Chili con chocolate

chili con chocolate

Il faut bien dire que je préfère largement vous parler de mes propres recettes… Mais celle-ci… Ah ! Je regretterai toute ma vie de ne pas l’avoir inventée. Amateurs de chocolat et de saveurs corsées, ce chili sin carne – totalement végétalien si l’on surveille bien la composition du chocolat – est pour vous.

Je l’ai réalisée plusieurs fois déjà et elle a séduit ma famille, mon homme et même mes amis. Comme les quantités sont énormes, il en reste toujours pour les lunch-boxes des jours suivants et je dois bien avouer qu’à l’heure de la pause dej’, mes collègues sont, au premier abord, sceptiques.

Collègue n°1 – « Mais qu’est-ce que tu manges, Hélène ? »

Hélène – « Un chili au chocolat… »

Collègue n°1 – « Du chocolat dans un chili, tu déc***** ? Argh ! Quelle horreur ! »  

BOUM ! (bruit fracassant de collègue n°1 évanoui, tombant le nez, au choix,  dans son triangle jambon-fromage-conservateurs / ses nems ultra-frits / ses sushis au saumon d’élevage et aux antibiotiques).

Ne me plaignez pas, j’ai l’habitude et ça m’amuse plutôt pas mal… Il suffit qu’ils osent y goûter pour changer d’avis. Mais les convaincre d’avaler une bouchée de chili au chocolat peut se révéler ardu… pour certains !

Hélène – « Tu devrais goûter, tu sais, c’est délicieux ! »

Collègue n°1 (réanimé) – « Euh, merci mais… ça ira ! »  

Collègue n°2 (courageux) – « Moi je veux bien goûter, ça m’intrigue… Ah, mais c’est super bon ! »  

Collègue n°1 (interloqué) – « Mais c’est pas juste chelou du chocolat avec des légumes ? »  

Collègue n°2 – Non, ça va vraiment bien ensemble, en fait. Y’a du vin rouge, non, Hélène ? »  

Oui, il y a aussi du vin rouge – et du café, tenez-vous bien. Certes, la longue liste des ingrédients est un peu déroutante : au début de l’automne, j’ai eu du mal à trouver des panais. A présent, les tomates et les poivrons se font plus rares, mais puisqu’ils sont toujours là, profitez-en pour tenter l’aventure du chocolat en salé.

Quelques conseils en vrac : comme la préparation de ce chili au chocolat est un poil longue, je vous conseille de cuire les haricots secs la veille. Ne faites pas comme moi la première fois et attendez bien les 5 ou 10 dernières minutes de cuisson pour ajouter le chocolat dans votre marmite, c’est nettement meilleur. A propos du chocolat, j’utilise un chocolat noir 80% de cacao et vérifie bien qu’il ne contienne pas de beurre ni aucune autre forme de produits laitiers. Préférez un chocolat spécial cuisson, mais ça n’est pas primordial. Le plus important est qu’il ne s’agisse pas d’un chocolat « amélioré » (aux noisettes, au nougat…).

Ce plat se garde au frais plusieurs jours.

Alors, comme Collègue n°2, vous avez envie d’essayer ?

 

Chili con chocolate

Pour 6 personnes

  • 150 g de pois chiches secs
  • 150 g de haricots secs (rouges, noirs, azukis, flageolets…) ou de pois chiches
  • 2 oignons jaunes
  • 3 gousses d’ail
  • 1 poivron rouge
  • 2 poivrons jaunes
  • 2 branches de céleri, avec les feuilles
  • 2 panais
  • 2 carottes
  • 500 g de tomates
  • 150 g de noix
  • 70 g de chocolat noir 80% de cacao
  • 1 ou 2 petits piments oiseaux séchés
  • 2 cuillères à soupe d’huile de noix de coco
  • 2 cuillères à café de graines de cumin
  • 1 cuillère à café de paprika moulu
  • 1 cuillère à café d’origan moulu
  • 200 mL d’eau
  • 120 mL de vin rouge
  • 2 cuillères à café de sel de mer
  • 1 cuillère à café de café soluble (décaféiné si besoin)
  • 1 cuillère à soupe de cacao nature en poudre

24 heures à l’avance, faire tremper les légumineuses dans un grand volume d’eau. Le jour même, les égoutter, les rincer et les jeter dans une casserole d’eau portée à ébullition avec un petit morceau d’algue kombu, et cuire 1h à 1h40 à très petits bouillons. Il est préférable de cuire les pois chiches et les haricots séparément.

