Houmous classique : junk food !

houmous
houmous

Le houmous, c’est mon péché mignon. En réalité, c’est tellement un péché que ça n’est plus du tout, du tout mignon.

Faire son houmous from scratch n’est pas bien compliqué : pois chiches trempés et cuits, citron, purée de sésame, huile d’olive ou de sésame, basta. Un peu de cumin et de piment en bonus, un soupçon de persil, de l’ail pour éloigner les vampires et les princes charmants… facile.

Le houmous, je l’aime surtout encore tiède, sur du pain, avec des crudités. C’est un repas consistant, mais sain et nourrissant. Le houmous, ou plutôt les houmous, car on peut imaginer mille et une façons de se l’approprier en jonglant avec les proportions des ingrédients.

Le top, quand on a le temps, c’est de griller soi-même des graines de sésame, de les broyer et de les utiliser à la place du tahin.

On peut aller plus loin et le préparer cru. Cela demande plus de préparation à cause du temps de germination des pois chiches. Même s’il est moins nutritif que sa version crue, je le confesse à mi-voix, je craque pour le vrai houmous aux pois chiches cuits. C’est ma junk-food à moi.

Pois chiche, j’aurai ta peau !

Non, je ne suis pas d’humeur guerrière mais je dresse un constat : le houmous est encore meilleur si les pois chiches sont débarrassés de leur peau. What ? Les pois chiches ont une peau ? Et il faut l’enlever ? Ils ont des cheveux, aussi ? Détendez-vous, je m’explique.

Le pois chiche (mais aussi le haricot, le pois cassé…) est constitué de deux feuilles primitives, appelés « cotylédons ». Elles jouent le rôle de garde-manger pour l’embryon (le germe) qui se cache au milieu. Le tout est protégé par une enveloppe, appelée « tégument ». Lorsque la graine germe, la jeune racine perce le tégument. Les cotylédons contiennent les nutriments nécessaires au développement de la jeune pousse, jusqu’à ce que ses feuilles se soient développées.

La peau des pois chiches est tout à fait comestible. Cependant, pour un crémeux sans pareil, je recommande de l’éliminer. Cela demande du temps et ça n’est pas une activité des plus réjouissantes – quoique, moi, ça me fait jubiler, je suis monomaniaque (mais juste un peu).

C’est moins important pour les pois chiches en conserve, car la peau est très attendrie. Je prends tout de même toujours quelques minutes pour en éliminer le maximum. En revanche, les pois chiches que vous cuisez-vous mêmes seront nettement meilleurs épluchés.

Pour éliminer la peau des pois chiches, roulez une poignée de pois chiches entre les paumes de vos deux mains, sans les écraser complètement. Le frottement des pois chiches les uns sur les autres les détache de leur peau. Ils finissent par s’expulser de leur enveloppe translucide. Sinon, un par un, pincez les pois chiches vicieusement entre deux doigts, vous parviendrez au même résultat.

pois chiche
pois chiche pelé

Junk houmous :

Pour 3 portions

  • 150 g de pois chiches crus
  • votre CD préféré
  • 2 petits citrons
  • 2 cuillères à soupe de tahin (purée de sésame) demi-complet pour moi
  • 2 cuillères à soupe d’huile sésame (ou d’olive)
  • un peu de lait végétal pour détendre (si nécessaire)
  • 1 à 2 cuillère(s) à café de cumin
  • 1 cuillère à café de piment doux ou de paprika
  • une pincée de sel de mer

En plus (facultatif)

  • 1 cuillère à soupe de persil haché
  • 1 gousse d’ail écrasée

 

24 heures à l’avance (au moins), placer les pois chiches dans deux fois leur volume d’eau. Laisser tremper à température ambiante. Deux ou trois fois par jour, les égoutter, les rincer et les replacer dans de l’eau propre. Ils vont doubler de volume.

Le jour J, égoutter les pois chiches. Les placer dans une casserole d’eau (sans sel ni bicarbonate pour moi), porter à ébullition et cuire à petits bouillons pendant 20 minutes.

