Mousse au cacao et à la patate douce

mousse chocolat patate douce

Lorsque la boutique « Un monde végan » a ouvert ses portes à Paris, je m’y suis précipitée pour inspecter ses rayons. Si je n’ai pas été conquise par la sélection proposée – des produits, certes végans, mais un tantinet trop transformés à mon goût – j’ai eu la bonne surprise d’y trouver de la gomme xanthane. Une rareté que je me suis empressée de glisser dans mon panier. Plusieurs mois plus tard, ô surprise… je n’y avais pas encore touché. Compulsion, vous dites ?

La gomme xanthane est un sucre issu de la fermentation menée par une bactérie répondant au doux nom de Xanthomonas. Produite industriellement sous la forme d’une poudre blanche, elle possède un très fort pouvoir épaississant ainsi que la faculté de stabiliser des émulsions. Ajoutée à une préparation liquide ou crémeuse ensuite mixée à grande vitesse, elle permet d’obtenir facilement une texture mousseuse.

Dans cette recette, elle peut être remplacée par de la gomme de guar. Cette dernière ne permet pas d’émulsionner la préparation de façon aussi spectaculaire que la gomme xanthane, mais lui apporte néanmoins du liant. La texture obtenue est moins mousseuse, mais tout aussi crémeuse.

Je n’ai pas l’habitude de clore mes repas par un dessert, mais celui-ci fait partie des exceptions… J’avoue même, à ma grande et coupable honte, qu’il m’est arrivé, certains soirs, de ne rien avaler d’autre et de me contenter d’un ramequin de mousse au cacao, assise dans un fauteuil, un bon bouquin entre les mains et du piano dans les oreilles. Après tout, la patate douce, c’est un légume, non ?

mousse chocolat patate douce

   

Mousse au chocolat à la patate douce

Pour 2 personnes

  • 1 patate douce épluchée (300 g)
  • 25 mL de lait végétal (facultatif)
  • 2 cuillères à soupe bombées de cacao en poudre cru
  • 1 cuillères à soupe bombée de purée de noix de Cajou ou de noisette (environ 55 g)
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 3 à 6 dattes (environ 50 g)
  • 1 cuillère à soupe de graines de lin
  • 1 pincée de sel de mer
  • 1 pincée de café soluble (déca – facultatif)
  • 1 cuillère à café très rase de gomme xanthane

Peler la patate douce. La détailler en tout petits dés. Dans le bol d’un blender, mixer la patate douce et un peu de lait végétal si nécessaire : la patate douce est naturellement très aqueuse. Ajouter le cacao en poudre, la purée de Cajou ou de noisette, la vanille, les dattes dénoyautées et détaillées en petits morceaux, les graines de lin, le sel et le café.

Mixer longuement jusqu’à ce que la préparation soit lisse. En dernier, ajouter la gomme de xanthane, mixer jusqu’à ce que la texture soit mousseuse. Répartir dans de petits ramequins et placer au frais une heure.

63 Commentaires

  1. Rose dit :

    Olala Hélène, j’aimerais tellement être une petite souris pour pouvoir me glisser entre ton livre et ce dessert. La texture doit être terrible. Gomme xanthane ou gomme de guar, pas sure que je puisse trouver ça ici.
    J’en veux, jen veux !!

    1. Hélène dit :

      Mais viens donc, il y a de la place pour toi dans le fauteuil d’à côté :-)

  2. Deborah dit :

    Hou, miam ! J’en avais fait des similaires au potimarron à la place de la patate douce, ça marchait très bien aussi. Sans cacao et sans café. Et avec de la cannelle et du gingembre. Et sans gomme xanthane. OK, pas DU TOUT les mêmes. Je vais peut-être en faire une note, du coup, allez.

