Beauté Green : les ongles

ongle-1

Le vernis à ongles, je trouve ça joli, sophistiqué. J’ai d’ailleurs tout essayé : les bases incolores, les top coats, deux couches, trois couches, testé mille et une marques… peine perdue : au bout de deux jours, ma manucure s’écaillait. La faute à ces heures passées à la cuisine ?

Au bout d’un moment, j’en ai eu assez de voir ces flacons inutilisés qui s’amassaient, ces teintes que j’avais trouvées jolies dans un magazine ou sur une fille dans le métro et qui, une fois au bout de mes doigts, ne me ressemblaient pas du tout. Voilà, le vernis à ongles, ça n’était tout simplement pas moi.

Et puis, pour tout vous dire, je n’aimais pas l’odeur du vernis à ongles ni le léger vertige qui me prenait lorsque je respirais cet étrange parfum. Je n’aimais pas les émanations du dissolvant ni devoir utiliser un coton par ongle lorsque je retirais un vernis foncé ; je n’aimais pas la couleur de mes ongles après quelques semaines de vernis : n’avaient-ils pas un peu jauni ?

Non-Toxic_Nail_Polishes

Que contiennent les vernis à ongles ?

♣ Des résines : les résines permettent au vernis de durcir. Ces résines sont de longues chaînes d’hydrocarbures issues de l’industrie pétrolière : polyacétates de vinyle, arylsulfonamide, colophane… pour n’en citer que quelques-unes.

♣ Du formaldéhyde : il permet également au vernis de durcir. Cette molécule émet des composés chimiques irritants pour les voies respiratoires et les yeux. Il est reconnu comme cancérogène et, à ce titre, la teneur en formaldéhyde des vernis à ongles est réglementée par l’Union européenne.

♣ Un agent filmogène : souvent constitué de nitrocellulose, il permet au vernis de former en surface un film imperméable, lisse et brillant, sans aucune aspérité. La nitrocellulose est inflammable à l’état sec, de façon spontanée. Pour éviter que les vernis à ongles ne prennent feu tous seuls, la nitrocellulose est diluée dans un alcool, l’isopropanol, un produit très irritant.

♣ Des plastifiants : ils confèrent au vernis à ongles sa souplesse, permettant au mélange de résines et d’agents filmogènes d’épouser le relief de nos ongles et lui évitent de s’écailler. Ils répondent aux doux noms de phtalates (perturbateurs endocriniens, normalement interdits !), citrates, acétates, stéarates

♣ Un agent rhéologique : ces molécules permettent au vernis de couler facilement lorsqu’il est mis en mouvement par le pinceau, mais de sécher presque instantanément lorsque l’on retire le pinceau, empêchant ainsi le vernis posé de couler tant qu’il n’est pas sec.

♣ Des pigments : d’origine minérale ou de synthèse (oxydes de métaux…).

♣ Un  solvant : il s’agit de la phase liquide dans laquelle sont dilués tous les composants du vernis à ongles. Il s’agit de cétones (ingrédients au nom orné d’un suffixe -one), d’acétates. Le solvant s’évapore au cours du séchage, plus ou moins vite, laissant un vernis « sec ».

♣ Un diluant : il permet de maintenir tous les composants bien répartis dans le solvant. Il s’agit principalement de toluène, un hydrocarbure, qui est un solvant particulièrement adapté aux résines. Le toluène dégage cette odeur si particulière des vernis à ongles. Il est irritant pour la peau et les voies respiratoires et peut causer des problèmes de santé allant jusqu’aux cancers aux personnes inhalant régulièrement du vernis à ongles – en particulier les esthéticiennes.

child--people--hair-roller--nail-polish_3213929

Pourquoi les vernis à ongles sont-ils nocifs ?

♣ L’ongle n’est pas une barrière imperméable : des molécules peuvent le traverser et se retrouver dans le lit de l’ongle, c’est-à-dire la chair située en-dessous de l’ongle, qui est une zone très vascularisée : et plouf, dans le sang !

♣ Lors de l’application du vernis, il n’est pas rare de déborder sur la peau voisine : autant de contacts directs durant lesquels des molécules peuvent être absorbées.

♣ Enfin, une grande partie des constituants du vernis sont volatils et émettent des molécules que l’on inhale. Franchissant la barrière pulmonaire, elles peuvent causer des irritations des voies respiratoires et, là encore, passer dans le sang.

