salade radis noir roquette orange poire

Ceci n’est pas une salade detox

salade radis noir roquette orange poire

Vous êtes détox, vous ? Moi, pas tant que ça, en fait. Il y a quelques semaines, alors que je me promenais indolemment dans le rayon des huiles essentielles de mon magasin bio, j’ai lié conversation avec la vendeuse-naturopathe. En un mot comme en cent, elle m’a fait comprendre que mon alimentation, qui fait la part belle aux céréales et aux légumineuses, était en train d’intoxiquer sournoisement mon foie. « Les féculents, c’est comme la viande, pour votre foie » ouïs-je d’une oreille affolée.

Aïe. Tout ça pour ça ? Pourtant, Madame, je mange plein de salades (de kaaaaaale !), des fruits, des soupes, beaucoup pas trop de chocolat, je bois des litres d’eau et de tisane, et parfois un smoothie vert. Oui, c’est vrai, mon job me stresse beaucoup un peu tout le temps certains jours, mais je fais du yoga tous les soirs, Madame, et même, parfois, je médite, et c’est pas du bluff, j’vous jure. J’ai tout faux, dites ?

« Pas de panique », me répond-on doctement, « c’est grave, mais pas désespéré » . Je me suis vite vue proposer une cure détox au radis noir, vendue en ampoules de verres, à boire tous les matins avec un peu de jus de citron et une grimace.

- Et tentez de supprimer les céréales et légumineuses, vous verrez la différence sur votre digestion et votre peau.

- Mais alors, et mes protéines ? Je mange peu de produits animaux, voyez-vous…

- Alors, pour les protéines, je peux vous proposer des compléments à base de spiruline.

- Vous croyez ? S’il me faut, mettons, 45 g de protéines quotidiennes, il faut que je mange quasiment 100 g de spiruline par jour ? Mais que va dire mon banquier ? Et puis, vous avez déjà goûté ce truc ? C’est pas très bon, je vous assure !

- Euh… j’en ai sous forme de gélules, si vous préférez.

Alors, j’ai refusé poliment la cure et les gélules, j’ai acheté du radis noir et du citron au rayon des fruits et légumes et me suis fait une vraie salade détox pour requinquer ce pauvre foie déglingué, avant d’avaler avec délices une gigantesque tartine de houmous sur du pain frais.

Avec gluten, le pain. Tiens, prends-ça, mon foie !

salade radis noir roquette orange poire

Ceci n’est pas une salade detox !

Pour 2 personnes

La salade

  • La moitié d’un beau radis noir
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • 2 poignées de roquette
  • 1 petite betterave chioggia
  • 1 orange sanguine
  • 1 échalote

Gratter la peau du radis noir pour le nettoyer. Le râper et laisser dégorger quelques minutes arrosé de vinaigre de cidre. Pendant ce temps, laver et essorer la roquette, peler et couper la betterave en fines lamelles (à l’aide d’une mandoline, c’est facile). Peler l’orange et la détailler en rondelles. Émincer l’échalote.

Répartir tous les ingrédients dans un saladier ou des assiettes individuelles.

La sauce à la poire

  • 1 poire assez mûre
  • Le jus d’1 citron
  • 2 cuillères à soupe d’huile de noix

Mixer tous les ingrédients jusqu’à l’obtention d’une texture crémeuse. Servir à part de la salade ou mélanger au radis râpé et à la roquette.

Le « crumble » au curcuma

  • 1 cuillère à soupe bombée de graines de lin
  • 1 poignée de cerneaux de noix
  • 1 petit morceau de curcuma frais (ou 1 càs.  en poudre)
  • 1 figue séchée coupée en petits dés

Piler les ingrédients dans un mortier, ou pulvériser à l’aide d’un blender muni d’une lame plate. Parsemer la salade de ce « crumble ».

76 réflexions sur le billet “Ceci n’est pas une salade detox

  1. Gwenaelle

    Ta petite histoire ma bien fait rire x) tu m’as donné envie de houmous pour asséner un coup fatal à mon foie moi aussi lol j’aime beaucoup ton idée de réaliser des vinaigrette avec la poire mixée, faudra que je teste ça un jour :)

    Répondre
    1. Hélène

      Hello Gwenaelle ! Les fruits en vinaigrette, c’est souvent réussi ! Pêches l’été, fruits rouges… et en hiver, pomme, poire, kaki… j’aime beaucoup le sucré-salé !