    1. Hélène dit :

      OK, rien à voir, en fait, mais je comprends la similarité ;-) (et là, on se dit qu’on est peut-être un peu doucement folles ;-)

  3. Ophélie m’avait déjà parlé de cette fameuse gomme de xanthane, mais je n’ai toujours pas franchi le pas de la commander sur Internet (ici, elle est introuvable). Alors, je me contente de la gomme de guar ! D’ailleurs, mon dessert d’hier était une petite crème au cacao crue : toute simple, avec du lait d’amande maison, du cacao cru, du sirop d’agave et de la gomme de guar. Hummm…
    Ta version à la patate douce m’intrigue. Un peu plus longue à préparer que ma petite crème, mais sûrement délicieuse !

    1. Hélène dit :

      L’occasion fait le larron : je n’en aurais jamais acheté si je ne l’avais pas eue sous le nez de façon inattendue ! C’est très sympathique à utiliser, je trouve, il faut juste trouver le bon dosage…

    2. @Nolwenn : si tu n’as pas peur de tester, je pourrai t’en donner si tu veux !

  4. Nanette dit :

    Qu’elles sont jolies, ces petites mousses ! La texture aeree et la couleur sont presque indecentes… Mais je bloque sur la gomme xanthane. C’est bien gentil d’avoir offert a Xanthomonas un moyen de redemption (que de cultures ravagees par cette espece !!!), mais le processus de purification du xanthane demande une precipitation a l’isopropanol, qui n’est quand meme pas le derive alcoolique le plus sain du monde (rien ne vaut l’ethanol, hips !), sans parler des adjuvants qu’il contient souvent, pour empecher les gens qui le manipulent d’en consommer en douce. Que sait-on des residus qui restent dans la poudre de xanthane?
    D’autre part, la gomme de xanthane est maintenant produite a partir de derives de mais, ble, soja et produits laitiers (fermentation du lactose),potentiellement allergenes. Une proportion non negligeable de reactions allergiques a la gomme ont ete documentees. C’est en particulier tres severe dans le cas des intolerances au gluten, dont il reste des residus dans la gomme.
    Enfin – bien que comme toujours, la question de la dose soit fondamentale-, la gomme de xanthane a ete associee a de nombreux problemes intestinaux et a l’alteration du metabolisme du sucre (gros probleme pour les diabetiques).
    Tout ceci ne me rend pas le produit tres sympathique… Et j’y perds malgre tout : pas de jolies petites mousses a ma table, et a force de faire des remarques desagreables, vous allez finir par me detester ! Bon weekend quand meme !

    1. Merci Nanette pour ces informations !
      Si la gomme de xanthane est si peu avenante (après, comme vous le dites, tout dépend de la dose !), savez-vous si la gomme de guar est plus fréquantable (à petites doses toujours) ?

    2. Le débat sur la xanthane agite, effectivement… mais il faut savoir que, comme pour la gomme de guar, les problèmes liés à leur consommation sont avant tout dus à leur présence dans un nombre inimaginable de produits finis. C’est bien là que réside le potentiel allergène : quelqu’un qui mangera chaque jour des crèmes, sirops, biscuits, gâteaux et mayonnaises industriels où la gomme de xanthane est présente en tant qu’additif… aura un risque accru de développer des intolérances/allergies alimentaires, c’est sûr. En revanche, lorsqu’elle est utilisée comme produit distinct, à toute petites doses, dans des préparations de desserts ou dans des pains et pâtisseries sans gluten maison, je ne pense pas que le risque soit le même…
      Bon, une petite choses tout de même, la gomme de xanthane qu’on peut acheter sous forme de poudre dans le commerce est, dans la grande majorité des cas, issue du maïs – qui reste un allergène, certes, mais la probabilité de tomber sur un sous-produit du lactose est réduite… et pour le gluten, elle est justement très souvent utilisée dans les régimes sans gluten…

    3. Hélène dit :

      Bon, Nanette, ça suffit, maintenant ! ;-)

      L’éthanol, c’est mon ami (hips aussi) alors bien sûr que j’aimerais que ce soit lui qui pollue ma gomme xanthane ;-). C’est contradictoire, je le reconnais, que de prôner une alimentation sans additifs et d’ajouter de la gomme xanthane à son dessert. Mais comme le fait remarquer Ophélie plus haut, je l’utilise ici comme un ingrédient et ne compte pas en parsemer mes soupes et mes petits plats chauds. C’est amusant, de temps en temps, de jouer avec les textures !

