    Je te souhaite une année pleine de joie et d’équilibre, sur tous les plans…
    Une année gourmande, avec la si belle harmonie entre le clair et l’obscur que l’on voit sur tes images, que l’on lit dans tes lignes.

    Post Scriptoume : Eh, tu sais quoi? J’ai fait mon premier lait d’amande! (**Petit air de fierté que ne comprennent pas les buveurs de lait animal**) C’est super bon! (Mais mon mixeur est nul et en met partout.) J’adore! Je vais vite en refaire, je n’en ai presque plus! Merci de tes conseils!
    :-)

    Répondre
    1. Hélène

      Merci, Cél, bonne année à toi aussi ! Bravo pour le lait d’amandes : essayer, c’est se décomplexer et puis ne jamais arrêter ! (enfin, y’a des périodes sans, c’est normal ^^) ! Allez, quand il est fini tu essaies une version noisette, OK ?
      Bises !

      Répondre
  11. Martine

    Ail, chocolat et balsamique : là je ne peux pas :-)
    « Oser le changement »… pas facile mais souvent nécessaire pour rester soi-même…
    Tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence. Quelle soit agréable, remplie de bons moments et que tous tes projets se concrétisent !

    Répondre
    1. Hélène

      Ah bon ? Dommage, Martine !!! C’est fameux, promis ! Tous mes voeux à toi aussi, bonne année et, j’espère, encore plein de petits dialogues sur ce blog !

      Répondre
  12. Vinciane

    Hier j’ai osé une mousse d’avocat, mangue et chocolat. Demain la sauce ail-chocolat sur une salade de blé (je n’ai pas de chou kale au frigo)? Pourquoi pas? De toute façon, ail-chocolat ou non, je te souhaite une année ou bonheur et amour se conjuguent au présent. Et merci pour ce blog où je viens régulièrement picorer des idées.

    Répondre
  13. Rose Citron

    C’est très beau ce que tu écris Hélène. J’admire ta faculté de « rebond »… Lors de ma rupture sentimentale douloureuse, j’ai pleuré tous les jours pendant près d’un an, ne croyant pas qu’un avenir était possible sans lui… Ca n’est que 2 ans plus tard que j’ai pu m’ouvrir à une nouvelle rencontre, et me rendre compte que que c’était d’être aimée, pour de vrai <3, en toute simplicité…
    Et je suis sure qu'il adorerait ta sauce chocolaïllée !
    Grosses bises Hélène et que le bonheur continue pour cette nouvelle année!

    Répondre
    1. Hélène

      Ma pauvre, c’est terrible. Et le plus souvent, on souffre à cause de quelqu’un qui ne nous aime pas autant qu’on le mérite, mais on ne peut s’en rendre compte qu’après ! Vive le bonheur !!! Bonne année à toi, Azilis, et à vous, donc, Bises !

      Répondre
  14. Nathalie Maviedansmacuisine

    Bonjour Hélène et surtout… je te souhaite une merveilleuse année 2014, pleine de bonheurS, comme tu le mérites!
    J’aime la synchronicité, aujourd’hui je disais justement à mes amies (chères amies n’est-ce pas?!) « 2014, c’est moi d’abord!, je dois prendre le risque du changement, nettoyer mon environnement! Je mérite mieux que »… et je lis ton billet!
    Aujourd’hui je me disais aussi que j’avais vraiment envie d’une recette de Kale originale….et je lis ton billet!
    Il me reste un citron bergamote dont je ne savais pas quoi faire…et je lis ton billet, suis le lien qui m’emmène sur le chemin de la tartinade de patates douce!
    Ah! Je ris de ces clins d’oeil de la vie!
    Mais surtout, merci, c’est un vrai bonheur de te lire!
    Je me régale de cette sauce Chocolaie à l’avance!!!

    Répondre
  15. Charlotte

    Une bonne annee a toi Helene ! Ton texte me touche, je me souviens de ces billets un brin mysterieux… je suis contente de lire que tu es heureuse a present. Quant a ta recette, avant de tester ta sauce ail-chocolat il me faut essayer le chili au chocolat !
    Des bises !

    Répondre
  16. Perrine

    C’est le genre d’histoires qui donne du punch à la lecture, tout comme cette alliance ail-chocolat dont je n’aurais jamais osé penser! Tu as raison, osons le changement! Belle année 2014, pleine de peps!

    Répondre
  17. Ping : COMMENT FAIRE UNE SALADE DE KALE PARFAITE ? | Antigone XXI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>