      Répondre
  2. Camille

    Je plébiscite ! j’adore le curcuma frais et les oranges dans la salade, la sauce à la poire et le crumble me parlent complètement. A essayer, je t’en dirai des nouvelles !

    Répondre
  3. Sweet Faery

    Haha, tu me fais rire, Hélène ! Bon, pour défendre un peu la vendeuse, je valide l’idée que céréales et légumineuses ne sont pas si bons qu’on le pense à la santé. Ils sont acidifiants et difficiles à digérer pour beaucoup et en manger à tous les repas n’est pas forcément une bonne idée. Du coup, côté protéines, je préfère miser sur les sources animales. Bon, pas le lait hein, c’est acidifiant aussi. Et pas la spiruline, non mais, c’est trop beurkkkkk ! Ha mon Dieu, mais que faut-il donc manger ? Allez, que ces considérations hautement détoxifiantes ne t’empêchent pas de passer un bon WE. De gros bisous !
    PS : si jamais, j’ai encore des gélules vides si tu changes d’avis pour la spiruline ^^’. Blague à part, ça marche très bien avec le chocolat noir (passe inaperçu) et les sauces type houmous justement :-)

    Répondre
    1. Hélène

      Géraldine, je sais :-) je mange céréales / légumineuses presque tous les jours mais pas en quantités folles, j’alterne avec sarrasin / quinoa, je choisis plutôt des céréales sans gluten, et puis comme toi je cherche quelques protéines animales parce que je les assimile mieux. Et les féculents, ça n’est pas à tous les repas, non.

      Heu, comment dire, tu manges tes gélules avec du chocolat ? Tu les remplis de chocolat ? Ou tu les glisses sournoisement dans tes tablettes de chocolat-maison ? J’imagine bien le marketing à développer autour de la tablette de chocolat aux gélules, plus light que le chocolat aux noisettes ;-) Et tu glisses des gélules dans ton houmous ? Il doit être ravi, ton homme ! :-p

      Répondre
  4. Sarah Grignotages

    ça devient difficile de savoir quoi faire vraiment…!!! Mais ta salade a l’air top et elle est si jolie! Et puis je pense qu’il faut adapter à chacun (j’adore le houmos moi aussi!!) et faire les choses avec parcimonie, sans doute! Je dois être bizarre mais je ne déteste pas la spiruline, de temps en temps! A bientôt!

    Répondre
    1. Hélène

      Oui, dur, hein ! ;-) Ca me fait pas mal réfléchir mais au final, je pense qu’il faut arrêter de se prendre le chou. Tu as raison pourquoi pas un peu de temps en temps… Moi, j’avoue, je trouve ça pas bon et cher alors c’est jamais, mais si j’aimais ça, pourquoi pas… A bientôt, Sarah !

      Répondre
      1. Natalie

        Oh ? Mon commentaire a été tronqué !
        S’il s’agissait de la même vendeuse j’espère que nous lui avons parlé le même jour. Notre discours étant à peu près identique, elle a sûrement pensé que c’était là un complot contre ses gélules ;-)
        J’ai acheté du chocolat noir à la spiruline. Il a trainé 1 mois avant d’être dévoré par Monsieur en manque de chocolat blanc vegan…
        Ta salade est magnifique ! Ici, le radis noir passe à la centrifugeuse.
        À bientôt
        BiZ

        Répondre
        1. Hélène

          Zut ! La pauvre, pas de chance :-( bien vu pour la centrifugeuse, comme je n’en ai pas, ça reste à la croque, je n’ai pas encore franchi le cap du smoothie matinal au radis noir (et c’est tant mieux, en fait !).
          Bises, bon après-midi Natalie

          Répondre
  5. Emilie P.

    Il me semblait que la viande aussi était acidifiante? =P Au final, arrêtons donc de respirer: l’oxygène, c’est bien connu, ça oxyde et fait vieillir ! (A prendre sur le ton de l’humour bien sûr ;-) )
    Elle est bien belle ta salade Hélène, la betterave chiogga et l’orange lui donnent de très belles couleurs !
    Mais je rejoins les autres avis: ça devient dur de s’alimenter « correctement ». Je suis végétarienne depuis 3 ans, mon compagnon depuis 10 ans: entre la santé, l’écologie et l’éthique, dur dur de trouver un équilibre ! Moi le végétarisme fort axé végétal me convient bien, mais lui un peu moins je crois. Au final, ce qui convient à un ne convient pas forcément à l’autre. Quand c’est la santé qui est en jeu, la modération est de mise, sur tous les plans. J’apprécie ton approche non-dogmatique de l’alimentation =)
    Belle journée !

