Spaghettis de courgette crue et Parmesan végétal

spaghetti cru courgette sauce tomate parmesan végétal sésame noix

Le mois de mai n’est pas un rêve, et je dois le chanter.

Alain Bosquet

Bien. Que vous chanterai-je, alors, de ma plus belle voix de fausset ? Je pourrais vous chanter les matins frisquets, la bise mordante, le soleil blafard et la pluie forcenée. Je pourrais vous chanter la campagne détrempée et la ville ruisselante, les éclaircies sinistres trouant l’opacité du ciel et le rayon vacillant d’un soleil maladif. Je pourrais vous chanter en mode mineur l’amère dilution du printemps dans l’averse. Oui, le printemps se noie de chagrin, chantons à sa mémoire un éloge funèbre.

Parce que je chante désespérément faux et parce que je ne voudrais pas être responsable de l’aggravation de l’anomalie climatique qui affecte notre pays, je partagerai avec vous, non pas mon dernier tube, mais mon dernier déjeuner.

spaghetti cru courgette sauce tomate parmesan végétal sésame noix
spaghetti cru courgette sauce tomate parmesan végétal sésame noix

Ces spaghettis de courgette croquants et leur sauce tomate ne sont qu’un alibi. La vérité, c’est que ce Parmesan végétal simplissimo, vous allez le préparer illico puis n’en faire qu’à votre tête : sur une salade, sur une soupe, sur un gratin ou sur une purée de légumes, ayez la main lourde et parsemez généreusement.

Ce Parmesan faussaire mais pas contrefait agrémentera sympathiquement un plat de légumineuses, car les protéines du sésame sont, comme celles des céréales, déficientes en un acide aminé essentiel : la lysine. Choisissez un sésame complet, si possible noir, pour augmenter sa teneur en calcium, car ce précieux minéral est particulièrement abondant dans l’enveloppe de la graine de sésame.

spaghetti cru courgette sauce tomate parmesan végétal sésame noix
spaghetti cru courgette sauce tomate parmesan végétal sésame noix

   

Spaghettis de courgette crue et Parmesan végétal

   

Les pâtes

  • 1 grosse courgette (ou 2 petites)
  • 1 poignée de feuilles de basilic frais

Découpez la courgette en spaghettis. Pour ma part, j’utilise une mandoline japonaise, en râpant les courgettes dans le sens de la longueur.

Le Parmesan végétal

  • 50 g de sésame complet + 20 g
  • 50 g de cerneaux de noix de Grenoble
  • 30 g de levure maltée + 10 g
  • 10 g de miso noir
  • 1/2 à 1 cuillère à café rase de curcuma moulu
  • 1/2 cuillère à café de sel de mer
  • 1/2 cuillère à café d’ail ou d’oignon en poudre (facultatif)

Torréfier le sésame complet dans une poêle, à sec, sur feu moyen à vif. Attention, il ne s’agit pas de le laisser pétiller comme du pop-corn…

Dans un blender muni d’une lame plate, réduire en poudre 50 g de sésame torréfié, les noix, 30 g de levure maltée, le miso et le curcuma. Mélanger la poudre obtenue à l’aide d’une fourchette afin de désagréger les éventuels amas s’étant formés. Ajouter les 20 g de sésame et les 10 g de levure maltée restants ainsi que le sel et mélanger à l’aide d’une fourchette.

Conserver au frais dans un bocal pendant une dizaine de jours.

51 Replies to “Spaghettis de courgette crue et Parmesan végétal”

  1. Bonjour Hélène,

    Merci pour ces recettes pleines de coeur et de saveurs saines, enfin !!
    Je vais me jeter dessus.
    Quand à la sauce tomate, je n’ai pas trouvé la liste des ingrédients, est-ce moi qui n’ouvre pas mes yeux ??

    Merci tout plein.
    Valérie

    1. Non tu n’as pas perdu la tête… j’ai retiré la recette car je n’en étais pas très satisfaite. Une version plus agréable serait de mixer des tomates fraîches (en saison !) avec des tomates séchées, quelques olives noires, un trait de vinaigre de cidre, sel, poivre et éventuellement un peu de miel et une pincée de piment.

