Lemon curd cru à la coriandre

Non, ceci n’est ni canular, ni une erreur de casting : il s’agit bien d’un dessert très légèrement parfumé à la coriandre. Cette herbe au goût corsé se marie à merveille avec les fruits acides et sucrés, comme ici dans un coulis à la mangue. En revanche, dans le cas présent, soyons un peu subtil : un soupçon de coriandre suffit à rehausser la saveur du citron, adoucie par de l’amande et des fruits séchés.

Quant à la base, nous retrouvons le concept de la crème d’avocat, comme dans cette crème au chocolat. Je l’ai allégée avec un peu de courgette, mais on peut n’utiliser que de l’avocat.

.

Presse-moi le citron !

Je suis terriblement accro au citron. Ce doit être l’unique fruit que l’on trouve chez moi à tout moment de l’année. Comme tous les agrumes, il est riche en vitamine C : il contient plus de 50 mg de vitamines C pour 100 g, soit plus de la moitié de l’apport quotidien recommandé (situé entre 70 et 100 mg). Attention, la vitamine C résiste très peu à la cuisson.

Cette vitamine est un antioxydant redoutable, mais joue bien d’autres rôles dans l’organisme. En particulier, elle stimule la synthèse du collagène, une protéine fibreuse formant un maillage dense qui confère à la peau son élasticité. En d’autres termes, la vitamine C nous aide à combattre les rides.

Une santé de fer

Les aliments fournissent deux types de fer. Le fer « héminique » est fourni par la chair : viande, poisson. Le fer « non héminique » est apporté par les végétaux : céréales, légumineuses, fruits et légumes, ou par les produits laitiers.

10% à 30% du fer héminique alimentaire est absorbé, tandis que moins de 5% du fer non héminique l’est. Cependant, la cuisson des poissons et des viandes transforme une partie du fer héminique en fer non héminique…

Le fer non héminique diffère de l’héminique en un seul point : il est plus oxydé, c’est-à-dire qu’il possède un électron en moins. Dans l’intestin, la vitamine C fournit un électron permettant de réduire le fer non héminique en fer héminique. C’est pourquoi la consommation de fruits, en particulier d’agrumes, est un moyen simple d’augmenter l’assimilation du fer au cours de la digestion – à condition de consommer la vitamine C au même repas que la source de fer.

Fer et citron
On ne nous l’avait pas dit, mais pour éviter l’anémie, Popeye n’oublie jamais d’arroser de jus de citron ses épinards !

Mais, ce fer, à quoi sert-il ? Eh bien, le fer, dans notre corps, est en grande partie fixé sur une molécule, l’hémoglobine, contenue dans les globules rouges du sang. L’hémoglobine possède une petite structure en forme d’anneau appelée l’hème (d’où « héminique ») qui est capable de piéger le fer.

Par la suite, les organes (muscles, cerveau..) consomment le dioxygène et produisent du dioxyde de carbone (CO2). Là encore, c’est au niveau du fer que se fixe le CO2, pour être ensuite conduit aux poumons par le sang, où il sera éliminé et remplacé par du dioxygène… la boucle est bouclée !

Fer et dioxygène

Remarque : ce fer, fixé à l’hème, donne à l’hémoglobine sa couleur rouge…

Le citron, acide ou alcalin ?

Le citron est acide car il contient de grandes quantités d’acide citrique. Cependant, les molécules produites au cours de sa digestion sont alcalines (c’est-à-dire qu’elles neutralisent les acides) : c’est cet effet alcalinisant qui l’emporte. Le citron est donc incontournable dans un régime cherchant à rétablir l’équilibre acido-basique de l’organisme, trop souvent poussé du côté acide de la force par l’alimentation occidentale.