    Répondre
    1. Hélène

      Oui, l’air ça fait rouiller. Et puis l’eau aussi, alors cessons de nous laver !

      C’est dur en effet. Je pense faire un article là-dessus, du moins pour donner mon point de vue. Moi, j’ai tout tenté : végétaRienne, végétaLienne, au final, ce qui me convient le mieux, c’est 90% plantes + 10% animaux et tant pis pour les étiquettes ! J’ai une approche plus détendue de mon assiette depuis que je ne m’obstine plus à respecter le végétalisme. Mais voilà, j’en parlerai bientôt !

      Belle journée !

      Répondre
  6. Cél

    Ah ouais, je ne comprenais pas trop ce que ça voulait dire, « détox », mais ça fait un peu peur! Je m’intox grave jour après jour alors…
    Cela dit moi aussi dans ma salade prévue pour ce midi j’ai du radis noir. SI j’ai bien compris, c’est une bombe qui va te détox tout ce qu’il faut, genre les petites balles de Super Mario Bross jetées sur les monstres acidifiants qui roulent…J’ai bon?
    Et oh dis donc qu’il a l’air bon ce crumble au curcuma! J’adoooore l’idée, je vais tester ça très vite! (En revanche il n’y a pas de roquette par ici…c’est le royaume de la mâche, c’est pas mal non plus, plein de fer et tout, avec ça je passe le deuxième monde de Mario sans problème! )

    Répondre
    1. Hélène

      L’idée, c’est qu’il faudrait ne manger que des aliments hyper faciles à digérer (crudités, fruits, graines germées) et pour les protéines, quelques laitages et poissons gras. Je ne suis pas contre, évidemment, je mange moi-même un peu de poisson gras, mais les féculents font partie intégrante de mon alimentation et je m’en porte très bien.

      La mâche, c’est de la bombe ! J’adore ! Mais là, je voulais un peu de piquant pour rebondir sur le radis noir. Vivent les salades !

      Répondre
  7. Louison

    Sublime salade. N’oublions pas, en effet, que l’esprit humain a besoin, en plus des radis noirs et des oranges sanguines, de vin rouge et de larges tartines.

    Répondre
  8. Antigone XXI

    Hi hi, tu m’as fait rire avec ton histoire, Hélène !

    Comme toi, je ne suis pas très [du tout] ‘détox’, et de toute façon, toutes les protéines sont plus ou moins acidifiantes, non ? Je crois que c’est aussi une question de teneur en acides aminés soufrés… Ah, ces pauvres céréales, elles s’en prennent toujours un peu plein dans la tête, entre Atkins/Dukan et les paléos/no-glu…

    Bref, détox ou pas, rien ne vaut une jolie salade comme la tienne en tout cas, si colorée et fraîche qu’on se croirait déjà au printemps ! Et j’adore ton idée du crumble, très original, je ne manquerai pas d’essayer !

    Bon week-end Hélène !

    Répondre
    1. Hélène

      Oui, toutes les protéines acidifient, on est cuits ! Comme tu le dis, rien ne vaut une salade pour oublier que notre foie est malade, elle ressemble à un jardin anglais, n’est-ce pas ?
      Bon week-end, Ophélie

      Répondre
    1. Hélène

      Peur… que je vous annonce que je renonce au blé et aux lentilles ? Mais voyons. Ou que je vous annonce que je fais une cure détox de trois semaines à base de jus de radis noir ? Tsss ;-)

      Vive la salade – détox ou pas !

      Répondre
  9. Darya

    Ah, qu’elle m’a fait rire ton histoire ! Peut-être qu’on devrait vivre de gélules, ça simplifierait la vie, mais où serait le plaisir… enfin. Ce qui compte à mes yeux, c’est ta salade ! Le radis noir j’adore ça, et avec tous ces petits détails (échalote, orange sanguine, la vinaigrette (!!!!), du croquant, du vert, du rouge… ) je ne peux qu’être fan ! Je mange souvent mon radis noir à l’apéro, en fines tranches, trempé dans un mélange sauce soja-huile de sésame, mais je ne sais pas si je bénéficie de ses bienfaits si je bois un verre de vin en même temps ! :)

    Répondre
    1. Hélène

      Oui, où serait-il, Darya ? Je crois que je mourrais d’ennui… J’aime comme toi le radis à l’apéro et je ne vois pas pourquoi du bon vin viendrait gâcher la fête ? Je suis sûre qu’un verre de vin ne fait que multiplier les bienfaits du radis noir !