Emincer finement les oignons et l’ail. Couper les légumes en dés. Hacher les noix, le chocolat et le piment.

Dans un grand faitout, chauffer l’huile de noix de coco. Ajouter l’oignon et l’ail émincés ainsi que les épices et le piment. Faire revenir les oignons sur feu doux jusqu’à ce que les épices embaument et que les oignons deviennent translucides.

Ajouter alors les dés de légumes, sauf ceux de tomate, et mélanger, sur feu vif, pendant quelques minutes. Ajouter l’eau, les tomates, les pois chiches et les haricots, les noix, le vin rouge, le sel, et le café. Cuire sur feu vif pendant 25 à 30 minutes, en remuant régulièrement. Ajouter alors le chocolat et le cacao en poudre et cuire encore 5 minutes sur feu moyen jusqu’à ce que le chocolat soit totalement fondu.

Servir bien chaud, agrémenté de quartiers de citron et de coriandre émincée. Avec un bon vin rouge, c’est superbe.

..

62 Commentaires

  1. Bonjour Hélène !

    Est-ce qu’il est possible de faire cette recette avec les légumineuses achetées cuites ? Si oui, combien en faut-il (quel quantité) ? Merci ;)

    Bonne journée, Carole

  2. Super recette j’ai hâte d’essayer! Merci de partager:)

  3. Yeah! Je prend enfin un moment pour le faire! Juste de faire cuire les oignons avec les épices et hop! ça sent déjà bon :)
    Merci d’avoir dénichée cette (probablement ^^) délicieuse recette pour nous!

    1. Ouah !!! Tu me raconteras, alors :-) ça me fait plaisir !!!

  4. Oh, je serais intéressée par goûter les saveurs de ce Chili. C’est vrai que parfois une petite touche de cacao change tout ! L’idée des légumes badigeonnés d’épices et cacao d’Antigone me plait bien aussi § Bon ben va falloir tester tout ça maintenant !

    1. Mais oui, il faut goûter ce plat, il change la vie ;-)

  5. Pétronille de l'ouest dit : Réponse

    Moi qui adore tester des nouveautés originales, me voilà comblée! Je part faire ma liste de courses.
    Pareil, je retrouve des réactions de collègues. Le jour où j’ai annoncé que j’avais découvert, et aimé, une salade avec des feuilles de nombril de vénus, réaction: « hein, c’est- ce que je donne à mange à mes tortues, » Trop drôle.

    1. Je n’ai jamais eu de commentaire du style « tu te nourris comme un hamster / poisson rouge / canari / lapin », je touche du bois, mais ils sont bêtes tes collègues !

      1. Pétronille de l'ouest dit : Réponse

        Non, c’était plutôt rigolo, et pour info, elle a fait goûter à ses filles (qui n’ont pas trop aimé!)

        1. Ah… les enfants sont difficiles !

  6. Très original et surement délicieux ! :)

    1. Ce n’est pas délicieux, c’est meilleur !!!

  7. Non seulement ta recette fait frétiller mes papilles mais en plus ton texte me fait trop rire ! On dirait mes repas entre collègues… ;p Le chocolat dans le chili moi je dis oui et miiiiiiiiiiiam ! Bravo pour cette audace gourmande ! Bises xx

    1. Merci Lili ! J’étais sûre que ça te plairait !

  8. Ah bah j’ai loupé deux posts!! Je viens de mettre à jour mon flux dans feedly du coup… Heureusement que je passe parfois sur ton blog juste comme ça :)

    1. Oh je crois que tu n’est pas la seule : pas moyen de rediriger feedly vers mon nouveau blog :-( C’est gentil de passer ;-)

  9. Et voilà ! Je m’y suis mise : ce sera le repas de ce midi !
    Juste : j’ai beau lire et relire et je ne trouve pas à quel moment il faut ajouter les noix ! Je vais voir la version in English.
    Bises et bon w-e (prolongé ?) !