Égoutter les pois chiches, les rincer à l’eau froide. Lorsqu’ils sont parvenus à une température supportable, s’asseoir confortablement, mettre de la musique et les éplucher un par un.

Jeter les peaux. Presser les citrons. Dans le bol d’un robot, mettre les pois chiches, le jus de citron, le tahin et l’huile puis mixer jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Si c’est trop sec, ajouter un poil de lait végétal.

Lorsque la texture vous convient, ajouter les épices et le sel, goûter, ajuster. C’est fini.

28 Replies to “Houmous classique : junk food !”

  1. hello Hélène !

    top ce tip sur les pois chiches : je suis actuellement en train de tester.
    toutefois, une question me taraude : est ce qu’en enlevant la peau, on ne perd pas les nutriments essentiels de l’enveloppe de la graine justement ?

    merci encore pour toutes ces informations que tu mets à notre disposition :)

    marie

    1. Non, pas trop. Contrairement au son des céréales, la peau des légumineuses n’est pas super intéressante (et surtout pas très digeste). Tout va bien !

  2. Coucou !
    J’ai testé le houmous hier soir pour la première fois (pour un dîner entre amis) et il a fait fureur ! Un peu consistant cependant, j’ajouterai du lait végétal la prochaine fois :) J’avais pris des pois chiches bio en boîte et j’ai enlevé leur petite peau. Merci !
    Bises, Carole

    1. Oui, le houmous c’est toujours bien consistant, ça dépend des ingrédients (pois chiches un peu sec, tahin pas assez liquide…). Avec de l’eau et plein de citron, c’est plus léger !

  3. J’apporte ma petite pierre à l’édifice concernant l’épluchage !
    Avec une bonne cuiller à café bombée de bicarbonate de soude (alimentaire bien sûr !) dans l’eau de cuisson, les peaux des pois chiches se décollent comme par magie :)
    Et il n’y a absolument pas de goût salé/bicarbonaté à la clef…
    Ça a été une révélation pour moi la première fois que j’en ai mis ! (et ça m’a sauvé une bonne demi-heure de temps d’épluchage…)
    En tout cas, j’adore tes recettes, simples et gourmandes ! Merci !

    1. Merci Cécile ! Cependant, je trouve que le bicarbonate donne une texture rugueuse aux pois chiches et qu’ils cuisent moins vite… donc en général je ne l’utilise pas ! (comme le sel). Mais je note quand même, c’est pratique !

  4. Toi qui est spécialiste du houmous, je me demandais : as-tu testé sans cuire les pois chiches, juste avec trempage? C’est peut-être une drôle d’idée tu me diras!

    1. Ah non, ça ne serait pas très bon pour la santé de ne pas faire cuire les pois chiches (et ça serait vraiment mauvais au goût). Le trempage n’élimine pas toutes les molécules indésirables. Tu peux à la rigueur les faire germer après le trempage, ça prend 3 ou 4 jours au moins, mais j’ai tenté et c’est franchement… mauvais !

      1. Dommage, merci de m’épargner cette expérience!

        1. Ouf ! Tu peux vraiment essayer de les faire germer, c’est peut-être une question de goût… ;-)

  5. testé et approuvé, merci pour la recette c’est tout simplement délicieux. Pour preuve, il est parti très vite, et une autre tournée est déjà en route. J’ai utilisé de l’huile d’olive et j’ai donc eu droit à un hummus tout vert mais malgré tout très appétissant. J’ajouterai du paprika la prochaine fois seul ingrédient qui me manquait dans cette première version. Par contre, mon blender a souffert, j’avais beau rajouter du lait de soja, il s’engluait très vite. j’essayerai de faire mieux la prochaine fois.

    1. Ravie que ça t’ait plu ! Si avec ton blender c’est difficile, essaye avec un robot si tu en possèdes un… c’est plus facile, car on a besoin de rajouter moins de liquide !