Cependant, les vernis de « marque » sont soumis à des législations : des seuils de concentration en les molécules potentiellement dangereuses (ou reconnues comme telles) sont appliqués. Reste à avoir confiance en ces seuils et à éviter d’acheter des vernis à ongles de composition inconnue, comme il peut s’en vendre sur les marchés, qui font fi de toute réglementation.

♣ Indirectement, les vernis ont un effet sur notre santé à travers la pollution qu’ils génèrent. La majeure partie des constituants des vernis à ongles sont issus de la pétrochimie, ou d’industries ultra-polluantes, souvent implantées dans des régions du monde soumises à des législations peu fermes ou inexistantes, ne respectant ni les hommes ni l’environnement. Les résidus de vernis et de dissolvant évacués dans nos poubelles après chaque manucure contribuent également à la pollution générée par l’industrie des cosmétiques.

♣ Les seuils de nocivité considérés par les législations ont été déduits d’expériences en laboratoire au cours desquelles des populations d’animaux, comme de simples objets, sont mises en contact avec les substances à étudier, jusqu’à ce que se manifestent les conséquences de ces expositions : tumeurs, cancers, atteintes neurologiques, dérèglement hormonaux, insuffisance rénale, mort.

♣ Enfin, plus matériellement, les vernis à ongles affectent notre porte-monnaie : les plus toxiques sont parfois les plus chers …

Et le dissolvant ?

♣ Le dissolvant est constitué, principalement de solvant. Le solvant des vernis à ongles s’étant évaporé il faut, pour ôter le vernis sec, le dissoudre dans un nouveau solvant. Il s’agit généralement d’acétone. L’acétone abîme les ongles, car elle est dégraissante et ôte le film lipidique des ongles, les rendant secs et cassants.

L’acétone est volatile et irritante pour la peau comme les voies respiratoires et peut provoquer des vertiges, des nausées ou des somnolences. En laboratoire, elle endommage le système nerveux et les reins des rats exposés et provoque des troubles de la fertilité. Et chez nous ?

♣ Les dissolvants contiennent également de l’huile, afin de pallier l’assèchement de l’ongle causé par l’acétone.

♣ Les dissolvants « sans acétone » contiennent le petit cousin de l’acétone : l’acétate d’éthyle. Ses effets sur la santé sont les mêmes mais il dégraisse moins les ongles, d’où sa réputation de dissolvant « doux » – à ne pas confondre avec « écologique ».

Les dissolvants sont très volatils : il est nécessaire de les utiliser dans une pièce ventilée ou, si possible, à l’air libre, afin de ne pas respirer leurs émanations.

Quid des vernis « naturels » ou « non chimiques » ?

♣ Les vernis « naturels » sont tout d’abord – au minimum – dépourvus du trio toxique que sont le toluène, le formaldéhyde et les phtalates, et parfois d’autres composés nuisibles comme la colophane, les parabènes ou le camphre. Ils utilisent des résines moins agressives, des plastifiants moins nocifs…

♣ Certains utilisent comme solvant l’eau, ce qui permet de se passer des solvants décrits plus haut, mais rend en revanche le démaquillage plus compliqué : le dissolvant classique est ici inutilisable. Il existe, pour certaines marques, un dissolvant spécialement adapté.

♣ Le marketing des marques de vernis « naturels » repose sur l’argument selon lequel un pourcentage élevé (80% ou 85%) de leurs constituants sont d’origine naturelle. Cela ne garantit en rien leur innocuité ni, surtout, celle des 20% ou 15% restants.

Par ailleurs, certains composés sont inévitables : il suffit de renifler un vernis « naturel » pour se convaincre que sa composition n’est pas absolument irréprochable et de lire leur composition pour s’en convaincre. Par exemple, ici et se trouvent les compositions de deux marques de vernis ayant développé un marketing poussé à propos de leur caractère « naturel ».

♣ Il existe également des dissolvants écologiques. A base d’alcool et d’huiles essentielles, ce sont des produits moins polluants et moins toxiques que les dissolvants traditionnels.

Il est aussi possible… de s’en passer !

ongles sans vernis brillant naturel huile olive polir

Moi, ce que je veux, ce sont des ongles lisses, brillants, propres et solides et, autour, une peau saine et hydratée. Je veux aussi que mes petites coquetteries, après tout bien normales, n’aient pas un impact inutile sur notre planète.

Pour cela, je suis prête à concéder un peu de sophistication : finies la couleur et le brillant de mille feux. A la place, des ongles lisses et propres, polis et lustrés, bien nourris de l’intérieur comme de l’extérieur, et brillants, oui, un peu aussi !