    4. Hélène dit :

      Nolwenn, la gomme de guar est extraite par broyage des haricots et, comme pour le xanthane, précipitation alcoolique (pas à l’éthanol non plus !). Je ne suis pas sûre que ce soit donc une gomme plus vertueuse. Mon avis, qui n’engage que moi, c’est que l’on peut consommer de tout, mais avec modération…

    5. Nanette dit :

      petites reponses en vrac:-
      – ici aux USA, c’est justement la gomme de xanthane vendue pour une cuisine sans gluten qui a ete associee a des reactions d’intolerance au gluten, et donc mise en evidence de trace de gluten dans la gomme obtenue a partir de ble. Plutot genant…

      – oui, oui, mille fois oui, tout est dans la dose ingurgitee et eventuellement les aliments consommes en meme temps. Mais un peu de connaissances et reflection avant d’avaler n’ont jamais fait de mal a personne…

      – pour la gomme de guar, oui, elle provient d’enveloppe (endoderme) de haricots, et le processus d’obtention est aussi lourd en chimie. Ma connaissance du sujet se limite a un effet laxatif (encore une fois, question de dose…), peu d’allergies reportees, une modification de l’absorption du calcium (augmentee car deplacee du petit intestin vers le colon pour ceux que ca interesse…) mais un empechement de l’absorption de plusieurs autres micro-elements et ions si consommes en meme temps. Enfin, une possibilite d’inactivation de l’oestradiol dans la pillule, mais qui avale regulierement de la gomme de guar avec son contraceptif?

      – j’ai toujours eu une reticence a ajouter des composes issus de « chimie lourde » ou tout simplement « traditionnels de l’industrie agro-alimentaire » dans une alimentation que je voudrais saine et ethique. Ce qui ne veut pas dire que je condamne l’experimentation et la joie de cuisiner/deguster. J’aime simplement savoir.

      Maintenant, oui Helene, je vais au coin !

    6. Nanette dit :

      petite correction encore: endoSPERME de haricot…

    7. Hélène dit :

      Ah, c’est mieux comme ça ;-). Tout ce joli vocabulaire botanique me donne envie de rouvrir mes cours de prépa :-)

    8. Merci Nanette pour toutes ces « réponses en vrac » très instructives !

    9. Nanette dit :

      @ la Belle au Ble Dormant : avec plaisir, ravie d’etre utile !

      @ Helene : mais qu’attendez vous pour faire plaisir? Un bon the fumant, de la musique douce, et a vous les termes exotiques qui font les victoires faciles (et agacantes…) au Scrabble !

    10. Hélène dit :

      Hi hi hi, Nanette, vous avez raison ! La prochaine fois que je vais chez mes parents, je rapporte mes gros classeurs de botanique ! :-)

  5. Heyyy très sympa ! Je ne saute pas au plafond pour le chocolat, mais là, je suis bien sûr très curieuse, bravooo !

    1. Hélène dit :

      Ben justement, moi si, je saute au plafond pour le chocolat. Mais ma peau n’aime pas ça… alors le cacao, c’est un bon compromis !

  6. Ouf, je m’apprêtais à laisser un joyeux commentaire pour vanter tes petites crèmes au chocolat et déclarer ma flamme pour les préparations où se glisse – parcimonieusement – la gomme xanthane (pour leur côté aérien, justement !)… et bien, j’ai été arrêtée par un débat !..

    Bon, il n’empêche que je trouve tes petites crèmes très gourmandes et que, moi aussi, je comprends ton envie de les avaler pour tout dîner !

    PS: tes petits récipients sont trop mignons !