  6. Salut,

    Moi aussi j’aime le houmous ! à l’apéro sur des toast grillés.

    Mais est-ce que le fait d’enlever la peau pourrait être une solution contre les crises épouvantables de flatulences nocturnes que fait mon homme après en avoir mangé ? :D

    1. Bouh ! Le vilain ! Mais oui, éliminer la peau agit sur ce genre de problème. Il est également important de tremper longtemps les pois chiches (au moins 24 h en renouvelant l’eau de temps en temps) s’ils ne sont pas en boîte. Si tu utilises des pois chiches en conserve, surtout, bien les rincer et ne pas utiliser l’eau de conserve !

    2. Merci pour le conseil. J’ai des pois chiches en boîte alors j’essaierai quand même. Sinon tant pis, j’en mangerai sans lui (en cachette !)

  7. Je ne connaissais pas, merci pour cette recette, je vais l’essayer…

    1. J’espère que cela sera un succès !!! A customiser autant que nécessaire (ail, persil, huile d’olive ou de sésame…)

  8. Super article et merci pour les explications sur le pois chiches :)
    Ca donne envie d’essayer (oui oui, même l’épluchage un à un de chaque pois, je suis sûre que ça détend ;)

    1. Ca détend un maximum. Sauf si tu adoptes la méthode d’épluchage par pincement, car la trajectoire du pois chiche expulsé de sa peau est difficile à contrôler :-D

  9. Ah, toi aussi tu as été victime des bons conseils de Mama Pea et tu épluches un à un tes pois chiches ! Du coup, je suis ravie d’être passée au raw, ça part tout seul à la germination ;-) Mais tu as raison, je crois que c’est bien l’hummus qui me manquera le plus cet été… d’autant que le tien a juste l’air parfait ! :-)

    1. Parfait, non, le houmous parfait est notre Saint Graal à tous ;-)
      Je m’estime à 85% raw mais à cause du houmous (et des haricots/pois en général) je n’irai jamais beaucoup plus loin :-( je ne les aime que cuits et j’en mange beaucoup ! Shame on me !
      J’ai pensé à toi ce matin, j’ai fait du houmous raw-isé avec 40% d’okara (noisette). J’ai bien noté que tu étais fan :-D
      J’essaie de me racheter une conscience raw !!!

  10. très tentant mais qu’est ce que le « tahin »?

    1. Ah ! Je vais ajouter une précision, tu fais bien de poser la question !

      Le tahin (ou tahini) est une crème de sésame : c’est du sésame broyé en purée (comme la purée d’amandes). Il existe en version blanche (sésame décortiqué) ou demi-complet (la moitié du sésame n’est pas décortiqué). C’est une très bonne source de lipides insaturés et de calcium.

      C’est une spécialité orientale, on en trouve dans le houmous, mais aussi dans le caviar d’aubergines.

    2. Tu le trouves en magasin bio, c’est d’ailleurs l’une des purées d’oléagineux les moins chères. On peut également en diluer un peu dans les vinaigrettes.

      Le tahin blanc est plus doux, le demi-complet plus amer, mais le demi-complet est beaucoup plus riche en calcium. Tu sais tout !

    3. merci pour ses précisions! je suis en train de devenir addict: je consulte ton blog très régulièrement et je teste petit à petit recettes et conseils. j’ai trouvé du tahin chez satoriz et je vais ce soir même mettre à tremper mes pois chiches pour essayer le houmous. on verra si j’ai la patience de les éplucher….rien à voir avec ces petits péchés culinaires mais le bicarbonate de soude sur la plaque de cuisson, c’est top!! dans les nettoyants écolos, j’utilise aussi la pierre d’argent mais tu connais surement!

    4. Je n’ai jamais utilisé la pierre d’argent, mais j’en ai entendu dire du bien ! Pour moi, le bicarbonate fait tout ;-)
      J’espère que tu aimeras le houmous, dis-moi ce que tu en as pensé !

Laisser un commentaire