♣ Pour avoir des ongles brillants naturellement, il est très efficace de les polir ! Les ongles présentent habituellement des rugosités leur conférant un aspect mat. Un polissoir est un ustensile tout simple, sorte de lime, comportant sur ses faces des revêtements finement abrasifs aux grains plus ou moins fins.

polissoir

polissoir-2

→ Le grain le plus épais permet d’éliminer les plus grossiers reliefs de l’ongle. Les faces du polissoir sont utilisées successivement, commençant par le grain le plus épais pour finir par le plus fin, afin de progressivement éliminer les aspérités, laissant l’ongle parfaitement lisse.

→ Inutile de polir trop fréquemment ses ongles : deux fois par mois, c’est très suffisant, en fonction de leur vitesse de repousse.

♣ Les ongles, comme la peau, aiment être nourris. Pour renforcer la couche lipidique présente en leur surface, j’utilise tout simplement de l’huile d’olive, massée du bout des doigts. A réaliser, par exemple, le soir avant de se coucher – une ou deux gouttes d’huile au total suffisent pour les dix ongles de la main. L’huile d’amande convient parfaitement aussi. Vous verrez que des ongles bien nourris brillent plus.

huile olive nourrir ongles naturel

Lustrer les ongles tous les jours permet de les faire briller : pour cela, j’utilise un petit chiffon de laine (un vieux pull) ou de tissu synthétique (un vieux collant) avec lequel je frotte mes ongles pendant quelques secondes. C’est le même principe que l’entretien d’un vieux meuble en bois ou d’une chaussure en cuir !

→ Mon truc à moi : en hiver ou au printemps, lorsque je porte un vêtement en laine ou une écharpe, je m’en sers discrètement pour faire briller mes ongles, ni vu ni connu. Quelques secondes sur chaque ongle, ça suffit. Le matin, sur des ongles bien nourris, c’est idéal.

→ On peut également utiliser la face la plus lisse du polissoir, qui est justement dédiée au lustrage des ongles (elle n’est pas abrasive). Je garde le mien dans mon sac à main pour une retouche express, quelques secondes sur chaque ongle.

♣ Pour avoir des ongles propres, on peut utiliser du jus de citron : frotter les doigts avec l’intérieur d’un citron pressé. Brosser les ongles, rincer et hydrater avec de l’huile d’olive. A faire une ou deux fois par semaine. Un (très) léger gommage au bicarbonate de soude sur la peau est également agréable.

♣ La santé des ongles passe aussi par l’alimentation. Les ongles sont constitués de kératine, comme les cheveux, qui est une protéine : ainsi, les aliments « bons pour les cheveux » sont aussi bons pour les ongles. Les nutriments particulièrement importants pour la santé des cheveux et des ongles sont les suivants :

  • La biotine ou vitamine B8 : dans la levure de bière, l’avocat, les céréales (en particulier le germe de blé).
  • L’acide pantothénique ou vitamine B5 : dans les céréales complètes et surtout dans le germe de blé, dans l’ortie et dans la gelée royale.
  • Les protéines et en particulier la cystéine, un acide aminé riche en soufre : dans la levure de bière, le germe de blé, les noix, les céréales et les légumineuses.
  • La vitamine B6 : elle agit de concert avec la cystéine et lui est souvent associée dans les compléments alimentaires destinés aux cheveux. On la trouve dans les bananes, les choux, les épinards ou encore les tomates.
  • Les minéraux, en particulier le fer : dans les légumineuses et particulièrement les lentilles, dans les graines (amandes, noix, lin…). Attention, l’anémie (carence en fer) fait tomber les cheveux et fragilise les ongles !
  • Le zinc  : ce minéral est abondant dans les céréales complètes et dans le germe de blé, mais est sensible à l’acide phytique. Pensez à bien faire tremper vos graines pour en bénéficier !

C’est plutôt facile, non ? Si vous voulez tenter l’aventure de l’ongle « nu » et brillant, voici un protocole facile à suivre, qui donne en une semaine de très bons résultats :

♣ Jour 1 : démaquiller ses ongles s’ils sont vernis et les rincer abondamment. Limer les ongles comme souhaité. Polir chaque ongle en passant une à  des faces du polissoir, 10 secondes par faces, en abrasant toute la surface de l’ongle par de petits mouvements de va-et-vient horizontaux (perpendiculaires à la longueur de l’ongle).