    1. Génial, tu me diras ! J’ai corrigé, les noix s’ajoutent avec les haricots.
      Oui, WE prolongé pour moi, mais en fait je ne travaille plus le vendredi depuis 6 mois donc tous mes WE sont prolongés. La vie est belle ^^
      Bisous !

      1. Aloooooors… Recette suivie à la lettre (j’ai même ouvert une bouteille de vin exprès !). J’ai juste divisé les proportions par deux, la quantité donnée pour 6 est vraiment énorme.
        On a beaucoup aimé, même si les premières bouchées étaient très surprenantes. Après, je crois que je préfère quand même le chocolat en version sucrée. Moi, accro ?!? Si peu :-p

        1. Oui, c’est vrai que c’est énorme ;-) j’aurais dû dire 8 personnes au moins ! Alors bien sûr le chocolat en sucré est indétrônable, mais j’avoue que je suis fan de cette façon-là aussi… Merci pour ce compte-rendu :-)

          1. 8 gros mangeurs alors ! Sur la moitié des proportions indiquées, on a mangé deux fois à trois adultes + un enfant. Il faut dire que la première fois, j’avais servi un peu de riz en accompagnement.
            La deuxième fois, réchauffé, c’est d’ailleurs encore meilleur !
            Bon début de semaine à toi !

            1. Ah oui, je suis un ogre. Sans rire… Je le sers comme plat principal, sans rien à côté (pas de viande ni de féculent supplémentaire) donc je vise toujours de belles proportions mais tu as raison, ça fait beaucoup.
              Ah, on est d’accord, réchauffé c’est carrément le rêve. C’est pour ça que j’adore en garder pour ma lunch-box (qui est en fait un bocal, pas une boîte !)

  10. Je garde un horrible souvenir d’un poulet au chocolat qui m’a dégoutée de toute intrusion du chocolat dans un plat salé (en même temps, c’était à la cantine, pendant « la semaine du goût  » qu’ils appellent ça, ou comment te dégouter de tout un tas de plats exotiques qui bien cuisinés sont délicieux mais qui là…. bref.). Mais là, tu me redonne envie…J’en gouterais bien un bout, mais je suis pas sûre de me lancer dedans…

    1. Mais vraiment, je comprends ! C’est difficile de se forcer dans ces cas-là. C’est dommage parce que c’est réellement succulent et pas du tout « bizarre »… J’espère que tu oseras, Milounette !

  11. C’est un peu comme le mole chili finalement, avec des pois chiches et du vin en plus. J’en avais fait une fois mais monsieur n’a pas du tout aimé le cacao dans son plat salé ! J’aimerais bien en refaire pourtant, j’avais bien aimé moi ! Ca me fait trop envie, surtout qu’il est l’heure de manger et que ce midi ce sera nettement moins yummy dans mon assiette ! Il faut que j’essaye de m’en faire un pour moi toute seule sinon :-)

    1. Il est classique, ton homme ! Le mien adore :-) Mais si tu ne peux pas le faire pour lui, tente avec des amies, les filles sont en général plus réceptives. J’imagine déjà le dîner de girls sur le thème du chocolat…

  12. Chocolat, vin rouge, saveurs salees… je suis deja convaincue ! Par contre faut il vraiment du panais ? Je n’en ai pas en ce moment dans mon panier hebdo… Quant aux sushis, ca me rappelle mes pauses lunch d’il y a quelques annees, lorsque je tentais de garder la ligne avec des sushis a chaque repas (pas un legume vert bien sur)…

    1. Je trouve que le panais a vraiment sa place, oui… Mais si tu n’en as pas, utilise ce que tu veux !!! Moi aussi j’ai pas mal de collègues qui comptent sur le riz blanc et le saumon d’élevage pour être belles ;-) on a toutes été comme ça ! Le thon est tellement toxique aussi, pas que le saumon… sans parler de la surpêche que la frénésie des sushis entraîne. Bref, il faudrait me payer très très cher aujourd’hui pour que j’en avale.

