beauté-naturelle-visage

Ma routine beauté green, deuxième partie : le visage

beauté-naturelle-visage
Si repenser ma routine beauté pour le corps a été facile, trouver les soins adaptés à la peau de mon
visage n’a pas été de tout repos. Peau desséchée, irritée ou irruption de boutons intempestive je suis passée par tous les désagréments imaginables. Au fil des ajustements, j’ai fini par trouver le bon équilibre.  Je vous dirai donc ce qui a fonctionné chez moi, et ce qui n’a pas marché. Cet article promettait d’être vraiment trop long : je parlerai de ma routine cheveux dans un dernier billet – je maîtrise l’art du teaser, pas vrai ?

Je ne me suis fixé qu’une seule contrainte : utiliser des produits faciles à trouver dans mon quartier. Pas question de devenir dépendante d’un site de vente en ligne d’huile de ceci ou de poudre de cela. Je n’utilise que des ingrédients (parfois alimentaires) disponibles dans tout magasin bio qui se respecte !

Ma routine beauté « green » du visage

Pourquoi un billet dédié à la peau du visage ? Tout d’abord, parce que notre visage définit notre identité visuelle : n’est-ce pas la partie de notre anatomie à laquelle nous prêtons le plus attention ?

KO5S1473 copie

D’autre part, la peau du visage est particulière. Cette peau est plus fine, ses cellules sont plus petites que celle de la peau de notre corps. Cette peau du visage est plus fragile et sensible aux agressions. Notre visage contient plus de pores et de glandes sébacées (produisant le sébum) que le reste de notre corps. Ainsi, puisque la peau est un organe d’élimination et évacue une partie des déchets de notre métabolisme par les pores, un mode de vie déséquilibré se traduira par un déséquilibre de la peau, en particulier au niveau du visage.

J’ai longtemps vécu dans la certitude que la peau de mon visage était grasse. Je commençais donc la journée par un nettoyage du visage avec un savon spécial, avant d’appliquer une crème matifiante. Le soir, même nettoyage avant application d’un soin traitant.  Je me réveillais la peau luisante, ce qui me confortait dans l’idée que ma peau était réellement grasse. J’étais prise au piège !

La première étape de ma désintoxication a été de me passer de soin de nuit et de dormir la peau « nue ». Au lieu de me réveiller avec l’épiderme gras ou irrité par un produit trop riche ou trop agressif, ma peau, au réveil, était parfaitement équilibrée. L’étape suivante, peu après, a été de cesser de laver mon visage avec des nettoyants agressifs. La dernière fut d’éliminer ma crème de jour.

Ce qui n’a pas marché…

Le savon d’Alep. Après avoir fichu mon savon liquide pour peaux grasses à la poubelle, j’ai d’abord tenté un nettoyage quotidien au savon d’Alep. Au bout de deux semaines, ma peau, très asséchée, est devenue boutonneuse, ce qui ne m’était plus arrivé depuis des années. J’ai compris que ma peau avait besoin d’un nettoyage bien plus doux – nous verrons plus loin que le pH du savon est un poil trop basique pour le visage !

L’huile de noix de coco a de nombreuses vertus pour la peau. J’ai commencé par l’utiliser en soin de nuit. Les premiers jours, l’effet était spectaculaire, car cette huile est antibactérienne, mais j’ai rapidement constaté que de petits boutons pointaient le bout de leur nez sur le mien. Après quelques recherches, j’ai compris qu’elle était, contrairement à ce qui est souvent dit, plutôt comédogène, c’est-à-dire qu’elle risque d’obstruer les pores de la peau.

L’huile essentielle de tea-tree pure. La première fois que j’ai voulu éradiquer un bouton avec cette huile essentielle appliquée directement sur la peau, ça a marché du tonnerre. Lorsqu’un nouvel intrus s’est installé, j’ai immédiatement dégainé mon flacon de tea-tree. Le lendemain, une large auréole rouge s’étalait autour du bouton, et qui a mis plus d’une semaine à partir… Depuis, j’utilise toujours l’huile essentielle de tea-tree diluée.

… et ce qui marche !

A présent, je n’ai pas de routine fixe pour le visage : matin et soir, j’agis en fonction de l’état de ma peau : le traitement ne sera pas le même si elle est plutôt nette ou un peu grasse…

La première étape pour bien prendre soin de la peau de son visage… c’est de se connaître à fond. Je m’explique :

  • Nous avons tous une peau différente : sèche par ci, grasse par là, ou au contraire bien équilibrée. Certaines zones sont un peu acnéiques, même à l’âge adulte (tempes, mâchoires, cou…) et d’autres sujettes aux irritations.
  • Notre peau réagit à divers facteurs : pour ma part, trois éléments sont déterminants. Le premier est l’alimentation : l’ingestion du plus petit gramme de lait me gratifie en 12 heures d’un ou deux boutons. Prenez un peu de temps pour étudier votre alimentation et faire le lien entre ce que vous ingérez et la réaction de votre peau.
  • Le second facteur sont les hormones. Comme beaucoup de femmes sans contraception hormonale, la semaine qui précède mes règles, j’ai la peau plus terne et un bouton surgissant ici ou là. Une acné excessive peut aussi traduire un déséquilibre des hormones androgènes dont la conséquence est une surproduction de sébum.
  • Enfin, le stress, qui irrite ma peau… Chez d’autres, ce sera une peau sèche, qui pèle, par exemple, ou tout simplement de l’acné.
  • D’autres sources de déséquilibre sont possibles : le tabac en est un, le manque d’exercice, une alimentation trop riche en graisses en sont d’autres…

Toutefois, attention à l’excès de zèle : il ne s’agit pas d’inspecter le tréfonds de chaque pore devant un miroir grossissant. Une peau trop manipulée s’irrite, des boutons triturés s’infectent et laissent une cicatrice : soyez attentif, mais minimaliste. Ma maman dermatologue conseille à ses patients les plus obsédés du comédon de faire leur toilette… dans le noir !

1. Ma routine du soir

♣ Le soir, en premier lieu, je me démaquille (je ne maquille que mes yeux). Pour cela, je vous recommande deux solutions :

Le démaquillage au gant microfibre. J’ai choisi celui-ci, une marque française, fabriquée en Alsace : Lapiglove. Le principe est simple : on mouille le gant avec de l’eau du robinet et on le passe en frottant doucement sur les zones à démaquiller. C’est formidable, le mascara lui-même part sans demander son reste. Ce gant, tout doux, n’irrite absolument pas la peau et n’arrache pas les cils.

Le gant s’entretient facilement : juste après l’utilisation, on le savonne (j’utilise le savon de ma douche, d’Alep), on fait mousser énergiquement, on rince : le gant, redevenu blanc comme neige, n’a plus qu’à sécher jusqu’au lendemain. J’étais sceptique au moment de l’essayer mais désormais, je ne peux plus m’en passer ! Pour moi, ce gant est au démaquillage ce que la coupe menstruelle est aux règles : une révolution !

gant démaquillage microfibre gant-microfibre

Le démaquillage à l’huile végétale. Avant de découvrir mon gant bien-aimé, j’utilisais de l’huile d’olive toute simple. Je verse quelques gouttes d’huile d’olive dans le creux de ma main, que je frotte doucement sur les paupières et sur les cils. En résumé, j’étale tout le fard et le mascara dilués dans l’huile autour de mes yeux : effet panda garanti !

Avec un petit chiffon de maille de coton, j’essuie le maquillage ainsi étalé autour de mes yeux : cela part tout seul ! Si besoin, j’insiste un peu plus sur les cils avec un second passage à l’huile d’olive (je vous recommande d’éviter les mascaras water-proofs, véritablement agressifs et difficiles à ôter).

Le petit chiffon rejoint ses copains dans le panier à linge sale, ni vu ni connu. Sinon, pendant la douche, le laver à la main avec son savon, comme le gant en microfibre ! On frotte bien fort, on rince, c’est tout !

Remarque : je ne porte pas de fond de teint, ainsi il m’est difficile de vous proposer une solution de démaquillage ad hoc… Le gant microfibre est conçu pour cet usage. L’huile d’olive convient, mais il peut être préférable d’utiliser une huile mieux adaptée à votre type de peau si besoin.

♣ Sous la douche, une fois démaquillée, j’agis selon mon humeur :

  • Soit je me contente d’eau (pas trop chaude),
  • Soit je nettoie mon visage avec un peu de mielUne demi-cuillère à café de miel liquide dans le creux de la main, répartie sur le visage, à masser doucement puis rincer. Teint frais assuré ! Le miel possède en effet des vertus aseptisantes qui le rendent tout indiqué en cas d’irritation cutanée.
  • Soit, plus rarement, si j’ai fait beaucoup de sport, par exemple, je lave mon visage avec une eau très légèrement savonneuse en utilisant un savon d’Alep.

miel-visage

♣ Lorsque ma peau est sèche, ce qui n’est pas toujours le cas, je verse quelques gouttes d’huile de nigelle dans le creux de ma main, je les réchauffe en frottant mes paumes l’une sur l’autre puis je passe mes paumes sur tout le visage en effectuant de petits massages circulaires afin de répartir et de faire pénétrer l’huile tiédie.

huile-nigelle

L’huile de nigelle, riche en antioxydants liposolubles (vitamine E et caroténoïdes) et acides gras insaturés, est apaisante et adaptée aux peaux sèches, fragiles ou irritées ainsi qu’aux peaux acnéiques. C’est également une huile cicatrisante : je la trouve idéale pour lutter contre les petits défauts. Sur la peau, elle pénètre rapidement et ne laisse pas de sensation de gras.

L’huile sur la peau, contrairement aux idées reçues, c’est une vraie bonne idée. L’huile permet de reconstituer le film hydrolipidique en surface, qui prévient la déshydratation de la peau en jouant le rôle de barrière et déjoue les déséquilibres en favorisant la présence de levures et bactéries saines – car, oui, des milliers d’amicales petites bêtes se baladent sur notre peau !