    1. Hélène dit :

      Parcimonieusement, surtout ;-)
      PS : merci ! Ils sont tout petits, petits, petits !

  7. Louison dit :

    Chapeau bas, l’artiste !
    Dis, c’est quoi le piano dans tes oreilles?

    1. Hélène dit :

      Douce Louison, ce sont mes baroques favoris… Je suis retombée sur Couperin, un peu oublié depuis deux ans, et c’est à nouveau l’amour fou !

  8. Anonymous dit :

    Miam, miam, je vais essayer cette recette! :-) Ici (au Québec) on trouve la gomme xanthane dans quelques épiceries de produits naturels/bio. Je me souviens qu’avant de l’acheter localement, j’avais trouvé ceci sur internet:
    http://www.meilleurduchef.com/cgi/mdc/l/fr/boutique/produits/aro-gomme_xanthane_100.html

    et bon appétit à tous!

    1. Hélène dit :

      Merci pour l’info ! J’espère que cela vous plaira :-)

  9. Nanie dit :

    Miam, ça a l’air bon ! Et en plus, je viens de m’en rendre compte à l’instant, ça rentre dans le thème de mon concours, tu as préparé un légume dans un dessert ;)
    Voici le lien, si des fois ça t’intéresse d’y participer : http://lespetitsplatsdenanie.blogspot.fr/2013/02/concours-pour-les-2-ans-du-blog.html

    Et bonne continuation !

    1. Hélène dit :

      Bonsoir Nanie, je vais aller voir ça de plus près !

  10. LeeYaa dit :

    Comme c’est original comme alliance ! Je goûterais bien une de ces délicieuses mousses !

    1. Hélène dit :

      Merci, LeeYaa !

  11. Peggy dit :

    Bonsoir Hélène,
    J’ai découvert ton blog (et celui d’Ophélie) cet été, et je me lance enfin à laisser un petit mot ici tant ces deux découvertes ont changé des choses pour moi (tout à commencé avec le porridge de sarrasin cru !)
    Vous m’avez éclairée sur bien des sujets grâce à vos articles, toujours précis et documentés !
    Ces petites mousses reprennent un peu tous les ingrédients que j’apprends maintenant à manier. Il me reste à apprivoiser le matériel nécessaire pour ces préparations (un article à ce sujet m’aiderait beaucoup : vitamix ?)
    Je reconnais des mûres blanches sur le dessus ? Je n’ai pas encore osé franchir le pas pour ces petites mûres : nouveau coup marketing « super aliment » ou véritable nouveauté intéressante ?

    Bref, merci pour toutes ces recettes qui donnent envie de manger bien pour se sentir bien.
    Peggy

    1. Hélène dit :

      Hello Peggy ! Je vais réfléchir à un article sur le « matos » pour la cuisine VG en particulier, mais en quelques mots, pour moi, ce qui est indispensable est : un blender (je n’ai pas le Vitamix, mais un magimix avec 2 bols qui, me semble-t-il n’a pas beaucoup à envier au Vitamix), de très bons couteaux et une grande planche à découper, une balance numérique, un épluche-légume, une râpe (pour les épices, le citron…), un mixeur plongeant, une mandoline (pour éviter de mobiliser son robot quand il ne s’agit que de râper/trancher une pauvre carotte esseulée) un presse-agrumes et un four. Le reste est moins nécessaire (un robot est bien utile, mais moins qu’un blender, je trouve).

      Pour les mûres blanches, c’est comme les baies de Goji : coup marketing. Elles viennent de loin et, sincèrement, on trouve assez de fruits frais ou séchés en France pour pouvoir s’en passer, quand bien même elles seraient aussi riches en antioxydants qu’on le dit. J’en ai en ce moment car la pharmacie de la petite ville où je passe mes vacances en vendait des kilos à prix cassé, et bio en plus : j’ai craqué. Mais hormis cette fois-ci, je n’en achète jamais. Je ne trouve pas non plus que leur goût justifie un achat, contrairement au cacao, par exemple.

