La bûche de Noël

bûche Noël chocolat noisette butternut patate douce

Autant le dire, avant le 22 ou le 23 décembre, je ne pense pas à Noël. Les menus des vacances se décident au dernier moment, en fonction du marché et des envies de chacun. Ils font la part belle aux produits frais, aux fruits et légumes de saison. Rien n’est prémédité.

Pourtant, lorsque Karen a publié sa recette de bûche de Noël, j’ai immédiatement su que j’avais trouvé LE dessert de Noël parfait. Trop impatiente pour attendre, je l’ai fait une première fois, puis une deuxième fois, puis une troisième fois, toujours avec le même succès.

Afin d’adapter la recette à mes envies du moment, j’ai troqué la moitié de la courge butternut pour de la patate douce, plus sucrée, réduit la proportion de chocolat – malgré tout extrêmement présent – et ajouté un peu de café pour souligner son goût. J’ai enfin remplacé le sucre par des pruneaux moelleux. L’addition de quelques châtaignes cuites au four, ajoutées en fin de préparation de façon à ce qu’elles ne soient que partiellement mixées, est particulièrement agréable.

Pour accompagner cette bûche de Noël, je recommande chaudement un coulis d’abricots secs à l’orange. Il suffit de laisser gonfler des abricots secs une heure ou deux dans un peu d’eau tiède, coupés en deux, avant de les mixer avec du jus d’orange fraîchement pressé. L’eau de trempage des abricots peut servir à détendre la compote si besoin.

Enfin, mon cher papa lui-même, chocophile averti, a approuvé ce dessert qui, selon lui, n’a rien à envier à la traditionnelle bûche à la crème au beurre. Entre nous, je n’ai aucune idée de ce qu’est le goût de la crème au beurre, aussi n’ai-je pas pu le contredire…

bûche Noël chocolat noisette butternut patate douce

La bûche de Noël

Pour 8 à 10 personnes

 

La bûche

  • 200 g de chocolat noir (70% de cacao)
  • 2 cuillères à soupe d’eau
  • 2 cuillères à soupe rases d’huile de noix de coco
  • 400 g de chair de courge butternut cuite à la vapeur
  • 400 g de chair de patate douce cuite à la vapeur
  • 150 g de purée de noisettes
  • 12 à 15 pruneaux moelleux (40 à 50 g)
  • 1 à 2 cuillères à café de café décaféiné, type « soluble »
  • 2 cuillères à soupe de cacao en poudre (cru)
  • 12 à 15 châtaignes cuites (facultatif)

Pour décorer

  • cacao en poudre (la « terre »)
  • poudre de thé matcha (la « mousse »)
  • noix de coco râpée (la « neige »)
  • fruits secs (cranberries…), châtaignes…
  • épices : bâtons de cannelle, étoiles de badiane…
  • fruits confits : cerises, gingembre…

Faire fondre au bain-marie le chocolat noir brisé en morceaux dans un peu d’eau. Lorsqu’il commence à fondre, ajouter l’huile de coco. Mélanger. Le bain-marie ne doit pas être trop chaud (l’eau ne doit pas bouillir) afin que le chocolat fondu ne durcisse pas.

Dans le bol d’un robot, verser les légumes cuits, le mélange au chocolat, la purée de noisettes, les pruneaux dénoyautés, le café et le cacao en poudre. Mixer intimement. Briser grossièrement les châtaignes. Les ajouter à la préparation au chocolat. Mixer à nouveau afin d’incorporer les brisures de châtaignes.

Chemiser un moule à cake de papier à cuisson (pour faciliter le démoulage) à l’aide de deux bandes perpendiculaires, afin d’éviter les plis au niveau des angles. Verser la préparation dans le moule. Laisser refroidir (si les légumes viennent d’être cuits) puis placer au frais si possible 24 heures, ou même plus.

Démouler et décorer. Servir bien frais.