→ Pour un polissoir à 3 faces, cela représente… 5 minutes, soit bien moins qu’une pause de vernis avec séchage !

Rincer ses mains et les hydrater avec une huile ou crème adaptée. Verser une ou deux gouttes d’huile d’olive dans le creux de la main pour la chauffer, y tremper un doigt et masser légèrement chacun des ongles. Laisser poser jusqu’à ce que l’huile soit absorbée, idéalement la nuit.

♣ Jours 2 à 7 : le matin, lustrer les ongles pour leur donner du brillant, en les frottant avec la face lustrante du polissoir ou un petit chiffon de laine, ou un vêtement (cela ne salit pas !). Le soir, répéter le massage à l’huile d’olive et laisser pénétrer toute la nuit.

ongles sans vernis brillant naturel huile olive polir

Et vous, vous faites comment pour avoir de jolis ongles ?

 

60 Commentaires

  1. Bonjour
    Où est ce qu’on peut se procurer ce fameux polissoir???

    1. Ca se trouve partout, en supermarché ou pharmacie :-)

  2. Merci pour cet article, je vais suivre tes conseils à la lettre ! ça va bien me servir !

  3. Bonsoir Helene merci pour le partage de tes connaissances . je decouvre ton blog depuis quelques jours et je trouve des tas d astuces et de conseils tres precieux en ce qui concerne le soin des ongles je lustre moi aussi les miens mais la couleur me manque quelquefois alors je pense au henne auquel je suis une adept sur mes cheveux depuis 25 ans pourquoi pas les ongles? Quand penses tu? Je sais que la couleur est permanente alors je reflechis encore … Belle et longue vie a ton blog qui fait des heureuses green-nettes .iza.

    1. Quelle idée incroyable ! Jamais pensé au henné… Je ne tenterais pas, j’ai peur que la couleur ne soit ni jolie ni homogène :-) et merci pour le blog !!

  4. Merci Hélène !! Je trouve ce site hyperinteressant ! Particulièrement cet article.
    Pour tout dire, c’est ma BFF qui me l’a fait découvrir pour que j’arrête de me mettre du vernis h24, car j’ai les ongles qui se dédoublent. Grâce à toi, j’arrive maintenant à avoir des ongles magnifiques sans mettre de vernis… Et ça ne me manque pas du tout !! (enfin si, un tout-tout-tout petit peu… un tout petit peu.. Bon, OK ça me manque beaucoup, et je continue à en mettre parfois, mais rarement !)
    Merci Beaucoup !!!!

    1. Super !!! Bravo pour tes ongles !

  5. Merci pour tes conseils et pour le polisseur. C’est spectaculaire.

    1. Tu as essayé ? :-) chouette !!!

      1. Je suis allée dans un « kiko » un après avoir lu ton article et, vu le prix, j’ ai acheté un polisseur en me disant que ça valait le coup d’essayer.
        J’ai été bluffée ! Mes ongles brillent et ça plusieurs jours… Je l’adopte et j’en parle autour de moi.
        Merci.

  6. Salut à toutes,

    je veux pas faire ma rabat-joie, mais moi le vernis, c’est vraiment pas mon truc et j’ai du mal à comprendre les filles qui passent leur temps à s’occuper de leurs ongles (sauf cas d’ongles cassants ou trop mous, mais ça c’est pas de l’esthétique, c’est un problème de santé) … :/
    En ayant une alimentation équilibrée, les ongles sont beaux naturellement !
    Sinon, j’ai quand même une petite question : à une époque j’avais beaucoup de taches blanches sur les ongles. Le médecin m’avait dit alors que c’était un manque de magnésium (j’avais aussi d’autres symptômes comme les crampes, l’irritabilité, etc..). Maintenant, mon alimentation a bien changé et je ne suis plus carencée, mais il m’arrive de temps à autre d’avoir une ou deux taches blanches. Vous pensez que c’est toujours le magnésium ?
    Merci !

    1. Si tu en as beaucoup, c’est un problème de magnésium (et pas de calcium comme on le dit souvent). Si tu n’en as pas beaucoup, c’est parfois simplement dû à des petits chocs, petites infections, ou un autre carence (fer, potassium…). S’il y en a peu, il ne faut pas t’inquiéter !
      Merci pour ton passage, Laura, et je partage tout à fait ton point de vue !