      A bientôt, Peggy !

  12. Anonymous dit :

    Bonjour Hélène ,
    encore une recette qui me fait de l´oeil .Mais de la gomme de…encore un ingrédient quasi impossible à trouver ici !! J´ai parfois l´impression que les employés de mon Naturata se cachent lorsque j´arrive …mais qu´est-ce qu´elle va encore nous demander avec son allemand …à 2 cts ???? Mais ce n´est sûrement qu´une impression …
    Bon dimanche !
    Emmanuelle

    1. Hélène dit :

      Les gommes de guar ou xanthane sont difficiles à trouver partout, tu sais, Emmanuelle ! Et je suis sûre qu’ils sont contents de te voir, dans cette boutique ;-) Tu pourrais essayer sans gomme, mais ce serait moins appétissant car la patate douce produit un peu d’eau, que la gomme xanthane émulsionne, justement. Sans gomme, tu risques d’avoir une crème qui… suinte ! A moins d’ajouter un peu de farine de noix de coco ?

      Bon dimanche à toi aussi !

  13. Grégoire dit :

    Ne trouvant plus de gomme de guar ….je vais certainement essayer la gomme xanthane et profiter de cette belle recette qui fait vraiment envie ! …. En tout cas, tes photos donnent vraiment envie et je suis certain qu’on a ici un dessert bien gourmand et savoureux :-)

    1. Hélène dit :

      Salut Grégoire ! J’ai le même ennui : impossible de dénicher de la gomme de guar dans mes lieux de chasse habituel à Paris :-(

  14. Charlotte dit :

    Moi j’ai de la gomme de guar que je n’ai encore jamais utilisée (compulsion comme tu dis ;) donc ça me tente bien. Mais je mets la même quantité que la gomme xanthane ?
    C’est marrant le commentaire de Peggy, moi aussi j’ai fait mes débuts avec le parfait au sarrasin ;)

    1. Hélène dit :

      La même quantité, oui, ça sera très bien. C’est fou le succès de ce porridge de sarrasin (mais moi aussi, en fait, il y a quelques années, j’ai commencé par ça !).

  15. Ôna dit :

    Ha ha ! J’ai tout ce qu’il faut dans mon placard pour la version gomme de guar, je ne pense pas que je vais résister. Mais la version xanthane me fait bien envie d’après ta description (et tes photos) ! Très charmant les mulberries sur le dessus ;)

    1. Hélène dit :

      Merci Ôna ! Ca sera moins mousseux mais tout aussi bon !

  16. Magnifique!!!! Pile au moment où je cherchais une recette sucrée de patate douce crue!!! Ca me tente bien, d’autant plus que j’ai déniché aussi par hasard dans une boutique de la gomme xanthane dont je ne me suis jamais servi!
    (et sinon, comme autre idée pour la patate douce, je pense à un smoothie, qu’en penses tu ?!)

    1. Hélène dit :

      Oooh mais on peut tout faire avec de la patate douce crue. Mon autre truc du moment : avec de la purée d’amandes et du jus d’orange tout fraîchement pressé. Et en smoothie, c’est top aussi, bien sûr !

  17. Je ne suis pas très dessert, ni très chocolat mais je me souviens d’une mousse au chocolat à la patate douce (cuite) que j’avais mangée chez Veget’halles et que j’avais adorée ! Du coup je serais curieuse de goûter la version crue ! Il faut que je pense à tester à mon retour de vacances :-)

    1. Hélène dit :

      J’ai fait une version patate cuite à Noël, c’était très bon, en effet ! Bonnes vacances, Coralie !

  18. Kasha ETI dit :

    Miam miam, quel dessert très alléchant !
    Je connais et utilise déjà la gomme de xanthane pour mes recettes sans gluten. Je vais d’ailleurs m’empresser de tester cette recette très rapide à réaliser mais avec du caroube en remplacement du cacao. Bises et bonne semaine.