 

Conseils de présentation

La bûche peut facilement être lissée avec la lame d’un couteau si sa surface est irrégulière après le démoulage, en particulier si l’on a chemisé le moule. Si l’on se sent une âme d’artiste, pourquoi ne pas strier sa surface à l’aide d’une fourchette afin d’imiter le relief d’une bûche de bois…

Pour saupoudrer de cacao et de matcha, verser la poudre dans une petite passoire à tamis fin et tapoter le tamis pour déposer un voile de poudre sur la bûche. Incliner le plat afin de déposer du cacao sur les côtés verticaux de la bûche. Attention, le thé matcha peut vite absorber l’humidité de la bûche et prendre une couleur peu appétissante : déposer d’abord un voile de cacao puis un voile de poudre de matcha.

Une version kitchissime ici (mon premier essai) :

72 Commentaires

  1. Ohlalalalala la bûche trop canon et qui a l’air biiien fondante gourmande ♥♥♥
    Bravooo !

    1. Hélène dit :

      C’est fondantissime !!! ♥

  2. Alors si ton cher papounet a aimé…on le crois sur parole ;)
    Tiens d’ailleurs il s’appelle comment ton papounet :P
    Ta buche a l’air fondante à souhait et je rejoins l’avis de ton papa sans même l’avoir goutée, je suis sûre qu’elle dépasse de loin toutes les buches pâtissières « nutritionnellement vides » et dites « gastronomiques »…
    D’ailleurs, moi aussi je prépare ma petite bûche à l’heure qu’il est ;)
    Un grand bravo pour ce joli dessert en tout cas.
    et puis toute façon, la crème au beurre c’est trop beurk !

    Bises chocolatées Hélène et bises à ton papa :)

    1. Hélène dit :

      Ah oui, tu peux le croire, Ellen, il ne plaisante pas avec ces choses-là, mon papa ! Son prénom commence par un F, finit par un S et contient 7 lettres ;-), alors, t’en dis quoi ?

      Hâte de voir ta bûche de Noël, je parierai qu’elle contient de la noix de coco :-) et qu’elle est nutritionnellement pleine à craquer – on ne sait plus que faire de tous ces nutriments, ça déborde de tous les côtés de vitamines et minéraux… Au secours, Ellen se fait emporter par une vague d’oligo-éléments !

    2. j’ai trouvé comment s’appelle ton papou ! ^^

    3. Hélène dit :

    4. Oui c’est vrai que c’est un peu le tsunami nutritionnel chez moi :D hihi ! Bon on ne plaisante pas avec ce terme…Mais ça n’empêche que j’adore rappeler tout ça dans mes posts, je ne peux pas m’empêcher en fait !!!!! Je vais essayer de me calmer en 2013 ! C’est ma nouvelle résolution ;) Hum…impossible de trouver le prénom de l’homme mystère … Je cogite dessus depuis 20 minutes !!! ça risque de m’empêcher de dormir autant que certaines de tes recettes cette histoire !

    5. ça y est j’ai trouvé ! 25 minutes que ça mouline là haut !!! Comme quoi les acides gras essentiels…!

    6. Hélène dit :

      Bon, bon, Ellen, prochaine recette, des sapins aux graines de lin, et vite, ça sent le déficit en Oméga 3 tout ça ! Non, continue comme ça, c’est génial et on n’entend jamais assez toutes ces informations !!!

  3. Rose dit :

    Elle est époustouflante cette buche Hélène ! Un grand bravo. Et j’adore ta version kitchissime :)

    La crème au beurre … c’est bien que tu ne connaisses pas le goût, c’est franchement écoeurant d’après moi.

    Bon, bah me reste plus qu’à acheter butternut et patate douce :)

    1. Hélène dit :

      Merci, Rose, c’est trop rigolo de décorer une bûche, parfois je ne sais pas m’arrêter ;-)

      Allez, achète, achète, et tu m’en diras des nouvelles !!!

  4. Ah, la dernière bûche avec crème au beurre… deux ans plus tôt, le pire Noël de ma vie… où je me suis retrouvée à ne manger que des châtaignes parce que mes parents n’avaient pas songé que le gibier et le foie-gras, très peu pour moi ! Et donc cette bûche que j’ai mangée pour faire plaisir… et qui m’a permis de passer la meilleure nuit de ma vie à me tordre le bidon de douleur… crois-moi, ce n’est pas bien grave si tu ne connais pas le goût de la crème au beurre !

