Beauté Green : le visage

beauté-naturelle-visage

beauté-naturelle-visage
Si repenser ma routine beauté pour le corps a été facile, trouver les soins adaptés à la peau de mon
visage n’a pas été de tout repos. Peau desséchée, irritée ou irruption de boutons intempestive je suis passée par tous les désagréments imaginables. Au fil des ajustements, j’ai fini par trouver le bon équilibre.  Je vous dirai donc ce qui a fonctionné chez moi, et ce qui n’a pas marché. Cet article promettait d’être vraiment trop long : je parlerai de ma routine cheveux dans un dernier billet – je maîtrise l’art du teaser, pas vrai ?

Je ne me suis fixé qu’une seule contrainte : utiliser des produits faciles à trouver dans mon quartier. Pas question de devenir dépendante d’un site de vente en ligne d’huile de ceci ou de poudre de cela. Je n’utilise que des ingrédients (parfois alimentaires) disponibles dans tout magasin bio qui se respecte !

Ma routine beauté « green » du visage

Pourquoi un billet dédié à la peau du visage ? Tout d’abord, parce que notre visage définit notre identité visuelle : n’est-ce pas la partie de notre anatomie à laquelle nous prêtons le plus attention ?

D’autre part, la peau du visage est particulière. Cette peau est plus fine, ses cellules sont plus petites que celle de la peau de notre corps. Cette peau du visage est plus fragile et sensible aux agressions. Notre visage contient plus de pores et de glandes sébacées (produisant le sébum) que le reste de notre corps. Ainsi, puisque la peau est un organe d’élimination et évacue une partie des déchets de notre métabolisme par les pores, un mode de vie déséquilibré se traduira par un déséquilibre de la peau, en particulier au niveau du visage.

J’ai longtemps vécu dans la certitude que la peau de mon visage était grasse. Je commençais donc la journée par un nettoyage du visage avec un savon spécial, avant d’appliquer une crème matifiante. Le soir, même nettoyage avant application d’un soin traitant.  Je me réveillais la peau luisante, ce qui me confortait dans l’idée que ma peau était réellement grasse. J’étais prise au piège !

La première étape de ma désintoxication a été de me passer de soin de nuit et de dormir la peau « nue ». Au lieu de me réveiller avec l’épiderme gras ou irrité par un produit trop riche ou trop agressif, ma peau, au réveil, était parfaitement équilibrée. L’étape suivante, peu après, a été de cesser de laver mon visage avec des nettoyants agressifs. La dernière fut d’éliminer ma crème de jour.

Ce qui n’a pas marché…

Le savon d’Alep. Après avoir fichu mon savon liquide pour peaux grasses à la poubelle, j’ai d’abord tenté un nettoyage quotidien au savon d’Alep. Au bout de deux semaines, ma peau, très asséchée, est devenue boutonneuse, ce qui ne m’était plus arrivé depuis des années. J’ai compris que ma peau avait besoin d’un nettoyage bien plus doux – nous verrons plus loin que le pH du savon est un poil trop basique pour le visage !

L’huile de noix de coco a de nombreuses vertus pour la peau. J’ai commencé par l’utiliser en soin de nuit. Les premiers jours, l’effet était spectaculaire, car cette huile est antibactérienne, mais j’ai rapidement constaté que de petits boutons pointaient le bout de leur nez sur le mien. Après quelques recherches, j’ai compris qu’elle était, contrairement à ce qui est souvent dit, plutôt comédogène, c’est-à-dire qu’elle risque d’obstruer les pores de la peau.

L’huile essentielle de tea-tree pure. La première fois que j’ai voulu éradiquer un bouton avec cette huile essentielle appliquée directement sur la peau, ça a marché du tonnerre. Lorsqu’un nouvel intrus s’est installé, j’ai immédiatement dégainé mon flacon de tea-tree. Le lendemain, une large auréole rouge s’étalait autour du bouton, et qui a mis plus d’une semaine à partir… Depuis, j’utilise toujours l’huile essentielle de tea-tree diluée.

… et ce qui marche !

