Bicarbonate de soude

bicarbonate soude

Ma came. Je ne pourrais pas tenir sans elle. Mon dealer ? Le Monop’ du coin. Il en a de la bonne ? Oh, oui !

Bicarbonate de soude : un nom menaçant, comme pour un produit toxique. Pourtant, on ne fait pas plus sympathique : le bicarbonate de soude est un grand incompris !

Le bicarbonate de soude présente des atouts multiples : il est bon marché, il est non-polluant et, surtout, on lui trouve mille et une utilisations.

Chez moi, j’en garde à portée de main dans plusieurs pièces : dans la salle de bains, dans la cuisine et avec les produits ménagers. Dans les deux premiers cas, j’utilise un bicarbonate de soude de qualité alimentaire (il se trouve en supermarché au rayon du sel ou, parfois, des poudres à lever, par paquets de 400 ou 500 g). Sinon, j’utilise un bicarbonate non alimentaire, qui existe même en contenants d’1 kg.

Le bicarbonate de soude : qu’est-ce que c’est ?

Son vrai nom est « bicarbonate de sodium ». C’est une association de deux molécules : le sodium et le bicarbonate. Ces deux molécules sont naturellement présentes dans la nature – y compris dans le corps humain et dans le sang.

Le bicarbonate de sodium a des propriétés basiques : c’est le contraire de l’acide, qu’il neutralise. Le bicarbonate de soude est soluble dans l’eau et biodégradable. On le produit de manière traditionnelle, comme le sel, mais plus souvent de façon industrielle à partir de craie (qui fournit du carbone) et de sel (qui fournit du sodium).

D’apparence, le bicarbonate de soude ressemble à du sel ou à du sucre : c’est une poudre blanche plus ou moins fine. Mis en présence d’acide, il mousse en dégageant du dioxyde de carbone.

Réaction du bicarbonate de soude avec du vinaigre

Voici une compilation des usages que je fais du bicarbonate de soude. Pour se bâtir sa propre culture, il est très facile de trouver des informations sur le Net. Je recommande aussi un petit bouquin (celui-là) sobrement intitulé « Le bicarbonate de soude« , qui présente avec simplicité et bonne humeur ce produit prodigieux.

   

Le bicarbonate de soude : un produit de beauté basique

Il est à la fois utile et agréable d’ajouter du bicarbonate de soude à l’eau pour la toilette des peaux irritées. Le bicarbonate de soude a un effet apaisant puisqu’il neutralise le calcaire, dont la présence accentue les irritations, en particulier dans les régions – comme Paris – où l’eau est extrêmement dure.

Une fois par semaine, je verse l’équivalent de 4 cuillères à soupe de bicarbonate dans l’eau de mon bain. Oui, je sais, un bain chaque semaine, c’est de l’inconscience, c’est scandaleux, pour un blog qui se veut green ! Bref, si vous osez prendre un bain, je ne vous jette pas la pierre et vous recommande chaudement d’y ajouter du bicarbonate. La peau en sort apaisée et assouplie.

J’en profite alors pour me faire un petit gommage des pieds avec le bicarbonate. Il est un peu agressif pour les peux sensibles du visage, mais parfait pour les zones un peu rugueuses.

Enfin, une fois par semaine, je me brosse les dents avec une pincée de bicarbonate. Ce truc de grand-mère n’est pas un remède-miracle pour avoir les dents blanches, mais l’effet légèrement abrasif du bicarbonate est efficace pour un nettoyage un peu plus poussé qu’à l’ordinaire. C’est aussi la raison pour laquelle il ne faut toutefois pas en abuser : une fois par semaine me semble un très bon rythme.

Enfin, le bicarbonate de soude nettoie les peignes, brosses à cheveux et brosses à dents. Il permet de dissoudre le tartre et les résidus accumulés sur les brosses à cheveux (sébum, peaux mortes, poussières). Pour cela, je saupoudre les brosses bien humides de bicarbonate et le répartis bien entre les poils. Je laisse agir une heure ou deux (ou toute la nuit) puis je les rince et les place dans de l’eau chaude additionnée de vinaigre blanc (2 cuillères à soupe de chaque par litre d’eau) pendant 1 nuit.