♣ Lorsque ma peau est vraiment très sèche, je remplace l’huile de nigelle par de l’huile de chanvre – une huile alimentaire. Je m’en sers également comme « contour des yeux » en massant quelques gouttes d’huile de chanvre autour des yeux. L’huile de chanvre, comme celle de nigelle, est apaisante. Elle est plus nourrissante et assouplit notablement les peaux sèches.

2. Ma routine du matin

♣ Le matin, j’agis en fonction de la situation : lorsque je me réveille avec la peau un peu grasse, je verse quelques gouttes de vinaigre de cidre sur un petit carré de maille de coton (découpé dans un vieux t-shirt), j’humidifie avec un filet d’eau (si possible, déminéralisée) et je me frotte doucement le visage avec cette lotion improvisée avant d’essuyer en tamponnant avec une serviette.

Le vinaigre de cidre est acide. Dilué dans de l’eau, son pH se rapproche de celui de la peau. Le vinaigre de cidre est astringent, c’est-à-dire qu’il resserre les pores de la peau : il est tout indiqué pour les peaux à tendance grasse comme la mienne. Tonifiant, il donne également un petit coup de fouet au teint.

♣ Ensuite, systématiquement, je vaporise de l’eau florale de rose, sur tout le visage, que je laisse sécher. Cette eau délicatement parfumée est tonifiante, rafraîchissante et hydratante : j’y suis accro depuis des années. Les peaux grasses pourront préférer l’eau florale de lavande, plus astringente. Les peaux ternes et irritées apprécieront l’eau florale d’oranger. L’eau florale de bleuet décongestionne les yeux gonflés : je l’utilise en cas de réveil difficile.

♣ Enfin, comme le soir, si celle-ci est sèche, je nourris ma peau avec quelques gouttes d’huile de nigelle.

♣ Si vous craignez réellement d’avoir la peau grasse au cours de la journée, vous pouvez utiliser ce substitut bon marché à la poudre matifiante : l’argile ou la fécule de maïs. Ces deux produits ont un grand pouvoir absorbant et matifient la peau aussi bien que n’importe quelle poudre libre minérale – l’argile est d’ailleurs un composant essentiel du maquillage minéral ! Elles s’utilisent avec un pinceau.

argile-maquillage-poudre

  • La fécule de maïs, très blanche, convient bien aux peaux claires.
  • L’argile verte convient aux peaux sujettes aux rougeurs. C’est elle que j’utilise le plus souvent.
  • Vous pouvez aussi composer une poudre en fonction de votre teint. Par exemple, si vous avez la peau blanche, mélangez à une base de fécule de maïs différentes couleurs : argile vertes (contre les rougeurs), argile jaune (contre les cernes bleus !) ou argile rose. Pour un teint plus hâlé, ajoutez un peu de brun avec du cacao en poudre (non sucré !) ou de la cannelle moulue, jusqu’à l’obtention d’une couleur proche – mais légèrement plus claire – de celle de votre peau.

 

3. Les masques pour le visage

Il s’agit là aussi de nettoyer sa peau, mais plus en profondeur. Une fois par semaine, j’offre à ma frimousse un masque. Là encore, mon choix dépend de l’état de ma peau. Voici les deux mixtures dont ma peau est la plus friande. J’utilise l’une ou l’autre une fois par semaine, pas plus !

♣ Lorsque ma peau est un peu grasse, j’opte pour un masque purifiant à l’argile verte. L’argile verte est riche en minéraux excellents pour la peau, en particulier en fer, présent sous forme d’oxydes et lui conférant sa belle couleur verte. Appliquée en masque, elle absorbe l’excès de sébum et resserre les pores : elle idéale pour les peaux grasses. Je vous recommande de l’utiliser en masque une fois par semaine au maximum : autrement, votre peau risque d’être trop desséchée.

L’argile verte est cependant alcaline : le pH de la peau étant, lui, nettement acide (voisin de 5,5), j’ajoute un peu de vinaigre de cidre à mon masque afin d’abaisser son pH. Comme nous l’avons vu plus haut, le vinaigre de cidre es,t de plus, antiseptique, astringent et tonifiant.

Rappel : un pH compris entre 0 et 7 est acide. Tout pH compris entre 7 et 14 est basique ou alcalin – deux mots synonymes. La soude, la molécule la plus basique, a un pH de 14. L’eau, neutre, a un pH égal à 7.

{—…

argile verte masque

Masque purifiant à l’argile verte

Pour peaux mixtes / grasses, pour 1 masque

  • 12 g d’argile verte ultra-ventilée
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • un peu d’eau

Verser l’argile dans un petit bol. Ajouter le vinaigre de cidre, mélanger – le vinaigre peut mousser, c’est normal. Ajouter peu à peu de l’eau (du robinet ou déminéralisée) et mélanger à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à l’obtention d’une texture pâteuse, suffisamment liquide pour être facile à étaler. Veiller à ne pas laisser (trop) de grumeaux.

Répartir la préparation sur le cou et le visage, en évitant le contour des yeux (pas de masque sur les paupières !). Laisser poser 10 minutes. L’argile va sécher légèrement et se rétracter, provoquant une sensation de tiraillement tout à fait normale. Ne la laissez cependant pas sécher entièrement, cela irriterait la peau !

Rincer à l’eau, abondamment, sécher sans frotter et nourrir la peau comme d’habitude.


♣ Saviez-vous à quel point le porridge est bon pour votre santé ? Si non, allez faire un tour ici. Si oui, avez-vous pensé à étaler un peu de votre petit déjeuner sur votre minois ? Non, je parie, et c’est dommage. Remède connu depuis l’antiquité pour soulager les peaux réactive, l’avoine adoucit et apaise.

Ceci est dû à sa richesse en vitamine E et en lipides, ainsi qu’à ses protéines qui forment un film protecteur à la surface de la peau. D’ailleurs les fabricants de cosmétiques ne s’y trompent pas : de nombreux produits intègrent des molécules extraites de l’avoine…

Lorsque ma peau est irritée, je me tourne naturellement vers un masque apaisant aux flocons d’avoine ! Je le prépare avec des flocons d’avoine moulus, de l’eau florale de rose et de l’eau, et… mon Dieu que cela sent bon !

porridge-cosmétique

Masque adoucissant aux flocons d’avoine

Pour 1 masque

  • 2 cuillère à soupe de flocons d’avoine
  • un peu d’eau
  • 1/2 cuillère à soupe d’eau de rose

Mixer les flocons en une poudre fine – et pourquoi ne pas en préparer un peu à l’avance pour les fois suivantes ? Dans un petit bol, recouvrir la farine d’avoine d’eau et d’eau de rose : le mélange doit être assez liquide. Remuer et laissez gonfler quelques minutes : il va se former une masse visqueuse facile à étaler.

Appliquer la mixture sur le visage, laisser poser 10 à 15 minutes avant d’essuyer (c’est plus simple) et de rincer votre visage à l’eau fraîche. Protéger la bonde du lavabo ou de la douche par une petite grille afin d’éviter de boucher les canalisations de la salle de bains avec du porridge…

4. Traiter les boutons

Il s’est pointé sans y être invité : le bouton a gâché votre réveil. Tout d’abord, pourquoi a-t-on un bouton ? Les boutons surviennent lorsque la peau produit trop de sébum, cette couche grasse destinée à la protéger de la déshydratation. Le sébum peut s’accumuler dans un pore et s’y infecter : c’est un bouton rouge.

Voilà comment exterminer l’ennemi sans nuire à l’environnement…

sos-bouton

♣ Pratique, économique, efficace, le vinaigre de cidre est encore et toujours mon allié ! En cas de bouton, j’applique matin et soir une petite goutte de vinaigre de cidre pur localement sur l’ennemi.

Les bactéries responsables de l’inflammation des boutons se développent à un pH plus alcalin que celui de la peau (qui est, rappelons-le, de 5,5). C’est d’ailleurs pourquoi le savon et le bicarbonate de soude, très basiques, ne sont pas recommandés pour la toilette quotidienne du visage ! Le vinaigre de cidre, en acidifiant la peau, empêche les bactéries de proliférer à qui mieux mieux.

Remarque : si le vinaigre de cidre pur vous irrite, utilisez-le dilué dans de l’eau !

♣ En cas de bouton très infecté, j’utilise une préparation minute à base d’huiles essentielles. Je verse dans le creux de ma main deux gouttes d’huile de nigelle, une goutte d‘huile essentielle de tea-tree, une goutte d’huile essentielle de lavande vraie et une goutte d’huile essentielle de palmarosa. Il suffit d’effleurer le bouton avec cette solution, une à deux fois par jour pendant deux ou trois jours – après avoir appliqué une goutte de vinaigre de cidre – pour faire disparaître l’intrus.

L’huile essentielle de tea-tree est un antibactérien puissant. L’huile essentielle de lavande et celle de palmarosa sont tonifiantes et cicatrisantes, ce qui permet d’accélérer la cicatrisation du bouton. Je ne les utilise pas pures sur ma peau, car elles m’irritent, en particulier le tea-tree, relativement caustique.

Remarque : l’huile essentielle de géranium est également adaptée à l’acné, cependant, son odeur m’incommode… je ne l’utilise donc jamais !

♣ Lorsque ma peau a besoin d’un petit coup de pouce généralisé, j’ajoute une goutte d’huile essentielle de palmarosa à l’huile de nigelle du soir. Effet régénérant garanti ! Cette huile possède de plus un agréable parfum floral.

..