      Répondre
  10. Sakura

    Coucou Hélène,
    Est ce que toutes les betteraves peuvent être mangées crues ?
    Sinon superbe idée que cette salade avec du sucré-salé et un crumble … hmmm ! Tout ce que j’aime ^^

    Je vais tester aussi ta fameuse recette de tarte au chocolat panais orange ce weekend … en plus de quelques crêpes (ben oui c’est la chandeleur :p) … Zut c’est pas très détox tout ça … zut zut … Tant pis pour la prise de choux, l’important c’est de se faire plaisir n’est ce pas ?
    Bon weekend !

    Répondre
    1. Hélène

      Oui, toutes : les rouges, les jaunes, les rayées… Génial pour la tarte, j’ai hâte d’avoir ton avis ! Pas détox, tsss, mauvaise élève, tu devras boire du jus de radis noir et d’artichaut pendant une semaine ! Bon week-end à toi aussi, Sakura !

      Répondre
      1. Sakura

        Que dire de la salade détox si ce n’est que je la referai souvent … le mélange sucré salé avec la sauce à la poire et le crumble (une agréable découverte) est tout simplement excellent !
        A refaire, encore et encore !!!

        Répondre
    1. Hélène

      Surtout pas, c’est très important ! D’ailleurs, ça n’est pas du tout incompatible avec une alimentation saine, c’est bien là le but de mon blog ;-)

      Répondre
  11. Anne

    J’adore ton article !

    Et cette jolie salade… Détox ou pas, peu importe (de toute façon, je suis accro aux pâtes, je suis foutue ^^), mais qu’est-ce qu’elle a l’air bonne !
    Mon grand drame : je n’arrive pas à trouver de betteraves chioggia… Dommage, j’aime moins les betteraves classiques. Mais j’essaierais quand même avec.

    Répondre
    1. Hélène

      Hihi, moi, je suis accro aux légumineuses, ça n’est pas mieux ! Ah zut mais dans mon mag’ bio y’en a plein, tout le temps, je culpabilise presque de ne pas en acheter plus souvent (la betterave crue, j’aime bien, mais à petite dose et cuite, elle est moins jolie !). Ca ira très bien avec une betterave classique !

      Répondre
      1. Aurelie

        ha mince! Mon commentaire a été tronqué… L’essentiel a été dit :)
        J’essaie la sauce à la poire ce midi-même!

        Répondre
  12. Camomille-Lilas

    Oh la la !!! Les féculents intoxiquent le corps maintenant !!!

    Et bien me voilà mal partie !

    Intolérante au gluten, aux oeufs et produits laitiers, ne mangeant déjà que peu de protéines animales et digérant mal les produits trop lourds, ma vie c’est les féculents (principalement), les légumes et les fruits !

    Et, m’apprend-t-on qu’ils intoxiquent le corps autant que la viande !!!
    Si j’écoutais tout le monde, je finirais aux perfusions de glucose ma parole !

    Dans tous les cas votre recette a l’air divine ! Même s’il me faut l’adapter légèrement, je la prends avec joie et vous remercie du partage <3

    Cela fait un petit moment que je consulte votre blog sans réellement oser participer et bien ce billet m'aura au moins permis de vous féliciter car il est très joliment réalisé :)

    Bonne continuation !

    Répondre
    1. Hélène

      Ma pauvre Camomille-Lilas (ce nom fleuri fait rêver !), ce n’est pas de chance ! Je ne comprends pas cet acharnement contre les céréales et légumineuses, pourtant si digestes si on sait les préparer ! Il ne faut pas écouter les dogmes, mais s’écouter soi-même, comme vous le savez sûrement aussi bien que moi, notre corps a la bonne habitude de nous dire de quoi il a besoin quand il en a besoin.

      C’est adorable de venir discuter avec moi, mais ne soyez pas timide, j’aime beaucoup quand des lecteurs osent se joindre à la discussion : c’est fait pour cela, un blog, sinon, je garderais mes recettes pour moi. Merci pour ce gentil compliment et bon week-end à vous !