Le bicarbonate de soude : un produit d’entretien écologique

bicarbonate soude

Le bicarbonate de soude est la version écolo de la poudre à récurer. Il suffit d’en saupoudrer sur une éponge humide et de frotter. Cela n’abîme pas les surfaces à nettoyer (douche, baignoire…) et est particulièrement efficace sur l’inox.

Je l’utilise aussi sur ma plaque de cuisson, à la place des produits nettoyants industriels dont la composition et la toxicité ne m’inspirent guère confiance. Lorsqu’elle est très sale, il suffit de laisser agir le bicarbonate quelques minutes sur la surface humide, puis de rincer à l’eau avec une éponge.

De même pour décaper un four ou un fond de casserole brûlé. Dans ce dernier cas, je porte à ébullition de l’eau et du bicarbonate dans la casserole et laisse agir une heure ou une nuit selon l’ampleur du désastre : tout se détache alors sans problème. Cela me semble moins dangereux que les crèmes à récurer du commerce, surtout lorsqu’il s’agit de récipients destinés à contenir des aliments.

Le bicarbonate de soude joue aussi le rôle de désodorisant : une cuillère à soupe dans le fond de la poubelle et une petite coupelle dans le réfrigérateur suffisent à neutraliser les odeurs désagréables. Lorsqu’elles reviennent, il est temps de renouveler le bicarbonate.

Pour l’entretien du linge, une cuillère à soupe de bicarbonate dans le tambour de la machine à laver permet de réduire la quantité d’assouplissant nécessaire – spécialement lorsque l’eau courante est calcaire. Je l’utilise également pour détartrer la machine à laver ou le lave-vaisselle, en faisant tourner un cycle à vide avec un petit verre de bicarbonate. Cela consomme de l’eau, certes, mais cela augmente la durée de vie des appareils… il faut faire le bon choix !

Le bicarbonate de soude : un bon à tout faire dans la cuisine !

Enfin, en cuisine, le bicarbonate de soude trouve des usages multiples.

Dans les pâtes à gâteaux, comme dans la recette originale des muffins, et dans les pâtes en général, il joue le rôle d’agent levant. En effet, la réaction du bicarbonate de soude basique avec l’appareil à gâteaux acide (le lait, par exemple, est acide) génère les fameuses petites bulles de dioxyde de carbone. En s’échappant, les bulles font gonfler la pâte. Cela fonctionne aussi, dans une moindre mesure, si l’appareil n’est pas acide, car la chaleur du four suffit à provoquer les bulles de gaz dès 50°C. Une petite cuillère à café suffit dans les préparations usuelles. Pour ma part, je l’utilise systématiquement à la place de la levure, mais la plupart des recettes les utilisent simultanément.

Lors de la cuisson des légumes verts, l’addition d’une pincée de bicarbonate dans l’eau de cuisson permet de conserver leur belle couleur de chlorophylle. Cependant, le temps de cuisson s’en trouve raccourci, il faut donc être vigilant. Ceci permet également de rendre plus digestes les sournoises crucifères (famille des choux) et ainsi d’éviter quelques désagréments intérieurs.

A ce propos, il est souvent recommandé d’utiliser du bicarbonate de soude pour la cuisson des légumineuses (lentilles, pois chiches, pois cassés, haricots…). En effet, les temps de cuisson habituels de ces aliments sont relativement élevés. Cependant, si le bicarbonate accélère la cuisson, il me semble que la texture des légumineuses s’en trouve modifiée et devient granuleuse. De plus, le bicarbonate détruit la vitamine B1. Je préfère tremper les légumineuses une demi-journée (dans de l’eau avec quelques gouttes de vinaigre de cidre) ce qui les rend plus digestes. C’est une autre façon de considérablement réduire le temps de cuisson.

Pour le nettoyage des fruits et légumes non biologiques (et potentiellement contaminés par des pesticides), l’ajout d’une cuillère à soupe dans l’eau de rinçage améliore l’élimination des résidus de produits phytosanitaires. Je n’épluche jamais les fruits et légumes bio : je me contente de les frotter avec un peu de poudre de bicarbonate pour ôter la terre et la poussière, puis de les rincer.