Il est parfois recommandé de boire un verre de jus de citron dilué au réveil. Pour ma part, j’évite, car, dans l’estomac, le citron est encore acide et peut provoquer des irritations. De plus, son acidité abîme l’émail des dents : cette habitude peut fragiliser nos petites quenottes, surtout si l’on se brosse les dents aussitôt…

« Lemon curd » cru à la coriandre :

  • 1 avocat mûr
  • 1/2 courgette (de taille moyenne)
  • 2 citrons
  • 2 cuillères à café de purée d’amandes (complète chez moi)
  • 2 à 4 dattes Medjool
  • les feuilles de 3 ou 4 brins de coriandre
  • vanille

Peler l’avocat, couper sa chair en dés. Peler la courgette (j’ai gardé la peau par habitude…) et la détailler en dés. Presser les citron. Mixer tous les ingrédients jusqu’à ce que la texture soit lisse.

42 Replies to “Lemon curd cru à la coriandre”

  1. Bon, alors, j’ai vu mon dentiste récemment… et le verdict est tombé : surtout pas de brossage de dents aussitôt le citron absorbé ! C’est bien le moment où l’émail est le plus fragile, alors mieux vaut attendre, et tout ira bien… :-)

    En fait, une astuce que je fais très souvent (et validée par M. Belledent !), c’est de faire un petit bain de bouche au bicarbonate avant de me brosser les dents. Ça rétablit l’équilibre basique dans la bouche et ainsi, tu peux te laver les dents après avoir croqué dans un citron sans trop de remords ! ;-)

    1. Oui, j’ai lu ça récemment, le bicarbonate, et je le fais, du coup ! La sensation est plutôt agréable malgré le goût salé ! Encore un réflexe chelou à adopter ;-)

      Bon, ok pour le brossage tardif, ça me va très bien, je n’aime pas trop me brosser les dents juste après un repas : trop brutal ! Merci pour le tip’ :-)

  2. j’ai juste en face de moi mon bol de lemon curd cru (mais sans coriandre, j’en avais pas)
    mon verdict : la prochaine fois sans dates, je ne suis pas fan du parfum sucre qu’elles donnent
    bon c’est une affaire de gout mais aussi je pense que mon mixer n’est pas assez performant, il ne les a pas assez melangees au reste. J’aurais peut-etre du les faire tremper un peu avant ?

    1. Ah, c’est vrai que je ne pense pas toujours à proposer une alternative, j’aime beaucoup les dattes… Avec du miel, sirop d’agave ou sirop d’érable ça ira mieux :-)

      Et oui, faire tremper un peu les dattes dans de l’eau tiède les attendrit, cela facilite le mixage car certaines dattes du commerce sont très très sèches…

  3. Ohhhhhhh! English please?

    1. Oh, I wish I had time to have an english counterpart for this blog :) so feel free to ask for any translation, I’d be pleased to help.

      You’ll need : 1 ripe avocado, half a zucchini (medium), 2 lemons, 2 teaspoons almond butter, 2 to 4 Medjool dates, vanilla to taste and about 3 or 4 cilantro sprigs.

      Juice the lemons, peel the zucchini, blend everything until smooth, adding water if needed. Done. Hope you’ll like it :-)

  4. L’avocat est génial pour réaliser des crèmes desserts toutes crues, et j’utilise souvent l’astuce à la maison ! Bravo pour ton idée de lemon curd !

    1. Coucou ! N’est-ce pas, c’est tellement lisse et doux une foix mixé… C’est une trame idéale pour ajouter toutes les saveurs que l’on veut !

  5. Très intéressante ta recette! Très tentante!

  6. Oui, je le verrais très bien en tarte!

    1. :-) bon, à faire vite ! Je verrais bien plusieurs sortes de pâtes (crues) : une pâte classique avec des amandes, ou une version plus parfumée type dattes, huile de coco, coco râpée, zestes de citron et noix de cajou… Allez, chiche, tu le fais ?