A présent, je n’ai pas de routine fixe pour le visage : matin et soir, j’agis en fonction de l’état de ma peau : le traitement ne sera pas le même si elle est plutôt nette ou un peu grasse…

La première étape pour bien prendre soin de la peau de son visage… c’est de se connaître à fond. Je m’explique :

  • Nous avons tous une peau différente : sèche par ci, grasse par là, ou au contraire bien équilibrée. Certaines zones sont un peu acnéiques, même à l’âge adulte (tempes, mâchoires, cou…) et d’autres sujettes aux irritations.
  • Notre peau réagit à divers facteurs : pour ma part, trois éléments sont déterminants. Le premier est l’alimentation : l’ingestion du plus petit gramme de lait me gratifie en 12 heures d’un ou deux boutons. Prenez un peu de temps pour étudier votre alimentation et faire le lien entre ce que vous ingérez et la réaction de votre peau.
  • Le second facteur sont les hormones. Comme beaucoup de femmes sans contraception hormonale, la semaine qui précède mes règles, j’ai la peau plus terne et un bouton surgissant ici ou là. Une acné excessive peut aussi traduire un déséquilibre des hormones androgènes dont la conséquence est une surproduction de sébum.
  • Enfin, le stress, qui irrite ma peau… Chez d’autres, ce sera une peau sèche, qui pèle, par exemple, ou tout simplement de l’acné.
  • D’autres sources de déséquilibre sont possibles : le tabac en est un, le manque d’exercice, une alimentation trop riche en graisses en sont d’autres…

Toutefois, attention à l’excès de zèle : il ne s’agit pas d’inspecter le tréfonds de chaque pore devant un miroir grossissant. Une peau trop manipulée s’irrite, des boutons triturés s’infectent et laissent une cicatrice : soyez attentif, mais minimaliste. Ma maman dermatologue conseille à ses patients les plus obsédés du comédon de faire leur toilette… dans le noir !

1. Ma routine du soir

♣ Le soir, en premier lieu, je me démaquille (je ne maquille que mes yeux). Pour cela, je vous recommande deux solutions :

Le démaquillage au gant microfibre. J’ai choisi celui-ci, une marque française, fabriquée en Alsace : Lapiglove. Le principe est simple : on mouille le gant avec de l’eau du robinet et on le passe en frottant doucement sur les zones à démaquiller. C’est formidable, le mascara lui-même part sans demander son reste. Ce gant, tout doux, n’irrite absolument pas la peau et n’arrache pas les cils.

Le gant s’entretient facilement : juste après l’utilisation, on le savonne (j’utilise le savon de ma douche, d’Alep), on fait mousser énergiquement, on rince : le gant, redevenu blanc comme neige, n’a plus qu’à sécher jusqu’au lendemain. J’étais sceptique au moment de l’essayer mais désormais, je ne peux plus m’en passer ! Pour moi, ce gant est au démaquillage ce que la coupe menstruelle est aux règles : une révolution !

gant-microfibre

Le démaquillage à l’huile végétale. Avant de découvrir mon gant bien-aimé, j’utilisais de l’huile d’olive toute simple. Je verse quelques gouttes d’huile d’olive dans le creux de ma main, que je frotte doucement sur les paupières et sur les cils. En résumé, j’étale tout le fard et le mascara dilués dans l’huile autour de mes yeux : effet panda garanti !

Avec un petit chiffon de maille de coton, j’essuie le maquillage ainsi étalé autour de mes yeux : cela part tout seul ! Si besoin, j’insiste un peu plus sur les cils avec un second passage à l’huile d’olive (je vous recommande d’éviter les mascaras water-proofs, véritablement agressifs et difficiles à ôter).

Le petit chiffon rejoint ses copains dans le panier à linge sale, ni vu ni connu. Sinon, pendant la douche, le laver à la main avec son savon, comme le gant en microfibre ! On frotte bien fort, on rince, c’est tout !

Remarque : je ne porte pas de fond de teint, ainsi il m’est difficile de vous proposer une solution de démaquillage ad hoc… Le gant microfibre est conçu pour cet usage. L’huile d’olive convient, mais il peut être préférable d’utiliser une huile mieux adaptée à votre type de peau si besoin.