    1. Hélène dit :

      Salut, Agnès ! Tu utilises la gomme xanthane pour ton pain, j’imagine ? Je n’aime pas la caroube, malgré toute ma bonne volonté :-( mais je suis sûre que ça sera très bon ! :-)

  19. Bonjour!!
    Je viens de réaliser la recette mais avec quelques modifications et je n’ai pas mis de gomme xanthane ni de guar et le résultat est fabuleux!! un régal!! une texture délicieusement mousseuse sans être liquide….à retenir!! je n’avais jamais mangé de patate douce crue…. merci pour cette belle et bonne idée! ;-)

    1. Hélène dit :

      :-) Incroyable ! Merci pour ce compte-rendu détaillé !

  20. Mély dit :

    Ha ! Ton post m’intéresse !
    Grandement !
    Bon, déjà, car tu allies des notes que j’adore :
    – cacao cru ♡
    – la patate douce : j’ai eu beaucoup de mal à trouver une recette salée où je l’aime bien (je fais la petite purée d’Ellen avec des lentilles corail & thym souvent. C’est tout simplement, mais délicieux. Moi qui suis une adepte des purées, c’est top :-)), mais en version sucrée, je l’adore la patate douce !

    Ensuite, car tu parles de deux ingrédients dont j’ai déjà entendu parler (gomme guar que j’utilise, et xanthane que je n’utilise pas).
    Et ça… Ca m’intéresse beaucoup !
    Donc, d’après tes essais, en ce qui concerne la texture :
    – les deux rendent les préparations aussi crémeuse l’une que l’autre
    – mais pour le côté mousseux, la xanthane est plus adaptée.
    C’est ça ?

    Oh… Moi aussi, je ne suis pas (du tout) attirée vers les trucs tout préparé (vegan ou non), et les « simili ».
    Je te comprends (d’ailleurs, même si j’ai entendu parler de l’ouverture de ce magasin, je n’y suis encore jamais allée).
    Mais bon… La curieuse, la gourmande, et la végétarienne que je suis est grandement attirée pour y faire un petit tour :-)

    Des bisous Hélène !

    petit ps : tu crois que la xanthane qu’Aromazone commercialise est de qualité alimentaire ?
    http://www.aroma-zone.com/aroma/cires_et_gommes.asp#gomme_xanthane

    1. Hélène dit :

      C’est ça, je trouve que les gommes aident à mixer la préparation et la rendent plus lisse. Avec de la gomme xanthane, c’est même carrément aérien !

      Je vais te dire, la seule chose qui m’a vraiment tapé dans l’oeil chez UMV, c’est… le maxi-méga-pot de purée de pistaches (au moins 1 kg, je crois). Avec un prix en conséquence ;-) mais WAOUH quand même !

      Pour Aromazone, en général je n’ai pas peur d’utiliser en cuisine leurs produits (enfin, ceux qui potentiellement se mangent, bien sûr ^^). Pour cette gomme, je te dirai que c’est sans souci !

      Bises !!

  21. Je suis pour ma part (malheureusement ?) adepte de la gomme xanthane, dont je réserve l’usage exclusif à mon pain sans gluten. Je ne consomme pas du tout de produits tout préparés, donc j’imagine qu’avec 2 c. à c. pour tout un pain, c’est une dose raisonnable. Cette poudre blanche rend tout de même de fiers services pour qui veut boulanger sans gluten, mais j’avoue que pour les mousses comme la tienne, j’aimerais autant la contourner (vive le tofu soyeux !)
    @Nolwenn : je te donnerai de la gomme xanthane à notre prochaine rencontre, si tu veux ! :-)

    1. Hélène dit :

      Pour le pain sans gluten, c’est quand même bien utile ! Pour la mousse, je suis d’accord, c’est exceptionnel, mais j’avoue que j’avais quand même bien envie d’une texture aérée… et c’est drôlement efficace !