  7. Encore une fois, j’ai appris beaucoup de choses grace à toi aujourd’hui! Merci!
    Le citron, je l’aimais dans les tartes, mais quand il était compensé par du sucre, et puis, cet été, je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais j’ai eu une envie d’eau citronnée (que je détestais jusqu’à lors), et depuis, je ne peux plus m’en passer. Et je suis très surprise de le supporter même ajeun (alors que le jus d’orange n’est pas possible par exemple!). Bref, c’est étonnant comme on change…
    Et ton lemon curd, tu le manges comment ? tout seul à la cuillère ou avec d’autres bonnes choses ?

    1. Mais je t’en prie, Rose Citron ! Comment ça, avec un nom pareil, tu ne l’aimais pas sous toute ses formes ? Avoue qu’une citronnade, c’est un petit coup de fouet formidable et c’est bon pour le teint !

      Je le mange pas vraiment accompagné ce curd : celui de la photo, je me l’étais fait pour le petit dej après un porridge, je l’ai avalé à la petite cuillère avec une infusion légère à côté. Et le deuxième petit pot… en général je craque dans la journée même si ça n’est pas mon habitude ! Là, je l’accompagne de petites graines croquantes, du chanvre surtout.

      Mais je me disais que ça pourrait faire une garniture de tarte ou tartelettes… pas mal, non ?

  8. Merci pour cette belle recette Hélène et ce joli cours sur le fer, on y voit plus clair !! :)) Bises et bonne soirée !!! PS : moi aussi j’apporte mon pain maison !

    1. Merci Lili ! On y voit plus clair, même si le rôle du fer dans la vision n’est pas… clair ;-) ! Allez, rejoins-nous pour le goûter, y’a encore pleiiinnn de place dans ma cuisine à moitié finie ;-)

  9. Ça me laisse baba ta recette, moi aussi j’adore tout ce que tu as mis dedans ! Si je peux aussi apporter mon pain maison pour le gouter avec Mély je suis partante :D

    1. Héhé ! Y’a plus qu’à essayer ! Ecoute, plus on est de fofolles plus on rit, welcome chez moi !

  10. Oh, que moi aussi j’aime le citron et, surtout, que j’aime tes explications ! Surtout les petits schémas, je surkiffe :-)

    Alors, je suis ravie car je ne savais pas que tout se jouait entre la vitamine C et le fer sur une affaire d’électron ! Pas plus que je ne savais que la cuisson des poissons et des viandes transformait une partie du fer héminique en fer non héminique – na, un point de plus à rétorquer aux omnis sceptiques !

    Et puis je suis heureuse aussi de lire confirmation que le citron, non non non, ne conduit pas à l’acidose de la mort qui tue (j’avais déjà eu un petit débat là-dessus avec une personne…). Et tant mieux, car chez moi, il fait son coquin d’alcalin et j’en raffole ! Ce doit être aussi le fruit (bon, avec la banane…) qu’il y a toujours chez moi, été comme hiver (pas bien, je sais…) : j’aime tellement sa saveur…
    En revanche, je pensais justement qu’il ne fallait PAS se laver les dents juste après avoir consommé du citron, car c’est à ce moment-là que l’émail partait, zouuu, avec les poils de la brosse… et qu’il fallait attendre 1/2 h au moins (comme avec toute prise alimentaire ou boisson, d’ailleurs…) Du coup, faut-il que je passe mon émail au vernis à ongles pour pouvoir continuer à me faire des citronnades gourmandes ?… ;-)

    Et, oh, je vais te décevoir… serais-tu vexée si je retirais ces jolies feuilles de coriandre de ton doux curd – toutes les saveurs me plaisent mais j’ai été contaminée à la coriandre et, à forte dose, j’ai vraiment du mal… :-( Tandis qu’avec des zestes de citron à sa place… je ne dis pas non !

    1. Jolis, non, ces shémas ? J’ai hésité à dessiner l’hémoglobine tout entière, mais étant donné qu’elle possède 4 hèmes, j’ai lâché l’affaire : un seul suffit largement pour notre propos !