♣ Sous la douche, une fois démaquillée, j’agis selon mon humeur :

  • Soit je me contente d’eau (pas trop chaude),
  • Soit je nettoie mon visage avec un peu de mielUne demi-cuillère à café de miel liquide dans le creux de la main, répartie sur le visage, à masser doucement puis rincer. Teint frais assuré ! Le miel possède en effet des vertus aseptisantes qui le rendent tout indiqué en cas d’irritation cutanée.
  • Soit, plus rarement, si j’ai fait beaucoup de sport, par exemple, je lave mon visage avec une eau très légèrement savonneuse en utilisant un savon d’Alep.

miel-visage

♣ Lorsque ma peau est sèche, ce qui n’est pas toujours le cas, je verse quelques gouttes d’huile de nigelle dans le creux de ma main, je les réchauffe en frottant mes paumes l’une sur l’autre puis je passe mes paumes sur tout le visage en effectuant de petits massages circulaires afin de répartir et de faire pénétrer l’huile tiédie.

huile-nigelle

L’huile de nigelle, riche en antioxydants liposolubles (vitamine E et caroténoïdes) et acides gras insaturés, est apaisante et adaptée aux peaux sèches, fragiles ou irritées ainsi qu’aux peaux acnéiques. C’est également une huile cicatrisante : je la trouve idéale pour lutter contre les petits défauts. Sur la peau, elle pénètre rapidement et ne laisse pas de sensation de gras.

L’huile sur la peau, contrairement aux idées reçues, c’est une vraie bonne idée. L’huile permet de reconstituer le film hydrolipidique en surface, qui prévient la déshydratation de la peau en jouant le rôle de barrière et déjoue les déséquilibres en favorisant la présence de levures et bactéries saines – car, oui, des milliers d’amicales petites bêtes se baladent sur notre peau !

♣ Lorsque ma peau est vraiment très sèche, je remplace l’huile de nigelle par de l’huile de chanvre – une huile alimentaire. Je m’en sers également comme « contour des yeux » en massant quelques gouttes d’huile de chanvre autour des yeux. L’huile de chanvre, comme celle de nigelle, est apaisante. Elle est plus nourrissante et assouplit notablement les peaux sèches.

2. Ma routine du matin

♣ Le matin, j’agis en fonction de la situation : lorsque je me réveille avec la peau un peu grasse, je verse quelques gouttes de vinaigre de cidre sur un petit carré de maille de coton (découpé dans un vieux t-shirt), j’humidifie avec un filet d’eau (si possible, déminéralisée) et je me frotte doucement le visage avec cette lotion improvisée avant d’essuyer en tamponnant avec une serviette.

Le vinaigre de cidre est acide. Dilué dans de l’eau, son pH se rapproche de celui de la peau. Le vinaigre de cidre est astringent, c’est-à-dire qu’il resserre les pores de la peau : il est tout indiqué pour les peaux à tendance grasse comme la mienne. Tonifiant, il donne également un petit coup de fouet au teint.

♣ Ensuite, systématiquement, je vaporise de l’eau florale de rose, sur tout le visage, que je laisse sécher. Cette eau délicatement parfumée est tonifiante, rafraîchissante et hydratante : j’y suis accro depuis des années. Les peaux grasses pourront préférer l’eau florale de lavande, plus astringente. Les peaux ternes et irritées apprécieront l’eau florale d’oranger. L’eau florale de bleuet décongestionne les yeux gonflés : je l’utilise en cas de réveil difficile.

♣ Enfin, comme le soir, si celle-ci est sèche, je nourris ma peau avec quelques gouttes d’huile de nigelle.

♣ Si vous craignez réellement d’avoir la peau grasse au cours de la journée, vous pouvez utiliser ce substitut bon marché à la poudre matifiante : l’argile ou la fécule de maïs. Ces deux produits ont un grand pouvoir absorbant et matifient la peau aussi bien que n’importe quelle poudre libre minérale – l’argile est d’ailleurs un composant essentiel du maquillage minéral ! Elles s’utilisent avec un pinceau.

argile-maquillage-poudre

  • La fécule de maïs, très blanche, convient bien aux peaux claires.
  • L’argile verte convient aux peaux sujettes aux rougeurs. C’est elle que j’utilise le plus souvent.
  • Vous pouvez aussi composer une poudre en fonction de votre teint. Par exemple, si vous avez la peau blanche, mélangez à une base de fécule de maïs différentes couleurs : argile vertes (contre les rougeurs), argile jaune (contre les cernes bleus !) ou argile rose. Pour un teint plus hâlé, ajoutez un peu de brun avec du cacao en poudre (non sucré !) ou de la cannelle moulue, jusqu’à l’obtention d’une couleur proche – mais légèrement plus claire – de celle de votre peau.