    Ta bûche a l’air extrêmement fondante… (et je trouve très mignonne ta version matcha !) J’avais vu la version de Karen, mais j’avais eu un peu peur de l’uniformité de la texture – j’aime bien quand le fondant alterne avec le croquant – mais un petit oeil glissé dans ta bûche me fait revoir tous mes préjugés… elle a l’air à tomber ! Et j’imagine le coulis abricot-orange avec… mmm !

    1. Hélène dit :

      Bouh ! Pas de chevreuil ou autre Bambi pour toi, Ophélie ? Tiens tiens ! J’aime bien la notion de « plaisir » parfois… comme si on se privait en refusant un dessert qui va nous donner des maux d’estomac et des petits boutons au réveil le lendemain…

      Justement, si tu veux combattre un peu l’uniformité de la texture (qui est sympa aussi quand même) tu peux ajouter des éclats de fèves de cacao, du chocolat râpé, des brisures de châtaignes ou de marrons glacés, ou bien utiliser de la purée de noisettes maison en lui laissant une texture un peu granuleuse… je suis sûre que tu fourmilles d’idées !

  5. karen dit :

    Merci pour le clin d’oeil :) Ta version me met l’eau à la bouche :D

    1. Hélène dit :

      Oh, Karen, c’est moi qui te remercie ! Cette recette a illuminé mon mois de décembre ! Ce sera ça ou rien pour mon dîner du réveillon !

  6. Nanette dit :

    A quand la version « green me up.2 » ou l’on peut cliquer sur la photo et recevoir immediatement un petit echantillon a gouter?
    La touche finale au the matcha (miam miam !) est superbe.

    1. Hélène dit :

      Oh, je suis nulle en informatique, vous savez, Nanette ;-) mais je suis sûre que Bill Gates a pensé aux lecteurs de blogs culinaires et qu’il se prépare quelque chose ! C’est chouette, le matcha, ça fait tout de suite son petit effet ;-) il faut que je pense à l’emporter dans mes bagages à Noël !

  7. Cél dit :

    Je n’ai jamais aimé la bûche, mais j’avoue que celle-ci, je veux bien goûter! Pour moi, le dessert de Noël idéal, c’est celui aux fruits confits, du genre un panettone ou une fougasse généreuse, avec des pignons, des noix…Je crois que c’est parce que j’ai un faible pour les desserts qui croustillent! ;-) Tes photos mettent en appétit, merci du partage!

    1. Hélène dit :

      Aha, moi non plus, c’est sûrement le dessert que j’aime le moins… Heureusement chez mes parents on évite le beurre et on a des bûches-sorbet, mais c’est quand même moins amusant…

      Mmmh, fruits confits, ça c’est encore mieux, avec un petit côté provençal…

  8. LeeYaa dit :

    une bûche bien gourmande, idéale pour noël !

    1. Hélène dit :

      Merci LeeYaa !

  9. Qu’elle est belle!!!! J’adore la version kitch!!!
    Tu crois que ça marcherait en truffes cette préparation ? on ne sera que 2 pour Noël, je ne pense pas faire de gros dessert…

    1. Hélène dit :

      Merci, Rose citron ! C’est une très bonne idée !!! C’est un peu difficile à mettre en forme car après avoir mixé les ingrédients, le mélange est assez crémeux. Il fige ensuite au frais. Tu pourrais cependant verser la préparation dans un saladier, le placer au frais puis, quand c’est raffermi, rouler des truffes, c’est vraiment très modelable. Tiens, pourquoi ne pas les rouler dans de la poudre de noisette, du cacao, de la coco râpée… ? Mais tu as raison, en fait, il faudra que j’essaie une version truffes !!! :-D

      Sinon, plutôt qu’une grosse bûche tu peux faire des mini-gâteaux dans des ramequins ? Sinon, cela se garde longtemps au frais (chez moi ça a tenu 4 jours, peut-être plus mais j’ai tout fini avant) donc tu peux aussi en faire un peu plus pour avoir du rab’ plus tard.