5. L’alimentation et le reste : quelques conseils qui marchent

Je ne suis pas partisane des « cure détox » mais j’aime bien appliquer ces méthodes simples :

→ Boire beaucoup d’eau, et en particulier des infusions de plantes réputées drainer le foie. J’ai un faible pour la bardane, à l’effet dépuratif spectaculaire. On trouve la bardane sous forme de racines séchées, à préparer en décoction : placer deux cuillères à soupe de racine de bardane dans 500 mL d’eau froide. Porter à ébullition et laisser bouillir pendant 10 à 15 minutes. Filtrer, laisser refroidir et boire. En quelques jours, la peau retrouve de l’éclat, promis !

En revanche, son goût d’artichaut peut vous laisser perplexe. Ajoutez un peu de jus de citron, par exemple… cet agrume qui rit jaune est le meilleur allié de votre peau.

boire

→ Faire une cure de zinc : ce minéral essentiel à la cicatrisation (entre autres…) est malheureusement très disponible dans les produits animaux mais beaucoup plus rare dans les végétaux. On le trouve en particulier dans les oléagineux (noix, sésame, graines de courge…) et dans le germe de blé. Son absorption est nettement réduite par la consommation de céréales, légumineuses ou de noix, qui contiennent de l’acide phytique. Ainsi, les compléments de zinc, si vous en prenez, doivent-ils être avalés en-dehors des repas.

Remarque : Sandrine, de Végébon, a écrit à ce sujet un

104 réflexions sur le billet “Ma routine beauté green, deuxième partie : le visage

  1. Antigone XXI

    Waow, hyper complète ta routine beauté, Hélène !

    Je me souviens, oui, que tu aimais beaucoup l’huile de coco pour le visage & corps il y a un certain temps. De mon côté, je varie, en optant pour des huiles simples à utiliser : amande, olive, sésame… L’huile de chanvre coûte si cher que j’ai du mal à l’utiliser en cosmétique, je t’avoue ! ;-) On m’a offert récemment de l’huile de carotte et de l’huile de noyau d’abricots : j’alterne les deux et, depuis que j’en mets, tout le monde me dit que j’ai super bonne mine !

    Pour l’HE de teatree à même la peau : ok si l’on vise bien le bouton et qu’on ne le fait pas plus d’une fois par jour, car ça assèche, d’où les terribles rougeurs/brûlures que tu as dû avoir ! Pour une peau acnéique, je conseille vraiment le gel d’aloé véra (d’Espagne, donc ! ;-) ) comme dans mon gel magique anti-acné (http://lc.cx/TKi) où les HE sont diluées : c’est cicatrisant, matifiant et hydratant (je l’utilise tous les matins, avec une noisette d’huile).

    Une petite mise en garde peut-être : attention à bien s’hydrater la peau après un masque à l’argile verte : comme c’est très asséchant, il ne faut pas le faire trop souvent, même pour les peaux grasses qui réagiront alors par un excès de sébum, et on veillera à bien huiler sa peau ensuite – ou bien ajouter 1 càc d’huile directement dans le masque !

    Pfiouuu, moi aussi j’en ai raconté des tartines… ça m’inspire ton article ! ;-)

    Répondre
    1. Hélène

      Oui, je l’aimais bien, mais j’ai vu ses limites ! Pareil pour les cheveux, j’ai arrêté, c’est trop épais. D’accord pour le chanvre, mais c’est un coup de 4 gouttes une fois de temps en temps, je me l’offre ;-) et oui pour les noyaux d’abricot, tout le monde semble l’apprécier… peut-être, si j’en trouve, que j’essaierai ! Huile de carotte, en revanche, ça m’intrigue : où sont les graisses dans la carotte ?

      Le tea-tree, j’ai fait tout bien : juste sur le bouton et juste une fois par jour, mais non, ma peau réagit quand même. En fait, ça n’a pas été le cas au début, les premières fois tout allait bien… Mais au bout d’un mois, je ne l’ai plus tolérée pure.

      Pour l’argile, tu fais bien de le rappeler, et je vais le repréciser, ce n’est pas un soin quotidien, loin s’en faut. Je fais ce masque deux fois par mois environ et oui, il faut s’huiler la tronche après sinon ça tire !!!

      Répondre
      1. Antigone XXI

        Hi hi, en fait ce n’est pas une huile comme les autres… Il s’agit en fait du résultat de la macération de racines de carotte dans de l’huile neutre (à ne pas confondre avec l’HE de graines de carotte). Elle est très riche bêta-carotènes, il en suffit de très peu et elle prépare très bien la peau au soleil – surtout, elle a une couleur psychédélique ! Si tu en mets trop, je suis sûre que tu te transformes en carotte géante ! ;-)

        Répondre
        1. Hélène

          OK, verstanden. Mais du coup, c’est quelle huile, l’huile neutre en question ? Elle est adaptée à ton / tout type de peau ? C’est une super idée en tout cas. L’an dernier, j’ai mangé (et bu) beaucoup de carottes, j’ai eu la peau orange tout l’hiver – un peu c’est joli, mais trop, ça fait cabine UV ! Cette année, je fais plus attention, j’évite la journée du type smoothie carotte le matin, carottes râpées à midi et soupe de carottes le soir !

          Répondre
          1. Antigone XXI

            Souvent, quand il s’agit d’huile neutre, c’est de l’huile de tournesol pressée à froid. C’est une huile très adoucissante, riche en vit. E et donc assez régénérante pour la peau. J’ai quelques huiles à base de tournesol et je remarque que, en fonction de la plante qui y a macéré, les effets sont très différents : l’huile d’aloe vera est très vite absorbée et matifie la peau, l’huile de carotte l’adoucit beaucoup et la pigmente légèrement… Bref, tout ça pour dire que c’est plutôt le macérat qui prédomine au niveau des effets sur la peau, et c’est donc en fonction de lui qu’on choisira son huile, plutôt qu’en fonction de l’huile de base.

            Bon, pour ma part, pour l’huile de carotte, je la mélange souvent à une autre huile ou à de l’aloe vera, et puis j’alterne, ce qui fait qu’on peut aisément l’adapter à tout type de peau. En tout cas, je l’aime beaucoup : peau douce et effet bonne mine garanti !

            Répondre
      2. Aurélie

        Ha l’huile de coco sur le visage quelle catastrophe :s
        Je l’utilise toujours pour mes cheveux : si tu la fouettes et que tu ajoutes de l’huile de vitamine E, elle est super onctueuse (et le reste) et donc facile à étaler!

        Répondre
        1. Hélène

          Toi aussi ? Ha, c’est fou ! Pourtant, sur des milliards de millions de blogs j’ai lu que c’était LA solution pour avoir une peau de philippine (qu’est-ce qu’elles ont, les philippines ?). Bref, ça m’arrange, je préfère une huile plus classique !

          Pas mal le coup du fouet, mais donc tu peux la conserver sous forme crémeuse ou il faut le faire à chaque fois que tu veux l’utiliser ?

          Répondre
  2. mayacook

    Merci Hélène pour cet article très complet…et que de produits au final…je note! Ici c’est savon d’alep, eau de rose ou lavande puis huile de nigelle, huile d’amande douce + bleuet pour les yeux! Quand aux masques à force de manquer de temps je n’y pense plus mais voilà l’envie de m’y remettre qui pointe le bout de son nez…je suis assez tentée par l’expérience du miel aussi!

    Répondre
    1. Hélène

      Merci maya ! Bah, non, justement, pas tant que ça :-) une seule huile à tout faire, le vinaigre qui sert à tout, il n’y a que les masques qui prennent du temps et je n’en fais pas tous les jours, bien au contraire ! Le miel, c’est génial pour la peau, j’en ajoute parfois à mon masque à l’avoine, c’est vraiment dur de ne pas en manger ;-)

      Répondre
  3. Cél

    Dis-donc, super toutes ces astuces! Ce qui retient le plus mon attention est le gant microfibres! J’en suis encore aux cotons (bios, mais bon!) , et cela me fait mal au coeur toute cette consommation… Ca se lave facilement, vraiment? Quant à l’eau florale, j’adore celle de fleur d’oranger, c’est mon plaisir quotidien! (Celle de lavande me brûle les joues ^^) J’ai la chance d’avoir une peau pas trop exigeante, aussi…Ah oui, l’aloe vera, c’est sûr que cela fait des miracles également, surtout après mes nombreux tours à la piscine, c’est le meilleur hydratant que j’ai trouvé! Mais alors le MIEL, ça, il fallait oser, je n’y avais pas pensé! J’ai des engelures aux doigts, tu crois que je peux mettre du miel dessus? Je vais essayer, tiens, me faire cobaye, et je te tiens au courant.

    Répondre
    1. Hélène

      Hihi, je sais, le coton, moi aussi j’avais mal au coeur ! Ca se lave nickel, promis. J’avais regardé une vidéo sur internet, justement, et en voyant la nana laver son gant au savon en 2 secondes et voyant qu’il redevenait tout blanc, j’avais ricané en disant « ouais, quel trucage ». Bah non, tu vois mon gant sur la photo ? Je l’utilise depuis des semaines et il n’est pas encore passé à la lessive. Je le ferai un jour, par hygiène, mais c’est vraiment clean !

      Pour les engelures, le truc génial, c’est le « baume du commandeur », c’est à base de plantes, les pharmaciens en fabriquent normalement !

      Répondre
  4. Camille

    toutes ces idées me plaisent bien. Je tenterai bien l’huile de nigelle que je ne connais pas et le miel. Pour les cernes sous les yeux si j’ai bien compris c’est l’eau de bleuet ?
    Bon je fais suivre à mes deux filles. Hélène ton blog est super ! Merci du partage !

    Répondre
    1. Hélène

      L’huile de nigelle, c’était la bonne surprise pour ma peau. J’en ai essayé beaucoup, c’est elle que j’aime : nourrissante mais pas trop grasse, vraiment efficace pour apaiser les petites irritations et aider à cicatriser. Pour les cernes, pas vraiment, c’est plutôt pour les yeux gonflés (petite nuit ou réveil brutal…). Pour les cernes, je te recommande un petit peu d’argile jaune au pinceau !