 

3. Les masques pour le visage

Il s’agit là aussi de nettoyer sa peau, mais plus en profondeur. Une fois par semaine, j’offre à ma frimousse un masque. Là encore, mon choix dépend de l’état de ma peau. Voici les deux mixtures dont ma peau est la plus friande. J’utilise l’une ou l’autre une fois par semaine, pas plus !

♣ Lorsque ma peau est un peu grasse, j’opte pour un masque purifiant à l’argile verte. L’argile verte est riche en minéraux excellents pour la peau, en particulier en fer, présent sous forme d’oxydes et lui conférant sa belle couleur verte. Appliquée en masque, elle absorbe l’excès de sébum et resserre les pores : elle idéale pour les peaux grasses. Je vous recommande de l’utiliser en masque une fois par semaine au maximum : autrement, votre peau risque d’être trop desséchée.

L’argile verte est cependant alcaline : le pH de la peau étant, lui, nettement acide (voisin de 5,5), j’ajoute un peu de vinaigre de cidre à mon masque afin d’abaisser son pH. Comme nous l’avons vu plus haut, le vinaigre de cidre es,t de plus, antiseptique, astringent et tonifiant.

Rappel : un pH compris entre 0 et 7 est acide. Tout pH compris entre 7 et 14 est basique ou alcalin – deux mots synonymes. La soude, la molécule la plus basique, a un pH de 14. L’eau, neutre, a un pH égal à 7.

{—…

argile verte masque

Masque purifiant à l’argile verte

Pour peaux mixtes / grasses, pour 1 masque

  • 12 g d’argile verte ultra-ventilée
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • un peu d’eau

Verser l’argile dans un petit bol. Ajouter le vinaigre de cidre, mélanger – le vinaigre peut mousser, c’est normal. Ajouter peu à peu de l’eau (du robinet ou déminéralisée) et mélanger à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à l’obtention d’une texture pâteuse, suffisamment liquide pour être facile à étaler. Veiller à ne pas laisser (trop) de grumeaux.

Répartir la préparation sur le cou et le visage, en évitant le contour des yeux (pas de masque sur les paupières !). Laisser poser 10 minutes. L’argile va sécher légèrement et se rétracter, provoquant une sensation de tiraillement tout à fait normale. Ne la laissez cependant pas sécher entièrement, cela irriterait la peau !

Rincer à l’eau, abondamment, sécher sans frotter et nourrir la peau comme d’habitude.


♣ Saviez-vous à quel point le porridge est bon pour votre santé ? Si non, allez faire un tour ici. Si oui, avez-vous pensé à étaler un peu de votre petit déjeuner sur votre minois ? Non, je parie, et c’est dommage. Remède connu depuis l’antiquité pour soulager les peaux réactive, l’avoine adoucit et apaise.

Ceci est dû à sa richesse en vitamine E et en lipides, ainsi qu’à ses protéines qui forment un film protecteur à la surface de la peau. D’ailleurs les fabricants de cosmétiques ne s’y trompent pas : de nombreux produits intègrent des molécules extraites de l’avoine…

Lorsque ma peau est irritée, je me tourne naturellement vers un masque apaisant aux flocons d’avoine ! Je le prépare avec des flocons d’avoine moulus, de l’eau florale de rose et de l’eau, et… mon Dieu que cela sent bon !

porridge-cosmétique

Masque adoucissant aux flocons d’avoine

Pour 1 masque

  • 2 cuillère à soupe de flocons d’avoine
  • un peu d’eau
  • 1/2 cuillère à soupe d’eau de rose

Mixer les flocons en une poudre fine – et pourquoi ne pas en préparer un peu à l’avance pour les fois suivantes ? Dans un petit bol, recouvrir la farine d’avoine d’eau et d’eau de rose : le mélange doit être assez liquide. Remuer et laissez gonfler quelques minutes : il va se former une masse visqueuse facile à étaler.