      Répondre
      1. Camomille-Lilas

        Je suis tout à fait d’accord !

        S’acharner à avaler quelque chose dont le corps n’a ni l’envie, ni le besoin, c’est s’exposer aussitôt au risque de le voir nous le faire payer sévèrement hahaha ^^’…

        Une fois que l’on comprend ce que le concept ‘écouter son corps’ signifie, il est plus aisé de manger sans représailles, aussi douloureuses que ‘longues à passer’ …

        Oui, c’est vrai que les blogs sont fait pour cela mais, allez savoir ! je me sens toujours bête quand l’envie me vient de les commenter !

        Je vous remercie de m’avoir répondu et vous souhaite pareillement un charmant week-end fleuri, pour reprendre votre compliment sur mon petit nom :)

        Répondre
  13. Vinciane

    Super-gélules, super-aliments, super-algues = super attrape-nigaud. Les grandes surfaces n’ont qu’une idée en tête, gagner de l’argent au profit du consommateur et comme il y a de plus en plus de personnes qui se tournent vers le bio, les magasins bio pratiquent aujourd’hui la même politique et n’ont qu’une idée en tête: booster les ventes. J’ai la chance d’habiter à la campagne et de faire mes achats de fruits, légumes et oeufs chez un agriculteur bio qui ne me pousse pas à la consommation. Quant à mon foie, un nettoyage de temps à autre me permet de le requinquer. Par contre: ta salade, c’est une SUPER SALADE tout comme bien d’autres de tes recettes. Je vais très certainement la mettre au menu prochainement. Grand merci pour tes partages.

    Répondre
    1. Hélène

      Tu vas rire, mais c’est bien vrai. Une amie qui travaille dans le secteur de la distribution bio m’a fait lire des revues spécialisées, remplies de conseils pour booster les ventes de tel ou tel aliment (y’avait même une stratégie pour relancer la vente de viande, qui ne marche pas fort dans les magasin bio fréquentés par une plus grande proportion de végétariens que les grandes surfaces…). Bref, manipulation toujours…

      Répondre
  14. Lisa

    Comment ça, pas une salade détox !?!
    Rien que de la regarder, avec ses belles couleurs, je me sens toute détoxifiée, moi !
    Bon week-end, Hélène !

    Répondre
  15. Maria

    Salut Hélène !
    J’espère que tu te souviens de moi, on avait échangé pas mal de mails il y a un moment et je t’avais suggéré une sauce courgette-coco… :)
    Je suis moi-même allée voir une naturopathe (on peut prendre rendez-vous gratuitement dans les magasins BioCBon !), et elle m’a dit aussi que les féculents et les légumineuses (que je mangeais en quantité assez importante, puisque pour « remplacer » la viande) n’étaient pas bons pour moi parce qu’ils créaient des colles ou glaires (miam) qui bloquaient mes émonctoires (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89monctoire) : un mot que je n’avais jamais appris et que tout le monde devrait pourtant connaître… Or, si tu vas voir sur le lien Wikipédia, tu constateras que la peau fait partie des émonctoires… D’où les problèmes de peau que je n’arrivais pas à résoudre par le végétarisme ! Selon elle, l’erreur principale des végétariens est de vouloir à tout prix « remplacer » la viande, d’où légumineuses et céréales à foison, alors que les fruits, légumes et noix (aliments « physiologiques » selon les naturopathes, c’est-à-dire ceux que nous sommes faits pour consommer, que nous pouvons manger tels quels, crus) contiennent tous les acides aminés dont nous avons besoin.
    C’est pourquoi j’hallucine que la tienne t’ait proposé des compléments de protéines ! Absolument inutile si tu manges suffisamment de verdure… L’alimentation naturo est donc « frugivore », souvent « crudivore » (alimentation vivante), normalement il n’y a pas besoin de compléments ni de superaliments, sauf éventuellement quelques plantes au début pour aider à faire passer la « détox » qui peut bousculer un peu le corps.
    Après mon RDV, je me suis renseignée sur ce type d’alimentation et je suis devenue encore plus hard-core que ma naturopathe :) Si jamais tu n’en as pas entendu parler, je te conseille de te renseigner sur ce qu’on appelle le « 80/10/10 diet » (d’après le bouquin de Douglas Graham, qui est un peu un gourou mais il y a sûrement des choses bonnes à en tirer), qui consiste à consommer 80% de glucides (fruits :-)), 10% de protéines et 10% de gras (avocat, noix, olives, graines…). Ca a complètement remis en cause mon obsession de l’indice glycémique, qui n’est pas très naturelle reconnaissons-le… nos cellules se nourrissent de sucre, alors pourquoi est-ce que les bons sucres naturels nous feraient grossir (à condition de ne pas passer sa vie allongé sur un canap) ? Au contraire ! (D’ailleurs j’ai commencé depuis début janvier, avec quelques écarts pour le moment, et je n’ai pas pris un kilo, j’ai peut-être même un peu perdu…) Ca m’a aussi permis de voir que, par peur du sucre justement, je mangeais beaucoup (trop) de « bonnes » graisses (une des erreurs principales des crudivores débutants d’ailleurs, qu’on retrouve chez les « raw gourmets » avec quantité de brownies de noix etc.) : huile de coco, d’olive, beurres d’oléagineux (dans la nature, les noix, amandes etc. ont une coque, naturellement on va en manger beaucoup moins que si on les concentre dans des purées).
    Je ne dis pas que ce style de vie (en anglais « high carb low fat raw vegan », « 801010 raw vegan ») est absolument et indubitablement le meilleur pour tout le monde, mais il me parle bien (100% naturel, aucune restriction calorique), il y a énormément de témoignages hyper-enthousiasmants (même si je ne doute pas que certains leaders un peu douteux, genre Freelee the Banana Girl et Douglas Graham, s’arrangent pour ne jamais parler des échecs), je pense que tout le monde peut en tirer des enseignements en l’adaptant ensuite à soi selon sa propre expérience, et j’ai envie d’essayer un moment et de voir les effets sur ma peau ! Je te tiendrai au courant si ça t’intéresse.
    Et puis, c’est tellement BON ! Je me fais des salades de folie le soir, des smoothies de déesse la journée… C’est franchement le bonheur.