      Répondre
  5. Republic of Wool

    Article toujours sympa !

    Le savon d’Alep fonctionne bien sur ma peau avec la routine suivante : huile (pépins de raisin, jojoba), savon d’Alep humide, puis eau de fleur d’oranger et huile de jojoba qui pénètre vraiment bien en ayant une nature proche du sébum.

    Ma poudre matifiante touche à sa fin, je ferais bien un essai avec de la fécule !

    Répondre
    1. Hélène

      Donc huile AVANT de savonner ? Pourquoi pas, du coup ça protège la peau de l’agression du savon ? Mais ça nettoie quand même ? Je veux dire, la première couche d’huile ne retient-elle pas les impuretés sur la peau ?

      La jojoba, j’en entends dire beaucoup de bien… Si un jour je ne suis plus satisfaite de la nigelle, j’essaierai celle-là, c’est la première sur ma liste après l’huile de noyaux d’abricots…

      Répondre
      1. Republic of Wool

        En fait ma routine est une adaptation bio/végétale du layering. Donc après le massage à l’huile (j’utilise aussi mon huile d’olive parfois), je masse avec le savon d’Alep légèrement humlide et ça mousse avec l’huile en dessous / donc massage, rinçage, et hydrolat par-dessus pour enlever les résidus de savon.

        Répondre
        1. Hélène

          Ah, le layering, je connais ce nom mais je ne sais pas ce que c’est. Ca semble très étudié ;-) mais si ça marche, pourquoi pas ! Tu l’as adapté avec des produits naturels ou c’est déjà comme ça ?

          Répondre
  6. Aurélie

    J’ai toujours une bouteille de vinaigre de cidre dans ma salle de bain, ce qui étonne beaucoup de personnes (« tu t’appliques tu vinaigre sur le visage, l’horreur! » « c’est toujours mieux que le plastique » « comment ça du plastique? »  » ha tu ne sais pas.. »). C’est vraiment THE produit multi-usages.
    J’ai hâte d’utiliser tes petits trucs anti-acné : c’est un problème dont je n’arrive pas à me débarrasser. J’ai le syndrome des ovaires polykystiques (micro-polykystiques pour être exact) et c’est l’enfer… J’ai essayé tout et surtout n’importe quoi (pas par roaccutane heureusement, je bénis le ciel d’avoir une mère pro-homéo). Depuis peu, je ne mange plus de céréales du tout et cru le plus souvent possible : ça peut paraître un peu radical mais mon acné diminue. Je fais pas mal d’acupuncture pour rééquilibrer mes hormones et des cures de desmodium pour aider mon foie de temps en temps.
    Super idée l’argile comme poudre matifiante !
    Merci pour tous ces bons conseils Hélène! Et j’ai hâte de lire ton billet sur les cheveux !

    Répondre
    1. Hélène

      Oui, c’est génial, le vinaigre de cidre. Pour cuisiner, c’est pareil, je n’utilise que lui.

      Ma pauvre, je te plains, je connais mal ce syndrome mais d’après le peu que je sais, c’est dur à gérer au quotidien. Je te souhaite plein de courage ! Tu sembles sur la bonne voie, je suis certaine que l’alimentation t’aidera à surmonter ces désagréments.

      Je ne connais pas grand-chose à la détox du foie, j’aime la bardane parce qu’une homéo en magasin bio me l’a recommandée et c’est vraiment, vraiment bien pour la peau !

      L’argile, c’est tout bête, mais le maquillage « minéral », ça n’est rien d’autre que de l’argile ! Alors plutôt que de l’acheter cher avec plein de silicones dedans (c’est le cas de la plupart des poudres matifiantes minérales), on se la joue poudre libre avec l’argile de la salle de bains !

      Répondre
  7. sofi

    Ohh lalala le savon d’alep quelle galère pour le visage, j’ai arrêté car j’avais la peau ultra sèche.
    Je me demande si je vais pas aussi arrêter de l’utiliser sur le corps, j’ai lu ton billet dessus, je vais voir pour me prendre un gant de crin.
    Je me démaquille aussi avec de l’huile d’amande douce et je vais essayer le miel, ça me plaît bien.
    J’utilise le miel pour les lèvres abîmées, c’est tout simplement géniiaaalllll….. faut juste pas le manger :)
    J’attendais ton billet sur le visage pour faire une commande chez aroma zone, je voulais me prendre de l’huile de carotte… je vais p’têtre tenter l’abricot aussi :)
    Et eau florale et hydrolat, c’est la même chose ?

    Répondre
    1. Hélène

      Oui, l’Alep, comme je le disais dans mon billet sur le corps, je le garde pour pieds / aisselles / fesses et je ne l’utilise sur le corps qu’en cas de besoin, le reste du temps, le gant de crin fait son job. Bien vu pour les lèvres, je tenterai le coup avec le miel !
      Oui, c’est pareil, l’eau florale est un hydrolat obtenu à partir de fleurs (on peut obtenir des hydrolats de fruits aussi, par exemple !).

      Répondre
  8. Lapiglove

    Bonjour !!!
    Merci beaucoup pour cet article. C’est toujours un plaisir de lire que Lapiglove s’intègre dans la routine beauté de nos clientes.
    Nous sommes heureux qu’il vous apporte entièrement satisfaction.
    PS : la vidéo est réalisée sans trucage ;-) Promis !
    Bonne continuation à vous.
    Lapiglove.

    Répondre
    1. Hélène

      Ho, bonjour !!! Je vous en prie, je suis totalement séduite et je ne regrette pas ma commande !

      J’ai réalisé qu’il n’y avait pas de trucage, c’était trop beau mais c’est vrai ;-)

      J’aurais tout de même une remarque à propos de cette vidéo : c’est dommage qu’au moment où la jeune femme savonne son gant et le fait mousser, l’eau continue de couler du robinet pendant une vingtaine de secondes ! J’avoue que cette petite incohérence écologique a failli me dissuader d’acheter le gant, mais c’était trop tentant !

      Répondre
        1. Hélène

          C’est sûrement le réalisateur de la vidéo qui s’est cru dans une pub américaine, je sais que ça n’est pas vous ;-) et puis personne n’est irréprochable ! Bravo pour tout le reste ;-)

          Répondre
  9. Céline {AetCN}

    Merci Hélène pour ce chouette billet! Depuis de nombreuses années, je me démaquille au liniment oléocalcaire. Après avoir nettoyé les fesses de mes enfants avec, je me suis laissée l’essayer sur le visage. Et j’en suis super contente! Et ma dermato a validé. En soin du matin, huile d’amande douce ou d’avocat sur une peau humide mais avec le froid hivernal, je viens de reprendre une crème de jour. J’ai hâte de lire ton article sur le soin des cheveux! Bon weekend, bises, Céline.

    Répondre
    1. Hélène

      Ah mais quelle bonne idée ! Le liniment oléocalcaire, c’est de l’eau de chaux + de l’huile, une sorte de savon surgras, ça doit être efficace en effet ! Bon week-end, Céline !

      Répondre
  10. manuereva

    merci ! en ce qui me concerne j’ai une routine très proche , et depuis trois ans que je l’utilise, je n’ai plus jamais eu de boutons, moi qui était coutumière des énormes spots autour du menton …
    le soir :je démaquille mes yeux avec de l’huile d’olive , puis je me lave le visage avec du savon d’alep , ensuite je me pshitt à l’eau de rose , ensuite j’applique de l’huile d’avocat en contour de l’oeil , puis de l’aloe vera pur en guise de sérum (j’aime beaucoup l’aloe vera ) ensuite je met par dessus quelques gouttes d’huile, en ce moment de noisette , mais j’ai utilisé avant du jojoba et j’aimais beaucoup également .
    je rajoute parfois encore par dessus un crème bio . j’ai découvert que ma peau adorait l’huile moi qui n’osait meme pas mettre une crème de jour de peur d’avoir des boutons , je n’avais pas compris que c’était l’inverse qui se produisait

    Répondre
    1. Hélène

      Merci Manureva, c’est passionnant ! J’aime aussi beaucoup l’huile de noisette, tu me redonnes envie de l’utiliser… ne serait-ce que pour son parfum inimitable ! C’est exactement cela qui a changé ma vie : arrêter de penser que ma peau était une usine à gras ;-)

      Répondre
  11. Jessica Eagle

    Ohhhh la la…quel dossier complet, encore une fois de plus. Tu nous gâtes et pas à peu près. J’adore !!! Et il y a tellement de choses que je veux essayer dans ce que tu mentionnes. De nouvelles pistes pour moi fort intéressantes.

    Et dis-moi, par hasard, tu ne connaitrais pas un petit remède naturel efficace pour les yeux bouffis ?! Je suis très sensible à la consommation de sodium. Et si par malheur je mange quelque chose de trop salé, mon visage et surtout mes yeux deviennent bouffis. Je déteste. Je mets souvent des glaçons & des tranches de concombres, mais ce n’est pas réellement efficace. Je sais, tu vas sûrement me dire la solution est simple, mange rien de salé…hi hi !!! C’est vrai, mais pas toujours évident, surtout lorsqu’on mange ailleurs.

    Merci encore et à bientôt.

    Répondre
    1. Hélène

      Hum, je ne sais pas ma pauvre Jessica… L’eau de bleuet, ça marche, mais ça a ses limites ! Je dirais plutôt de boire beaucoup d’eau, de thé vert… ça dilue le sel ! Je sais, ça n’est pas évident, moi c’est pareil : quand je prends un repas à l’extérieur, l’alcool et le sel me rendent malade !