  13. Humm ! moi le chocolat dans les plats salé, je vote pour ! Depuis que j’ai goûté un mole poblano, je suis fan :) Donc ce chili me tente bien ! les photos sont très alléchantes ! A bientôt :)

    1. Merci, Ophélie, à bientôt !!!

  14. Si tu pouvais m’en dire plus à propos du saumon aux antibiotiques…

    Je suis grande fan de sushis etc, et d’un coup j’avoue flipper un peu.

    En tout cas ton idée de recette est vraiment sympa, j’aimerais goûter. J’essaierais peut-être.

    1. L’immense majorité du saumon consommé (à plus forte raison celui des restaurants japonais, car moins cher) est d’élevage et donc imbibé d’antibiotiques (entre autres) car les poissons sont élevés dans des conditions d’hygiène déplorable favorisant le développement de maladies.
      En vrac : http://www.rtbf.be/info/societe/detail_la-norvege-reconnait-que-son-saumon-d-elevage-peut-etre-dangereux?id=8024275, http://www.slowfood.com/slowfish/pagine/fra/pagina.lasso?-id_pg=88

    2. Merci.

      Là où je commande il y a écrit « saumon label rouge ». C’est donc sensé être une valeur sûre?
      (Je t’ai pris pour une poissonnière au fond …)

      1. Ah ah, en plus je ne m’y connais pas bien en saumon, comme je n’en mange pas… C’est un gage de qualité, certes, il me semble que ça met pas mal l’accent sur le goût plutôt que sur la qualité écologique / sanitaire du produit. Ceci dit avec le saumon on est cuit : d’élevage, il est dégueu, mais sauvage, c’est un des poissons les plus pollués par les métaux lourds qui traînent dans l’océan (avec le thon)… Alors tu choisis ton poison ;-)

  15. Moi jsuis comme collègue numéro 2 : je veux goûter ! Non mais sérieux, c’est carrément incroyable comme recette ! J’en avais jamais entendu parler mais ça attise ma curiosité ^^

    1. C’est vrai, tu es tentée ? Ca ne m’étonne pas ! Crois-moi, c’est un plat qui tient ses promesses !

  16. J’adore le salé sucré. Je fais une recette de lotte au chocolat. C’est extra. Je ne dis jamais à mes invités ce qu’il y a dans la sauce. Ils doivent deviner ;) Je ferai sans aucun doute ta recette mais je pense que sans café car je n’aime pas ça :(

    1. On sent très peu le café, voire à peine, en général je trouve qu’il permet de bien mettre en valeur le goût du chocolat. Mais avec ou sans, ça sera parfait bien sûr :-) Tes invités doivent être sidérés, je n’ai JAMAIS entendu parler de poisson au chocolat (à part les poissons d’avril ;-) ).

  17. En lisant ton billet, je me dis qu’il faut vraiment que je me mette au chili sin carne et que j’aimerais bien être ta collègue n°2 ;-)
    La liste des ingrédients me fait juste un peu peur, moi qui suis du genre minimaliste. Et puis, avec les AMAP dont je fais partie, je ne sais plus trop faire les courses en fonction des recettes que je veux préparer.
    En tout cas, l’idée du chocolat me plaît beaucoup. Associé au vin rouge et au café, cela m’intrigue ! Même si, je l’avoue, quand je pense chocolat, je pense presque toujours « douceur réconfortante » (plutôt que « plat salé… réconfortant »).

    1. Ah, tu verras, le plat salé réconfortant en fait, c’est la vie !!! Ça se suffit à soi-même. Je t’assure, au bureau quand les journées sont longues et pénibles, c’est génial d’avoir sa petite dose de chocolat 0% culpabilité ;-)

  18. Ton histoire me rappelle la fois ou j’avais ramené au bureau pour mon repas de midi du filet mignon au cacao… Je garde ta recette de chili sous le coude, ça me tente bien :)

    1. Ah oui, ça devait en effet être très dérangeant pour tes collègues (j’imagine à peine la tête des miens !!!)

  19. C’est coloré, osé, intriguant, bref, fait pour moi qui suis une grande curieuse ! J’essaye tout bientôt et en attendant je te fais un gros coup de pub sur Facebook ! Merci aussi à David et Luise pour l’idée :-) Belle journée, Hélène !