Voici un aperçu des utilisations du bicarbonate de soude. Si son usage ménager ou pour la toilette semble déroutant, je le conseille tout de même vivement, surtout lorsque l’on essaie d’adopter une démarche durable, en commençant par chez soi !

35 Commentaires

  1. Rose dit :

    Je connaissais déjà quelques utilisations bien pratiques mais tu m’en apprends encore ! Merci pour ce bel article :)

    1. Hélène dit :

      Je t’en prie ! J’ai depuis découvert un autre usage sur le site d’Absofruitly : en déo ! Ca marche parfaitement !

    2. Rose dit :

      Ce n’est pas nocif pour la peau ? Tu fais juste appliquer la poudre et rincer ?

    3. Hélène dit :

      Ben, non, ça n’est pas nocif, c’est même bien plus doux que les déos « normaux » ! C’est un peu comme pour le gommage au bicarbonate : mélange un peu d’eau (quelques gouttes) avec du bicarbonate, ça fait une petite pâte blanche à étaler sous les bras :-p

      C’est un peu chelou à mort au début, il faut apprendre à doser pour ne pas avoir de la poudre blanche qui se détache (si on en met trop) après séchage. Pour ma part, je fais ça et je rajoute souvent un passage d’une bille de déo aloe vera+huiles essentielles mais c’est uniquement pour avoir l’odeur des huiles. Le bicarbonate seul marche parfaitement avec moi, même pour faire du sport.

      (j’y crois pas d’être en train de raconter ça ^^)

      Voilà l’article : http://absofruitly.fr/bicarbonate-deodorant-vegan/

      1. Fanny06 dit :

        Bonjour Hélène,
        Comme toujours ton blog est super intéressant.
        Tu m’as fait rire avec ton attaque de mousse bicarbonate/vinaigre:))
        Bien moi je fais ce mélange détonant pour nettoyer mes canalisations.
        Dans la bombe de l’évier, lavabo, douche, et même dans les WC, je verse du bicarbonate et dessus le vinaigre, cela mousse et nettoie… je fais couler l’eau ensuite pour rincer. Les canalisations sentent bons:))

        1. Hélène dit :

          Merci Fanny ! Oui, c’est extra, on n’a besoin de rien d’autre pour une salle de bains propre !

      2. Val dit :

        Le bicarbonate,je le mets dans une salière et après ma douche,je ne m’essuie pas les aisselles,je les laisse humide et hop,un peu de bicarbonate directement la poudre sur les doigts et plus une odeur et ce n’est pas pâteux

        1. Hélène dit :

          GENIAL ! Merci, Val !!!

    4. Rose dit :

      Lol, merci d’oser :D

      Moi j’utilise une pierre d’alun, mais je testerai surement ta version quand même, une fois, sous un (morceau) de dessous de bras … ^^. Ca me rend curieuse.

      Bon allez, fini de parler dessous de bra, moi non plus j’aime pas trop ça ^^.

    5. Hélène dit :

      :-)

    6. Anonymous dit :

      Salut Hélène, moi je mélange le bicarbonate à de l’huile de coco. ça fait une petite pâte qui s’étale très bien et ne laisse pas de traces blanches.

    7. Hélène dit :

      oui, effectivement je fais ça aussi à présent, avec un peu de fécule également et des huiles essentielles !

  2. superbe ! on en apprend des choses

    1. Hélène dit :

      :) tu vas voir, tu vas devenir addict !

  3. Claire dit :

    Merci pour ces bons conseils :)

    1. Hélène dit :

      Je t’en prie !

  4. Je suis totalement conquise! :)

    1. Hélène dit :

      Une victime de plus ;-) !!! Jamais sans mon bicarbonate, c’est ma devise !