  7. C’est top cette lime avec plusieurs faces ! J’en ai une et ça marche bien ! Merci pour cet article.

    1. Je t’en prie ! J’espère que tu l’utilises ;-)

  8. Voilà un article super intéressant! Moi qui ai arrêté le vernis depuis plusieurs années déjà, je trouve ça génial. De beaux ongles ne sont pas forcément vernis et comme toi, il s’écaillait au bout de 2 jours ce qui donnait un côté « négligé » vraiment désespérant. J’utilise aussi de l’huile d’olives mélangé à une goutte d’huile essentielle de lavande et je lave toujours mes mains à l’eau tiède.
    Merci pour cet article, je vais partager.

    1. Mmh, bien l’idée de l’HE de lavande, ça aide à s’endormir ! Je m’y mets dès ce soir ! Merci, Hélène !

  9. Bonjour,

    c’est un super article, très intéressant et complet sur une manière de prendre soin de ses mains et ses ongles le plus écologiquement possible.
    Par contre la partie vernis à l’eau est courte alors que c’est une sacrée avancée non? je pense que c’est la meilleure alternative que nous ayons jusqu’à ce jour. La tenue, opacité sont de qualité, les choix de couleurs s’agrandit à mesure que cette démarche se développe, ce que je regrette c’est surtout qu’aucune marque en France ne se soit penchée dessus.

    Pour les vernis 85% de nature je me pose beaucoup de questions auxquelles ils ne souhaitent pas répondre mais oui il faut savoir que ce sont les mêmes molécules qu’un vernis laque lambda mais l’origine de ces molécules est végétal. Or ça me fait un peu penser aux « bio carburants »….
    Sinon le reste 15% ce n’est pas que ce n’est pas « naturel » en soit ce sont les pigments, c’est bien la seule chose qu’ils aient bien voulu m’expliquer et en soit un pigment est naturel puisqu’il se trouve sur terre donc bon leur marketing et communication à revoir!

    Sinon j’ai pas mal de visites venant de ton blog, il y aurait un lien?

    1. Bonjour Cestsilya ! Oui, tu as raison, c’est une belle avancée, mais mon objectif est surtout de montrer que les vernis classiques, qui sont quand même largement les plus répandus, ne sont pas innocents. Clairement, passer aux vernis écologiques est un progrès mais j’ai envie d’inciter à carrément s’en passer.

      Tout à fait juste à propos des biocarburants ! Certes, c’est fait à partir de plantes, mais au final ça finit sous forme de CO2 dans l’air. S’il s’agit réellement des mêmes molécules, on n’a pas du tout résolu le problème. Je ne pense pas que les 15% restants soient uniquement les pigments, ça ferait beaucoup de pigments ! J’ai regardé au monoprix d’ailleurs un vernis transparent, donc 0% de pigments, qui indiquait lui aussi 85% d’ingrédients d’origine naturelle…

      Pour les visites, oui, je me suis permis de faire un lien vers ton article http://cestsilya.blogspot.fr/2013/05/les-vernis-analyses-en-laboratoire-2.html présentant les résultats d’analyses de différentes marques de vernis. Je l’avais lu il y a quelques mois lorsque j’ai commencé à réfléchir à fond au sujet. J’espère que cela ne te contrarie pas ?

      1. Non non au contraire ça me fait plaisir de voir que mes articles sont utiles, c’est juste que je n’ai pas vu où il a été mis c’est pour ça.

        Si j’ai de plus amples informations sur ces vernis végétaux sourcés, je te tiens au courant.
        Personnellement je ne pourrais pas me passer totalement de vernis, j’aime les période sans mais j’adore retourner les périodes avec ;) il faut faire attention à la compo c’est évident mais je suis certaines que ça ira assez vite mieux, les vernis sont à la mode et donc plus étudiés.

        1. Espérons !!! Merci pour les infos :-)

  10. je réalise qu’en me lavant les cheveux au no-poo je vais en même temps me gommer les ongles…la classe!!!

    1. Génial, non, deux en un !!! Bien vu, Maya !

      1. ah oui, et pour l’hydratation je trempouille mon index dans de l’huile d’amande douce tous les soirs pour me démaquiller…reste à partager avec les autres doigts et c’est top!