Appliquer la mixture sur le visage, laisser poser 10 à 15 minutes avant d’essuyer (c’est plus simple) et de rincer votre visage à l’eau fraîche. Protéger la bonde du lavabo ou de la douche par une petite grille afin d’éviter de boucher les canalisations de la salle de bains avec du porridge…

4. Traiter les boutons

Il s’est pointé sans y être invité : le bouton a gâché votre réveil. Tout d’abord, pourquoi a-t-on un bouton ? Les boutons surviennent lorsque la peau produit trop de sébum, cette couche grasse destinée à la protéger de la déshydratation. Le sébum peut s’accumuler dans un pore et s’y infecter : c’est un bouton rouge.

Voilà comment exterminer l’ennemi sans nuire à l’environnement…

sos-bouton

♣ Pratique, économique, efficace, le vinaigre de cidre est encore et toujours mon allié ! En cas de bouton, j’applique matin et soir une petite goutte de vinaigre de cidre pur localement sur l’ennemi.

Les bactéries responsables de l’inflammation des boutons se développent à un pH plus alcalin que celui de la peau (qui est, rappelons-le, de 5,5). C’est d’ailleurs pourquoi le savon et le bicarbonate de soude, très basiques, ne sont pas recommandés pour la toilette quotidienne du visage ! Le vinaigre de cidre, en acidifiant la peau, empêche les bactéries de proliférer à qui mieux mieux.

Remarque : si le vinaigre de cidre pur vous irrite, utilisez-le dilué dans de l’eau !

♣ En cas de bouton très infecté, j’utilise une préparation minute à base d’huiles essentielles. Je verse dans le creux de ma main deux gouttes d’huile de nigelle, une goutte d‘huile essentielle de tea-tree, une goutte d’huile essentielle de lavande vraie et une goutte d’huile essentielle de palmarosa. Il suffit d’effleurer le bouton avec cette solution, une à deux fois par jour pendant deux ou trois jours – après avoir appliqué une goutte de vinaigre de cidre – pour faire disparaître l’intrus.

L’huile essentielle de tea-tree est un antibactérien puissant. L’huile essentielle de lavande et celle de palmarosa sont tonifiantes et cicatrisantes, ce qui permet d’accélérer la cicatrisation du bouton. Je ne les utilise pas pures sur ma peau, car elles m’irritent, en particulier le tea-tree, relativement caustique.

Remarque : l’huile essentielle de géranium est également adaptée à l’acné, cependant, son odeur m’incommode… je ne l’utilise donc jamais !

♣ Lorsque ma peau a besoin d’un petit coup de pouce généralisé, j’ajoute une goutte d’huile essentielle de palmarosa à l’huile de nigelle du soir. Effet régénérant garanti ! Cette huile possède de plus un agréable parfum floral.

..

5. L’alimentation et le reste : quelques conseils qui marchent

Je ne suis pas partisane des « cure détox » mais j’aime bien appliquer ces méthodes simples :

→ Boire beaucoup d’eau, et en particulier des infusions de plantes réputées drainer le foie. J’ai un faible pour la bardane, à l’effet dépuratif spectaculaire. On trouve la bardane sous forme de racines séchées, à préparer en décoction : placer deux cuillères à soupe de racine de bardane dans 500 mL d’eau froide. Porter à ébullition et laisser bouillir pendant 10 à 15 minutes. Filtrer, laisser refroidir et boire. En quelques jours, la peau retrouve de l’éclat, promis !

En revanche, son goût d’artichaut peut vous laisser perplexe. Ajoutez un peu de jus de citron, par exemple… cet agrume qui rit jaune est le meilleur allié de votre peau.

boire

→ Faire une cure de zinc : ce minéral essentiel à la cicatrisation (entre autres…) est malheureusement très disponible dans les produits animaux mais beaucoup plus rare dans les végétaux. On le trouve en particulier dans les oléagineux (noix, sésame, graines de courge…) et dans le germe de blé. Son absorption est nettement réduite par la consommation de céréales, légumineuses ou de noix, qui contiennent de l’acide phytique. Ainsi, les compléments de zinc, si vous en prenez, doivent-ils être avalés en-dehors des repas.