  22. Coucou Hélène ! Je vais t’avouer un truc : moi non plus je n’ai pas du tout l’habitude de clore mes repas avec un dessert … mais on me met un joli petit dessert comme celui – là sous le nez, et je crois que je revois tous mes principes !!! Et puis cet hiver j’ai réalisé pleins de petits desserts à base de patate douce et comme toi, j’ai adoré… Au point que je les mangeais goulument au p’ti dèj ou au gouter ! Alors quel bonne surprise d’en découvrir un nouveau chez toi ^^ Je placerai bien cette délicieuse petite mousse sur la table ce midi moi…Bisous !

    1. Hélène dit :

      Je fais pareil, je garde mes petits desserts pour le petit déjeuner du lendemain. Et c’est la fête. Obsédées, nous ? ;-)

  23. Anne dit :

    testée… avec de la gomme de guar car je n’ai pas trouvée l’autre et c’est… surprenant! j’ai rajouté un peu de sirop d’agave car mes dattes étaient assez sèches et n’apportaient pas trop de « sucré ».
    Il faut vraiment bien mixé pour que le mélange ne soit pas trop granuleux.
    Sinon c’était chouette et ça m’a permit de tester la patate douce crue, j’ai bien relu 2 ou 3 fois la recette et éplucher les commentaires pour être certaine qu’il ne fallait pas la cuire un peu!!!
    merci pour cette recette, y’en a encore d’autres que je veux tester depuis quelques temps, celle de ta buche qui me fait envie depuis noël par exeple!!

    1. Hélène dit :

      Ah oui, il faut vraiment bien mixer ;-) mais c’est une chouette façon de découvrir la patate douce crue (qui est très bonne râpée en salade, comme des carottes).

      Lance-toi pour la bûche de Noël, ça a été un énorme succès dans mon entourage !

    2. Anne dit :

      J’ai re-tester la recette avec des patates douces cuites (qui restaient d’un précédent repas) et c’est très très bon aussi, sans gomme de guar finalement.
      Au petite déj, épaissi avec des flocons d’avoines pour que ça tienne au corps, c’est vraiment très agréable.

    3. Hélène dit :

      Génial ! Il faudra que j’essaie ça :-) merci pour ce retour d’expérience très complet, Anne !!

  24. Galatée dit :

    Bonsoir,

    ces petites mousses me faisaient envie depuis un moment, et ont été testées ce soir. Verdict: Très bon au goût! Cependant, j’ai dû ajouter pas mal d’eau (je dirais 100 ml) pour obtenir une texture lisse et très crémeuse (quelle idée aussi de vouloir diviser la recette par 2! Le Vitamix, c’est fantastique, mais pas pour des toutes petites quantités…) et lorsque j’ai mis la gomme xanthane, j’ai eu beau mixer jusqu’à chauffer la préparation, pas de mousse mais une texture plus proche d’une crème… Une idée de pourquoi?

    J’ai par ailleurs réalisé sans aucun souci les crèmes au panais (un coup de foudre absolu!), merci pour la découverte (oui, je suis en train de tester toutes les recettes-qui-ont-l’air-divines-mais nécessitent-un-mixer-des-étoiles que j’avais bookmarkées avant l’arrivée de mon Vitamix chéri… :P)

    Merci encore pour toutes ces belles (et délicieuses) recettes,

    Bonne soirée.

    1. Hélène dit :

      Coucou Galatée, je suis ravie que ces recettes t’aient plu. Pour la mousse, étant donné que les blenders mixent sans incorporer d’air, il se peut que la préparation n’ait pas été assez aérée ! Ce que je peux te conseiller, c’est de faire la recette sans gomme, puis d’ajouter la gomme en poudre fine sur l’appareil et de fouetter avec un fouet manuel (ou électrique) jusqu’à ce que la gomme soit incorporée, et placer au frais pour que la mousse se stabilise. Ça va faire plus de vaisselle, j’en suis consciente…

Les commentaires sont clos.