        1. Génial ! C’est ce que je fais avec l’huile d’olive. J’aime bien ton expression « partager avec les autres doigts » :-D

  11. Super article ! Moi j’adore les ongles vernis (sauf les couleurs ringardes et cette tendance aux motifs… immonde). Lorsque j’etais Parisienne je me peignais toujours les ongles, c’etait ma touche de feminite… j’ai depuis compris que ca polluait enormement et j’ai arrete, mais ca me manque. Alors, comme une debutante, je suis tombee dans le panneau et j’ai achete deux vernis a base d’eau, il y a un mois. Ils tiennent super bien, et pour les enlever, je pensais imiter leur dissolvant (que je n’avais pas achete) en utilisant de l’huile… ca n’a pas marche. Etant donne que je n’ai plus que des cotons en tissu et qu’il n’y a plus de poubelle dans ma salle de bain, le vernis n’est donc plus une option. Ta methode me plait bien, surtout que le resultat est spectaculaire je trouve (j’ai vraiment cru que tu avais mis un truc sur tes ongles).

    1. Charlotte, si jamais un jour tu cherches à retirer le vernis que tu as sur les ongles sans dissolvant, le mieux reste encore d’utiliser un citron ! (et hop, même pas besoin de cotons !) ;-)
      Enfin, je dis ça, mais moi non plus les vernis ne font plus partie de ma salle-de-bain…

      1. Oh merci Ophelie ! Je le note ! :)

      2. Mais ça ne marche pas avec les vernis traditionnels, non ?

    2. Merci Charlotte ! Eh non, c’est juste des ongles nourris, polis à mort ;-) Moi aussi j’avais succombé aux sirènes des vernis « éco » mais leur odeur… Allez, c’est fini, on ne nous y prendra plus :-)

  12. Ohhh wow !!! Super intéressant comme article. Je garde précieusement ton billet pour mettre en application. Je suis plutôt négligente auprès de mes ongles. Alors, merci tout plein :)

    1. Merci Jessica ! Ils sont sûrement beaux, tes ongles, moi, c’est ma petite coquetterie :-)

  13. Oh oui, mon polissoir forever !
    Je suis bien d’accord, rien ne vaut le naturel et une bonne alimentation…
    Mais je m’interroge : les ciseaux, c’est interdit ?

    1. On dit que ça abîme les ongles, je trouve que ça peut légèrement les émousser mais à mon avis si tu coupes le plus gros et que tu finis avec une lime, ça devrait être bien, non ?
      Polissoir love ;-)

      1. Ouf, me voilà rassurée ;-)

  14. Perdu, ce fut les ongles alors ! A quand un article sur le soleil ? :D
    Tu as de très jolis ongles qui semblent bien forts. Les miens sont à la l’image de mes cheveux, fins ! Je fais toujours appel à mon homme si besoin d’utiliser des ongles :p Ou ma maman, ça dépend ^^.
    Ce soir : démaquillage d’ongles et limage tiens ! Mais je n’ai pas de polissoir … Je vais tenter de lustrer avec un tissu en regardant Mad Men …
    (As-tu regardé la saison 6 ? Je parie que oui :p Episode 2 pour nous ce soir !)

    1. Ahhhh… Le soleil, je l’aime bien en salade. Et toi ? ;-)
      Merci, Rose, alors tu essaies une petite cure de germe de blé ? Promis, ça fait de l’effet (mais pas instantanément, hein, il faut être patiente !). Oui, j’ai bouclé la saison 6 depuis un moment déjà ^^ je suis vraiment accro. Bon, chut, je ne t’en dis pas plus, il ne faut pas que je te dévoile les nombreuses intrigues qui jalonnent la saison ;-)

      1. Olala, mais j’ai hâte de voir la suite !!! Tu m’as rendue curieuse :)
        Le germe de blé ? Non … la levure de bière pendant un moment (il m’en reste un peu) mais je n’ai pas senti d’effet vraiment … Tu penses que le germe de blé serait plus efficace ? Je vais mettre ça sur ma liste des courses de demain ! *Faites qu’ils en aient en Suède …*
        Merci pour tes conseils Hélène :)

        1. Bah, c’est dur, les cheveux, chez certaines personnes, comme moi, ça indique que quelque chose ne va pas. Récemment, j’ai manqué de fer et j’ai dû en faire une petite cure. Hop, cheveux en forme. Idem quand je suis stressée ou fatiguée… le poil raplapla. Alors, occupe-toi de toi, fais-toi de bonnes choses à manger, Rose !!!