      Répondre
        1. Hélène

          Oh tant que j’y pense, ce que j’appelle bleuet, c’est une fleur, ça n’est pas le petit fruit rouge que les canadiens appellent « bleuet » ;-) et nous « myrtille »

          Répondre
            1. Jessica Eagle

              Coucou Hélène !!! J’espère que ta nouvelle demeure en Suisse te convient à merveille et que tu profites au max de cette nouvelle aventure.
              Je voulais te dire que je me suis mise à ta routine du visage, en fait, en grande partie, depuis le mois d’avril et j’adore !!!
              L’eau de rose et de bleuet, c’est vraiment trop, trop chouette !!! Et dire que je ne connaissais pas du tout.
              J’ai toutefois quelques petites questions pour toi, histoire d’éclairer mes lanternes :)
              Au début, j’avais lu trop rapidement ton billet concernant le petit cocktail d’huile essentielle pour les boutons et chaque fois, j’oubliais d’ajouter une pointe d’huile de nigelle aux 3 huiles suggérées. Ma peau n’a pas mal réagit même si je ne mettais pas l’huile. Par la suite, j’ai relit ton billet et je me suis aperçu de mon erreur. J’ajoute maintenant l’huile de nigelle à ce cocktail lorsque nécessaire et évidemment, ça fait plus huileux. Je ne suis pas certaine de voir une différence avec ou sans huile de nigelle. Alors, est-il possible que l’huile de nigelle ne soit pas essentielle ?! Sinon, je me demande si tu aurais la gentillesse de m’expliquer son utilité dans ce cas spécitifique.
              Et, petite question étrange et qui dans le fond n’a peut-être pas rapport du tout. Je me demande s’il serait possible que le vinaigre de cidre attire les moustiques ?! Hi hi !! Je t’explique. L’été, je suis la cible rêvée des moustiques de toutes sortes. Ils me mangent en vie. Habituellement, ils envahissent mon coup, mes bras et mes jambes. Cependant, cette année, je ne comprends pas pourquoi, mais ils ne sont qu’attirés que par mon visage. Oui, oui…imagine moi donc la binette après un ravage de moustique, et encore pire lorsqu’on travaille dans la terre au potager. C’est mon homme qui a eu cette question a début, à savoir si les moustiques ne seraient pas attirés par le vinaigre de cidre. Qu’en penses-tu ?! Ou simplement une étrange coïncidence…hi hi !!!
              Ahhh oui…dans ton cas, ce n’est sûrement pas une préoccupation, mais pour ma part, les rides se font de plus en plus présent avec l’âge. Je me demande donc si tu as une suggestions pour le contour des yeux en rapport avec la protection des rides. J’utilise de l’huile de chanvre comme tu le suggères, mais je ne sais pas s’il n’y aura pas autre chose. De plus, est-ce possible que l’huile de chanvre attire plus le soleil et les rayons UV. Je demande, car on dirait que le contour des yeux me chauffent au soleil ?!
              Bon, je crois t’avoir assez bombardée de question, alors je te laisse là-dessus. J’espère que tout va bien de ton côté. Et merci encore tout plein pour tes merveilleux conseils beauté et recettes. Je vais continuer de m’en inspirer longtemps et longtemps. Tu auras laissé ta marque :)
              Bises du Canada :)

              Répondre
              1. Hélène

                L’huile de nigelle permet de diluer les huiles essentielles. Le tea-tree est assez agressif pour la peau, dans mon cas je ne peux pas l’appliquer pur car il me donne des rougeurs ! Si tu le supportes, c’est tant mieux pour toi !

                Pour le vinaigre… c’est possible ! Le vinaigre attire les mouches et moucherons, alors il n’est pas du tout impossible qu’il attire aussi les moustiques. Zut, alors !

                Pour les premières rides, j’utilise de l’huile de rosier muscat (juste sur le contour des yeux et sur le front). Mais au soleil, toutes les huiles sont déconseillées car elles concentrent les rayons lumineux (c’est comme les filles qui mettent du monoï pour bronzer plus vite). Si tu vas au soleil, porte un chapeau… car les huiles végétales sont le contraire d’une crème solaire !

                J’espère avoir pu t’aider !

                Répondre
                1. Jessica Eagle

                  Merci beaucoup Hélène d’avoir pris le temps de me revenir là-dessus. J’apprécie grandement, d’autant plus que je te sais loin de la blogosphère. Alors, merci :)

                  Ahhhh…alors, j’ai bien l’impression avoir trouvé une partie du problème à mes moustiques qui veulent me dévorer le visage…hi hi !!! Zut…comme tu dis, mais je vais quand même poursuivre ma routine beauté que j’aime tant.

                  Merci pour ta suggestion d’huile pour mes rides. J’en prends bonne note et vais me le procurer aussitôt que possible.

                  Merci encore et bonne journée Hélène !!!

                  Répondre
  12. Hakima

    Bonsoir,
    Je découvre votre blog tres interessant et cet article bien fourni.
    Pour ma part mon quotidien c’est ghassoul ( argile issu du maroc) au moins 1 fois par semaine.
    Et j’utilise quotidienement en remplacement de mes cremes de jour « l’huile d’olive ». Elle me donne une peau si douce. Par contre on m’a dit que sur le visage c’etait deconseillé car cela stimulerait la pilosité faciale… si vous avez des infos je suis preneuse. Car je ne voudrais pas faire n’importe quoi non plus… Hihihi
    Enfin j’applique de temps en temps un masque de henné sur mon visage. Il faut le garder meme pas 10 secondes et on rince ça ressere les pores de maniere radicale et ça donne bonne mine.
    Voila pour ma petite routine beauté.
    Au plaisir de vous relire.

    Répondre
    1. Hélène

      Merci, Hakima ! J’aime aussi beaucoup le ghassoul mais j’en parlerai dans mon article sur les cheveux. Je l’utilise parfois sur le visage, j’aime beaucoup aussi. L’huile d’olive, en revanche, ça n’est pas génial chez moi mais je l’aime beaucoup pour les mains, où j’ai facilement la peau très sèche !

      Pour les poils… je pense que c’est un mythe, je n’ai jamais entendu dire ça ! Ca n’est pas parce que cela fortifie les cheveux que cela va fortifier les poils, ce sont deux choses différentes. Ceci dit, l’huile d’olive est peut-être un peu grasse pour le visage, l’huile d’amande douce serait peut-être mieux (et avec une odeur plus agréable).

      Bonne idée pour le henné !!! Merci pour l’info !

      Répondre
  13. Britt (Green Cuisine)

    Merci et bravo Hélène pour cet article très instructif et passionnant ! Il est bon de poser un regard critique sur nos habitudes en matière cosmétique, sur lesquelles hélas on ne prend guère le temps de s’interroger. Je le fais depuis quelques mois, j’ai testé plusieurs produits naturels, avec plus ou moins de succès. En matière de démaquillage, c’est huile d’amande douce, savon d’Alep, eau d’hamamélis et gel d’aloe vera. Le gel d’aloe vera c’est ma découverte miracle récente (oui je sais suis un peu à la ramasse ;-). C’est la première fois que je visualise au sens propre du terme l’efficacité d’un produit (et j’ai pourtant à une époque laissé mes 2 bras dans des marques cosmétiques très célèbres qui promettent monts et merveilles…). Ma fille aînée également, qui souffre d’une acné modérée. Depuis on fait une pub effrénée autour de nous ;-) Le masque à l’argile c’est top également. Je l’utilise 2 fois par semaine mais vais suivre tes conseils et réduire à 1 fois. Quant au vinaigre de cidre, je découvre son utilisation cosmétique avec ton billet et vais de ce pas le tester :-) Pour l’HE de Tea Tree, c’est vrai que c’est costaud, mais efficace ;-) Je note précieusement le nom de ton « gant magique ». J’avoue que j’ai encore recours aux cotons, bio certes, mais jetables… Encore un immense merci à toi pour ce partage passionnant :-)

    Répondre
    1. Hélène

      Merci Britt ! C’est en effet passionnant de remettre en question et de chercher – et parfois, trouver – une solution ! Il ne faut pas se décourager quand nos expérimentations se soldent par un échec, peu à peu on comprend ce qui fonctionne et pourquoi, et là, c’est gagné ! J’espère que vous réussirez à éliminer l’acné de ta fille. A l’adolescence, c’est tout de même un peu normal, mais le vinaigre de cidre pourrait lui rendre service, ainsi que les huiles essentielles, vraiment efficace si on sait les doser !

      Répondre
  14. Rose Citron

    Très interessant ton article Hélène! je l’attendais avec impatience!
    Je suis intriguée par ton gant, ça me tente beaucoup, mais l’eau sur mon visage me fait peur, avec ma peau deshydratée…
    J’ai utilisé longtemps a méthode du layering, avec huile démaquillante homemade/savon d’alep/eau florale/huile & crème (oui, tout ça!). Et puis, je trouve que j’avais la peau de plus en plus sèche.. Alors, je suis passée à l’eau micellaire, mais, idem, ma peau se dessèche au fur et à mesure… Alors, soit ma peau n’aime pas la routine, soit il faut que je cherche le coupable aileurs! J’avais mis un peu de tensio-actif dans mon huile démaquillante, je me suis dit que c’était peut-être ça qui était irritant. Mais c’était peu-être aussi ce que tu dis à propos du savon d’alep (d’autant que je ne me souviens plus du dosage olive/laurier – tu crois que ça peut influencer ?).
    Bref, je suis revenue au layering depuis cette semaine, avec huile de jojoba, rincée au savon d’alep (à 40% de laurier!!!!), puis eau de fleur d’oranger, sérum huileux homemade, et crème Kibio (oui, sérum et crème, sinon, ça tiiiiiiire – vivent les peaux sèches!)
    Et je note pour le miel en nettoyant, ça me plait beaucoup! J’en mets dans mes masques, mais je n’avais pas pensé l’utiliser en nettoyant!
    Ah, et l’huile de coco, comme toi, j’ai cru au miracle…pendant 48h! lol! boutons aussi chez moi! Mais sur les cheveux, avant le shampoing, j’en met de temps en temps (un demi pois chiche niveau quantité), j’aime bien! (ouf, mes cheveux n’ont pas de boutons!^^)
    Merci pour ce super article, encore hâte de voir la suite! (et ravie de voir ton joli minois, tu es resplendissante :) )

    Répondre
    1. Hélène

      Ah, si tu portes du fond de teint, tu vas devoir mettre un peu d’eau sur ton visage en effet. Mais si tu mettais de l’eau déminéralisée ? En tout cas, sur mes paupières, il n’a rien changé.