      Alors, si si, pour le fer : c’est le même atome, mais le fer héminique a perdu 2 électrons (ion Fe2+) et le non-héminique en a perdu… 3 (ion Fe3+). Le fer dans l’organisme est toujours sous forme ionique, comme tous les minéraux.

      D’ailleurs, pour t’en dire plus, il y a aussi beaucoup de fer dans les muscles : le dioxygène de l’hémoglobine est happé dans les muscles par une protéine très similaire à l’hémoglobine : la myoglobine. L’O2 est plus attiré par la myoglobine que par l’hémoglobine, d’où ce transfert unilatéral. Notre amie myoglobine possède, elle, un hème (un seul), avec, toujours, notre ion Fer2+ au milieu pour capter l’O2.

      Ah, oui, tu as raison, citrons et bananes, toujours.

      Tiens, c’est la première fois que j’entends dire qu’il faut attendre pour se brosser les dents ! Je vais me renseigner ! On m’a toujours dit de me les brosser le plus vite possible et j’avoue que je n’aime pas la sensation du citron sur mes dents, justement, je sens que ça décape et je me rue sur de l’eau bicarbonatée pour neutraliser tout ça !

      Non, pas déçue, la coriandre, c’est toujours délicat. Je suis moi-même assez tangeante : il suffit que j’en avale trop pour être écoeurée. Là, comme je le disais à Rose, c’est vraiment très subtil quand on en met peu et qu’elle ne domine pas les autres saveurs : c’est presque un exhausteur de goût !

    2. Oh, merci beaucoup pour les précisions ! Je trouve ça vraiment passionnant, alors tu pourrais continuer comme cela longtemps sans que je t’arrête jamais ! D’ailleurs, je me demandais : tu veilles particulièrement à tes apports en fer au quotidien ?

      Et bien, sinon, pour les dents, j’avais d’abord lu les résultats d’une étude qui montrait, en gros, que les gens qui attendaient 1/2h après une prise alimentaire / ou thé/café avaient moins de chance de développer de caries que ceux qui le faisaient sans attendre. Et puis, ailleurs, qu’il fallait faire attention à ne pas se brosser les dents juste après un jus de citron, au moment justement où notre émail est plus tendre et donc fragilisé… mais honnêtement, je n’en sais pas plus :-)

    3. Hmm pas bête… Mais en même temps, si l’émail est plus fragile à ce moment-là, n’est-il pas non plus plus facilement taché par les autres aliments ? Enfin, je spécule… j’avoue mon ignorance !

      Ah, le fer, je n’ai jamais eu le courage de faire des décomptes (et puis, entre nous, est-il vraiment possible de le faire ?) donc je veille seulement à mêler vitamine C et feuilles vertes, je compte sur les légumineuses et le soja (lait, yaourt). Par précaution et par habitude, je me supplémente les mois d’hiver quand je suis moins en forme (c’est souvent aussi la période de grand rush au boulot, entre décembre-février, je n’ai pas le temps de me nourrir correctement, suis souvent exténuée). Et aussi pendant la période du mois que tu sais. Mais ça, je le faisais même lorsque je mangeais de la viande. Je me dis que peut-être, cela fait trop de fer… aucune idée !

      Entre nous, j’essaie de ne pas trop me prendre le chou avec tout ça, parce que quand je m’y mets… j’ai peur pour mon iode, mon zinc, mon calcium, mon potassium, mon cuivre… :-) je suis sûre que tu sais de quoi je parle ! D’ailleurs mon cher et tendre me dit toujours qu’il préfèrerait une pilule quotidienne qui contienne l’ensemble des nutriments nécessaires, comme ça, plus de panique.

    4. Hélène, je ne sais pas d’où tu tiens ton côté pédagogue mais tu l’as, ça c’est sur ! C’est passionnant de lire tes explications. Je te vénère ^^

      Mon fer était déjà bas quand je mangeais de la viande … maintenant, il fait vraiment la tronche parfois. Et à y réfléchir, je pense que c’est la cause de mon addiction au citron : plus besoin de réfléchir si j’ai une dose intéressante de fer non héminique dans mon repas pour me demander si je dois le booster. Je booste à chaque fois ^^.