Remarque : Sandrine, de Végébon, a écrit à ce sujet un article extrêmement complet que je vous recommande vivement de lire.

→ Faire une cure de sommeil : cette méthode est la plus simple, la plus économique et la plus efficace !

Ouf, c’était long ! Et vous, vous faites quoi pour avoir un joli teint ?

???

???

???

???

???

???

160 Commentaires

  1. très bon article, merci ;)

  2. Merci pour toute cette routine bio! Ça fait quelques mois que je cherche comment faire pour ma routine beauté en passant au bio et tes astuces sont top. J’ai quand même quelques questions, j’applique l’huile de jojoba le matin car j’ai une peau qui brille avec quelques petits boutons et points noirs, àpres je me poudre à la poudre ambré (marque Avril). Comme je fais du vélo et du sport, penses tu que ma peau est suffisamment protégée, devrais-je appliquer une crème ou autre chose? Est ce que c’est bien de mettre une poudre bronzante juste àpres l’huile? Par contre pour le soir je n’ai pas encore changer ma routine, jài besoin de décrasser ma peau… Donc j’utilise une éponge de konjac avec un nettoyant doux (marque Avril à la rose), avant je me démaquille à l’eau micellaire, et àpres d’habitude n’appliquais une crème pour les peaux à boutons (marque Uriage), mais là je ne sais plus quoi mettre. J’ai l’impression que l’huile matin et soir ça fait trop pour ma peau. Qu’en penses -tu ? Est ce qu’une vaporisation d’eau de lavande est suffisante en guise de « crème » pour le soir? D’avance merci de ton aide. Et ce blog est top. Prochaine étape je fais ma lessive moi-même…

    1. Bonjour Elodie, ça semble suffisant, l’huile + poudre. Je ne connais pas la marque de ta poudre mais je suppose que tu as vérifiée qu’elle était compatible avec ton type de peau. Mais personnellement je trouve qu’il faut laisser un peu de temps à la peau pour absorber l’huile. L’eau micellaire est très agressive (malgré ce qu’en disent les dermatologues). Depuis que je suis passée au tout naturel, j’ai été obligée de l’utiliser une fois chez des amis quand j’avais oublié mon gant à démaquiller et ça m’a brûlé les yeux… L’eau de lavande c’est bien pour le soir, je crois que les crèmes pour peau à boutons sont très décapantes et irritent ta peau plus qu’elles ne résolvent les problèmes. Pour ma part, j’ai vu une différence considérable lorsque j’ai arrêté de les utiliser.

  3. Bonjour Hélène, je n ai pas lu tout les commentaires, mais mon médecin m’a déconseillé l argile verte pure sur le visage. La melanger avec miel et huile de cesame . ;) et pour completer je consulte mon calendrier lunaire selon qu’il faille nourrir ou nettoyer la peau. Hélène ( moi)

    1. Merci Hélène ! C’est très intéressant :-)

  4. Bonjour, Personnellement j’adore mon Monsia

  5. Bonjour ! Je suis très heureuse d’avoir lu ton article car j’ai appris deux astuces qui vont me changer la vie (utiliser l’argile comme poudre libre et ajouter du vinaigre de cidre dans mon masque). J’ai envie de te faire partager une astuce pour rendre les masques à l’argile plus efficace et aussi permettre de le laisser poser plus longtemps ou d’en faire plus souvent. C’est très simple mais ca change tout, c’est de pulvériser de l’eau minérale ou florale régulièrement (toute les minutes) pour éviter que l’argile sèche et ponctionne l’eau de la peau, ainis l’argile continue de transmettre ses bienfaits au lieu « d’aspirer », depuis que je fais ca, j’ai la peau hyper confortable, sans rougeur et hydratée après mon masque même si je le laisse plus d’une demi heure et que j’en fais à quelques jours d’intervalle seulement. J’ai acheté un kit de petits récipient pour voyager et prendre l’avion sans emmener ses produits entiers et souvent dans ce genre de kit il y a des bouteilles de 30ml a pulvérisateur qui fait parfaitement l’affaire !