  2. Je viens ENFIN de faire ton parmesan… et je t’annonce qu’il est desormais partage avec la comunaute vegane de Sydney ! Non mais c’est dingue comme c’est bon ! :)

    1. WHAT ? Seulement maintenant ? Nan mais j’y crois pas, la meuf… :-p

      1. Tu devrais voir ma to do list en cuisine, elle bat toutes les autres… pourtant déjà bien chargées ! :)

  3. essai transformé ! je l’ai présenté aujourd’hui avec une salade de crudités râpées, succès pour tous.
    merci pour la recette et quelques autres que j’ai repéré sur ce blog très frais à la plume habile. Bravo

    1. Superbe ! A bientôt, Edith !

  4. Très tentée par cette recette, je viens de la tester avec du sésame noir. La couleur, une sorte de gris vert très foncé, n’est pas très appétissante ! mais le goût est vraiment sympa et plein d’utilisations à venir. y’a plus qu’à trouver une idée sympa pour « vendre » ma mixture aux enfants…

    1. Ah oui, c’est vrai, avec du sésame noir la couleur est étrange… Moi, je l’aime bien ! J’espère que vos enfants n’y verront que du feu :-)

  5. eh bien pour moi qui n’ai jamais aimé le parmesan cette alternative est un régal…et elle fait des merveilles sur des crudités!

    1. Oui, c’est vrai, ça fait merveille partout ! Je l’aime sur les soupes, sur les légumes, dans les salades, sur un plat de lentilles… Et le top du top, sur une tartine d’avocat !

  6. Moi je dis j’aime !

  7. bonjour Hélène,
    moi je vois dans ton parmesan une super alternative pour mon mari qui n’aime pas le fromage !!! merci pour lui

    1. Formidable, tu m’en vois ravie !

  8. J’ai testé le parmesan sans fromage hier et c’est un vrai régal et hyper simple! J’en ai pour plusieurs jours, même mes enfants ont adoré et pourtant ils sont difficile. Merci Hélène !
    Juliette

    1. Mais c’est chouette, Juliette ! Finalement, c’est facile de faire aimer la cuisine vegan à des enfants ;-)

  9. Bonjour, J’attends avec impatience les légumes de mon jardin (je suis dans le Nord) pour confectionner de bons spaghettis de légumes, de courgettes en particulier. Personnellement, j’utilise un appareil spécial, une tour à légumes, très pratique. Amicalement, Katy

    1. J’espère que ces légumes arriveront rapidement… Bonne journée, Katy !

  10. Moi aussi je suis une adepte des légumes émincés finement grâce à cette formidable mandoline japonaise que je possède depuis années. J’en ai même offert une à noël dernier à ma fille ainée qui vient de quitter la maison pour ses études supérieures, car celle-ci lorgnait dangereuse sur la mienne. Elle en est ravie et l’utilise quotidiennement pour prépares ses bentos.
    Belle idée de recette encore Hélène que j’ai pu déguster au cours de week-end avec ce succulent parmesan végétal dont je ne vais plus pouvoir m’en passer. Bises Agnès

    1. Bonjour Agnès ! Je ne pourrais pas me passer de ma mandoline non plus, d’ailleurs, je vais finir par en offrir une à mes parents pour l’avoir sous la main lorsque je leur rend visite… Je suis contente que le parmesan vous ait plu !

  11. Bonjour!

    c’est hallucinant! je viens de tester votre/ta recette de ‘parmesan meilleur que le parmesan’ & franchement c’est époustouflant! (& encore, je n’ai pas mis de noix, ce qui devrait donner un résultat bien différent) Merci pr cette petite recette, bouclée en 2 minutes qui change d’un simple mais non moins délicieux gomasio
    c’est super chouette de mélanger 2-3 ingrédients simples & d’obtenir un tel résultat

    1. C’est ta ;-) et je suis ravie que cela ait été un petit succès !!!

  12. J’ai découvert ton blog il a quelque temps maintenant, et je guette avec impatience chaque nouveau post !
    Tes photos sont superbes, tes textes touchent ma fibre littéraire, sans parler de tes recettes toujours très appétissantes et originales. Celle-ci va d’ailleurs sans doute finir dans un de mes bentos de la semaine, d’autant plus que je viens d’acheter mon premier pot de tahin, que je compte inaugurer avec ce parmesan végétal !

    Je voulais également en profiter pour te demander un conseil. Je songe depuis qq temps à acquérir une mandoline japonaise, mais je me demande s’il est possible de râper les légumes assez finement avec ce type d’appareil (je suis une grande fan des carottes, courgettes et autres légumes râpés). Pourrais-tu éclairer ma lanterne sur cette question ?
    Encore merci pour ce très joli blog !