      Oui, le savon d’Alep peut être irritant, de mémoire je dirais que plus il y a de laurier, plus c’est doux, mais je me trompe peut-être, vérifie ! Dans tous les cas, je trouve que le savon, quel qu’il soit, dégraisse trop la peau alors j’évite. Essaie le miel :-) c’est clean et ça ne dessèche pas !

      Eeet merci ;-) je ne sais pas si je resplendis mais c’est peut-être de la faute de ce jeune homme à côté de moi (qui a d’ailleurs la routine visage la plus simple qui soit : rien que de l’eau sous la douche, point barre !)

      Répondre
      1. Rose Citron

        Ahah! mon homme a la même routine que le tien ;)
        pour le savon d’Alep, en effet, plus il contient de baies de laurier, plus il est doux. En général, les plus communs des savons d’Alep en contiennent entre 10 et 20%, là, j’y suis allée fort, j’ai pris celui avec 40% de laurier… Mais je viens de tester le ph, ça reste à 9, donc, je comprends bien qu’au quotidien sur le visage ça soit pas top. je vais peut-être alterner avec le miel…
        Et, non, je ne met pas de fond de teint, mais je me « démaquille » quand même ^^

        Répondre
        1. Hélène

          Hihi, c’est la routine que j’aimerais adopter au bout du compte :-) mais le pH du savon est relativement indépendant de l’huile, en fait, c’est dicté par la teneur en soude, qui est basique, et cette teneur est relativement fixe d’un savon à l’autre. Alors, Alep ou non, c’est desséchant et risque de déséquilibrer la peau, du moins au niveau du visage. Le miel, j’aime bien. On n’a pas la sensation de décapage du savon, bien sûr, donc il faut s’habituer à cette impression.

          Répondre
  15. Nanette

    Puisque la tendance en cosmeto est a l’application de protection solaire partout, tout le temps (et quelques annees passees en Californie m’ont convaincue que ce n’est pas completement idiot…), je me demandais si vous aviez un « truc » de ce cote-la. Est-ce que la fecule de mais (ou poudre de riz facon geisha :-) ) est suffisante? je n’ai encore pas trouve le miracle qui ne me laisse pas couverte de boutons et l’impression d’une epaisse gangue chimique sur le visage, et pourtant j’aimerai bien limiter l’impact des UV… Merci d’avance a qui pourra offrir une suggestion (autre que vivre dans une grotte…).

    Répondre
    1. Hélène

      Ah, Nanette, j’aimerais avoir la réponse ! On peut fabriquer de la crème solaire avec une base style huile de coco et de la poudre d’oxyde de zinc. L’oxyde de zinc est brillant et réfléchit la lumière du soleil, qui ne pénètre donc pas la peau. Par exemple là : http://www.healthstartsinthekitchen.com/2012/12/22/make-your-own-spf-with-coconut-oil/.

      J’avoue que pour ce point-là, je ne veux pas faire de bêtises donc pour l’instant, je continue à utiliser des crèmes de pharmacie car même si la compo est dégueu, la protection solaire est vraiment efficace (je mets du SPF 50 au moins tandis qu’avec les crèmes homemade on est plutôt à 20 ou 30). Et puis, même avec le zinc, je crains l’effet de l’huile, qui sert plutôt à rôtir la peau qu’à repousser les UV… Dans le doute, et comme je déteste l’odeur de la crème solaire et l’effet ‘nappe de pétrole’ quand on se baigne, j’en mets juste sur le visage, je reste habillée aux heures chaudes et je ne m’expose que tard le soir… Mais ça, c’est en vacances. Au quotidien, à Paris en été, je ne me protège pas…

      Je n’ai pas enquêté sur l’oxyde de zinc donc je ne peux pas vous dire si c’est clean ou pas… Avec les métaux, il faut quand même se méfier… Surtout s’ils sont réduits en particules fines comme la poudre d’oxyde…

      Voilà… On n’est pas plus avancés ;-)

      Répondre
      1. lilipomme

        Bonjour
        Il me semble que si le zinc c’est bien pour les crèmes solaires, c’est très nocifs pour les coraux car ça tue l’algue qui est dessus (pas de mousse sur les toits de zinc !). ok en france pas de coraux mais chaque année c’est des tonnes de crèmes solaires rejetées dans l’eau, y’a donc un impact écologique je pense. la crème solaire EVOA avait l’air de répondre à pas mal de critères non seulement bio mais écolo. par contre elle est plus cher. je l’utilisais quand j’étais sous les tropiques… pour le surf EVOA a une « pâte » qui tient bien et pique pas les yeux. mais depuis mon retour en france, question budget c plutôt avène ou la roche posay avec toutes les saloperies dedans… à part EVOA, quelqu’un a testé les crèmes solaires dites « bio » ?

        Répondre
        1. Hélène

          Oui, tout à fait. Je suis bien consciente que ça n’est pas une solution parfaite et je ne compte pas moi-même l’utiliser. Je ne crois pas qu’il y ait de solution naturelle et non polluante autre que de ne pas s’exposer…

          Je n’ai jamais testé de crème « bio », j’ai une peau claire et sensible au soleil donc, malheureusement, je ne veux pas prendre de risque et je continue avec Roche Posay en essayant de ne pas trop aller au soleil pour en mettre le moins possible (mon flacon dure depuis plusieurs étés…).

          Répondre
          1. Paulina

            Tout d’abord, merci pour vos conseils et astuces. Mes cheveux sont sublimes depuis que j’utilise votre recette de shampoing.
            Pour la crème solaire, j’utilise la même que celle de mon bébé qui est absolument géniale et dont la composition est presque parfaite. Elle a un indice 50 et est très efficace sur ma peau de blonde vénitienne et sur la peau très fragile de mon bébé tout blond. C’est la marque UVBIO : http://www.brindilles.fr/creme-solaire-bio-uvbio-indice-50.htm
            A bientôt !

            Répondre
  16. Sakura

    La deuxième partie que j’attendais avec impatience ^^ ! Merci Hélène !
    Je me lave le visage tous les jours avec les savon d’alep car j’ai la peau à tendance grasse. J’ai la peau toute douce après mais en revanche, pas d’apparitions de boutons ou rougeurs. Tout ça recommence en général quand mon alimentation est plus déséquilibrée et que le stress reprend le dessus. Je vais peut être l’utiliser plus tôt un jour sur deux.
    Le savon à l’huile d’argan est également très agréable sur la peau, que j’applique comme un masque et laisse agir pendant une dizaine de minutes. L’huile d’argan a pas mal de vertus notamment celle de cicatriser et de diminuer l’inflammation. Qu’en penses-tu ?
    Les eaux florales sont un bonheur (celle de rose et de lavande). Je les alterne et idem, je laisse sécher.
    je vais tester toutes tes idées et me chouchouter ^w^

    Répondre
    1. Hélène

      Oui, l’alimentation, c’est crucial ! C’est fou comme on s’en rend compte lorsqu’on a pris l’habitude de manger sainement.. Bien vu pour l’huile d’Argan, c’est une huile très réputée. Jamais essayé… mais j’en entends dire beaucoup de bien, tu ne peux pas te tromper. Elle est utilisée par des femmes vivant sous des climats rudes pour la peau, c’est donc qu’elle est efficace !

      Mais oui, chouchoute-toi :-) c’est tellement agréable de temps en temps !

      Répondre
      1. Sakura

        J’avais une question à te poser: ma peau a été marquée par des boutons d’acnés que je n’ai plus maintenant mais qui n’est pas très beau à voir si je ne me mets pas de fond de teint ou de BB crème. J’aimerais moi aussi pouvoir ne plus rien mettre sur ma peau et la laisser respirer mais avec ce problème c’est difficile. Est ce que tu aurais une solution pour ça ?

        Répondre
        1. Hélène

          Je t’avoue bien sincèrement que n’ayant pas ce problème, je n’ai pas étudié la question. L’huile essentielle de lavande (et celle de palmarosa aussi) sont excellentes pour les cicatrices, tu peux en appliquer un peu (diluée ou non) sur les zones marquées. L’huile de nigelle suffit pour les petites traces que peuvent laisser mes boutons, mais j’ai lu quelque part que l’huile d’argousier est excellente pour les cicatrices. Ophélie et d’autres semblent dire que l’Aloe Vera fait des merveilles aussi pour cela…

          Pour ce qui est du maquillage, peut-être cherche une marque de maquillage « clean », minérale et sans silicones ? Là encore je n’ai pas de conseils à te donner car je n’en utilise pas. En général, pour les rougeurs, comme je le dis, un peu d’argile verte façon « poudre » me suffit.