    2. Ouhlala! que de bonnes idées ces enrobages de truffes!!!! Je verrais si je fais ça ou plutôt des mini-versions!

    3. Hélène dit :

      Tu peux toujours saupoudrer les mini-versions de noisettes ! Pour ma part, je tente les truffes pour Noël !!!

  10. Val dit :

    Tu ne loupes rien à ne pas connaitre le goût de la crème au beurre, pour moi c’est beurk !! écœurant à la deuxième cuillère !
    Cette bûche est très belle, elle m’avait déjà fait de l’oeil sur le blog de Karen, pas étonnant que tu l’aies testé plusieurs fois car elle doit être très bonne au vu des ingrédients !

    1. Hélène dit :

      J’imagine bien, Val, rien qu’à voir les bûches chez les pâtissiers en ce moment, j’ai l’appétit coupé ! Oh, si tu savais, ça a été le coup de foudre immédiat à la lecture des ingrédients… Pourtant, je craque rarement sur des desserts, mais ça doit être l’hiver qui arrive… (ou la fin du monde, hi hi hi).

  11. Ha, alors comme ça toi aussi tu as tenté l’aventure de la bûche maison ! :-) Magnifique composition, je testerai une prochaine fois, parce que sans gluten ET sans œufs, il faut le faire… Je regrette simplement le côté « couches » absent dans cette version. Mais on ne peut pas tout avoir ! :-)

    1. Hélène dit :

      Oh oui, c’est Noël, je ne vais pas servir une bûche toute faite quand même ;-) Je te la recommande, elle est succulente. Pour les couches, j’avoue que j’ai manqué d’imagination mais tu peux parfaitement intercaler des couches de pralin, de chocolat râpé… ou de marrons glacés ! Si, si, on peut tout avoir !!!

  12. Magnifique !!! elle donne envie de la dévorer! :)

    1. Hélène dit :

      Oh la la, si tu la voyais en vrai :-D

  13. Wooohooo, elle est superbement bien réussie !!!

    1. Hélène dit :

      Merci ! C’est simplissime à faire, tu sais !

  14. JustineA dit :

    C’est magnifique ! Très bonne idée la déco au thé matcha, ça doit être délicieux en plus. Voilà une bûche originale ! Et crois-moi tu n’as rien perdu avec la crème au beurre, mis à part une sensation d’estomac lourd ;-) Belle soirée !

    1. Hélène dit :

      Merci, Justine :-) oui, le matcha a parfum presque imperceptible comme on n’en met que très peu… c’est très frais.

      Bon alors, tu me rassures, mieux vaut une bûche de Noël à la patate douce ;-)… Bonsoir !

  15. Mély dit :

    Quelle jolie bûche…
    Moi aussi, je l’ai repérée chez Karen…
    Je ne sais pas si j’aurai le temps de la faire, mais en tout cas, elle est précieusement notée dans un petit coin de ma tête.
    Ta variante, personnalisée, et enrichie de petites astuces, m’attire encore plus : en fait, on peut la personnaliser à volonté (en choissisant butternut / courge / patate douce / potimarron), en rajoutant quelques petits détails (lucuma, mesquite, caroube), en parsemant de marrons glacés (trop miam)…
    Merciiii pour ce nouvel éventail ♡

    1. Hélène dit :

      Merci Mély ! J’ai l’impression que la recette de Karen n’est pas passée inaperçu sur la blogosphère !!! On peut bien sûr la personnaliser comme on veut, et l’idée de Géraldine, d’intercaler des petites couches de textures, est absolument géniale.

      Bises !

  16. Mmm une belle bûche bien gourmande!!
    Bisous ma belle.

    1. Hélène dit :

      Merciii ! Bise !

  17. Alors là je craque complétement devant ta jolie buche (je bave même !!!) :-D
    Bisous ma belle.
    Emilie

    1. Hélène dit :

      Merci, Emilie ! J’aimerais pouvoir te la faire goûter !!!