    1. Je ne pourrai te répondre qu’avec l’exemple de ma propre mandoline, une ne rincer trouvée sur amazon. On peut la régler aussi fin que l’on veut, c’est-à-dire que l’on peut faire des lamelles aussi fines que l’on veut : c’est magique ! On peut également râper avec 3 calibres différents, bref c’est un outil formidable !

      Merci pour toutes ces gentilles paroles, Marie, elles me vont droit au cœur !

  13. Cela fait longtemps, tiens, que je ne me suis pas fait du parmesan, alors que j’adore ça et qu’avant, j’avais toujours un pot chez moi… que m’est-il arrivé ? Vite, vite, je m’y remets, merci Hélène pour ta version ! Pour l’instant, je carbure avec une sorte de gomasio-sel aux herbes et fanes séchés… totalement addictif :-)

    Des spaghettis de courgettes, j’avoue, j’en fais tous les jours en ce moment, mais je n’ai jamais été une grande fan de la sauce tomate qui les accompagne, même si la tienne a l’air succulente ! Un peu trop visqueux ou rapidement ‘mouillé’ à mon goût… pour moi, c’est juste une pointe de vinaigre balsamique, de tamari et de levure maltée… et je suis au paradis ! (même qu’il paraît qu’il y a du soleil là-bas ^^)

    Sinon, le miso noir est beaucoup plus fort que le miso brun, et il est aussi plus salé, attention quand on veut remplacer l’un par l’autre !
    Pour la levure maltée, normalement, elle doit être sans gluten car elle provient de mélasse de betterave, mais effectivement, elle peut être contaminée au gluten notamment durant le conditionnement… Ce qui pose problème à un coeliaque, moins pour une intolérance.

    1. Je ne pourrais pas vivre sans courgettes ;-) ni sans levure maltée d’ailleurs ! Je suis d’accord pour les sauces tomate crues, elles ont la fâcheuse habitude de « suinter » de l’eau : pour éviter ça, je ne mixe pas les graines et j’ajoute un peu de lin, il absorbe l’excédent d’eau.

  14. Tu me fais saliver, Hélène… Même si la saison des tomates est encore bien loin ! Ton magnifique basilic me fait tout droit voyager en Italie. Dans un pays chaud. Ensoleillé. Pas ici, quoi ! :-(

    1. Brrr… il parait que ce vendredi a été le record de froid à Paris un 24 mai depuis que les relevés de température existent… L’an dernier à la même date, vingt degrés de plus… :-(

  15. Au jardin, les plants de tomates sont encore emmitouflés dans leur voile de forçage et les courgettes, je les ai semées ce matin. Alors je note bien précieusement ta recette… en attendant des jours meilleurs ! Elle me fait drôlement envie en tout cas.
    En revanche,je vais peut-être tester déjà le parmesan végétal. Il y avait quatre salades dans notre panier AMAP mercredi… Mais dis-moi, le miso noir, c’est quoi exactement ? Est-ce que c’est la même chose que le miso brun (dans ma tête, le noir serait plus fort que le brun) ?

    1. Ah mais je ne me pose pas de questions… Mon maraîcher de la région parisienne a probablement des serres, mais il cultive quand même en plein sol. En tout cas, ce sont ses premières courgettes et j’ai sauté sur l’occasion.

      Ceci dit, moi aussi je compte planter des courgettes cette année chez les parents de mon amoureux, et pour l’instant, faute de beau temps, nous n’avons même pas pu commencer à travailler la terre. Alors les courgettes du jardin, c’est pour dans un moment !

      Le miso noir ou le brun, c’est sûrement la même chose… ou pas ! Je ne m’y connais pas bien : je sais qu’il y en a du blanc, du rouge (que tu appelles brun ?) et du noir et que plus le miso est foncé, plus il est fort. Le mien est à base d’orge, il en existe à base de soja ou de céréales.

  16. Voilà une jolie recette qui met de la couleur dans notre ciel aux camaïeux de gris.
    J’ai découvert le parmesan végétal il y seulement 2 semaines et j’en raffole. Ma recette est légèrement différente mais de principe identique: je mets à torréfier de la poudre d’amandes à laquelle j’ajoute hors du feu de la levure maltée et une pincée de sel de l’Hymalaya aux épices. Parsemé sur légumes et céréales, c’est un vrai régal!