          Répondre
          1. Hélène

            Merci Azilis ! L’huile d’Argan est sur ma liste de produits à tester si jamais la nigelle ne me convenait plus ! La noisette, j’aime beaucoup aussi parce qu’elle pénètre vraiment instantanément et qu’elle sent bon :-)

            Répondre
  17. Lisa

    Pour le nettoyage, je fais à peu près comme toi avant que tu ne découvres ton gant magique : de l’eau et de l’huile pour le démaquillage des yeux, et de l’eau tout court pour le reste. Pour l’hydratation, tu me donnes envie de jeter toutes mes crèmes Wel*da au compost et de dévaliser le rayon huiles à la prochaine sortie shopping bio ! Je ne connaissais pas l’huile de nigelle, ni celle de chanvre, je suis bien curieuse de les essayer.
    J’aime bien tes recettes de poudres, surtout la version avec du cacao. Miam ! Et j’ai appris plein de trucs sur les vertus du vinaigre de cidre et du miel (ils sont vraiment magiques, dis donc), et des HE que je ne maîtrise pas vraiment en cosmétique.
    Bref, tout ça pour dire : merci pour cet article très complet !

    Répondre
    1. Hélène

      Je t’en prie, Lisa ! Tu crois que ça se composte, une crème Wel&da ? Non, je suis méchante ;-) c’est une chouette marque, j’achète leur dentifrice végétal ! L’huile de nigelle est vraiment extra, je te la recommande – du moins, elle convient à ma peau !

      Les HE, c’est délicat, mieux vaut s’initier peu à peu, mais avec celles-là, y’a pas d’erreur !

      Répondre
  18. Rose

    Génial ton article, Hélène !
    J’ai mis direct 2-3 idées dans ma tête !! Et puis, j’ai allongé ma liste de produits à ramener de France également … ;) Tu fais des diagnostics, dis ? Car j’aurai bien besoin de conseils persos …
    L’huile de coco sur ma peau n’est pas idéale non plus … Je n’ai toujours pas trouvé d’huile miracle. J’ai des zones de visage très abimées je trouve, mais peau est tellement fine par endroit, ça me fait mal rien qu’à la regarder ^^ Et quand je vois la peau de mes copines … je voudrais bien la même !!

    Répondre
    1. Nanette

      Vous pourriez peut-etre tenter l’huile de marula? Je ne connaissais pas l’huile de nigelle recommandee par Helene, mais aucune de celles que j’ai testees jusqu’a maintenant ne me convient, a part l’argan et l’huile de marula. Ca fait certes un peu mal au porte monnaie et j’essaie de ne pas penser a l’empreinte CO2 (je me dis que j’aide des femmes africaines a ameliorer leurs conditions de vie), mais utilisee 2 fois par semaine l’huile de marula a l’air d’avoir un effet benefique, et j’ai une peau tres exigente et caracterielle !

      Répondre
    2. Hélène

      Cool, Rose ! Mais oui, je te ferai un diagnostic en direct ;) (mais bon, je suis amateur, hein, ne prends pas mes conseils pour argent comptant !). J’imagine que le climat suédois ne t’aide pas, ma pauvre. Bisous !

      Répondre
  19. Claire

    Super article que j’attendais avec impatience.
    Dans le passé, j’ai essayé d’emprunter des trucs et astuces cosmétiques plus écolos, mais j’ai fini par renoncer à cause de l’organisation pratique (ça a l’air affreusement compliqué: descendre à la cuisine à chaque fois que j’ai besoin de vinaigre de cidre ou de miel: très peu pour moi…). Pourrais-tu, en guise de conclusion « pratique » à ta série cosmétique, nous expliquer comment est organisée ta salle de bain? Par exemple, comment conserves-tu ton miel dans la douche? as-tu un petit bol spécial pour préparer tes masques dans ta salle de bain (et un truc pour touiller, du coup)? quelles sont toutes les utilisations du vinaigre de cidre (corps, visage, cheveux)? Comment utiliser de l’huile en évitant les coulures le long de la bouteille (c’est systématique dans ma cuisine)? Au final, ça fait combien de produits dans la salle de bain?…
    J’ai fini par opter par la simplification drastique de la routine hygienne / cosmétique. Ce dont je suis le plus contente, c’est la découverte de l’huile démaquillante (celle qui se rince à l’eau): je ne pense pas que ce soit entièrement naturel (contrairement à l’huile d’olive pure), mais cela évite l’utilisation de coton: c’est écolo (je ne jette plus de cotons) et beaucoup plus doux pour ma peau (même les cotons lavables étaient irritants pour moi).
    Au plaisir de te lire

    Répondre
    1. Hélène

      Hello Claire, très juste comme remarque, je vais essayer, dans la conclusion de mon article cheveux, de donner quelques clés, ou même de faire un article à part entière sur l’organisation de la salle de bains (mais je ne prétends pas avoir tout optimisé, loin de là !). Une huile qui se rince à l’eau doit contenir autre chose que de l’huile…

      Répondre
  20. Mathilde

    Bonjour Hélène! Pour ma part je me passe un coton imbibé d’ »eau précieuse » sur le visage et le cou tous les matins et tous les soirs. Et en cas de bouton(s) disgracieux sur le visage, j’applique un peu de tea-tree dessus et surtout j’évite de le triturer! :) Sinon hier en me promenant dans Rennes j’ai découvert un magasin (« Lush ») de cosmétiques faits à base de produits naturels dont la plupart sont certifiés Vegan.

    Répondre
    1. Hélène

      Hello Mathilde ! Je ne connais pas l’eau précieuse :-) mais je connais la marque Lush que certaines de mes lectrices affectionnent ! La composition de leurs produits n’est pas toujours irréprochable mais ce sont en effet des produits plutôt clean !

      Répondre
  21. Yasmine

    Merci pour ces articles beauté green et simple.
    Quand mon fils avait encore des couches, je me démaquillais les yeux et le visage au liniment puis je pschitais de l’eau de rose. Puis j’ai eu une période huile d’olive sur le visage et les yeux que je rinçais avec un carré de coton réutilisable mouillé et encore un pschit de rose. En ce moment je suis en mode flemme alors je me nettoie le visage à l’eau micellaire Jonzac mais toujours avec eau de rose à la fin. Avec ce système je dois ajouter un peu d’huile d’avocat. Et le matin, c’est eau de rose au réveil puis crème Jonzac (non je ne suis pas sponsorisée ;) ) pour le maquillage, j’aime la marque Couleur Caramel et le khol Laksmi.
    Au sujet de l’huile de coco, j’avais aussi essyé sur le visage mais bizarrement ma peau finissait par tirer…

    Répondre
    1. Hélène

      Merci, Yasmine, c’est intéressant comme tout. Pareil pour l’huile de coco, j’ai remarqué aussi sur le corps qu’elle ne nourrissait pas assez sur le long terme.
      En revanche, elle fait des merveilles en cas de brûlure ! Je bois énormément d’infusions et je m’ébouillante régulièrement : l’huile de coco, c’est aussi bien, voire mieux, que la Biafine !

      Répondre
  22. Sweet Faery

    Bravo pour cet article fort instructif ! Alors, sache déjà que grâce à ton article précédent, je me suis offert une bouteille d’huile de macadamia, qui me sert pour le corps occasionnellement, mais tous les jours pour le visage en guise de crème. J’ai remplacé l’huile de coco qui me servait à démaquiller mes yeux par de l’huile d’olive : moins onéreux, merci pour l’astuce ! Quant au gant en microfibres… Je reste sceptique, j’avoue. Comment juste de l’eau tiède arrive à démaquiller correctement ?
    Du coup, je reste à mon huile d’olive pour les yeux, mais je me sers d’un gant de toilette humide avec un peu de savon au lait d’ânesse additionné de vinaigre et d’eau tiède. Ça c’est le soir. Et le matin, juste de l’eau tiède et de l’huile ! En fait je me rends compte que le moins j’en fais, mieux ma peau se porte. Le matin au réveil, elle est nickel, et dès que je commence à la triturer, même juste avec de l’eau, elle me fait des rougeurs… sensible, dites-vous ? ;-)
    Dis, c’est hors-sujet, mais c’est qui le jeune homme à tes côtés, dis, dis, dis ? :-P (désolée si question et réponse sont déjà dans les commentaires) Bises, Hélène !

    Répondre
    1. Hélène

      Génial, je suis ravie que tu aies adopté l’huile d’olive ! C’est super nourrissant pour les paupières, ça remplace les soins « contour des yeux » :-) Le gant démaquille très bien, c’est le même principe que les chiffons en microfibre pour faire le ménage, je ne sais pas comment ça marche mais ça enlève les saletés avec juste un peu d’eau. Promis, c’est vraiment bluffant.
      Sensible ? Moi, c’est un peu ça… il faut que j’arrive à évoluer vers le « rien du tout » le matin, mais l’hiver j’ai la peau si sèche que je pèle :-(

      Alors, curieuse ? Mais ce jeune homme, c’est mon amoureux, voyons ! :-)

      Répondre
  23. Clémentine

    Canon ! Ton article m’a donné envie de changer mes habitudes ;)
    Je suis tombée amoureuse du Lapiglove ! L’eau florale d’Hammélis est devenue une grande amie, la petite touche de miel sous la douche m’évite d’avoir la peau ultra sèche après ! Merci !
    Ton masque à l’avoine me fait de l’œil, mais, je n’ai pas encore réussi à faire de la farine… Tu l’as fait comment ? Tu crois que ça pourrait marcher avec un mixer plongeur ?
    Merrrrccciiii !
    Douce soirée Hélène !

    Répondre
    1. Hélène

      Tu l’as testé, alors, le gant :-) Génial ! Le miel, j’adore, c’est top !
      Pour la farine, je mouds les flocons au blender… Si tu peux, essaye de les piler, je ne sais pas si ça va marcher au mixeur :-( ou alors tu en fais une grande quantité à la fois ! Mais sinon, pas de panique, ça marche aussi avec des flocons entiers, tu les mouilles, tu laisses gonfler et ça se mixe facilement à la fourchette. Tu auras juste des grumeaux sur le visage ;-) mais ça ne nuit en rien à l’efficacité du masque !

      Bonne soirée, Clémentine !