  18. Patricia dit :

    Moi aussi j’ai craqué! Je prends la version telle quelle! Et je l’ai choisie pour le menu du Réveillon! (en ligne sur mon blog). Il y a évidemment un lien direct ici pour ta recette si populaire!
    Merci de l’avoir partagée!
    Je te souhaite d’excellentes Fêtes!

    1. Hélène dit :

      Oh, Patricia, que c’est gentil ! C’est beaucoup d’honneur pour ce dessert !!! Joyeux Noël à toi aussi !

  19. Végébon dit :

    Bravo pour ton adaptation de la recette de Karen, vraiment délicieuse ! Et les photos sont superbes, comme quoi tu as un don pour rendre esthétique même une bûche toute simple :).

    1. Hélène dit :

      Merci Sandrine ! J’aurais aimé que tu voies une plus jolie bûche que celle que je t’ai servi en direct du moule à cake ;-)

  20. Marlene dit :

    oh lala!!!! ca fait trop envie!!!! je vais tester!!

    1. Hélène dit :

      Génial, Marlène, tu me diras ce que tu en penses ?

  21. […] culinaire à tendance végétale, car elle a inspiré d’autres créations, notamment chez Hélène de Green Me Up. La présence de la courge rend le dessert de fête plus digeste ce qui n’est pas un point […]

  22. […] et des toasts, tester le repas de fête de Claire, proposer la bûche alternative de Karen (la version d’Hélène me fait aussi saliver) ou celle de Mathilde, offrir des roses des sables au chocolat ou décorer la […]

  23. […] j’ai coulé une « ganache » au chocolat directement inspirée de ma bûche de Noël dans laquelle, un peu culottée, j’ai remplacé la patate douce par du panais […]

  24. […] crus au lieu de cuits comme la patate douce ou le chou-fleur. Les intégrer à un dessert ou même au petit déjeuner. En faire un smoothie, une jolieglace ou une crème […]

  25. […] Bûche au chocolat, courge & patate douce […]

  26. eve dit :

    Merci, un grand merci pour cette superbe tuerie gustative!!!!!

  27. Le Viavant dit :

    J’ai testé cette recette de bûche à noel (et pour une fois sans RIEN changer à la recette!), incroyable, délicieusement fondante, bien cacaotée, un pur régal pour conclure le repas en douceur et en gourmandise.
    Merci et grand bravo!

    1. Hélène dit :

      Merci, ravie que cette recette vous ait plu ! Bonne année à vous !

  28. Marjorie dit :

    Peux-ton remplacer les châtaignes par des marrons. J’ai un bocal qui n’attend qu’à être fini ?

    1. Hélène dit :

      Oui, évidemment ! Bonne année !

  29. Emi Pesch dit :

    Un seul mot: Délicieuse ! Et en plus très jolie. J’en suis ravie !
    Merci Hélène, les gourmands ont été bluffés =)
    Belle et heureuse année à toi, prends bien soin de toi !

    1. Hélène dit :

      Merci Emi, je suis heureuse que ça t’ait plu !

  30. Florence dit :

    Bonjour,
    Je Suis hyper tentée par cette recette mais j ai un petit problème de timing, peut on la faire 48h a l avance ou mieux vaut la congeler?
    Et encore une question, a t elle eu du succès auprès des enfants ?
    Merci beaucoup !!!

    1. Hélène dit :

      C’est bien, 48 heures à l’avance ! Mais il faudra la manger vite après. En général je la fais 24 heures à l’avance. La congeler, je déconseille, ça risque de ne pas être joli après décongélation !
      Je n’ai pas d’enfants dans mon entourage donc elle n’a pas été testée sur eux, mais c’est très gourmand, ça devrait être un grand succès. Peut-être ajoute un peu plus de sucre ? Sinon, elle se marie très bien à l’orange donc je la sers souvent avec une compote d’orange et d’abricots secs ! Tu sais tout !

      1. Florence dit :

        Génial, merci beaucoup !
        Je le ferai pour une future maman, un dessert santé qui a l air si bon, ça a l air parfait !