    Voilà, j’avais envie de partager ça avec toi, pour nuancer l’idée que la « détox » était quelque chose de contraignant et restrictif (certes, vu comme la naturo te l’a présentée… très caricatural, le cliché typique sur les puristes de la santé !) par opposition à ton alimentation, alors que justement tu m’avais dit que, par exemple, tu fais attention à ne pas manger trop de fruits tard dans la journée, etc… Pas pour critiquer hein, juste pour apporter un autre point de vue, tu me diras ce que tu en penses !

    Bonne journée :)

    M.

    Répondre
    1. Hélène

      Hello Maria, bien sûr que je me souviens ! Alors, je vais essayer de ne pas écrire des kilomètres ;-) mais disons que je connais le 80/10/10 diet et que je ne suis pas convaincue. Les fruits et légumes doivent être ingérés en quantités monumentales pour atteindre un niveau de calories adéquat (typiquement des smoothies à 6 ou 7 bananes, 6 oranges, 12 pommes… etc), ce qui n’est pas physiologique : l’estomac se distend peu à peu.

      Les protéines des fruits et légumes sont présentes en très faibles quantités : rarement plus de 1% du poids. Prenons le kale : 1 g pour 100 g de protéines (fourchette haute !). Pour obtenir les environ 50 g de protéines dont on a besoin tous les jours, il faudrait avaler… 5kg de kale ! Le raisonnement s’étend bien sûr aux autres fruits et légumes : il faut manger des kilos de verdure. De plus, en ne mangeant que des fruits & légumes, on avale uniquement des sucres rapide, avec des pics de glycémie et le besoin de manger quelques heures après. Moi, je trouve ça dangereux, mais bien sûr chacun fait ce qu’il veut. Le problème, c’est que les partisans de ce régime sont des as du marketing et que beaucoup de gens sont tentés parce que ça fait clean (et que c’est délicieux, il faut le reconnaître). Tu connais peut-être le blog « Crudivegan » : elle parle de tout ça, Anne-Marie est une Graham-groupie. Bah moi, elle me fait peur, limite… rien qu’à voir la taille de ses plats (elle ne mange pas une assiette de salade, mais un SALADIER par repas…).