      Répondre
  24. Marchi'

    C’est véritablement adorable de partager toutes ces astuces! J’utilise déjà beaucoup l’huile de nigelle qui correspond véritablement bien à ma peau. Je trouve que les recettes de masques sont vraiment extrêmement intéressantes!
    Je réitère mes remerciements, c’est vraiment gentil (et ta peau est superbe, la preuve que ces remèdes sont vraiment géniaux :) )

    Répondre
  25. Marie

    Bonjour Hélène,

    Depuis si longtemps que je suis ton blog, c’est la première fois que je me décide à le commenter.
    Suite à ton article, j’ai commandé le gant démaquillant et c’est une vraie révolution, je suis conquise, j’adore le démaquillage à l’eau !
    j’utilise un hydrolat de laurier ensuite et une huile de rose musquée + immortelle pour la nuit.
    Je te remercie donc vivement, et pour ton blog magnifique, et pour ce partage spécifiquement.
    J’ai hâte de lire ta routine capillaire, j’ai testé ce week-end un masque à l’huile de coco (temps de pose tout l’après midi) et mes cheveux ont beaucoup foncé…me voilà un peu moins blonde ;-)
    Merci encore et à bientôt de te lire…
    Marie

    Répondre
    1. Hélène

      Bonjour Marie, tu fais bien de venir me dire un mot, c’est fait pour ça, un blog ! Et puis comme ça je découvre le tien :-)
      Je suis ravie que tu aies adopté le gant, comme tu le dis, ça change la vie !
      A bientôt !

      Répondre
  26. Ping : Recette de shampoing "slow" à base d'argile | Green me up !

  27. Ping : Super-pâté végétal au curcuma et aux noix | Green me up ! - Cuisine bio végétale, écologie du quotidien

  28. Lulu

    Bonjour Hélène, je viens tout juste de découvrir ton excellent blog via Pinterest (ainsi que celui d’Antigone :) ). J’en apprends énormément et sur tout, c’est vraiment chouette! Pour apporter mon petit grain de sel à cette discussion intéressante, je voulais dire que je pense que les huiles ou tout autre produit naturel fonctionnnent à mon avis différement selon l’endroit où l’on se trouve. Par exemple, je suis née et ai grandit dans le sud-est de la France et j’ai toujours utilisé l’huile d’olive sur le visage, ca réhydrate le soir avant de se coucher (même si on sent un peu la salade ;) ) et c’est super après un coup de soleil. Je vis néanmoins depuis 15 ans en Suède et si au début je continuais à utiliser l’huile d’olive, je me suis rapidement rendu compte qu’elle n’avait plus l’effet bénéfique que je lui connaissais auparavant. Par contre elle irritait ma peau et y laissait des plaques sèches. J’ai dû arrêter de l’utiliser car elle n’est pas adaptée aux grands froids de nos longs hivers ni au climat super sec des intèrieurs suédois. Je pense que c’est la même chose avec l’huile de noix de coco: super si on habite en Californie ou en Thailande (quand j’y suis je l’utilise chaque jour dans les cheuveux) mais peut-être moins dans nos pays un peu plus froids.
    Sinon j’ai vu que mon démaquillant pour les yeux (j’utilise en ce moment un mascara waterproof que j’ai acheté pour mon mariage parce que, me connaissant, je savais que je verserais ma petite larme, ce qui n’a pas manqué ;) Dés qu’il est vide, c’est promis j’arrête ;) ) de marque finlandaise et écologique contient de l’huile de lin. C’est agréable à utiliser. Je me demande si c’est spécifique pour le maquillage waterproof ou si c’est uniquement pour adoucir le produit.
    J’utilise de temps à autre le soir une crème que ma maman m’envoie de Bretagne (elle l’achète dans son magasin bio) et qui est malheureusement super chère (30 euros le tout petit pot je crois…) mais qui fait des miracles contre la sécheresse des hivers ici. Elle est à base de cire d’abeille (ca sent bon et c’est tellement agréable à étaler sur la peau). Peau reposée, réhydratée et douce assurée le matin :) J’en dirais bien un peu plus mais je suis assise sur le canapé avec 2 chats sur les genous et je n’ose pas bouger pour aller chercher le pot dans la s.de bain. ;)
    Enfin, tout dernier point. Je viens de trouver la recette suivante sur Pinterest pour un mascara naturel: http://www.thankyourbody.com/all-natural-homemade-mascara/
    Je me demande ce que tu en penses? Moi ca me donne envie d’essayer :)
    Grand merci pour ton blog et bonne continuation!!!

    Répondre
    1. Hélène

      Bonjour Lulu, c’est passionnant, je n’y avais jamais pensé, à cette question de la latitude et de l’efficacité des huiles végétales. Aucune idée pour l’huile de lin, peut-être en effet est-ce destiné à éliminer le mascara waterproof. Ce n’est pas une huile fréquemment utilisée dans les produits de beauté, pourtant, mais je crois qu’elle est très bonne pour la peau !
      Moi aussi je suis tentée par le mascara fait maison :-) j’essaierai bien une version à moi, mais j’avoue n’avoir jamais vu de charbon en vente dans mon magasin bio. Peut-être en pharmacie ? Merci pour le lien !
      A bientôt !

      Répondre
  29. Priscilla Débrouille

    Ah, moi qui pensais être la seule à écrire des articles longs, tu me rassure. Et ce n’est pas une critique, bien au contraire, j’ai tout lu et arrivée à la fin, j’aurais pu en demander. De toute façon, j’ai déjà ouvert d’autres articles qui attendent d’être lus. Je crois que je ne suis pas couchée.
    J’adore ta routine. Pour le coup, tu maîtrise la cuisine mais aussi les soins du corps et du visage.
    Ne me reste plus qu’à trouver ma routine. Et celle de mon copain qui a une peau très acnéique (surtout dans le dos et un peu sur le visage et le cou). J’ai beau lui présenter l’huile de nigelle, l’HE de tea tree, et tout cela, il n’en veut pas (l’odeur il semblerait). Sans compter que c’est un grand fan de lait… Alala, qu’est-ce que je vais faire de lui ! ^^
    Encore merci pour tous ces conseils forts bien utiles quand on se lance dans le bio et l’écolo !

    Répondre
    1. Hélène

      Non, pas la seule ! Il existe des huiles moins odorantes, mais pour remplacer le tea-tree… je n’en vois pas ! Le niaouli est pas mal mais ça sent aussi très mauvais !

      Répondre
  30. Angie

    Ca y est ! Je suis prête à bazarder tout mon attirail cosmétique visage pré-fabriqué ! Envie de ménage, de simplicité et surtout de naturel ! De toute façon la plupart des produits « pourrissent » dans un coin car à force d’avoir des produits multiples je n’en utilise aucun ! Moins de produits il y a, plus je serai heureuse, je ne suis pas passionnée par l’application de crèmes ou autres, pas très patiente même !
    Donc en ce moment j’ai attaqué une nouvelle routine : le soir après démaquillage (je suis en train de voir d’ailleurs pour acheter le fameux gant microfibre) eau florale de rose (hhhhmmm oui ça sent bon!!!) + huile végétale de rose musquée. L’huile végétale de rose c’est pour le côté anti-rides… eh oui, à un peu plus de 30 ans je me sens concernée… tu n’en parles pas du tout d’ailleurs mais sans doute es-tu trop jeune pour y penser ;o)

    Sinon le matin c’est juste eau florale avant maquillage… je ne suis pas une adepte des applications cutanées comme je le disais précédemment. Mais bon, pour prendre soin de moi je me dis qu’il faudrait que je pense à l’hydratation le matin aussi. Je pensais à l’aloé vera que j’essaye en ce moment pour les bobos de mes puces. Je l’utilise pour elles pur, enfin c’est un gel bio de chez AZ et je trouve ça assez poisseux. Je pourrais quand même l’utiliser en tant que crème hydratante pour le visage ?
    Dernière question après promis j’arrête… est-ce que l’huile de nigelle convient aux peaux mixte ?

    MERCiiiiiiiiiiii !

    Répondre
    1. Hélène

      Ah non, les rides, je n’y pense pas encore ;-) mais par prudence, j’ai deux gestes : jamais sans lunettes de soleil passé le mois d’avril et jusqu’en septembre (pour le contour des yeux) et de temps en temps un petit massage de la peau autour des yeux et sur le front avec de l’huile de chanvre ou de rose, justement !

      Oui, l’aloe c’est parfait en soin hydratant. Moi, hélas, ça me donne des boutons, mais ça n’est pas le cas de tout le monde, ouf !

      L’huile de nigelle est parfaite pour les peaux mixtes !

      Répondre
  31. Julie

    Bonjour Bonjour !

    J’ai testé hier le masque aux flocons d’avoine au top ! J’adore l’eau de rose, tu prêches une convertie !
    Par contre je n’ai pas vraiment réussi à mixer les flocons d’avoines, tu l’as fait avec un mixeur ?

    Merci
    Julie.

    Répondre
    1. Hélène

      Je l’ai fait avec mon blender, qui dispose d’une lame de rechange (plate et non coupante) qui permet de moudre n’importe-quel grain en farine…
      Peut-être pourrais-tu plutôt utiliser un moulin à café si tu en as un.
      Sinon, même non-mixés les flocons marchent en masque ! Ca fera juste plus de petits pâtés sur ton visage ;-)

      Répondre
  32. Mama

    J’étais à la recherche d’un article complet proposant une routine pour le visage naturelle et je suis tombée sur ton article. Merci pour cet article complet et très bien expliquée. Après avoir utilisé moult produits pour « peaux grasses » et « peaux acnéiques », ma peau s’est empiré. Le changement d’environnement dû à mes voyages n’a pas arrangé les choses. Je vais donc tenter les huiles essentielles et le miel sur ma peau.

    Mon blog : http://www.missmamasaw.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>