  15. Waow, je vois que ta méthode est décidément plus élaborée que la mienne, qui consiste… à ne rien faire ! Les vernis, je les aimais bien il y a longtemps, mais c’était toujours soit transparent, soit le plus discret possible… je n’aime pas avoir les ongles chargés de mille couleurs, j’ai l’impression qu’on ne voit qu’eux et que cela boudine les mains ! ;-)
    C’est vrai que mes ongles n’ont jamais été aussi beaux que depuis : 1. que j’ai cessé de les vernir, 2. que je suis végétalienne. Une bonne alimentation, tu as raison, ça change tout ! (surtout que, normalement, je devrais perdre mes cheveux et avoir des ongles cassants !..).
    Alors, j’ai quelques petites questions :
    – d’abord, tu limes SUR les ongles ? Ça ne les abîme ou fragilise pas trop, ça ?
    – tu les ‘astiques’ avec un chiffon TOUS les jours ? (sacrée petite coquette, va ! ;-) )
    – ton ‘polissoir à 3 faces’, tu le trouves où ? C’est jetable ou permanent ?
    Moi j’ai bêtement une petite lime biface et je taille mes ongles avec… c’est tout !
    Bises Hélène, merci pour ce super article !

    1. Je pense que c’est un polissoir comme celui-ci :
      http://www.yves-rocher.fr/control/product/~category_id=2700/~product_id=73947
      (Ma maman a le même j’ai l’impression !). Et ça les polit juste en fait, ça ne les lime pas, c’est bien plus doux qu’une lime à ongles. Ils sont comme plus doux après un petit coup d’astiquage ;)

      1. Exactement !!! C’est ça. Les mamans ont toutes un polissoir, la mienne aussi et elle m’a toujours dit que c’était indispensable. Je l’ai toujours connue se polissant les ongles, d’ailleurs. Et si tu le fais bien, avec les 3 faces, à la fin, ça brille !!!

    2. Ah, le plus simple est souvent le plus efficace… J’aimais bien les rouges profonds, avant, mais c’est beaucoup trop femme fatale pour moi en fait :-p. Comment ça, tu n’es pas à moitié chauve ? Tu casses un mythe ! T’es sûre ?

      Alors, je lime le bord des ongles pour les raccourcir, bien sûr. Le polissoir c’est en effet une sorte de lime, mais beaucoup, beaucoup, beaucoup plus douce, sinon ça rayerait affreusement les ongles ! C’est vraiment une action en surface, il ne faut pas le faire plusieurs fois par semaine évidemment, j’imagine que l’on peut fragiliser l’ongle si on le rabote trop, mais une ou 2 fois par mois a toujours été nickel chez moi. Je le faisais aussi à l’époque des vernis, c’est censé mieux les faire tenir…

      Je lustre assez souvent, oui, j’ai un polissoir au bureau et quand j’ai une minute, hop ! Heu, pas tous les jours… mais presque, ou quand j’y pense. J’ai des phases ! L’huile j’essaie de le faire le plus souvent possible mais de temps en temps une petite cure intensive fait du bien.

      Le polissoir, tu le trouves dans n’importe quelle grande surface, peut-être même en pharmacie en France. Ca dure longtemps, promis ! Je ne les jette jamais, d’ailleurs, les plus vieux servent pour les pieds. J’en ai un depuis plus de 5 ans.

      Et je t’en prie !!!

      1. Super, merci Rose et Hélène pour toutes ces informations !
        Heureusement, Hélène, que tu précises pour le polissoir, car je me disais que ça devait être un par hard de se limer directement le dessus des ongles avec ma lime traditionnelle ! Je me souviens que ma voisine américaine en Angleterre faisait qq chose de semblable pour avoir des beaux ongles tout brillants sans vernis, mais je ne savais pas trop quoi au juste… plusieurs années après, j’ai enfin ma réponse !
        Et une dernière question… le coupe-cuticule pour ‘agrandir’ les ongles : pour ou contre ?

        1. Un coupe cuticule ? C’est un instrument de torture ? Ma maman a une sorte de bâton en buis pour les « repousser » mais je ne fais rien de semblable, les miennes sont invisibles ;-) et surtout, j’ai déjà des mains très longues et des ongles démesurément longs, donc je les coupe très courts et je ne touche pas à mes cuticules !
          Bref, contre !

          1. C’est ce que je pensais !
            J’admirais justement hier soir la finesse et la longueur de tes mains & ongles… j’ai des petites mains, moi, profite !

            1. Tu me fais rire :-D Et que devrais-je dire de ta flamboyante crinière !

          2. Les filles, je m’immisce dans votre conversation : le coupe cuticule, qu’est-ce exactement ? Car souvent, dans les petites trousses « toutes faites », il y a toujours un tas de trucs je-sais-pas-à-quoi-ça-sert. Genre une « pince », qui pince pas en fait, plus une « fourche ». Et puis souvent il y a un petit bâtonnet en bois avec un biseau au bout. Ca sert à quoi tout ça ? A « agrandir » l’ongle (ça fait peur !) ?