    1. Ma découverte est assez récente aussi, et je ne peux plus m’en passer. Sur une salade, mmh !!! J’ai également apprécié une version à l’amande, mais je préfère les noix.

  17. Meme probleme que Rose citron, les tomates dignes de ce nom et encore plus les courgettes sont introuvables par ici en cette fin de mois de mai, meme celles en provenance de californie et du mexique sont pathetiques. Quelle frustation, surtout quand on voit les belles couleurs de cette recette !
    Je testerai bien ce faux parmesan avec des noix du bresil et de macadamia (oh, l’empreinte de CO2 !!!),je trouve un gout un peu acre aux noix de Grenoble. Avez vous teste d’autres oleagineux dans la confection de ce parmesan?
    Bises d’outre-atlantique.

    1. Je vous recommande les noix de Grenoble, mais j’ai également testé amande et noix de Cajou. Pas mal, mais moins bon. Peut-être pignons de pin ou tout simplement des graines de tournesol – mais le goût sera plus fade.
      Bises, Nanette !

    2. Merci pour les suggestions !

      Autre question, que je voulais poser depuis quelque temps (j’ai le neurone qui flanche…): par quoi pourrais-je remplacer la levure maltee? J’ai decouvert apres bien des souffrances que je ne tolere plus le gluten, et la levure maltee presente un certain risque. Je crois que certain fournisseurs en France la garantissent sans gluten, mais je n’ai rien vu d’equivalent ici. J’accueillerai volontiers les idees les plus folles !!!

    3. Bon, ça va être difficile… Pour cette recette précisément, je dirais d’ajouter plus de miso pour commencer mais ça va un peu « détremper » le parmesan. Dans ce cas, compenser par un peu plus de sésame ? Et pourquoi pas du curry en poudre également, pour le goût ? Je vous conseille un bête « trial & error » pour trouver la combinaison idéale !

      Mais sinon, pour la remplacer de manière générale… Ca me semble plus difficile ou à voir au cas par cas. En général, le miso (s’il est de soja ou de riz) apporte un goût de ferment qui peut remplacer la levure maltée.

    4. On dirait que l’ete va etre aussi charge en experiences en cuisine qu’au labo :-))). Merci en tout cas pour toutes ces propositions ! Bon weekend Helene !

    5. Bon week-end, Nanette !

  18. la photo de ta belle recette vue ce matin sur facebook m’a redonné le sourire! Que de belles couleurs! et surtout des légumes qui me rappellent l’été! Voilà un bel encouragement que tu fais au soleil!!!
    Ton parmesan me plait beaucoup (c’est un doux euphémisme…), je le testerais c’est sur! En fait, c’est certain que je testerais l’ensemble de la recette, dès que je trouverais des tomates goutues (parce que chez moi, c’est toujours pas ça…)
    Bonne journée Hélène

    1. Merci, Rose citron ! Bonne journée aussi !

  19. Ma dernière expérience de « pâtes » crues m’a donné envie de vomir mais tu me donnes envie de retenter le coup. C’est beau tout ça, merde ! :)

    1. Ah oui, ça c’est radical ! Ben alors, essaie juste le parmesan, le reste, c’est accessoire.

  20. J’aimerai quand même bien t’entendre chanter… mais pas la bouche pleine hein (je t’aiderai à finir les spaghettis crus du coup, ne t’inquiète pas). ;-)

    1. Malheureuse, non, ne dis pas ça !

      (Et c’est ainsi que le ciel nous tomba définitivement sur la tête…)

  21. Je me suis crue au début d’un livre policier à lire tes premieres lignes. Tu es vraiment douée Hélène, tu arrives à romancer un quotidien que tout le monde aimerait voir disparaitre, tu le rends mystérieux. Je veux un exemplaire dédicacé de ton prochain best-seller d’accord ? Tu me promets dis ? Ou même un brouillon, écrit sur un bout de coin de serviette en papier déchiré. Tu vas devenir ma drogue !

    En attendant, toujours pas de mixeur de ce nom, ni de mandoline, ni de miso (ça se vend en pâte ?). Bref, que la vie est dure …

    De chaudes bises ensoleillées de Malmö,

    1. Un policier ? Comme si un détective menait l’enquête pour savoir qui a kidnappé le printemps ? ;-) Promis, si jamais j’écris un livre, tu seras ma relectrice ! Enfin, c’est relativement improbable ^^

      Yes, le miso se trouve en pâte ! Bisous !

Laisser un commentaire