  31. […] Comme une envie de légèreté, d’un gâteau à peine sucré. Le légume, c’est en plus, pour faire joli et parce que c’est mon péché (pas très) mignon. J’imagine votre mine déconfite, chers lecteurs : sachez qu’une blogueuse culinaire est une fille comme les autres, qui fait parfois attention à sa ligne même si son amoureux lui dit qu’elle parfaite. Un compliment purement intéressé d’ailleurs, ce bougre n’ayant pas du tout envie d’être mis à la diète forcée, surtout depuis qu’il a goûté à ça… […]

  32. Catherine dit :

    J’ai fait la bûche il y a quelques jours avec ma mère qui a une polyarthrite rhizomélique et a supprimé gluten, produits laitiers et oeufs depuis 1 an (très bons résultats d’ailleurs !) et on a suivi très soigneusement tes conseils, la seule chose qu’on ait changée est de mettre un peu de purée de châtaignes que j’avais achetée chez un producteur des Cévennes plutôt que de pulvériser des châtaignes au naturel.

    Vraiment c’est magnifique comme résultat, et très très savoureux ! Personne ne pourrait dire ce qu’il y a dedans, et d’ailleurs on n’a rien dit à mon mari qui me regarde toujours de travers quand j’achète des patates douces et du butternut… il dit qu’il n’aime pas… Il ne s’est rendu compte de rien et on n’a même pas vendu la mèche afin de pouvoir lui en refaire manger à l’occasion…

    Maman n’en revenait pas, et du coup comme c’était très copieux, elle a fait des tranches qu’elle a divisées en 2 et mises au congélateur sur une plaque. Du coup elle a plein de petits desserts en réserve pour les semaines qui viennent.

    Merci pour cette somptueuse recette, qu’on a pris beaucoup de plaisir à faire à deux.

    Très joyeuses fêtes de Noël à toutes !!!

    1. Hélène dit :

      Bonjour Catherine, merci pour ton commentaire ! Je suis ravie que cette recette ait plu à ta maman ! Bonne année à toi !

  33. M dit :

    Bonjour est il possible de remplacer la purée de noisette par de la purée de châtaigne (pour les allergiques aux noisettes/amande/noix) ? merci

    1. Hélène dit :

      Oui, bien sûr !

  34. Galatée dit :

    C’était ma buche de Noël cet année, et ça a été un succès retentissant!
    Même ma sœur qui d’habitude tord le nez devant tout ce que je sers ( » y’a quoi dedans? du tofu? Non, mais y’a un goût bizarre là… Genre le goût bizarre de l’autre fois là… » Et ça c’est quand elle accepte de goûter… ) s’est resservie. Quatre fois. Et le lendemain aussi. >_<
    Donc voilà, je rejoints tout les précédents éloges (mérités), c'était délicieux.
    Par contre, à tout.e.s celles/ceux qui voudraient comme moi faire les malins en pensant "J'ai un moule en silicone, pas besoin de papier sulfurisé.". Si, vous VOULEZ le papier sulfurisé. Croyez moi. Heureusement que j'avais divisé la recette et que du coup c'était un petit moule, parce que le démoulage à été épique! (Une rumeur selon laquelle j'ai placé la buche au congélateur pour en durcir la surface court…). Du coup, pas de joli poudrage pour moi, mais elle a quand même été mangée!
    Merci Hélène pour cette recette, et toutes les autres!

    1. Hélène dit :

      Génial :-D C’est encore et toujours ma recette de dessert préférée du blog ! Je suis d’accord pour le démoulage, parfois pas facile. L’astuce est de mouiller le moule avant de le remplir, ça laisse un film d’eau entre le moule et le gâteau. Enfin, ça ne marche pas à tous les coups ;-) Bonne journée !

  35. Catherine dit :

    Absolument géniale cette bûche, je l’ai faite à Noël dernier et quand mes enfants reviennent, je dois en refaire à chaque fois tellement ils aiment… Cette fois ci je l’ai servie avec du coulis de framboises sauvages, MMMMM

    1. Hélène dit :

      Je suis ravie !!!

Les commentaires sont clos.