    5. Bouh, je suis bien rouge, là, Rose :-D tu es adorable ! Je sais pas si je suis pédagogue :-) mais je sais que quand j’étais étudiante, je kiffais à mort les compositions de bio (genre, comme un post de blog mais sur 4 copies doubles avec des schémas et tout, intro, 3 parties, conclusion, ouverture !). Bref, tout ça pour dire que ça me plait beaucoup :-)

      Moi aussi j’ai toujours été dans les choux côté fer, mais ça se sent, quand on est anémié…

      C’est très possible que notre corps veuille, instinctivement, ce qui lui fait du bien. Ca doit expliquer ton addiction ;-)

  11. Je vais me dépêcher de tester ta recette tant qu’il reste des courgettes. j’ai l’impression qu’elle me redonnera le goût des saveurs estivales. :)

    1. Ha, toi aussi tu es un peu du genre à nier la fin de l’été ;-) ? Je trouve encore de bonnes courgettes, alors j’en profite !
      J’espère que cela te plaira :-)

  12. Recette testée et approuvée. J’en lèche encore la cuillère, c’est délicieux ! Y en a un qui va être content en rentrant du boulot. Merci pour l’idée et les infos nutritionnelles :)

    1. Chouette ! Je suis ravie que cela te plaise, Charlotte !

  13. Oh tu me fais peur là Hélène !!! Moi le citron, c’est midi et soir (voire matin un chouilla dans le porridge). Et je suis une vraie droguée du citron, si j’en ai pas pour noyer ma salade, je suis pas contente. Et je ne peux m’empêcher de le dévorer à pleines dents pour en recuillir les dernières gouttes. Parfois, je me fais même des tranches que je déguste volontiers petit quartier par petit quartier. Bref, c’est grave docteur ? Tu penses vraiment qu’il faut que je me calme ?

    Mis à part ça, ton article est génial encore une fois, merci pour ces explications claires.

    La coriandre, j’aime pas trop ça :( Je pense essayer sans pour une première, ça doit le faire quand même :)

    Bonne journée !

    1. Pas de panique, Rose ! Le citron, je n’aime pas quand on l’avale le ventre vide et qu’on ne mange rien après, cela me semble un peu agressif ! Si tu le tolères bien, y’a pas de raison d’arrêter…

      Pas de souci, tu peux forcer sur la vanille à la place de la coriandre (mais ça peut aussi être un moyen d’apprendre à l’aimer, c’est très diférent quand il y en a peu… :-)

      Bises, Rose

    2. Ouf ! Mais bon, je vais tâcher de faire attention à mes dents par contre maintenant. Tu me l’avais déjà dit en plus. Mais que veux-tu, je suis tétue !!

      Aller, j’essaierai peut être avec un chouilla de coriandre :) J’aime de plus en plus de choses, ça sera peut être le prochain ingrédient :)

    3. Bravo, Rose ! Mais je te comprends, j’aime aussi le citron à la folie ;-)

  14. Cet article est vraiment très bien renseigné. Je te tire mon chapeau de consacrer tant de temps à rédiger des articles aussi complets et savoureux à la fois. Ton curd est dément. Je suis une fan de coriandre ! Je mets du citron partout et j’adore la purée d’amandes dans mes préparations. Le seul bémol, l’avocat, je suis moins addict, j’ai du mal à le digérer parfois. Etrange. Neanmoins, tes associations sont a tester, je crois que malgré ma réticence envers l’avocat, cette tartinade me plairait beaucoup. Et à mon mari aussi qui lui raffole de l’avocat et que je frustre peut-être un peu trop en n’en achetant que très rarement.
    Je mets ta recette dans mes favoris, je teste et te renvoie le bilan ^^
    Des bisous from Russia Hélène !!