    1. Merci Jenhalie, c’est trop bien !!!

  6. Coucou Hélène,
    tu sais à quel point j’aime ton blog…je l’ai partagé avec toutes mes copines. Aujourd’hui encore on en parlait ! Du coup ça m’a donné envie et j’ai fabriqué un gel lavant bio pour Esteban et Victoria.
    Et pour moi, je me suis fait un tout petit mélange aux 3 huiles végétales pour le matin (huile de chanvre, huile d’abricot et huile de pépins de raisin).
    Nous t’embrassons tous et à bientôt !

    1. Coucou Eve ! J’en suis ravie :-) ils ont de la chance ces petits ! On vous embrasse aussi, à bientôt !

  7. Super je vais suivre tes précieux conseils !
    (je pensai vraiment que soleil est vinaigre ne fesait pas bon ménage, une amie me l’avait déconseiller,
    elle disait avoir attraper des taches autour de la bouche (jaune foncé) que le vinaigre les avait provoquer après son bain de soleil ça m’avait arrêter net …)

  8. merci pour ta réponse :)
    je vais supprimer le savon de ma routine,
    dois-je continuer une routine si elle fonctionne très bien durant une dizaine de jours puis tout d’un coup donne des boutons/plaques genre dermite, ?
    où faut-il au contraire changer de routine ?

    le matin en me passant un coton de vinaigre de cidre, puis-je sortir au soleil sans avoir de souci de photosensibilisation ?

    1. Oui, il faut arrêter ! C’est le savon qui dessèche la peau et donne des boutons. Si tu mets trop de Tea-tree sur les boutons, ta peau va réagir encore plus, c’est très agressif. Il va te falloir quelques jours pour que ça rentre dans l’ordre. Lave-toi le visage juste avec du miel, ne touche surtout pas aux boutons mais nourris ta peau avec une huile (jojoba, nigelle), puisqu’elle est desséchée et agressée. Pas de souci pour le soleil.

  9. superbe article très détaillé !!!

    j’en suis a mon 12ème jour de routine « nettoyage savon d’alep miel vinaigre de cidre dilué »
    et je rencontre ce souci :
    tous se passer a merveille mais depuis 3 jours : grande surprise : teint terne plus uniforme, boutons, rougeurs, sècheresse effet peau qui pèle…

    je ne sais plus quoi faire, j’ai assécher avec du vinaigre et tea tree chaque bouton, laisser nue
    et le lendemain nettoyage + re traitement boutons puis huile nigelle,
    mais ça semble empirer je n’y touche plus c’est très moche genre gueule de bois,
    pour la première fois je dois me mettre du fond de teint avant de sortir (échantillon)

    que dois-je faire car je ne me maquille jamais d’habitude sauf les yeux,

    1. Bonjour Audrey, je n’ai pas bien compris ta routine, mais le savon ne s’emploie pas pour nettoyer le visage. C’est très asséchant et la peau, fragilisée, est sensible aux infections d’où les boutons. Si tu relis mon article, je précise justement que c’est une chose à ne PAS faire ! Si tu te laves le visage avec une noisette de miel tous les jours, ta peau ne sera pas desséchée. Il faut maintenir un film hydrolipidique (donc, de graisse et d’eau) à la surface de la peau, c’est comme une barrière.

  10. Top ! Merci, tu réalises mes rêves ! Adopter un mode de vie sain et exportable à nos 7 milliards de frères et sœurs (sans dégâts aucun). Une vraie « hygiène de vie  » !
    Je te suis !

    1. Oui, c’est le mot ! Bienvenue à bord !

  11. superbe ton blog, adorable! plein d’astuces à réaliser, merci Hélène!

  12. Bonjour et félicitation pour ce bel article complet, instructif et donc « naturellement » convaincant que je n’ai pas hésité à partager! A quand le social button Twitter pour encore plus de partage? ^^ Bravo en tous cas!

    1. Ah ah ! Non, pas le temps de twitter, moi !

  13. Bonjour
    J’ai découvert votre bloc ce matin 6h avec une insomnie je voulais vous dire que c génial je m abonne

    1. Chouette ! Bienvenue !

Laisser un commentaire