      Autre point. Je ne veux pas médire des naturopathes, mais le problème, c’est qu’ils ne sont pas scientifiques, et pas médecins. Certes, les médecins sont nuls, zéro, lamentables en nutrition et n’ont pas une approche holistique de l’humain et c’est bien dommage, même parfois dangereux. Mais inversement, si les naturopathes sont plus ouverts de ce point de vue là, il leur manque pas mal de connaissances en biochimie pour vraiment savoir ce que contiennent les aliments et de connaissances en physiologie pour savoir ce dont le corps a besoin et comment il assimile les nutriments. Bref, je ne leur confierai pas ma santé et encore moins mon régime alimentaire – pour glaner des conseils d’hygiène de vie, OK, mais pas plus. Voilà, désolée pour les naturopathes, mais c’est mon avis. J’ai fait des études de bio et il m’arrive en permanence, en lisant des articles écrits par des naturopathes, d’être choquée par des allégations fausses qu’ils répandent (exemple : le mythe des enzymes vivantes dans l’alimentation crue). En plus, ils sont très sensibles aux effets de mode : superaliments, régimes à la mode… ils prescrivent souvent ce qui est « tendance » et c’est fashion dans certains milieux de suivre le régime du « docteur » Graham. Moi, je préfère ne pas suivre les modes.

      Bref, moi, j’en parlerai sûrement dans un article prochain, mais je suis vraiment revenue de tout ça : végétalisme, végétarisme, crudivorisme, etc. Je mange de tout – un petit peu de poisson ou d’oeufs, un peu de féculents, moins qu’avant puisque je re-mange des produits animaux – et plein de fruits et légumes, tout ça sans me faire exploser le ventre à coups de smoothies multi-bananes. Je suis en pleine santé, jamais malade, ma peau est nickel et mes cheveux aussi, j’ai la pêche en permanence, jamais faim entre les repas, etc…

      Bref, j’avais envie de vraiment te dire ce que j’en pense, mais je te laisse te faire un avis. Réfléchis bien à ce qui te séduit dans ce régime et… à toi de voir. Chacun est différent, bien sûr.

      Répondre
  16. Rose

    Oula, j’ai eu peur au début :p
    Bon si je comprends bien, la solution est de se nourrir de gélules ? Fastoche ! Franchement, imagine un peu les conséquences d’un tel discours sur quelqu’un qui n’y connait pas grand chose … M’enfin, moi aussi je vais continuer à manger « ce qu’il me plait ». J’ai une seule interrogation cependant. En ce moment, je me situe entre le végétalisme à 80% et le végétarisme à 15%, voire moins en fait (avec une mini part de pescovégétarisme – 5%). Et la question de la B12 est au loin dans ma tête : supplémentation ou non ? Bon, dans quelques jours, je serai en France et je pense qu’une fois en Normandie, ça va être fromage à gogo, alors je vais vite oublier la B12 ^^.

    Répondre
    1. Hélène

      Hihi peur de quoi ? Que je vous annonce ma cure détox à base de jus de radis pendant 3 semaines ? Bah non, oublie la B12 et mange du poisson. C’est ce que je fais et je me porte très bien. Il y a plein de bonnes choses (oméga 3 à longue chaîne, protéines très assimilables, B12) dans le poisson qu’on ne trouve pas dans les plantes, il suffit d’en manger un peu, pas tous les jours, mais de temps en temps ! Ah, je sens que les étiquettes de végétarien / végétalien / etc ont la vie dure, il faut vraiment que je m’attaque à ce sujet. Mange ce qui te fait du bien, te rend en bonne santé, et fiche-toi d’appeler ça pesco-truc ou végéta-machin. C’est trop fashion d’être vegan, ça en devient louche, non ! L’important, c’est de manger plein de plantes parce que c’est bon pour la santé et la planète, mais le reste, fromage ou autre, un peu aussi, c’est parfait. Pas beaucoup, mais un peu. OK ? Bisous !!!

      Répondre
      1. Rose

        Ok m’dame ! Voui, t’en fais pas, je mange ce qui me fait plaisir :) Le truc, c’est que depuis que je mange (beaucoup) moins de poisson, et bien je digère beaucoup mieux. Je ne sais pas si c’est directement lié, car j’ai aussi arrêté en même temps tomate, moutarde et 2-3 qui rythmaient mes repas et me gênaient. J’en venais même à me demander si les sulfites n’avaient pas leur part belle dans cet gros inconfort. En plus, je crois que le poisson d’ici, c’est vraiment de la qualité de merde. Du coup, j’en mange beaucoup moins, mais du bio, en espérant qu’il y ait moins de saloperies dedans. N’empêche que je vais pouvoir me faire plaisir en Normandie avec du bon poisson (j’espère).