  5. Bonjour,
    Je suis à la recherche d’une solution pour remplacer le liquide vaisselle, car je n’ai pas de lave-vaisselle. connaissez-vous une solution avec le bicarbonate ?
    Sinon, merci beaucoup pour ce blog où je trouve des recettes magnifiquement bonne et avec des photos incroyablement colorées :)

    1. Hélène dit :

      Bonjour Mélanie. En général, à moins d’avoir une vaisselle très grasse, de l’eau pure suffit (avec un peu de vinaigre blanc si l’eau est calcaire). J’utilise le bicarbonate pour les casseroles dont le fond a attaché, comme décrit dans l’article. Pour la vaisselle grasse, vous pouvez utiliser un liquide vaisselle fait maison à base de savon de Marseille, comme cette recette = http://antigonexxi.com/2013/06/14/mon-produit-vaisselle-maison-super-facile-et-mega-efficace/. J’espère que cela vous aidera ! Merci pour les compliments, ça fait chaud au coeur !

      1. Schmocker Mélanie dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse :) Je vais essayer tout cela

        1. Hélène dit :

          :-) je vous en prie, Mélanie ! Tenez-moi au courant de ce qui aura bien fonctionné chez vous !!!

  6. […] Leur action peut être renforcée par la présence de bicarbonate de sodium. Ce dernier rend l’eau plus […]

  7. […] Afin que les gâteaux lèvent avec entrain, rien n’est plus efficace qu’un peu de bicarbonate de soude, couplé à du vinaigre de cidre pour augmenter son effet levant. Et voilà […]

  8. […] de l’huile d’olive. A faire une ou deux fois par semaine. Un (très) léger gommage au bicarbonate de soude sur la peau est également […]

  9. Manuela dit :

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ce blog fantastique et j’en suis ravie!
    J’ai juste une question concernant le bicarbonate – je n’ose plus l’utiliser sur la peau après avoir lu cet article http://www.lisaliseblog.com/2012/10/why-your-diy-baking-soda-deodorant-is.html alors je voulais savoir ce que tu en pensais… Est-ce vraiment sans risque de l’utiliser dans les produits de beauté?
    Merci pour ton aide!

    1. Hélène dit :

      Bonjour Manuela ! Merci ! J’utilise beaucoup le bicarbonate et il ne faut pas en avoir peur !
      Les irritations aux aisselles arrivent (ça m’est arrivé) mais c’est le signe qu’on en utilise trop, ou qu’il est trop granuleux et irritant : il faut juste rectifier. Je m’en sers comme gommage pour la peau, donc il est rincé rapidement, et comme déodorant au quotidien avec de l’huile de coco et de la fécule et je n’ai pas de souci. Je pense que c’est vraiment sans risque.

      1. Manuela dit :

        Merci pour cette réponse rapide! Je vais me laisser tenter alors…

        1. Hélène dit :

          Je t’en prie ! Il faut essayer : ce qui convient à l’un(e) ne convient pas forcément à l’autre. J’ai toujours ajusté les recettes que j’ai trouvé et fini par arriver à LA formule qui me convient !

  10. […] gommage au bicarbonate, c’est chouette, mais parfois, coquette que je suis, j’ai envie de quelque chose de […]

  11. […] cela, j’utilise cette recette (avec ou sans les épices !) ou, pour aller plus vite, du bicarbonate de soude. Le gommage à l’huile d’olive est agréable car il laisse sur le corps un film gras […]

  12. Amandine dit :

    Bonjour,
    Y a t il une différence entre le bicarbonate alimentaire et ménagé ?

    Merci pour ce très beau blog, avec beaucoup d’infos toutes plus intéressantes les unes que les autres :)

    Amandine

    1. Hélène dit :

      Hum… techniquement non. Après, il parait que le ménager est un peu moins « propre » et qu’il vaut mieux ne pas le manger mais personnellement, j’utilise le même pour tout !

  13. Jean-François Decuq dit :

    Bonjour,
    J’ai un problème de champignons sous les ongles des pieds et je pensais les faire tremper dans un mélange d’eau, bicarbonate de soude et vinaigre blanc. Est-ce que je ne risque pas de dissoudre mes orteils en même temps que les champignons ?
    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Jean-François

    1. Hélène dit :

      Pas de risque ! Ca peut un peu dessécher votre peau, en revanche !

Les commentaires sont clos.