            1. Petite précision : les cuticules, c’est l’espèce de bande de peau qui borde les ongles et qui peut un peu déborder dessus, le truc qui parfois se décolle sur le côté et fait très mal.
              Pour que l’ongle soit plus grand, on peut couper la cuticule qui empiète sur l’ongle, ou alors, plus soft, la repousser vers l’arrière avec un bâtonnet en bois, pour dégager l’ongle et pouvoir poser du vernis à ongles sur toute sa surface. Je crois que ça n’est pas top de couper, car ça peut repousser plus encore. Et la pousser avec un bâtonnet, j’imagine que c’est mieux mais est-ce que ça ne se remet pas en place aussitôt ? Mystère ! J’ai toujours vu ma maman utiliser ce truc horrible !
              La fourche en revanche, je ne vois pas :-o c’est quoi ça, Rose, un instrument de torture !!! ?

              1. Voilà ce que j’appelais une fourche :D http://www.euronailshop.com/201-1179-thickbox/coupe-cuticule-repousse-cuticule.jpg

                Je pense avoir trouvé la réponse ici :

                http://laviedefille.over-blog.com/article-comment-avoir-de-jolis-ongles-meme-sans-mettre-de-vernis-82816605.html

                Visiblement, c’est pour retirer les peaux mortes. A passer autour de l’ongle.

                Moué, compliqué tout ça :D Je vais déjà huiler de temps à autres :)

                1. C’est un coupe-peau-morte, alors, hum… Jamais rien vu d’aussi terrifiant depuis le recourbe-cils (qui me fait très peur aussi). Merci Rose d’avoir mené l’enquête !!!

                  1. Je ne sais pas si quelqu’un lira ce commentaire, très tardif.
                    Ma pédicure m’a fortement recommandé de toucher le moins possible aux cuticules, c’est une barrière de protection pour l’ongle, une façon de se défendre contre le milieu extérieur (qui peut provoquer des infections si cette petite peau ne permet plus l’étanchéité).
                    On peut juste masser avec une huile, c’est tout, ou repousser légèrement avec un linge (la serviette, par ex), à chaque séchage lors de sa douche. Et, selon elle, le fait de voir plus ou moins le « blanc » de l’ongle (la lunule), est une histoire de caractéristiques personnelles, ou familiales….et ne devrait pas être un critère /beauté à rechercher …pour la raison citée plus haut.

  16. Hihi, je le savais ! Bon comme je ne porte pas de vernis à ongles (ok, 1 ou 2 fois par an je dirais) je ne me fais pas trop de souci pour la santé de mes ongles. Quand je pense à m’hydrater les mains en hiver, je fais les ongles avec et c’est tout… J’avoue tout, je ne suis pas très coquette ! ^^’

    1. Trop forte, Géraldine ! Je suis un peu futile, c’est vrai ;-)

  17. Comme d’habitude, encore un article très instructif! merci Hélène!

    J’adore les vernis à ongles, mais comme toi, je me désespère de voir ma manucure se fissurer au bout de 48h à peine… Et puis, entre préparer une bonne soupe au potiron, ou refaire ma manucure pour la 3ème fois de la semaine, j’ai choisi ;)
    Et… je ne m’en porte pas plus mal! Sans vouloir me vanter, j’ai de jolis ongles bien blancs, pas striés ni dédoublés (comme souvent le cas s’ils sont « dissolvés » trop souvent). Et pourtant, je n’en prends pas autant soin que toi… Je les polis une fois de temps en temps, et je les hydrate en même temps que mes mains, et ça leur va bien!
    Vive les ongles tous nus!

    1. Ooh merci Rose Citron ! Exactement, le jour où j’ai dit m**de au vernis à ongles, c’était 24h après l’avoir posé, alors que j’épépinais un potimarron à mains nues et qu’une écaille de mon vernis est partie. Je ne sais pas pourquoi (enfin, si…), j’ai paniqué, je me suis dit que je ne pouvais pas manger ce potimarron sans risquer d’avaler du vernis à ongles… Et ça m’a semblé évident : si je ne peux pas l’avaler, si c’est si toxique, pourquoi en tartiner mes ongles ?

      Mais tu as le droit d’aimer tes ongles ;-) c’est même vivement conseillé !!! Vivent les ongles tous nus !!!

Laisser un commentaire