        Répondre
        1. Hélène

          Je ne sais pas quelle quantité de poisson tu mangeais, mais sûrement ça joue. Après, tu as raison, la tomate, ça n’est pas si innocent (et à cette saison, elles doivent être infectes) et la moutarde, clairement, ça donne des aigreurs d’estomac. Je n’en utilise JAMAIS !!! Si tu crains les sulfites, fais aussi attention au vinaigre que tu utilises : s’il n’est pas bio, il est probable qu’il contienne des sulfites (et s’il est bio, il est peut-être possible qu’il en contienne, je n’en sais rien à vrai dire). Pour le poisson, évite le saumon, je t’en prie ;-) s’il en est un à bannir, c’est lui…

          Répondre
          1. Rose

            Oui, j’ai chassé les sulfites de mon vinaigre aussi !! Bonjour le prix par contre … du coup, je le troque contre du citron fraichement pressé :)
            Quant au saumon … j’aime tellement ça pourtant :/

            Répondre
    1. Hélène

      Merci Mademoiselle ! Oui, la betterave chioggia, comme les autres, peut se manger crue. Pour être vraiment franche, ça n’est pas le meilleur légume du monde en crudité, mais c’est joli et ça fait des « chips » sympa pour tartiner de ceci ou cela, je décore souvent mes assiettes avec quelques fines lamelles.

      Répondre
  17. Cél

    Mmmmm j’ai testé ce midi ton crumble! Une TUERIE! Parsemé sur une salade mâche, brocoli, betterave, avocat, avec un filet de sabre… J’ai adoré le principe, que je vais renouveler en variant les ingrédients…Trop bon, j’ai trinqué en ton honneur! Merci Hélène! :-)

    Répondre
      1. Cél

        Oui, mais seulement lorsque je suis assise sur ma planche à clous, avec un turban Ali Baba. (Parfois je le trempe un peu dans la spiruline pour faire passer, d’ailleurs…)

        Répondre
  18. Jessica Eagle

    Hi hi !!! T m’as fait rire Hélène avec ta petite histoire :) Ahhhh…ces fameuses détox en gélule…?! Ta salade me fait bien plus envie je dois dire. Et encore une fois, j’adore ton originalité :) Tu sais quoi par contre ?! Je dois t’avouer n’avoir jamais eu la chance de goûter du radis noir. En fait, j’n’ai même jamais eu la chance de mettre la main dessus. J’n’en trouve pas par ici, mais je suis très tenace :) J’garde ta salade en note pour LE jour…:) Merci, hein ?! Bonne soirée Hélène.

    Répondre
    1. Hélène

      Oh, ma pauvre Jessica, tu ne sais pas ce que tu rates ! Je suis dingue de radis noir… Peut-être pourrais-tu commander des graines et le faire pousser toi-même, je suis sûre que ça pousse bien au Canada ;-)

      Répondre
  19. La Belle au Blé Dormant

    Pauvre petit foie ! Si le tien est malade, que dire du mien ?! Après ma séance de vinyasa yoga, j’ai terminé mon repas par un fondant choco-noisette-butternut… C’est grave ?!?
    Il n’empêche, ta salade, je l’aime bien. En plus, le radis noir en devient tout glamour. J’aime beaucoup manger le radis noir en salade, avec une vinaigrette au miel, ou mélangé à des betteraves rouges (comme ça, ceux qui n’aiment pas le radis noir ne savent même pas qu’il y en a !). Cuit, c’est très sympa aussi !
    En tout cas, j’ai bien ri en te lisant. Et j’adhère totalement à ta manière de voir l’alimentation : manger de tout sans excès, s’écouter et se faire plaisir.

    Répondre
      1. La Belle au Blé Dormant

        Tu trouves aussi ?!? En même temps, l’avantage de ruiner son foie après une séance de yoga, c’est qu’on le fait sans stress ;-p
        Note pour la prochaine fois : le fondant choco-noisette-butternut n’a aucun effet sur les courbatures. Aïe !

        Répondre
          1. La Belle au Blé Dormant

            Ca doit être ça ! Ou alors j’aurais peut-être dû m’avaler quelques gélules ;-)
            Trêve de plaisanterie, je n’ai pas pris d’arnica montana en préventif, j’aurais dû ! Je m’en vais de ce pas en prendre en curatif.
            Bises et bon mercredi.

            Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>