    1. Merci Laurence (c’est bien toi ?!) Tu sais, si je n’aimais pas ça, je ne le ferais pas ;-)… Mon métier c’est des maths, alors je suis vraiment contente d’avoir trouvé une façon de mettre à profit ce que j’avais appris pendant mes études de bio.

      J’espère que tu aimeras cette petite crème pas classique, je trouve que l’avocat est très allégé grâce au citron.

      Je souhaite de toutes mes forces que tu puisse trouver de beaux produits en Russie ! Bisous !

  15. Moi aussi, je veux y goûter à ce petit lemon curd ;) héhé ! purée d’amande, avocat, coriandre, citron…voilà une association que j’aimerai, sans aucun soute:). Nous voilà incollables à présent sur le fer,et son rapport avec la vitamine C, mieux assimilé ainsi. merci ! belle journée à toi.

    1. C’est gentil ! Merci ! Oui, il faut tenter, la coriandre apporte vraiment quelque chose comme ça, à dose homéopathique ! Bises !

  16. C’est génial ton article, et tes explications sur le rapport avec le fer & la vitamine C (et leur assimilation) :-)

    Moi aussi j’adore l’avocat ♥
    et les dattes ♡
    et les courgettes, et la purée d’amandes complètes.
    Bref, j’aime tous les ingrédients de ton petit curd quoi ^^
    Du coup, tu te doutes que ça me tente bien… ^^
    Je peux rappliquer chez toi avec mon pain maison ?
    On discutera ensemble de tartinades maison… ^^
    Je me porte volontaire pour goûter toutes les prochaines autres que tu feras :-)

    Pour le petit citron (que j’aime beaucoup aussi), si je peux juste me permettre : il y a 2 courants qui s’opposent sur son aspect alcalin / acide.
    Bon, je ne déclare pas détenir la vérité, mais mon opinion est qu’il est assimilé différement selon notre constitution de base (naturopathique), ainsi que la saison, et notre état de santé du moment.
    Ainsi, certains l’assimileront très bien (et il sera alors « réceptionné » – le terme est mauvais, mais vu l’heure, on me pardonne – comme étant alcalin ou neutre), tandis que pour d’autres, il sera plutôt acidifiant.
    Voilà… C’était ma petite touche du soir, avant le marchand de sable… :-)

    1. Il était temps d’aller au lit, Mély :-) ! Merci pour tout (oh, tu viens goûter chez moi quand tu veux ^^) ! Tu as sans doute raison pour le citron, tout le monde ne doit pas le digérer de la même façon, ça serait trop simple…

      Chez moi, je crois qu’il fait son petit effet alcalin… heureusement, j’aime tellement le goût du citron !

    2. Petite, ma mère me racontait que je le mangeais directement à même le fruit (je plongeais mes dents dans un demi-citron, et je le suceautais).
      Ado, j’en mettais PARTOUT. Mais genre : par-tout ^^
      En sucré, et en salé.
      Complétement dingue.

      Puis, j’ai commencé à manger « sain », et là, ça s’est calmé.
      Au début, je n’ai pas trop compris pourquoi. J’ai dû attendre ma formation en naturo pour le comprendre (en fait, c’est en partie ma constitution naturo + mes anciennes habitudes alimentaires qui m’attiraient vers sa saveur qui avaient alors de propriétés qui tentaient d’équilibrer tout ça).

      L’été, dans un p’tit taboulet (comme un que tu nous as fait il y a peu) : c’est trop bon ^^
      Bon, bon… Je te laisse avec ton super curd (qui me fait de l’oeil, alors que je viens de finir mon petit déj ^^), et te dis à bientôt :-)

    3. Argh, les dents dans un citron, ouille quand même !!! Je vois le genre ;-), t’es une fan de citron hard-core !

      Petite, j’aimais tant la tarte au citron – sans meringue ! Ou le vrai lemon curd, mais trop triste quand j’ai compris ce qu’il y avait vraiment dedans ^^

      A bientôt, Mély !

Laisser un commentaire