    1. Merci Géraldine ! Je ne me fais pas de souci, tu vas adorer !!!

  20. Géniale cette recette ! Le chocolat dans le salé ne me choque plus de longue date… j’en ai déjà mangé dans les plats qui utilisent la sauce « mole » mexicaine, et j’ai un ami qui en met un carré dans son boeuf bourguignon ! Et puis à 80 % de cacao… on peut considérer que le chocolat n’est même plus sucré, c’est une chose à part ! Et j’adore… :)
    Je ne sais pas si je réussirai à trouver des ingrédients satisfaisants pour le faire, mais j’aurais les yeux ouverts pour tenter l’aventure !

    1. Oui, une amie ayant habité au Mexique a fait le rapprochement avec le (la ?) mole. Tout à fait juste, c’est presque une épice, quand c’est très noir !

  21. Mais tu sais quoi ? Une de mes façons préférées d’apprêter des légumes, c’est de les barbouiller d’un petit mix d’épices, de piment et de cacao et de mettre le tout au four… et quand c’est la fête, c’est open pépites de chocolat ! Bienvenue au club des chocoholics, Hélène !
    Sans rire, j’avais déjà mis de côté cette recette lorsqu’elle était sortie, en me disant qu’un jour… et un jour, c’est déjà toi ! Maintenant, il ne me reste plus qu’à m’y mettre, à mon tour !

    1. Hum, je fais ça aussi, le cacao en poudre, mais le chocolat pur et dur, avant cette recette, je n’y avais pas pensé ! Allez, maintenant on se lâche, on se fait une ratatouille à la crème de marrons et un tajine à la confiture (tiens, pourquoi pas…)

      1. Au cacao simple, j’avais testé une recette similaire à celle-ci : http://www.edibleperspective.com/home/2011/2/17/cocoa-chili-with-a-side-of-coconut.html
        Mais, ce qui m’intrigue, moi, c’est le mélange vin-café-chocolat ! Sacrément détonnant !..
        Tajine à la confiture ? Ça me rappelle Gaston Lagaffe et sa morue aux fraises ! ;-)

        1. Hum, merci pour le lien, ça semble fameux ! J’aime bien la coco en salé (peut-être même plus qu’en sucré), ça me rappelle une sauce coco dans un resto VG à Paris…

  22. Yahou ! Je suis prem’s du coup !!! Un chili au chocolat ? Mes tes collègues sont dingues de ne pas gouter alors que tu leur tends ta cuillère ! J’en veux moi ! Quelle belle idée ;-) Pois chiches-haricots-noix et chocolat : c’est bien noté ! Le prochain sera ainsi ou ne sera pas ;-)
    Je dois penser à actualiser mon fil de suivi de mes blogs chouchous tiens, car sinon je louperais l’opportunité de commenter en exclu tes super posts ;-)
    Ravie de te relire et encore pardon pour mes vilains mots d’hier :-(
    Des bisous gourmands Hélène **

    1. Hum, je ne sais pas s’ils sont fous, mais dans leur esprit, j’imagine, un chili c’est avant tout de la viande, alors je comprends leur dégoût : viande-chocolat, c’est assez dégoûtant.
      Pas de souci pour hier, Laurence, tu avais bien raison : rien n’a changé, sauf mon URL !!! Bises chocolatées !

  23. Miracle, le formulaire de commentaire est apparu !
    Hélène, tu sais bien que je serais ton collègue n°2 avec grand plaisir. Mais oui du chocolat noir dans le chili ! Je n’aurais franchement pas osé mais ça ne m’étonne pas de toi :) Que ce doit être doux, parfumé et relevé à la fois. Ils ne connaissent pas la chance de t’avoir tes collègues !

    1. Hihi, pas un miracle… Mais c’est fou comme WordPress est difficile à apprivoiser. J’aime les défis, heureusement !
      Je savais que cette recette te plairait, Rose… et j’aimerais bien que tu sois ma collègue aussi (mais on travaillerait ailleurs, alors ;-) ).

      1. Viens en Suède !!!!!

Laisser un commentaire